Armée de terre (france)

Armée de terre (France)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres articles nationaux, voir Armée de terre.
Armee de terre 4.jpg

L'Armée de terre est l'une des quatre composantes des forces armées françaises. Comme les trois autres armées (la Marine nationale, l'Armée de l'air et la Gendarmerie nationale), elle est placée sous la responsabilité du Gouvernement[1],[2].

En opération, les unités de l'Armée de terre sont placées sous l'autorité du chef d'État-Major des armées (CEMA). Le chef d'état-major de l'armée de terre est responsable, devant le CEMA et le ministre de la Défense, de l'organisation, de la préparation, de l'emploi de ses forces ainsi que de la planification et la programmation de ses moyens, équipements et matériels futurs.

En 2008, l'Armée de Terre compte un effectif de 133 947 hommes et femmes tous volontaires (professionnels) étant donné que le service militaire a été suspendu en 1997, puis plus de 24 000 civils[3].

Drapeau tricolore de l'Armée française

Sommaire

Historique

Organisation

Fleuron de l'Armée de Terre : le char Leclerc

L'organisation de l'Armée de terre est fixée par le chapitre 2 du titre II du livre II de la troisième partie du code de la défense, résultat de la codification notamment du décret no 2000-559 du 21 juin 2000[4].

Aux termes de l'article R.3222-3 du code de la défense[5], l'Armée de terre comprend :

  • l'état-major de l'armée de terre (EMAT), qui assure la direction générale et la gestion de l'ensemble des composantes ;
  • l'inspection de l'Armée de terre ;
  • la Direction des ressources humaines de l'Armée de terre (DRHAT)
  • les forces ;
  • une organisation territoriale (5 régions « terre » : Île-de-France, nord-ouest, sud-ouest, sud-est et nord-est)[6] ;
  • les services ;
  • les organismes chargés de la formation du personnel et de l'enseignement militaire supérieur.

Toutes ces composantes sont placées sous le commandement du chef d'état-major de l'Armée de terre.

Les forces

Les forces sont organisées en commandements de forces, états-majors de forces et brigades[7].

Le principal commandement est le Commandement des forces terrestres (ex- Commandement de la force d'action terrestre - CFAT).

Viennent s'ajouter le Commandement de l'aviation légère de l'armée de terre (ALAT) ou COMALAT et le Commandement de la légion étrangère (COMLE).

D'autres forces de l'Armée de terre relèvent de commandements interarmées.

Les écoles

Le Commandement de la formation de l'armée de terre (CoFAT) est chargé de l'élaboration, la mise en œuvre et le soutien de la formation dans l'armée de terre. Il dirige un ensemble de lycées de la défense et d'écoles militaires de formation initiale ou d'enseignement militaire supérieur.

L'armée de terre comprend aussi, pour la doctrine, le Centre de doctrine et d'emploi des forces (CDEF)

Directions et services

La Direction des ressources humaines de l'armée de terre (DRHAT) assure la gestion des ressources humaines (militaires et civils) de l'armée de terre.

Les services de l'armée de terre sont :

  • le matériel de l'armée de terre dirigé par la Direction centrale du matériel (DCMAT)
  • le commissariat de l'armée de terre dirigé par la Direction centrale du commissariat de l'armée de terre (DCCAT)

En septembre 2005, la Direction centrale du génie (DCG) a fusionné avec la Direction centrale de l'infrastructure de l'air (DCIA) et la Direction centrale des travaux immobiliers de la marine (DCTIM), ses pendants pour l'armée de l'air et de la marine nationale pour former la direction centrale du service d'infrastructure de la défense, subordonnée au secrétariat général pour l'administration.

Au 1er janvier 2006, la Direction centrale des télécommunications et de l'informatique (DCTEI) a été intégrée à la Direction centrale de la direction interarmées des réseaux d'infrastructure et des systèmes d'information (DIRISI).

D'autre part :

Composantes

L'Armée de Terre est composée de plusieurs armes:

La légion étrangère n'est pas une arme, mais a un commandement particulier.

Brigades de l'armée de terre

Suite a la grande réorganisation des armées françaises de 1999 l'armée de terre n'est plus constituée de divisions mais de brigades descendantes des anciennes divisions. Par exemple la 2e brigade blindée est l'héritière de la célèbre 2e division blindée du général Leclerc. En 2009, il est décidé de nouveau de profondes modifications de la carte militaire avec une réductions de nombres d'unités et de garnisons[8].

Organisation Armée de Terre

CFT

Le Commandement des forces terrestres (CFT, ex-CFAT) a autorité sur cinq états-majors de forces, huit brigades interarmes, une brigade aéromobile et six brigades spécialisées :

États-majors de forces

Les cinq états-majors de force sont :

1re brigade mécanisée de Châlons-en-Champagne

insigne de la 1er brigade mécanisée

2e brigade blindée d'Orléans

Insigne de la 2e BB

1 escadron d'éclairage et d'investigation avec26 vbl

3e brigade mécanisée de Limoges

Insigne de la 3e BM

4e brigade aéromobile d'Essey-lès-Nancy

Insigne de la 4e BAM

6e brigade légère blindée de Nîmes

Insigne de la 6e BLB

7e brigade blindée de Besançon

Insigne de la 7e BB

9e brigade légère blindée de marine de Nantes

Insigne de la 9e BLBM

11e brigade parachutiste (11eBP) de Balma

Insigne de la 11e BP

27e brigade d'infanterie de montagne de Grenoble

Insigne de la 27e BIM

Brigade de transmissions d'appui au commandement (BTAC) de Lunéville

Insigne de la BTAC

Brigade de renseignement de Montigny-lès-Metz

Insigne de la BR

Brigade d’artillerie d'Haguenau

insigne de la brigade d'artillerie (BART)

Brigade du génie de Strasbourg

Soldat équipé d'une tenue NBC


Brigade des forces spéciales terre de Pau

Bfst.gif

Cette Brigade des forces spéciales terre est mise, pour emploi, à disposition du Commandement des opérations spéciales (COS) :


1re brigade logistique de Montlhéry

VAB médical

Brigade franco-allemande de Müllheim (Allemagne)

Blason de la BFA
Légionnaires en tenue de parade

La BFA dépend du corps européen.

Contribution française :

Ces régiments ainsi que le 16e bataillon de chasseurs de Saarburg sont les derniers éléments des forces françaises stationnées en Allemagne.

Unités Outre-Mer

Les unités outre-mer constituent la composante terrestre des forces de présence à l'étranger (dans le cadre d'accords de coopération militaire) et de souveraineté (territoires de la France d'outre-mer sur lesquels la France exerce sa souveraineté). Ils sont placés sous le commandement de commandants supérieurs interarmées.

FFDJ (forces françaises de Djibouti)

Soldat équipé de la nouvelle tenue de combat FELIN

FFG (forces françaises du Gabon)

FFCV (forces françaises du Cap-Vert)

FFCI (forces françaises de Côte d'Ivoire)

FAG (forces armées de Guyane)

FAA (forces armées des Antilles)

ERC-90 Sagaie

FASZOI (Forces armées du sud de la zone océan Indien)

FANC (forces armées de Nouvelle-Calédonie)

FAPF (forces armées de Polynésie française)

Autres unités

Unités d'entrainement et de formation

Montage Aspic sur Peugeot P4

Unités de transmissions électroniques

Unités du service du Matériel et Commissariat

Certaines de ces unités ont des éléments embrigadés et d'autres dépendant des régions-terre.

Unités non rattachées(?)

Unités de soutien d'état-major

Équipements

Armes

la version FELIN du FAMAS
  • GIAT BM92-G1 (ou PAMAS G1) - Pistolet automatique, calibre 9 mm Para
  • Fa-MAS F1 - Fusil d'assaut, calibre 5,56 mm OTAN
  • FN Minimi - Mitrailleuse légère, calibre 5,56 OTAN
  • Mitrailleuse Lourde Browning M2de calibre 12,7 mm
  • AN F1 - Mitrailleuse, calibre 7,62 mm
  • FN MAG - Mitrailleuse, calibre 7,62 mm OTAN montée sur hélicoptère
  • FR-F2 – Fusil de précision, calibre 7,62 mm OTAN
  • PGM Hécate II - Fusil de précision, calibre 12,7 mm
Mitrailleuse 12,7 mm sur son trépied M3

Véhicules blindés

  • AMX 56 Leclerc (400)
  • AMX 10 RC (256)
  • ERC-90 Sagaie (192)
  • AMX 10 P (1050)
  • VAB (4000)
  • VBL (1100)
  • VBCI remplaçant de l'AMX 10P (livraison prévue à partir de 2008). En octobre 2008, le 35eR.I de Belfort sera la première formation opérationnelle à percevoir un nouvel engin de haute technologie : le Véhicule blindé de combat d’infanterie (VBCI).
  • AMX 30 B2 utilisés principalement en manœuvres au CENTAC (centre d'entraînement tactique) (17)
  • Petit Véhicule protégé (1500 fin 2015)
  • Véhicule blindé de montagne Bandvagn 206 (100 fin 2008, 150 en commande)
VBCI va remplacer l'AMX 10P

Artillerie

Le M270 MLRS tirant une roquette

Hélicoptères

Autres véhicules

  • Véhicule léger tout terrains Peugeot P4
  • Camions de transports lourds et très lourds Renault

Notes et références

  1. Les articles 20 et 21 de la Constitution de 1958 placent les forces armées sous l'autorité exclusive du Gouvernement : « le Gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation. Il dispose de la force armée » (art. 20) ; « le Premier ministre dirige l’action du Gouvernement. Il est responsable de la défense nationale. Il nomme aux emplois militaires. Il peut déléguer certains de ses pouvoirs aux ministres » (art. 21). Cependant, du fait que par l'article 15 de la Constitution de 1958, le président de la République porte le titre symbolique de « chef des armées » il en est souvent résulté de la part des commentateurs une ambiguïté entre le rôle du Président et celui du Gouvernement, voire du Commandement, en matière militaire, cette ambiguïté n'a pas lieu d'être.
  2. Yves Cadiou, « Du chef des armées sous la Ve République », 2 février 2009
  3. http://fr.encarta.msn.com/media_102615104/Arm%C3%A9e_fran%C3%A7aise_structure_et_effectifs.html
  4. Version du décret avant abrogation
  5. Code de la défense, art. R.3222-3
  6. Code de la défense, art. R.*1212-4.
  7. Code de la défense, art. R.3222-4.
  8. (fr)[pdf] Carte hors série TIM 197 sur la réorganisation de l'Armée
  9. « La Task Force 700 se prépare au théâtre afghan », TTU, 28 juin 2008, sur le site ttu.fr, consulté le 19 mai 2009

Voir aussi

Liens externes

Vidéos


  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Arm%C3%A9e de terre (France) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armée de terre (france) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armee de terre (France) — Armée de terre (France)  Pour les autres articles nationaux, voir Armée de terre. L Armée de terre est l une des quatre composantes des forces armées françaises. Comme les trois autres armées (la Marine nationale, l Armée de l air et la… …   Wikipédia en Français

  • Armée De Terre (France) —  Pour les autres articles nationaux, voir Armée de terre. L Armée de terre est l une des quatre composantes des forces armées françaises. Comme les trois autres armées (la Marine nationale, l Armée de l air et la Gendarmerie nationale), elle …   Wikipédia en Français

  • Armée de terre (France) — Pour les autres articles nationaux, voir Armée de terre. Armée de terre Période …   Wikipédia en Français

  • Armée de Terre française — Armée de terre (France)  Pour les autres articles nationaux, voir Armée de terre. L Armée de terre est l une des quatre composantes des forces armées françaises. Comme les trois autres armées (la Marine nationale, l Armée de l air et la… …   Wikipédia en Français

  • Armée de terre française — Armée de terre (France)  Pour les autres articles nationaux, voir Armée de terre. L Armée de terre est l une des quatre composantes des forces armées françaises. Comme les trois autres armées (la Marine nationale, l Armée de l air et la… …   Wikipédia en Français

  • Armee de terre — Armée de terre  Cette page d’homonymie répertorie les articles traitant d un même sujet en fonction du pays ou de la juridiction. L armée de terre est une des composantes des forces armées d un État qui permet d exercer une action militaire… …   Wikipédia en Français

  • Armée de Terre —  Cette page d’homonymie répertorie les articles traitant d un même sujet en fonction du pays ou de la juridiction. L armée de terre est une des composantes des forces armées d un État qui permet d exercer une action militaire sur terre. C… …   Wikipédia en Français

  • Armée de terre brésilienne — Exército Brasileiro Sceau de l armée de terre brésilienne Période 1822 aujourd hui Pays …   Wikipédia en Français

  • Armée de terre américaine — United States Army L actuel logo de l US Army …   Wikipédia en Français

  • Armée de terre togolaise — Pour les autres articles nationaux, voir Armée de terre. L armée de terre togolaise est la principale composante des Forces armées togolaises. Sommaire 1 Histoire 2 Les militaires …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”