Armée de l'air américaine

United States Air Force

Page d'aide sur les redirections « USAF » redirige ici. Pour les autres significations, voir USAF (homonymie).
United States Air Force
Seal of the US Air Force.svg
Période 19 septembre 1947
Pays États-Unis États-Unis
Type Force aérienne
Rôle Donner des options pour la défense des États-Unis et de ses intérêts globaux. Voler et combattre dans l'air, l'espace et dans le cyberespace.
Taille 2 008 : 328 600 personnes
Fait partie de Département de la Défense des États-Unis
Couleurs Bleu outremer et or
Devise "Above All" (Au-dessus de tous)
Marche The U.S. Air Force
Équipement Aéronefs, missiles balistiques, satellites artificiels
Commandant Général Norton A. Schwartz
Drapeau de l'United States Air Force
Logo officiel de l'USAF depuis les années 1990.

L’United States Air Force (US Air Force, USAF) est la branche aérienne des forces armées des États-Unis. Sa mission est la défense des États-Unis par le contrôle de l'air et de l'espace. Initialement connu comme l'United States Army Air Corps, le 18 septembre 1947 le National Security Act a eu comme effet de faire de l'USAF une branche distincte qui a repris les missions et effectifs auparavant confiés à U.S. Army Air Forces[1]. Elle est la dernière branche de l'armée américaine à avoir été formée.

L'USAF est, en 2008, la plus importante et technologiquement la plus avancée des armées de l'air dans le monde avec 5 778 avions en service (4 093 USAF; 1 289 Air National Guard; et 396 Air Force Reserve), environ 156 drones, 2 130 missiles de croisière et 450 missiles balistiques intercontinentaux. L'USAF a 330 000 personnes en service actif, 74 000 dans la réserve et 10 600 dans la garde nationale aérienne. De plus, l'Air Force emploie 168 900 personnes civiles incluant l'emploi indirect de ressortissants étrangers [2].

Pour le budget de la Défense 2009, il est prévu que l'USAF recevrait 143,8 milliards de dollars américain et que son personnel d'active soit de 316 600 personnes [3].

Le Département de l'Air Force est dirigé par un Secrétaire de l'Air Force civil qui dirige les affaires administratives. Le département de l'Air Force est une division du Département de la Défense qui est dirigé par le Secrétaire à la Défense.

Sommaire

Mission

1. Selon le National Security Act de 1947 (61 Stat. 502) qui a créé l'Air Force:

En général, l'USAF devra comprendre une force aérienne de combat et de service qui n'est pas assignée pour d'autres missions. L'USAF devra être organisé, entrainé et équipé principalement pour des opérations aériennes offensives et défensives efficaces et durables. L'Air Force sera responsable de la préparation des forces aériennes nécessaires pour le déroulement d'une guerre efficace et de l'expansion des composants de l'Air Force en temps de paix en vue des besoins d'une guerre.

2. §8062 of Title 10 US Code (10 USC 8062) définit le but de l'Air Force comme étant :

  • préserver la paix et sécurité et fournir une défense pour les États-Unis, les territoires, le Commonwealth, les possessions ou n'importe quel territoire occupé par les États-Unis ;
  • soutenir les politiques nationales ;
  • mettre en œuvre les objectifs nationaux ;
  • vaincre n'importe quelle nation responsable d'actes agressifs qui mettent en péril la paix et la sécurité des États-Unis.

3. La mission de USAF aujourd'hui est de fournir des options pour la défense des États-Unis d'Amérique et de ces intérêts globaux — voler et combattre dans l'air, l'espace et les cyberespaces[4].

Histoire

L’United States Air Force trouve son origine dans la formation, le 1er août 1907, d'une formation aéronautique au sein du Signal Corps (corps des transmissions) de l'US Army. Il lui faudra attendre 40 ans avant d'obtenir son indépendance le 18 septembre 1947 malgré les nombreuses tentatives effectuées par les responsables des forces aériennes aux cours de l'entre-deux-guerres.

Le rôle décisif tenu par l'aviation pendant la Seconde Guerre mondiale – en particulier le fait qu'elle seule était capable de mettre en œuvre l'arme de dissuasion : la bombe atomique – détermina la création de l'USAF à partir de l'United States Army Air Force, corps semi-autonome qui regroupait en mi-1945, plus de 2 250 000 hommes et disposait d'environ 20 000 avions.

La démobilisation rapide au sortir de la guerre fit que lors de sa mise sur pied, l'USAF ne comptait que 300 000 hommes et quelques groupes opérationnels.

Le début de la guerre froide et la supériorité numérique alors écrasante de l'Armée rouge incitèrent les États-Unis à se renforcer progressivement en donnant la priorité aux bombardiers stratégiques du Strategic Air Command (SAC) responsable de la mise en œuvre des armes nucléaires des États-Unis (jusqu'à ce que l'US Navy et l'US Army disposent également de leurs propres ogives au début des années 1950).

En 1950, la guerre de Corée et ses conséquences possibles – qui fit craindre une nouvelle guerre mondiale – favorisa l'adoption d'une politique d'expansion rapide.

Pendant 10 ans, l'USAF entretint des forces tactiques et stratégiques très importantes (1 000 bombardiers à la fin des années 1950B-36, B-47 puis B-52- ) et un renouvellement rapide des chasseurs par des appareils de plus en plus sophistiqués (F-84, F-102, F-4…). Le début des années 1960 vit l'arrivée massive des ICBM qui détrônèrent peu à peu les bombardiers pilotés dans le cadre de la dissuasion ; il y eut un maximum de 1 054 missiles intercontinentaux en service dans les années 1970.

Lorsque les États-Unis s'engagèrent dans la guerre du Viêt Nam, le renforcement militaire s'opéra surtout en faveur du Tactical Air Command.

La fin des opérations en Asie du Sud-Est entraîna une diminution rapide des effectifs – de 427 escadrons et 904 000 hommes en 1968 à 258 squadrons et 559 000 militaires en 1979-.

Son effectif était de 510 000 personnels en 1991 lors de la guerre du Golfe qui vit une démonstration de puissance de l'aviation qui détruisit une large part du complexe militaro-industriel de l'Irak avec des pertes extrêmement réduites en utilisant une large gamme d'armements air-sol évolués. La disparition de l'URSS entraîna une réduction des budgets de la Défense en Occident et une baisse marquée des effectifs et du parc aérien.

En 2003, l'opération Libération de l'Irak voit une nouvelle démonstration de puissance face à une armée irakienne affaiblie par un embargo.

En 2006, l'effectif est de 350 000 personnes et le vieillissement d'une bonne partie du parc aérien construit durant la guerre froide commence à se faire sentir. Notamment avec le sort des chasseurs F-15 A/B/C à partir de novembre 2007, qui assurent une part importante des missions de supériorité aérienne et qui présentent des signes de vieillissement inquiétants.

En 2008, malgré la hausse du budget militaire sous l'administration Bush, le parc aérien continue à diminuer et le vieillissement de la flotte s'accentue, le prix unitaire des avions militaires augmentant de façon importante à chaque développement technologique.

Durant l'année fiscale 2009, l'USAF prévoit de retirer 188 aéronefs et d'en recevoir 117 dont 52 drones [5]

Au niveau nucléaire, il reste à cette date 450 ICBM Minuteman III en alerte.

Un rapport du Government Accountability Office parue début 2009 observe de très grandes négligences dans le défense aérienne du territoire national. Le terme employé pour cette mission est ASA, pour Air Sovereignty Alert, où le terme souveraineté est essentiel puisqu'il désigne la sécurité fondamentale, l'intégrité de la nation.

Les perspectives sont extrêmement inquiétantes, puisque le GAO prévoit qu'en 2020, dans les conditions de projection des commandes d'avions de combat F-22 et F-35 fin 2008, 11 des 18 "sites de mission ASA" pourraient n'avoir aucun avion à leur disposition. Le GAO pronostique des restrictions considérables des capacités de combat aérien de l'USAF sur les 15 ans, compte tenu de la programmation projetée par l'USAF. En 2008, il y a, selon le GAO, 2 325 avions de combat capables d'accomplir leurs missions (dont une part avec des restrictions). Compte étant tenu de l'arrivée actuellement programmée de nouveaux avions et du départ d'avions trop vieux pour continuer à voler, le chiffre tombera à 1 175 en 2020 et à 1 100 en 2025 [6].

Précédentes organisations

Cocardes qui sont apparues sur les avions américains1. 5/17-2/18 2. 2/18-8/19 3. 8/19-5/424. 5/42-6/43 5. 6/43-9/43 6. 9/43-1/477. 1/47-

Les organisations précédentes de l'actuelle U.S. Air Force sont:

  • Aeronautical Division, U.S. Signal Corps 1er août 1907 au 18 juillet 1914
  • Aviation Section, U.S. Signal Corps 18 juillet 1914 au 20 mai 1918
  • Division of Military Aeronautics 20 mai 1918 au 24 mai 1918
  • U.S. Army Air Service 24 mai 1918 au 2 juillet 1926
  • United States Army Air Corps 2 juillet 1926 au 20 juin 1941
  • United States Army Air Forces 20 juin 1941 au 17 septembre 1947

Guerres et opérations majeures

Opérations humanitaires

L'U.S. Air Force a pris part à plusieurs opérations à vocation humanitaire dont les principales sont:[8]

Organisation administative en 2005

En 2009, un nouveau commandement chargé des missions nucléaires se met en place, il s'agit du Air Force Global Strike Command reprenant une partie des fonctions de l'ancien Strategic Air Command dissout en 1991.

Structure des forces

Seal of the US Air Force.svg Quartier-général, United States Air Force, Le Pentagone , Arlington, Virginie

Aéronef

L'United States Air Forces possède plus de 7 500 aéronefs en service en date de l'année 2004.

Avions actuellement opérés par l'USAF[9]:

Attaque (air-sol)

De bas en haut : Le B-2 conçu dans les années 1980, B-1B conçu dans les années 1970 et B-52 conçu dans les années 1950, les trois générations de bombardiers stratégiques en service dans l'USAF dans les années 2000

Bombardiers

Transport, Opérations spéciales

Déployement d'avions-cargos McDonnell Douglas C-17 Globemaster III en Caroline du Sud en juillet 2006. La capacité de projection logistique de l'USAF est actuellement sans égal
La force de l'USAF ne réside pas seulement dans ses appareils de combat comme ses F-15, mais en grande partie dans les multiplicateurs de forces dont ceux-ci sont accompagnés tel les avions-ravitailleurs KC-135 et les AWACS qui leur permettent de frapper loin et avec précision.

AWACS, Guerre électronique

Chasseurs

Hélicoptères

Ravitailleurs

Reconnaissance

Avion d'entraînement

Voir aussi

Sources

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « United States Air Force ».
  1. http://www.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=2
  2. (en) [pdf] Structure of the Force sur Air Force Magazine, Mai 2008. Consulté le 19 août 2009
  3. Modèle:Français « Gargantuesque défense », dans Défense et Sécurité internationale, no 35, Mars 2008, p. 11 (ISSN 1772-788X) 
  4. Air Force Link, (2005). Air Force releases new mission statement. Retrieved December 8, 2005.
  5. (en) [pdf] Note from AFA President -- State of the Air Force, 9 février 2009
  6. (en)[pdf] HOMELAND DEFENSE – Actions Needed to Improve Management of Air Sovereignty Alert Operations to Protect U.S. Airspace., Government Accountability Office, janvier 2009
  7. a  et b Air Force Pamphlet 36-2241 (1 July 2007). [1].
  8. United States Air Force Supervisory Examination Study Guide (2005)
  9. US Air Force aviation OrBat - including numbers of aircraft in active service
  10. Photos: Airtech CN-235 Aircraft Pictures | Airliners.net

Bibliographie

  • Avions de combat. Visite guidée au cœur de l'US Air-Force, Tom Clancy, Albin Michel, 1998, (ISBN 2226095500)

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « United States Air Force ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armée de l'air américaine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armée de l'Air américaine — United States Air Force « USAF » redirige ici. Pour les autres significations, voir USAF (homonymie). United States Air Force …   Wikipédia en Français

  • 15ème Armée de l'Air américaine — 15th USAAF Insigne de la 15th USAAF La 15th USAAF est la force aérienne amércaine de bombardement stratégique qui opère sur le MTO pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette force aérienne fait partie de l USAAF. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Armee de l'air de la gendarmerie marocaine — Armée de l air de la gendarmerie marocaine La gendarmerie royale marocaine est dotée de véhicules légers, de véhicules blindés à roues, de VTT, de minibus, de postes radio (de fabrication française, anglaise et américaine), d hélicoptères et d… …   Wikipédia en Français

  • Armée De L'air De La Gendarmerie Marocaine — La gendarmerie royale marocaine est dotée de véhicules légers, de véhicules blindés à roues, de VTT, de minibus, de postes radio (de fabrication française, anglaise et américaine), d hélicoptères et d avions. La gendarmerie royale s est imposée… …   Wikipédia en Français

  • Armée de l'air de la Gendarmerie marocaine — La gendarmerie royale marocaine est dotée de véhicules légers, de véhicules blindés à roues, de VTT, de minibus, de postes radio (de fabrication française, anglaise et américaine), d hélicoptères et d avions. La gendarmerie royale s est imposée… …   Wikipédia en Français

  • Armée de l'air de la gendarmerie marocaine — La gendarmerie royale marocaine est dotée de véhicules légers, de véhicules blindés à roues, de VTT, de minibus, de postes radio (de fabrication française, anglaise et américaine), d hélicoptères et d avions. La gendarmerie royale s est imposée… …   Wikipédia en Français

  • Armée de l'air allemande — Luftwaffe Deutsche Luftwaffe Période 9 janvier 1956 Pays …   Wikipédia en Français

  • Armée de l’air allemande — Luftwaffe Deutsche Luftwaffe Période 9 janvier 1956 Pays …   Wikipédia en Français

  • Armée de l'air (Espagne) — Ejército del Aire Armée de l air Emblème de l armée de l air espagnole Période 1939 Pays …   Wikipédia en Français

  • Armée de l'air égyptienne — Egyptian Air Force(en) Al Qūwāt al Gawwīyä al Miṣrīyä القوات الجوية المصرية(ar) Drapeau de l Egyptian Air Force …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”