Pierre Barbet

Pierre Barbet, de son vrai nom Claude Avice, né le 16 mai 1925 au Mans et mort le 20 juillet 1995, est un écrivain français.

Sommaire

Biographie

Docteur en pharmacie, Pierre Barbet a publié quelques articles scientifiques, entre autres sur la bionique. Il a été publié aux États-Unis. Il a été traduit également dans plusieurs autres pays et a toujours œuvré pour le rapprochement international des auteurs de SF[1]. Il a écrit sous d'autres pseudonymes dont Olivier Sprigel, en hommage à Stéphane Spriel, directeur du rayon fantastique où il avait fait ses débuts, et David Maine, pour rappeler qu'il est né dans l'ancien duché du Maine.

Toute son œuvre fait preuve d'une parfaite maîtrise scientifique, mais aussi d'un grand optimisme qui tranche avec le pessimisme régnant dans le genre. Là où d'autres ne voient que du béton et du bitume dans l'avenir, il dépeint des paysages verdoyants. Son optimisme a toutefois des limites : tout dépend de l'homme, de son éthique et de l'usage qu'il fera des progrès de la science, capable du meilleur, mais aussi du pire si on ne la contrôle pas (L'univers des Géons).

Aussi Pierre Barbet essaie-t-il de trouver des solutions aux problèmes qui menacent, pour éviter les catastrophes annoncées comme inévitables par d'autres auteurs du genre. Il montre sa confiance en l'homme à condition de ne pas laisser la science aux mains du seul profit, souvent irréfléchi, comme dans Soleil de mort, mais plutôt aux mains d'hommes sensés, désintéressés et prudents.

Pierre Barbet traite de thèmes très variés tels le clonage, les mutants, la bionique, les univers heroic fantasy ou l'Uchronie (explorée dans la série des Setni enquêteur temporel), où il remodèle l'histoire en faisant triompher Hannibal face à Rome et vaincre le Japon à la bataille de Midway(dans son dernier manuscrit écrit avant sa mort, malheureusement disparu et donc jamais publié...). Il montre aussi les diverses possibilités de l'évolution de l'homme en y intégrant les clones, les mutants, les cyborgs et les psyborgs ; mais surtout celles de son comportement face à des situations nouvelles et des problèmes techniques.

Références

Lien externe

Œuvres

  • Le Maréchal rebelle, 1980
  • Périple galactique, 1980
  • Cités des Astéroïdes, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 1071, 1981
  • Cités interstellaires, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 113, 1981
  • L'Empereur d'Eridan, 1982
  • Survivants de l'apocalypse, 1982
  • Rome doit être détruite, 1983
  • Carthage sera détruite, 1984
  • Les Colons d'Eridan, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 1284, 1984
  • Cités biotiques, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 1371, 1984
  • Téléclones, 1985
  • La Croisade des assassins, 1986
  • Glaciation nucléaire, 1986
  • Défense spatiale, 1987
  • Objectif : Mars 2005, 1987
  • Un reich de 1000 ans, 1987
  • Option zéro, 1988
  • Soleil de mort, 1990
  • L'Ère du spatiopithèque, 1991

Cycle Alex Courville

  • Commandos sur commande, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 835, 1978
  • Trafic stellaire, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 932, 1979
  • Les Psychos de Logir, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 1099, 1981
  • Les Charognards de S'nien, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 1199, 1983
  • Eldorado stellaire, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 1347, 1985
  • Putsch galactique, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 1401, 1985
  • Temps changeants, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 1505, 1986
  • Captifs de Corvus, Fleur Noir, coll. « Anticipation » n° 1547, 1987

Recueils

Ainsi qu'un article sur « La Biotique » publié dans la Revue française des docteurs en pharmacie, n°95, Paris, 1973, signé de son véritable nom, Claude Avice.
  • Le Cycle Setni - 1 1998 regroupe les 5 récits suivants :
    • L'Exilé du temps
    • À quoi songent les Psyborgs ?
    • La Planète enchantée
    • Magiciens galactiques
    • Vénusine
Ainsi qu'un article : Ce que nous savons de l'anti-matière

Liens

Pierre Barbet sur NooSFère


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Barbet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre Barbet — (May 16, 1925 July 20, 1995) was the main pseudonym used by French science fiction writer Claude Avice. Claude Avice, a Doctor in Pharmacy, also used the pseudonyms of Olivier Sprigel and David Maine . Several of his novels were translated into… …   Wikipedia

  • Pierre Barbet (writer) — See also Pierre Barbet (physician) Pierre Barbet (16 May 1925 20 July 1995) was the main pseudonym used by French science fiction writer and pharmacist Claude Avice.[1] Claude Avice also used the pseudonyms of Olivier Sprigel and David Maine.… …   Wikipedia

  • Barbet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Barbet peut faire référence à : Sommaire 1 Faune 2 Patronyme …   Wikipédia en Français

  • barbet — [ barbɛ ] n. m. • fin XIIIe; de 1. barbe 1 ♦ Espèce d épagneul à poil long et frisé. Adj. Chien barbet. ⇒ caniche. 2 ♦ Rouget. Appos. Rouget barbet. ● barbet nom masculin (de …   Encyclopédie Universelle

  • Barbet (Balzac) — Personnage de fiction apparaissant dans La Comédie humaine Origine Normandie Genre …   Wikipédia en Français

  • Pierre Nicolaÿ — né le 8 février 1918 à Angoulême (Charente) et mort le 24 novembre 2005, était vice président du Conseil d’État de 1982 à 1987 et président de l’Institut français des sciences administratives pendant la même période. Sommaire… …   Wikipédia en Français

  • Pierre-François Guyot-Desfontaines — Pour les articles homonymes, voir Desfontaines. Pierre François Guyot Desfontaines …   Wikipédia en Français

  • Pierre Desfontaines — Pierre François Guyot Desfontaines Pour les articles homonymes, voir Desfontaines. Pierre François Guyot Desfontaines …   Wikipédia en Français

  • Pierre François Guyot-Desfontaines — Pour les articles homonymes, voir Desfontaines. Pierre François Guyot Desfontaines …   Wikipédia en Français

  • Pierre François Guyot Desfontaines — Pour les articles homonymes, voir Desfontaines. Pierre François Guyot Desfontaines …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”