Armée de Marie

L'Armée de Marie ou Communauté de la Dame de tous les peuples est un mouvement religieux chrétien, fondé par Marie-Paule Giguère au Canada en 1971.

Fondé comme « association pieuse » catholique, ce mouvement a été déclaré schismatique et hérétique en 2007 par l'Église catholique romaine.

Sommaire

Présentation

Le mouvement s’appuie sur un culte catholique et la vie mystique de sa fondatrice, Marie-Paule Giguère. Celle-ci proclame avoir eu des apparitions miraculeuses et des messages de la Vierge Marie, qui lui aurait donné pour mission de guider ce groupe religieux. Elle se présenterait également comme l'incarnation mystique de la Vierge[1],[2] (la « Dame de tous les peuples » du culte), et se prétendrait capable de miracles (guérisons).

Les œuvres rassemblées dans la Communauté de la Dame de tous les peuples sont:

  • la Famille des Fils et Filles de Marie, fondée en 1981, qui compterait une quarantaine de prêtres environ ;
  • les Oblats-Patriotes, œuvre fondée en 1986, dont les membres étudient la doctrine sociale catholique;
  • l’Institut Marialys, œuvre fondée en 1992 pour la jeunesse.

Le lieu principal de culte et de vie a été érigé en 2000 à Lac-Etchemin au Québec, et intitulé « Centre eucharistique et marial Spiri-Maria ».

Schisme et hérésie catholique

L'Armée de Marie a été initialement érigée en « association pieuse » de l'Église catholique en 1975 par le cardinal Maurice Roy, archevêque de Québec. Au milieu des années 1980, l'Église s'interroge sur l'authenticité de cette association. En 1987, l'archevêque Louis-Albert Vachon retire ainsi le titre « d'association pieuse » à l'Armée de Marie[3]. En 2001, une note doctrinale des évêques catholiques du Canada, approuvée par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, confirme que les enseignements de l'Armée de Marie sont contraires à la doctrine catholique sur des points fondamentaux[3].

Pour certains religieux de l'Église catholique, les dérives du mouvement reposent sur une confusion entre le mystère de la rédemption et le mystère de la création. Plusieurs évêques lui reprochent sa subjectivité, qui assimilerait la Trinité avec le terme co-rédemptrice. De même, l'Église reproche à Marie-Paule Giguère d'utiliser ses prétendues révélations miraculeuses (apparitions mariales), pour détourner les fidèles des enseignements catholiques, ou d'avoir procédé illégalement à des ordinations diaconales et presbytérales.

L'ensemble du mouvement est finalement exclu de l'Église catholique en avril 2007, par le cardinal Marc Ouellet[4],[5]. En septembre 2007, la Congrégation pour la doctrine de la foi confirme l'excommunication des fidèles de l'association, dont les pratiques et enseignements sont jugés schismatiques et hérétiques vis-à-vis du dogme catholique[6]. Cette sanction rare et ultime, témoigne de la séparation définitive avec l'Église. Louis-Albert Vachon, devenu cardinal a exhorté tous les chrétiens du Canada à ne pas fréquenter ce mouvement[6].

Depuis leur condamnation par Rome, les membres de l'Armée de Marie, sont tombés dans une dérive mystico-spirituelle grave selon les autorités catholiques canadienne[7]. En effet, le Père Pierre Mastropietro a été consacré pape de l'Église de Jean, sous le nom de Padre Jean Pierre, et ceci sans aucune consécration épiscopale préalable. Depuis il ordonne des prêtres, donne la confirmation sans aucun pouvoir d'ordre. Il a aussi procédé à la canonisation du Père Philippe Roy et de Raoul Auclair. Il promulguera aussi le dogme de Marie-Paule Corédemptrice, Médiatrice et docteur de l'église et la canonisera l'année suivante alors qu'elle est toujours en vie. En 2009, il a procédé au courronnement de celle-ci comme Souveraine de la Terre.

Enfin le 30 mai 2010, Padre Jean Pierre sacre Marc Bosquart, de nationalité belge et théologien du mouvement, comme roi de France et d'Eglise sous le nom de Marc-André 1er [8] .

Le 31 mai, le roi Marc-André 1er décrète que Marie-Paule est Mère du Royaume et Mère de toutes les âmes.

Liens externes

Notes

  1. Vie d'Amour, Vol I p. 328
  2. Jean Duhaime et Guy-Robert St-Arnaud, La Peur des Sectes, Les Editions Fides, 2001, 210 p. (ISBN 2762123011), p. 138 
  3. a et b Note doctrinale des évêques catholiques du Canada sur l'Armée de Marie, 29 juin 2001. Consulté le 2 février 2010
  4. Condamnation du cardinal Ouellet et cyberpresse.ca et diocesequebec.qc.ca
  5. L’Armée de Marie et sa fondatrice, Marie-Paule Giguère, sont désormais exclues de l’Église catholique sur Radio-Canada, 1er mai 2007. Consulté le 2 février 2010
  6. a et b ZENIT - « Armée de Marie » : Déclaration de la congrégation pour la Doctrine de la foi
  7. ANONYME, «Le recueil des choses peu connues», Les Éditions Pastel, [disponible dans la librairie des Éditions Pastel]. (ouvrage consulté le 23 novembre 2010)
  8. site vidéo de la Communauté de la Dame de Tous les Peuples Conférence annonçant le couronnement sur Radio Amour

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armée de Marie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armee de Marie — Armée de Marie L Armée de Marie ou Communauté de la Dame de tous les peuples est un mouvement religieux chrétien, fondé par Marie Paule Giguère au Canada en 1971. Fondé initialement comme « association pieuse » catholique, l Église… …   Wikipédia en Français

  • Armée De Marie — L Armée de Marie ou Communauté de la Dame de tous les peuples est un mouvement religieux chrétien, fondé par Marie Paule Giguère au Canada en 1971. Fondé initialement comme « association pieuse » catholique, l Église catholique romaine… …   Wikipédia en Français

  • Armée de marie — L Armée de Marie ou Communauté de la Dame de tous les peuples est un mouvement religieux chrétien, fondé par Marie Paule Giguère au Canada en 1971. Fondé initialement comme « association pieuse » catholique, l Église catholique romaine… …   Wikipédia en Français

  • Armée de Condé — Armée des émigrés Armée des émigrés Armée des émigrés à Quiberon. Période 1792 – 1814 Pays …   Wikipédia en Français

  • Armee de l'Ouest — Armée de l Ouest L’armée de l Ouest est une armée de la Révolution française chargée de combattre l insurrection vendéenne. Elle est créée le 1er octobre 1793 par fusion, de l’armée des côtes de La Rochelle, de l’armée de Mayence et d une partie… …   Wikipédia en Français

  • Armée De L'Ouest — L’armée de l Ouest est une armée de la Révolution française chargée de combattre l insurrection vendéenne. Elle est créée le 1er octobre 1793 par fusion, de l’armée des côtes de La Rochelle, de l’armée de Mayence et d une partie de l armée des… …   Wikipédia en Français

  • Armée de l'ouest — L’armée de l Ouest est une armée de la Révolution française chargée de combattre l insurrection vendéenne. Elle est créée le 1er octobre 1793 par fusion, de l’armée des côtes de La Rochelle, de l’armée de Mayence et d une partie de l armée des… …   Wikipédia en Français

  • Armée de Libération de la Bretagne — Armée révolutionnaire bretonne Pour les articles homonymes, voir ARB, FLB et ALB. Armée révolutionnaire bretonne ARB, FLB ARB Classification indépendantiste …   Wikipédia en Français

  • Armee de Vichy — Armée de Vichy Armée de Vichy Période 1940 – 1942 Pays France et Empire colonial français Allégeance …   Wikipédia en Français

  • Armée De Vichy — Période 1940 – 1942 Pays France et Empire colonial français Allégeance …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”