Philippe du Puy de Clinchamps

Philippe du Puy de Clinchamps (1913 - Nancy 3 mars 1971) était un écrivain et journaliste français[1]. Il a travaillé à L'Aurore puis dirigé la revue L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC) fondée en 1864 par Charles Read. Il est également connu sous les noms de plume de Franz-Rudolf Falk, Philippe de Clinchamps, Philippe Géry, P.P.C., Charondas[2].


Sommaire

Origines familiales

Philippe du Puy de Clinchamps est l'arrière-petit-fils de Philippe-Félix-Théodore Dupuy, né en 1802 à Montier (Meuse) et décédé en 1851 à Girancourt (Vosges), ledit Philippe-Félix-Théodore étant lui-même le petit-fils de Nicolas-Philippe du Puy, seigneur de Lezéville, maire de Lezéville, né le 3 décembre 1748 au château de Lezéville, décédé le 2 novembre 1808 au château de Lezéville. Il fut reçu cadet gentilhomme par Stanislas, duc de Lorraine, le 22 février 1761. Il épousa par la suite, le 22 septembre 1778 à Clinchamp, Marie Anne Piot, dame de Clinchamp, dont il hérita de la seigneurie. Ses descendants obtinrent de rectifier leur nom Dupuy en "du Puy de Clinchamps" par une décision du Tribunal de Wassy en date du 28 juin 1860[3].

La famille du Puy de Clinchamps appartient à la noblesse de Lorraine. Elle fut maintenue dans sa noblesse en 1668, sur preuves remontant à 1552, par jugement de M. de Caumartin, intendant de Champagne. Elle acquit par mariage la seigneurie de Clinchamps dont elle a gardé le nom. Elle a fait son entrée à l'Association d'entraide de la noblesse française (ANF) en 1946. "La famille Dupuy a fourni un grand nombre de magistrats, des officiers distingués, dont plusieurs ont été tués à l'ennemi[4]."

Certains ont évoqués le fait que cet acharnement à pourchasser la fausse noblesse était en réalité un moyen de cacher ses propres origines, qui semblèrent à quelques-uns incertaines.

Œuvres

En dépit de leur caractère souvent sévère et de leur traitement technique, Que sais-je ? oblige, les ouvrages cités ici sont agrémentés d'une touche d'humour, qui en rend la lecture agréable. Philippe du Puy de Clinchamps ironise volontiers sur le déclin des familles royales, tout en laissant clairement apparaître que la royauté est le régime qui recueille ses faveurs, sur les considérations parfois amusantes et décalée de la noblesse : « Il est aussi quelques jeux de société, rares il est vrai puisque le bridge s'est lui-même encanaillé, que le snob peut pratiquer sans déroger : polignac, dominos, jaquet, voire l'innocente bataille. [...] Quant à la belote, jamais : les valets y commandent a-t-on fait remarquer. »

  • La noblesse, Puf, 1959, réédité en 1996.
  • Le royalisme, Puf, 1981 (épuisé).
  • La chevalerie, Puf, 1961 (épuisé).
  • Le snobisme, Puf, 1966 (épuisé).
  • Les Grandes Dynasties, PUF, collection Que sais-je ? (n° 1178), 1965 (épuisé).
  • L'intermédiaire des chercheurs et des curieux, I.c.c (rédacteur en chef)
  • A quel titre ...
  • Juge d'armes au Jockey-club

Sa postérité

Philippe du Puy de Clinchamps signait parfois sous les pseudonymes d’Antoine Bouch et surtout de Charondas[réf. nécessaire].<Charondas[2], nom sous lequel il publia en 1957 le fameux Cahier noir qui repertorie la fausse noblesse en donnant sur chaque famille des précisions humoristiques et cinglantes, parfois cruelles mais très détaillées.

Il avait lancé, sous sa direction, en 1954, la collection des Cahiers nobles qui rassembla, en trente-sept cahiers et vingt titres, quatorze des meilleurs auteurs de la question nobiliaire.

Ce fond unique est aujourd’hui la propriété de son fils, Patrice du Puy-Editeur. Huit de ces titres ont fait à ce jour l’objet d’une réédition.

Parallèlement, ICC-EDITIONS publiait des ouvrages sur la vraie et la fausse noblesse (Le Gotha français, La Noblesse), des travaux généalogiques (Le Sang des Rothschild, La parentèle de Charles et Yvonne de Gaulle, La descendance de Marie-Thérèse de Habsburg, de Frédéric-Eugène de Wurtemberg, du duc de Berry, de François-Joseph Ier d’Autriche), des ouvrages de recherche (Dictionnaire et armorial de l’épiscopat français, Les preuves de noblesse au XVIIIe siècle), des mémoires et documents alors introuvables (La chronique de Guillaume Tyr, L’Alimentation de tous les peuples et de tous les temps jusqu’au XVIe siècle)...

Son fils, Patrice du Puy de Clinchamps (1945- ) est aussi journaliste et écrivain. En septembre 2004, il a lancé la maison d'éditions Patrice du Puy-Éditeur qui a pris la suite de ICC-EDITIONS, dont l’activité éditoriale, depuis 1954, était liée à la revue L'Intermédiaire des chercheurs et curieux.

Bibliographie

  • Dictionnaire et armorial de la noblesse : recueil des familles nobles ou titrées en France subsistantes au XXIe siècle, donnant les armes et la filiation... Tome premier (familles de A à C), Paris, P. Du Puy, 2005 (ISBN 2-90800326-0)
  • Dictionnaire et armorial de la noblesse : Tome deuxième (familles de D à K), Paris, P. Du Puy, 2006 (ISBN 2-908003-29-5)
  • Dictionnaire et armorial de la noblesse : Tome troisième (familles de L à O), Paris, P. Du Puy, 2007 (ISBN 2-908003-33-3)
  • Dictionnaire et armorial de la noblesse : Tome quatrième (familles de P à Z), Paris, P. Du Puy, 2008 (ISBN 2-908003-37-6)
  • Dictionnaire et armorial de la noblesse : Tome cinquième - supplément (addenda et errata), Paris, P. Du Puy, 2009 (ISBN 2-908003-42-0)

Notes et références

  1. voir page de discussion avec Montesquiou98
  2. a et b notice BNF no FRBNF11951279z
  3. "A ce titre" de Labarre de Raillicourt
  4. Chaix d'Est- Ange

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Philippe du Puy de Clinchamps de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Bouch — Philippe du Puy de Clinchamps Philippe du Puy de Clinchamps (1913 Nancy 3 mars 1971) était un écrivain et journaliste français. Il a travaillé à L Aurore puis dirigé la revue L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC) fondée en 1864 par… …   Wikipédia en Français

  • Aynard Guigues De Moreton De Chabrillan — Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan, 10e marquis de Chabrillan, a revendiqué le trône princier de Monaco sur lequel il a estimé pouvoir détenir des droits en 1949. Né à Cannes (Alpes Maritimes) le 16 janvier 1869 et décédé dans le 8e… …   Wikipédia en Français

  • Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan — Pour les autres membres de la famille, voir : Guigues de Moreton de Chabrillan. Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan, 10e marquis de Chabrillan, a revendiqué le trône princier de Monaco sur lequel il a estimé pouvoir détenir des droits en …   Wikipédia en Français

  • Aynard de Chabrillan — Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan, 10e marquis de Chabrillan, a revendiqué le trône princier de Monaco sur lequel il a estimé pouvoir détenir des droits en 1949. Né à Cannes (Alpes Maritimes) le 16… …   Wikipédia en Français

  • Aynard de Moreton — Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan, 10e marquis de Chabrillan, a revendiqué le trône princier de Monaco sur lequel il a estimé pouvoir détenir des droits en 1949. Né à Cannes (Alpes Maritimes) le 16… …   Wikipédia en Français

  • Aynard guigues de moreton de chabrillan — Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan, 10e marquis de Chabrillan, a revendiqué le trône princier de Monaco sur lequel il a estimé pouvoir détenir des droits en 1949. Né à Cannes (Alpes Maritimes) le 16 janvier 1869 et décédé dans le 8e… …   Wikipédia en Français

  • Moreton de Chabrillan — Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan, 10e marquis de Chabrillan, a revendiqué le trône princier de Monaco sur lequel il a estimé pouvoir détenir des droits en 1949. Né à Cannes (Alpes Maritimes) le 16… …   Wikipédia en Français

  • L'Intermediaire des chercheurs et curieux — L Intermédiaire des chercheurs et curieux  L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC) {{{nomorigine}}} Pays …   Wikipédia en Français

  • L'Intermédiaire Des Chercheurs Et Curieux —  L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC) {{{nomorigine}}} Pays …   Wikipédia en Français

  • L'Intermédiaire des Chercheurs et Curieux —  L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC) {{{nomorigine}}} Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”