Armorial de la Maison Bonaparte

Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des membres de la Maison Bonaparte.


Sommaire

Avant Napoléon Ier

Figure Nom du prince et blasonnement
Blason fam fr Bonaparte bis.svg

Blason fam fr Bonaparte orn.svg

Sous l'Ancien Régime,

De gueules à deux barres d'or accompagnées de deux étoiles à six rais du même, une en chef, l'autre en pointe.[1][2]

Sous le Premier Empire

Napoléon Ier

Figure Nom du prince et blasonnement
Arms of the French Empire2.svg

Grandes Armes Impériales (1804-1815)2.svg

Arms of the Napoleonic Kingdom of Italy.svg

Coat of Arms of the Kingdom of Italy (1805-1814).svg


Blason de Napoléon sur l'Ile d'Elbe.svg

Napoléon Ier,




D’azur à l’aigle impériale d’or, empiétant un foudre du même. La couronne, fermée et sommée d’un globe surmonté d’une croix recroisetée, utilise les aigles comme arceaux, intercalés entre des plumes stylisées. Le sceptre et la main de justice reproduisent les honneurs de Charlemagne utilisés pendant le sacre. Le grand collier de l’Ordre de la Légion d’honneur entoure l’écu. Le manteau de gueule, doublé d’hermines au naturel, semé d’abeilles d’or et frangé de même, porte un galon de sarments et de grappes. Les deux angles visibles du manteau montrent deux étoiles pentagrammiques d’or[3],[4],[5],[6].






« Roi d'Italie. »

Tiercé en pal : au I, coupé de gueules, à l’ombrellino (Pavillon pontifical) d'or chargée de deux clefs en sautoir du même (États pontificaux modifié) et d'azur à l'aigle d'argent couronné et armé d'or ou (Modène-Este), au II, d'argent à la guivre d'azur couronnée d'or engloutissant un enfant de carnation (Milan), au III, coupé , d'azur au lion de Saint-Marc d'or coiffé d'une corne ducale de gueules (Vénétie) et de gueules à la croix d'argent cantonnée en pointe à senestre d'une tour du même, au lambel d'azur brichant en chef, sur le tout d'or à Couronne de fer (« sommée » de six pièces), à la bordure de gueules chargée de huit anneaux d'argent(Lombardie).[7],[8]










« Souverain de l'Ile d'Elbe 1814/1815 »

D'argent à la bande de gueule chargée de trois abeilles d'or[9]

Laetitia Bonaparte

Laetitia Bonaparte, née Maria Letizia Ramolino (24 août 1750 - Ajaccio2 février 1836- Rome), Madame Mère de sa Majesté l'Empereur et Roi.

Figure Blasonnement
Blason Madame Mère.svg

Coat of arms Maria Letizia Buonaparte.svg

D'azur à l'aigle d'or empiétant un foudre du même : le foudre chargé d’un médaillon ovale d’argent surchargé d’un L de sable[10].


Les impératrices Joséphine et Marie-Louise

Figure Nom du prince et blasonnement
Arms of the French Empire2.svg

Blason Impératrice Joséphine.svg


Blason de la Duchesse de Navarre.svg

Blason de la Duchesse de Navarre orn.svg

Marie-Josèphe-Rose de Tascher de La Pagerie, dite Joséphine de Beauharnais (23 juin 1763 - Les Trois-Îlets, Martinique29 mai 1814 - Rueil-Malmaison), Impératrice des Français, reine d’Italie, 1re duchesse de Navarre et de l'Empire (lettres patentes du 9 avril 1810),

D’azur à l’aigle impériale d’or, les ailes étendues, empiétant un foudre du même. Au manteau de gueules, semé d’abeilles d’or, frangé d’or, doublé d’hermines, à la couronne impériale sommée d’un globe surmonté d’une croix recroisetée[3]














Ecartelé, au premier : D’azur à l’aigle impériale d’or, empiétant un foudre du même, au deuxième et troisième : d'argent à la fasce de sable surmontée de trois merlettes du même (Armes des Beauharnais) et au quatrième : d'argent à trois pals de sinople[11].

Blason de Marie-Louise d'Autriche.svg Blason Impératrice Marie-Louise.svg

Blason Duché Parme.svg Duchy Parma Coat.jpg

Marie-Louise d'Autriche (12 décembre 1791 - Vienne (Autriche)17 décembre 1847 - Parme), Impératrice des Français et reine d’Italie (1810-1814), duchesse de Parme (18141847),

Accolé de France et d'Autriche, qui est parti de deux traits ; au premier d'or au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'azur ; au deuxième de gueules a la fasce d'argent ; au troisième d'or à la bande de gueules, chargée de trois alérions d'argent. Au manteau de gueules, semé d’abeilles d’or, frangé d’or, doublé d’hermines, à la couronne impériale sommée d’un globe surmonté d’une croix recroisetée[3],[6]













Parti; au 1 d'or à six fleurs de lys d'azur posées 3, 2, 1; au 2 d'argent à la croix pattée de gueules, cantonnée de quatre aigles de sable, becquées, lampassées, membrées et armées de gueules; brochant sur le tout tiercé en pal; au 1 d'or au lion de gueules couronné d'azur; au 2 de gueules à la fasce d'argent; au 3 d'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent[12].



Napoléon II

Napoléon II (20 mars 1811 - Palais des Tuileries22 juillet 1832 - Palais de Schönbrunn), prince impérial (1811-1814), roi de Rome (1811-1814), prince de Parme (1814-1818), Empereur des Français (de jure, 22 juin 1815 - 7 juillet 1815), duc de Reichstadt (22 juillet 1818 - 1832), Grand collier de la Légion d'honneur,

Figure Blasonnement
Blason Roi de Rome.svg Roi de Rome :

D'azur à l'aigle d'or empiétant un foudre du même.[6]

Grandes Armes Impériales (1804-1815)2.svg Empereur des Français :

D’azur à l’aigle impériale d’or, empiétant un foudre du même. La couronne, fermée et sommée d’un globe surmonté d’une croix recroisetée, utilise les aigles comme arceaux, intercalés entre des plumes stylisées. Le sceptre et la main de justice reproduisent les honneurs de Charlemagne utilisés pendant le sacre. Le grand collier de l’Ordre de la Légion d’honneur entoure l’écu. Le manteau de gueules, doublé d’hermines au naturel, semé d’abeilles d’or et frangé de même, porte un galon de sarments et de grappes. Les deux angles visibles du manteau montrent deux étoiles pentagrammiques d’or.[3],[13],[14],[6]



Blason Napoléon II, Duc de Reichstadt.svg

Blason Duc de Reichstadt.svg

Duc de Reichstadt :

De gueules à la fasce d'or accompagnée deux léopards du second, l'un en chef, l'autre en pointe.[15]

Eugène de Beauharnais

Eugène de Beauharnais (3 septembre 1781Paris21 février 1824 - Munich), Colonel (13 octobre 1802), Colonel général des chasseurs (1er juillet 1804), Général de brigade (17 octobre 1804), Grand dignitaire de l'Empire (archichancelier d'État, 12 pluviôse an XIII (1er février 1805)), Membre du Sénat conservateur (sénateur de droit en tant que grand dignitaire de l'Empire, 12 pluviôse  an XIII (1er février 1805)), Vice-roi d'Italie (7 juillet 1805 - 20 avril 1814), pair de France (2 juin 1815 (Cent-Jours)), Prince français (12 pluviôse an XIII (1er février 1805)), Prince de Venise (17 décembre 1807), Grand-duc de Francfort (1er mars 1810), Duc de Leuchtenberg (14 novembre 1817), Prince d'Eichstätt (14 novembre 1817), Légionnaire (4 décembre 1803), puis, Commandant (4 juin 1804), puis, Grand aigle de la Légion d'honneur (13 pluviôse an XIII : 2 février 1805), Grand collier de la Légion d'honneur, Chevalier de la Toison d'or (1805, n° 862), grand-croix des ordres de Saint-Hubert de Bavière (1805), de la Couronne de fer d'Italie (1805), de Saint-Étienne de Hongrie (4 avril 1811), de la Couronne de Saxe, des Séraphins, de l'Epée de Suède,

Figure Blasonnement
Grand coat of arms of Eugène de Beauharnais.svg

Blason Eugène de Beauharnais-2.svg Grand coat of arms of Eugène de Beauharnais as viceroy of Italy.svg Grand coat of arms of Eugène de Beauharnais 2.svg

Vice-roi d'Italie, Prince de Venise, Grand-duc de Francfort.

Sous le Premier Empire :


D'azur à l'aigle d'or empiétant un foudre du même, le foudre chargé d’un médaillon ovale d’argent surchargé d’un E de sable.[16]










On trouve aussi parfois : D'azur à l'aigle d'or empiétant un foudre du même, brisé par l'écu de Lombardie (d'or à Couronne de fer (« sommée » de six pièces), à la bordure de gueules chargée de huit anneaux d'argent).[17]








Version avec manteau royal d'Italie










Version avec manteau imperial


Blason Eugène de Beauharnais (1781-1824).svg

Blason Eugène de Beauharnais (1781-1824)2.svg

À partir de 1817, duc de Leuchtenberg et Prince d'Eichstätt


Ecartelé : I, (de Leuchtenberg) ; II, de gueules au mur d'argent flanqué de deux tours, le tout maçonné et ouvert d'argent posé sur une terasse de sinople, deux arbres de sinople issants des tours (d'Eichstätt) ; III de sinople, à l'épée haute d'argent, garnie d'or, accompagnée de 7 étoiles du même ; IV, d'argent à la fasce de sable accompagnée en chef de trois merlettes du second (de Beauharnais) [18]


Augusta-Amélie de Bavière

Augusta-Amélie de Bavière (21 juin 1788 - Strasbourg13 mai 1851 - Munich), épouse d' Eugène de Beauharnais, princesse française, vice-reine d'Italie, princesse de Venise, grand-duchesse de Francfort, duchesse de Leuchtenberg et princesse d'Eichstätt.

Figure Blasonnement
Armoiries du royaume de Bavière (1809).svg fuselé en bande d'azur et d'argent, chargé en cœur d'un écusson de gueules, à une épée d'argent garnie d'or passée en sautoir avec un sceptre d'or, le tout surmonté d'une couronne royale du même.[19]
Blason à Dessiner.svg

Blason à Dessiner.svg

Deux écus accolés : D'azur à l'aigle d'or empiétant un foudre du même, le foudre chargé d’un médaillon ovale d’argent surchargé d’un E de sable et celui de Baviere, fuselé en bande d'azur et d'argent, chargé en cœur d'un écusson de gueules, à une épée d'argent garnie d'or passée en sautoir avec un sceptre d'or, le tout surmonté d'une couronne royale du même.[réf. nécessaire]
Blason à Dessiner.svg

Blason à Dessiner.svg

Deux écus accolés : Ecartelé : I, (de Leuchtenberg) ; II, de gueules au mur d'argent posé sur une terrasse de sinople, flanqué de deux tours, le tout maçonné et ouvert d'argent, deux arbres de sinople issants des tours (d'Eichstätt) ; III de sinople, à l'épée haute d'argent, garnie d'or, accompagnée de 7 étoiles du même ; IV, d'argent à la fasce de sable accompagnée en chef de trois merlettes du second (de Beauharnais) et celui de Baviere, fuselé en bande d'azur et d'argent, chargé en cœur d'un écusson de gueules, à une épée d'argent garnie d'or passée en sautoir avec un sceptre d'or, le tout surmonté d'une couronne royale du même.[réf. nécessaire]


Joseph Bonaparte

Joseph Bonaparte (7 janvier 1768 - Corte28 juillet 1844 - Florence), général de division (3 janvier 1806), Grand dignitaire de l'Empire (Grand électeur, 12 pluviose an XII), Membre du Sénat conservateur (22 thermidor an XII), pair de France (2 juin 1815 (Cent-Jours)), prince français (18 mai 1804), Roi de Naples (31 mars 1806 - 1808), Roi des Espagnes et des Indes (7 juin 1808 - 13 juin 1813 ), Grand officier (10 pluviose an XIII), puis Grand aigle de la Légion d'honneur (13 pluviôse an XIII), Grand collier de la Légion d'honneur, Chevalier de la Toison d'or (juillet 1805, puis Grand-maître de la branche espagnole de l'Ordre), fondateur et Grand-maître de l'Ordre des Deux-Siciles (1806-1808), fondateur et Grand-maître de l'Ordre royal d'Espagne (1808-1813),

Voir la correspondance entre le roi Joseph et son frère l'Empereur au sujet de ses armoirires.


Figure Blasonnement
Coat of Arms of Joseph I Bonaparte as King of Naples.svg

Grandes armes de Joseph Bonaparte (Roi de Naples) au début du règne.svg Grandes armes de Joseph Bonaparte (Roi de Naples) à la fin de règne.svg





Small Coat of Arms of Joseph Bonaparte as King of Naples.svg

Grandes armes du Royaume de Naples3.svg Grandes armes du Royaume de Naples2.svg

Roi de Naples de 1806 à 1808


Coupé : I, parti : a, d'azur, à deux cornes d'abondance d'or passées en sautoir (Labour) ; b, d'azur, à un dauphin contournée d'argent (alias une queue de poisson couronnée) (Otrante); II, d'or, à une triquêtre issante d'une tête de Mercure de carnation (Île de Sicile) ; sur-le-tout d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon).[20]








Moyennes armoiries avec manteau impérial (début de règne).











Moyennes armoiries avec manteau Napolitain (fin de règne).













Grandes armoiries avec manteau impérial et manteau Napolitain.


Gironné de 15 pèces : I, en forme de franc-quartier, d'or, à une triquêtre issante d'une tête de Mercure de carnation (Île de Sicile) ; II, d'or au cheval contouné et effaré de sable (de Naples (ancien)) ; 3, d'azur, à deux cornes d'abondance d'or, passées en sautoir (du Labour) ; IV, coupé en A d'azur à une comète d'argent chevelée d'or, en B d'argent à un vol d'azur ; V, d'or, à l'aigle de gueules, couronnée du champ, issante d'une fasce denchée et abaissée d'azur (de Basilicate) ; VI, d'argent, à la croix potencée de sable (de Basse-Calabre) ; VII, écartelé en sautoir d'or, à quatre pals de gueules et d'argent, à la croix potencée de sable (alias d'Aragon et de Basse-Calabre) (de Haute-Calabre) ; VIII, D'or, à quatre pals de gueules, au dauphin d'argent, plongeant vers la pointe, brochant sur-le-tout (d'Otrante) ; IX, écartelé en sautoir d'azur et d'argent, à la crosse d'or, brochante sur-le-tout (de Bari) ; IX, d'azur, à un Saint-Michel d'or, terrassant un diable de sable, sur une montagne à trois coupeaux du deuxième, issante de la pointe (de Capitanate) ; XI, de gueules, à une étoile à huit rais d'or, ceinte d'une couronne de feuillage du même (de Molise) ; XII, coupé de gueules, à la couronne à l'antique d'or, et d'argent. (de Haut-Principat) ; XIII, d'or, à la hure de sable, surmontée d'un joug de gueules (des Basses-Abruzzes) ; XIV, d'azur, à l'aigle d'argent, surmontant une montagne d'or, issante de la pointe (des Hautes-Abruzzes) ; XV, de gueules accompagnée de deux croisettes alesées le tout d'argent ; sur-le-tout d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon) dans son pavillon de gueules.[20]

Arms of Joseph Bonaparte as King of Spain.svg

Middle Coat of Arms of Joseph Bonaparte as King of Spain.svg Grand Coat of Arms of Joseph Bonaparte as King of Spain.svg

Roi d'Espagne de 1808 à 1813


Parti de un et coupé de deux : en I, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur, en II, d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or, en III d'or à quatre pals de gueules, en IV de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude au naturel, en VI d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople et en VI d'azur, de gueules au vieux et nouveau monde d'or entre les colonnes d'Hercule d'argent ; sur le tout un écu oval d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon).[20]




Moyennes Armoiries








Grandes Armoiries

Julie Clary

Julie Clary (26 décembre 1791 - Marseille7 avril 1845 - Florence), épouse de Joseph Bonaparte, Grande-duchesse de Berg (15 mars 1806) - (15 juillet 1808) - Reine du Royaume de Naples (31 mars 1806) - (5 juillet 1808), Reine consort d'Espagne (7 juin 1808) - (13 juin 1813).

Figure Blasonnement
Grand Coat of Arms of Julie Clary Queen Consort of Naples.svg Reine de Naples de 1806 à 1808


Accolé du Roi de Naples et de Clary :Coupé : I, parti : a, d'azur, à deux cornes d'abondance d'or passées en sautoir (Labour) ; b, d'azur, à un dauphin contourné d'argent (alias une queue de poisson couronnée) (Otrante); II, d'or, à une triquêtre issante d'une tête de Mercure de carnation (Île de Sicile) ; sur-le-tout d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du mêm et celui de Clary, d'or à l'aigle éployée de sable, membrée, becquée et liée de gueules, au chef d'azur chargé d'un soleil d'or.


Coat of Arms of Julie Clary as Queen Consort of Spain.svg Reine d'Espagne de 1808 à 1813


Deux écus accolés : parti de un et coupé de deux : en 1, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur, en 2, d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or, en 3 d'or à quatre pals de gueules, en 4 de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude au naturel, en 5 d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople et en 6 d'azur, et de gueules aux vieux et nouveau monde d'or entre les colonnes d'Hercule d'argent ; sur le tout de d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du mêm et celui de Clary, d'or à l'aigle éployée de sable, membrée, becquée et liée de gueules, au chef d'azur chargé d'un soleil d'or.[21]

Zénaïde Bonaparte

Zénaïde Bonaparte (8 juillet 1801 - Paris3 février 1854 - Naples), fille de Joseph Bonaparte et de Julie Clary, Princesse française et altesse impériale (1804), infante d'Espagne (1808 à 1813), Seconde Princesse de Canino et Musigano suite à son mariage avec le Prince Charles Lucien Bonaparte, son cousin germain (fils de Lucien, frère de Napoléon Ier) en 1822.

Figure Blasonnement


Blason à dessiner losange.svg 'Armes de l'infante d'Espagne : Blason losangé Parti de un et coupé de deux : en I, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur, en II, d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or, en III d'or à quatre pals de gueules, en IV de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude au naturel, en VI d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople et en VI d'azur, le vieux et nouveau monde d'or entre les colonnes d'Hercule d'argent ; sur le tout un écu oval d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon).

Charlotte Bonaparte

Charlotte Bonaparte (31 octobre 1802 - Paris3 mars 1839 - Sarzana), fille de Joseph Bonaparte et de Julie Clary, Princesse française et altesse impériale (1804), infante d'Espagne (1808 à 1813), elle épousa le prince Napoléon Louis Bonaparte, son cousin germain (fils de Louis Bonaparte ex-roi de Hollande et de Hortense de Beauharnais. Neveu de l'ex-vice-roi d'Italie Eugène de Beauharnais et de la grande-duchesse Stéphanie de Bade.

Figure Blasonnement


Blason à dessiner losange.svg 'Armes de l'infante d'Espagne : Blason losangé Parti de un et coupé de deux : en I, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur, en II, d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or, en III d'or à quatre pals de gueules, en IV de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude au naturel, en VI d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople et en VI d'azur, le vieux et nouveau monde d'or entre les colonnes d'Hercule d'argent ; sur le tout un écu oval d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon).



Lucien Bonaparte

Lucien Bonaparte (21 mars 1775 - Ajaccio29 juin 1840 - Viterbe), sénateur (Constitution du 16 thermidor an X (2 août 1802)) et Pair de France (2 juin 1815 (Cent-Jours)), faisant de Lucien, ipso facto un comte de l'Empire[22] (sans lettres patentes ni armoiries), prince (romain) de Canino (18 août 1814), prince français (1815 : Cent-Jours), prince (romain) de Musignano (21 mars 1824), prince (romain) Bonaparte (1837), Grand officier de la Légion d'honneur (10 pluviôse an XII[23],[24]).

Figure Blasonnement
Blason fam fr Bonaparte bis.svg

Blason Lucien Bonaparte avant 1815.svg Coat of Arms of Lucien Bonaparte during the Hundred Days.svg

De gueules à deux barres d'or accompagnées de deux étoiles à six rais du même, une en chef, l'autre en pointe.[25]


















Le 2 juin 1815, pair de France, faisant de Lucien, ipso facto un comte de l'Empire et prince français.[26][27]

(Néanmoins il demeure exclu de la succession impériale pour cause de mariage non autorisé par l'empereur).

Louis Bonaparte

Louis Bonaparte (2 septembre 1778 - Ajaccio25 juillet 1846 - Livourne), général de brigade (1803), général de division (1804), prince français (1804), Grand dignitaire de l'Empire (Connétable de l'Empire, 12 pluviose an XII), Roi de Hollande (1806-1810), Grand aigle de la Légion d'honneur (13 pluviôse an XIII), Grand collier de la Légion d'honneur, Chevalier de la Toison d'or (juillet 1805), fondateur et Grand-maître de l'Orde van de Unie (nl) (1806-1808), pair de France (2 juin 1815 (Cent-Jours)),

Figure Blasonnement
Grandes Armes du Royaume de Hollande (1806-variant).svg

Blason du Royaume de Hollande .svg Coat of Arms of the Kingdom of Holland (1806).svg Coat of Arms of the Kingdom of Holland (1808).svg

Roi de Hollande de 1806 à 1810



1806: Armoiries temporaires[28]


De gueules, au lion d'or couronné du même, tenant dans sa patte dextre un faisceau de sept flèches d'argent, pointées et empennées d'or, et dans sa patte sénestre, une épée d'argent, garnie d'or (Provinces-Unies).




Ecartelé : I et IV, de gueules, au lion d'or couronné du même, tenant dans sa patte dextre un faisceau de sept flèches d'argent, pointées et empennées d'or, et dans sa patte sénestre, une épée d'argent, garnie d'or (Provinces-Unies) ; II et III, d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon).[20]








1806/1808[29]












1808/1810


Hortense de Beauharnais

Hortense de Beauharnais (10 avril 1783 - Paris5 octobre 1837 - Arenenberg), épouse de Louis Bonaparte, princesse française, reine de Hollande (1806-1810), duchesse de Saint-Leu (Saint-Leu-la-Forêt) 1814.

Figure Blasonnement
Blason fam fr Beauharnais.svg D’argent à la fasce de sable surmontée de trois merlettes du même.[30]
Grandes Armes Hortense de Beauharnais.svg

Reine de Hollande de 1806 à 1810


Écartelé des États généraux et de l'Empire Français (armes de son mari), sur le tout au H de sable sur champ d'argent[31].

Napoléon Louis Charles Bonaparte

Napoléon Louis Charles Bonaparte (10 octobre 1802 - Paris5 mai 1807 - La Haye), est le fils aîné du roi de Hollande Louis Bonaparte et d' Hortense de Beauharnais, Prince française et altesse impériale (1804), Prince royal de Hollande, il est mort dans sa cinquième année de la diphtérie.


Figure Blasonnement


Blason inconnu.svg Pas de blason connu.



Napoléon Louis Bonaparte

Napoléon Louis Bonaparte (11 octobre 1804 - Paris17 mars 1831 - Forli), est le deuxième fils du Roi de Hollande Louis Bonaparte et d' Hortense de Beauharnais, Prince française et altesse impériale (1804), Prince royal de Hollande (1806), Il porte le titre de Grand-duc de Berg de 1809 à 1815, et Roi de Hollande du 1er au 13 juillet 1810, date à laquelle son oncle Napoléon Ier annexa les Pays-Bas.

Figure Blasonnement


Coat of arms of Napoleon Bonaparte Louis Grand Duke of Cleves and Berg.svg

Coat of Arms of the Kingdom of Holland (1808).svg

Grand-duc de Berg et de Clèves de 1809 à 1815

Parti : au I, d'argent au lion léopardé de gueules, armé, lampassé et couronné d'azur (Berg) ; au II, de gueules aux rais d'escarboucle, pommetés et fleuronnés d'or de huit pièces (Clèves). Sur le tout, d'azur à l'aigle d'or empiétant un foudre du même, la tête contournée (disparition de l'ancre par rapport au blason de Joachim Murat).[32]




Roi de Hollande du 1er au 13 juillet 1810


Ecartelé : I et IV, de gueules, au lion d'or couronné du même, tenant dans sa patte dextre un faisceau de sept flèches d'argent, pointées et empennées d'or, et dans sa patte sénestre, une épée d'argent, garnie d'or (Provinces-Unies) ; II et III, d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon).[20]





Jérôme Bonaparte

Jérôme Bonaparte (9 novembre 1784 - Ajaccio24 juin 1860 - Château de Vilgénis, Massy), capitaine de vaisseau (1805), contre-amiral (1806), général de division (14 mars 1807), pair de France (2 juin 1815 (Cent-Jours)), Maréchal de France (1er janvier 1805), Prince français (1806), Roi de Westphalie (1807-1813), prince de Montfort (par son beau-père, le roi de Wurtemberg, juillet 1816), 1er prince de sang (1852), Grand aigle de la Légion d'honneur septembre 1806 (1805), Grand Dignitaire l'Ordre de la Couronne de fer, fondateur et Grand-maître de l'Ordre de la Couronne de Westphalie (1809-1814), Chevalier de la Toison d'or (1809 (par son frère Joseph), de la Couronne de Saxe, de Saint-André de Russie (1807), de Saint-Joseph de Wurtzbourg, Médaille Militaire, Médaille de Sainte-Hélène,

Figure Blasonnement
Blason Jérôme Bonaparte (1784-1860).svg
Grandes Armes Jérôme Bonaparte (1784-1860).svg
Écartelé : I, de gueules au cheval effaré d'argent arnaché d'or (de Westphalie) (Basse-Saxe) ; II, contre-écartelé, 1 de gueules à deux léopards d'or, 2 d'or, au chef de sable, chargé d'une étoile à six rais d'argent (comté de Ziegenhain (de)), 3 d'or, au chef de sable, chargé de deux étoiles à six rais d'argent (de Nidda), 4, d'or au léopard lionné de gueules, armé, lampassé et couronné d'azur (de Katzenelnbogen), sur-le-tout d'azur au lion burelé d'argent et de gueules et couronné d'or (de Hesse) ; III gironné de gueules et d'argent de seize pièces, sur le tout d'or au lion de gueules ; IV, contre-écartelé, 1 de gueules, à deux léopards d'or (de Brunswick), 2 d'or, au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d'azur (de Diepholt), 3 d'or, semé de cœurs de gueules, au lion d'azur, armé et lampassé du deuxième, brochant sur le tout (de Lunebourg), 4 de gueules, au lion d'or (Lauterberg (de)) ; sur le tout d'azur à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon).[20]
Blason de Jérôme Bonaparte prince de Montfort.svg Prince de Monfort, à partir de 1816

Parti, I) d'argent à la bannière ecclésiastique (gonfanon) de gueules frangée et attachée à trois anneaux d'or (ancien comté de Monfort) ; II) coupé a) d'or à la ramure de cerf de sable, b) aussi d'or au lion léopardé de sable lampassé de gueules

Heaume grillé d'or avec couronne ouverte, lambrequin de gueules et d'argent comme cimier : une barrière d'argent, ondoyante portant peinte la bannière de gueules des Monforts. Support deux lions de sable lampassés de gueules, la queue fourchue. Manteau de pourpre, doublé d'hermine sortant d'une couronne ducale (à la germanique : bonnet de gueules, etc.)[33].

Blason Jérôme Bonaparte (1784-1860).svg

Grandes Armes Jérôme Bonaparte maréchal de France.svg

Maréchal de France, à partir de 1850

1er prince de sang à partir de 1852

Il reprit ses armes de roi de Westphalie, et les posa sur deux batons de Marechal de France[34]

Catherine de Wurtemberg

Catherine de Wurtemberg (21 février 1783 - Saint-Pétersbourg29 novembre 1835 - Lausanne), épouse de Jérôme Bonaparte, princesse française, reine de Westphalie (1807-1813), princesse de Montfort juillet 1816.

Figure Blasonnement
Blason Royaume de Wurtemberg.svg parti au 1 d'or, à trois demi ramures de cerf de sable, qui est de Wurtemberg et au 2 d'or au trois lions passant de sable, qui est de Souabe.
Blason Catherine de Wurtemberg.svg

Grandes Armes Catherine de Wurtemberg.svg

Deux écus accolés : Ecartelé : I, de gueules au cheval effaré d'argent arnaché d'or (de Westphalie) (Basse-Saxe) ; II, contre-écartelé, 1 de gueules à deux léopards d'or, 2 d'or, au chef de sable, chargé d'une étoile à six rais d'argent (de Ziegenhain), 3 d'or, au chef de sable, chargé de deux étoiles à six rais d'argent (de Nidda), 4, d'or au léopard lionné de gueules, armé, lampassé et couronné d'azur (de Katzenellenbogen), sur-le-tout d'azur au lion burelé d'argent et de gueules et couronné d'or (de Hesse) ; III gironné de gueules et d'argent de seize pièces, sur le tout d'or au lion de gueules ; IV, contre-écartelé, 1 de gueules, à deux léopards d'or (de Brunswick), 2 d'or, au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d'azur (de Diepholt), 3 d'or, semé de cœurs de gueules, au lion d'azur, armé et lampassé du deuxième, brochant sur le tout (de Lunebourg), 4 de gueules, au lion d'or (Lauterberg) ; sur le tout d'azur à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon) et celui de Wurtemberg, parti au 1 d'or, à trois demi ramures de cerf de sable, qui est de Wurtemberg et au 2 d'or au trois lions passant de sable, qui est de Souabe.[réf. nécessaire]

Stéphanie de Beauharnais

Stéphanie de Beauharnais (28 août 1789 - Versailles29 janvier 1860 - Nice), fille adoptive de Napoléon 1er, épouse de Charles II de Bade, princesse française, Grande-duchesse du Grand-duché de Bade 1806-1811.


Figure Blasonnement
Blason fam fr Beauharnais.svg D’argent à la fasce de sable surmontée de trois merlettes du même.[35]
Blason à Dessiner.svg

Blason à Dessiner.svg

Deux écus accolés : D'or, à douze cotices de gueules; sur-le-tout taillé; 1, de pourpre à la bande d'or; 2, de gueules, au lion contourné d'or et celui de Beauharnais, D’argent à la fasce de sable surmontée de trois merlettes du même.[réf. nécessaire]

Charles II de Bade

Charles II de Bade (8 juin 1786 - Karlsruhe8 décembre 1818 - Rastadt), Grand-duc du Grand-duché de Bade 1806-1811.


Figure Blasonnement
Blason du Grand-Duché de Bade-1806.svg

Armoiries du Grand-Duché de Bade-1806.svg

D'or, à douze cotices de gueules; sur-le-tout taillé; 1, de pourpre à la bande d'or; 2, de gueules, au lion contourné d'or.[36][37]



Joseph Fesch

Joseph Fesch (3 janvier 1763 - Ajaccio13 mai 1839 - Rome), archevêque de Lyon (1802), cardinal (1803), Membre du Sénat conservateur (16 pluviôse an XIII), Grand aumônier de l'Empire (2 février 1805), pair de France (2 juin 1815 (Cent-Jours)), comte de l'Empire (de facto, en tant que sénateur), prince de l'Empire (lettres patentes de 1807), ambassadeur à Rome, Légionnaire (9 vendémiaire an XII), puis Grand officier (25 prairial an XII), puis Grand aigle de la Légion d'honneur (13 pluviôse an XIII), Grand collier de la Légion d'honneur, Chevalier de l'Ordre de l'Éperon d'or (par le pape Pie VII le 10 août 1802), Chevalier de la Toison d'or (juillet 1805),

Figure Blasonnement
Blason Joseph Fesch sans orn.svg

Blason Joseph Fesch.svg

D'azur à l'aigle d'or empiétant un foudre du même, le foudre chargé d'un médaillon ovale d'argent, surchargé d'une F de sable.[38]

Joachim Murat

Joachim Murat (25 mars 1767 - Labastide-Fortunière13 octobre 1815 - Pizzo), général de brigade (10 mai 1796), général de division (à titre provisoire le 25 juillet 1799, confirmé le 25 janvier 1801), Maréchal de l'Empire (29 floréal an XII : 19 mai 1804), Grand dignitaire de l'Empire (Grand amiral de l'Empire, 12 pluviose an XIII : 1er février 1805), prince français (1804), Grand-duc de Berg et de Clèves (1806-1808), roi de Naples (1808-1815), Grand officier (25 prairial an XII : 14 juin [1804]), puis Grand aigle de la Légion d'honneur (13 pluviose an XIII (2 février 1805), chef de la 12e cohorte), Grand collier de la Légion d'honneur, Grand-croix des ordres de l'Aigle noir de Prusse (18 mai 1805), de Maximilien-Joseph de Bavière, de la Couronne de fer (20 février 1806), de la Couronne de Saxe (1807), de Saint-André de Russie (1807), de Saint-Joseph de Würzburg (1808), Grand-maître de l'Ordre des Deux-Siciles (1808-1815),


Figure Blasonnement
Blason Joachim Murat Grand-Duc de Clèves et de Berg.svg

Blason Joachim Murat Grand-Duc de Clèves et de Berg (Orn ext).svg

Armes du Grand-duc de Berg et de Clèves : Parti : au I, d'argent au lion léopardé de gueules, armé, lampassé et couronné d'azur (Berg) ; au II, de gueules aux rais d'escarboucle, pommetés et fleuronnés d'or de huit pièces (Clèves) ; à l'ancre de sable à quatre becs brochant sur le parti. Sur le tout, d'azur à l'aigle d'or empiétant un foudre du même, la tête contournée.[20],[39],[40],[41]
Coat of Arms of Joachim Murat as King of Naples.svg

Medium Coat of Arms of Joachim Murat as King of Naples.svg






Blason Joachim Murat Roi de Naples (Grandes Armes).svg

Great Coat of Arms of Joachim Murat as King of Naples.svg

Armes du Roi de Naples :

Parti : I, d'or au cheval contouné et effaré de sable (de Naples (ancien)) ; II, d'or, à une triquêtre issante d'une tête de Mercure de carnation (Île de Sicile) ; sur-le-tout d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon).[20],[40],[41],[42],[39]

Grandes armes : Gironné de 15 pèces : I, en forme de franc-quartier, d'or, à une triquêtre issante d'une tête de Mercure de carnation (Île de Sicile) ; II, d'or au cheval contouné et effaré de sable (de Naples (ancien)) ; 3, d'azur, à deux cornes d'abondance d'or, passées en sautoir (du Labour) ; IV, coupé en A d'azur à une comète d'argent chevelée d'or, en B d'argent à un vol d'azur ; V, d'or, à l'aigle de gueules, couronnée du champ, issante d'une fasce denchée et abaissée d'azur (de Basilicate) ; VI, d'argent, à la croix potencée de sable (de Basse-Calabre) ; VII, écartelé en sautoir d'or, à quatre pals de gueules et d'argent, à la croix potencée de sable (alias d'Aragon et de Basse-Calabre) (de Haute-Calabre) ; VIII, D'or, à quatre pals de gueules, au dauphin d'argent, plongeant vers la pointe, brochant sur-le-tout (d'Otrante) ; IX, écartelé en sautoir d'azur et d'argent, à la crosse d'or, brochante sur-le-tout (de Bari) ; IX, d'azur, à un Saint-Michel d'or, terrassant un diable de sable, sur une montagne à trois coupeaux du deuxième, issante de la pointe (de Capitanate) ; XI, de gueules, à une étoile à huit rais d'or, ceinte d'une couronne de feuillage du même (de Molise) ; XII, coupé de gueules, à la couronne à l'antique d'or, et d'argent. (de Haut-Principat) ; XIII, d'or, à la hure de sable, surmontée d'un joug de gueules (des Basses-Abruzzes) ; XIV, d'azur, à l'aigle d'argent, surmontant une montagne d'or, issante de la pointe (des Hautes-Abruzzes) ; XV, de gueules accompagnée de deux croisettes alesées le tout d'argent ; sur le tout d'azur à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon), sur les insignes de Grand-Amiral de l'Empire.[20],[42],[39]

Caroline Bonaparte

Caroline Bonaparte (25 mars 1782 - Ajaccio18 mai 1839 - Florence), épouse de Joachim Murat, princesse de l'Empire,Grande-duchesse de Berg (15 mars 1806) - (15 juillet 1808) - Reine du Royaume de Naples (15 juillet 1808) - (26 avril 1815).

Figure Blasonnement
Blason fam fr Bonaparte bis.svg De gueules à deux barres d'or accompagnées de deux étoiles du même, une en chef, l'autre en pointe.[43]
Blason à Dessiner.svg Deux écus accolés : Parti : au I, d'argent au lion léopardé de gueules, armé, lampassé et couronné d'azur (Berg) ; au II, de gueules aux rais d'escarboucle, pommetés et fleuronnés d'or de huit pièces (Clèves) ; à l'ancre de sable à quatre becs brochant sur le parti. Sur le tout, d'azur à l'aigle d'or empiétant un foudre du même, la tête contournée et celui de Bonaparte, de gueules à deux barres d'or accompagnées de deux étoiles du même, une en chef, l'autre en pointe.[réf. nécessaire]
Grand Coat of Arms of Caroline Murat Bonaparte.svg Deux écus accolés : Parti : I, d'or au cheval contouné et effaré de sable (de Naples (ancien)) ; II, d'or, à une triquêtre issante d'une tête de Mercure de carnation (Île de Sicile) ; sur-le-tout d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon)et celui de Bonaparte, de gueules à deux barres d'or accompagnées de deux étoiles du même, une en chef, l'autre en pointe.[réf. nécessaire]

Camille Borghèse

Camille Borghèse (19 juillet 1775 - Rome9 mai 1832 - Florence), général de brigade (14 mai 1807), général de division (23 janvier 1808), général en chef de l'armée de réserve d'Italie (13 décembre 1813 - 27 avril 1814), Prince Borghese, 6e prince de Sulmona (1800), Prince de Rossano, Prince de l'Empire (1805), duc de Guastalla (30 mars 1806), Grand dignitaire de l'Empire (Gouverneur Général des Départements au-delà des Alpes, 24 février 1808 - 27 avril 1814), grand aigle de la Légion d'honneur (21 pluviôse an XIII : 9 février 1805), grand collier de la Légion d'honneur (10 février 1805), grand-croix de l'ordre de la Couronne de fer d'Italie (10 février 1806),

Figure Blasonnement
Coat of Arms of Camillo Borghese.svg Parti : au I, d'azur, à un dragon ailé d'or (Borghesi), au chef du même, chargé d'une aigle de sable, becquée, membrée et couronnée d'or (Saint-Empire) ; au II, de gueules à l’ombrelle à galons de gueules et d'or, sommée d'un globe crucifère d’or, la tige en forme de lance chargée de deux clefs en sautoir avec les pannetons tournés vers l'extérieur et vers le haut, l'une d’or et l'autre d’argent, liées de gueules (gonfalonnier de l'Église) ; au chef de prince souverain brochant.[44]

Pauline Bonaparte

Pauline Bonaparte (20 octobre 1780 - Ajaccio9 juin 1825 - Florence), épouse de Camille Borghèse, princesse de l'Empire,duchesse de Guastalla.

Figure Blasonnement
Blason fam fr Bonaparte bis.svg De gueules à deux barres d'or accompagnées de deux étoiles du même, une en chef, l'autre en pointe.[45]


Blason à Dessiner.svg Parti : au I, d'azur, à un dragon ailé d'or (Borghesi), au chef du même, chargé d'une aigle de sable, becquée, membrée et couronnée d'or (Saint-Empire) ; au II, de gueules à l’ombrelle à galons de gueules et d'or, sommée d'un globe crucifère d’or, la tige en forme de lance chargée de deux clefs en sautoir avec les pannetons tournés vers l'extérieur et vers le haut, l'une d’or et l'autre d’argent, liées de gueules (gonfalonnier de l'Église) ; au chef de prince souverain brochant.et celui de Bonaparte, de gueules à deux barres d'or accompagnées de deux étoiles du même, une en chef, l'autre en pointe.[réf. nécessaire]

Félix Baciocchi

Félix Baciocchi (18 mai 1762 - Ajaccio27 avril 1841 - Bologne), général de brigade (11 novembre 1804)), général de division (3 mars 1809), sénateur (8 frimaire an XIII (29 novembre 1804)), prince de Piombino (18 mars 1805) et Lucques (juin 1805), Légionnaire (19 frimaire an XII : 11 décembre 1803), puis officier (25 prairial an XII : 14 juin 1804), puis Grand aigle de la Légion d'honneur « avec collier » (15 ventôse an XII : 6 mars 1805), Grand-croix de l’Ordre royal de Hollande (autorisation du 4 avril 1808),

Figure Blasonnement


Blason fam it-fr Baciocchi.svg

Coat of Arms of Félix Baciocchi.svg Blason à Dessiner.svg

Armes anciennes des Baciocchi : D'or, au pin de sinople, fruité de trois pièces du champ, issant d'un brasier de gueules. Supports: deux lions. Devises: 1° DALLE CENERI SUAE OGNIOR RIVASCE (Renaît toujours de ses cendres) 2° JAMAIS MESQUIN.[39]






Armes du prince de Lucques et Piombino : Coupé d'argent sur gueules (Lucca) ; au chef de prince souverain brochant.[46]







On trouve aussi parfois : partie : I) coupé d'argent et de gueules au léopard rampant, au naturel, brochant ; II) de Bonapartesur le tout : d'Empire, Manteau imperial, couronne ducale, collier de la Toison d'or, et de la Légion d'honneur.[47][48]



Élisa Bonaparte

Élisa Bonaparte (3 janvier 1777 - Ajaccio6 août 1820 - Villa Vicentina, inhumée en la chapelle Baciocchi (Basilique San Petronio), Bologne), épouse de Félix Baciocchi, princesse de Piombino (18 mars 1805) et Lucques (juin 1805), Grand dignitaire de l'Empire (« Grande Duchesse, ayant le Gouvernement général des Départemens de la Toscane », 2 et 3 mars 1809 - 1er février 1814),

Figure Blasonnement
Blason d'Elisa Bonaparte.svg

Armoiries d'Elisa Bonaparte.svg

Élisa Bonaparte (1777-1820), princesse de Piombino (18 mars 1805) et Lucques (juin 1805),

Parti : au I, coupé d'argent et de gueules (Lucques) à la lionne rampant, la tête contournée, brochant sur le tout ; au II, de gueules à deux bandes d'or accompagnées de deux étoiles du même, une en chef et une en pointe ; sur le tout d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon).[49]

Blason Elisa Bonaparte (1777-1820) 2.svg

Blason Elisa Bonaparte (1777-1820) orn.svg

Ecartelé : I, d'or à six sphères mises en orle, cinq de gueules, celle en chef d'azur chargée de trois fleurs de lys d'or (de Médicis, pour la Toscane) ; II, coupé d'argent et de gueules (de Lucques) (on trouve aussi une lionne rampant, la tête contournée, brochant sur le tout[50]) ; III, coupé de gueules et d'or au chef du premier chargé d'une aigle bicéphale de sable, un créquier de sable feuillé d'argent (alias d'un rameau d'épines de sinople en pal) brochant, chargé en abime d'un écusson de gueules à la bande échiquetée d'argent et d'azur, au chef d'argent à la croix de gueules (de Cybo-Malaspina, pour Massa et Carrare) ; IV, de gueules à deux barres d'or accompagnées de deux étoiles du même ; sur le tout d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon).[20]

Élisa Napoléone Baciocchi

Élisa Napoléone Baciocchi (3 juin 1806 - Lucques3 février 1869 - Colpo), fille de Félix Baciocchi et d'Élisa Bonaparte, fut nommée princesse de Piombino par Napoléon 1er (son oncle) le 27 juin 1808.


Figure Blasonnement


Blason à dessiner losange.svg Armes de la Princesse de Piombino : Partie mi-coupé à dextre : au I, coupé d'argent et de gueules (Lucques) à la lionne rampant, la tête contournée, brochant sur le tout ; au II, de gueules à deux bandes d'or, accompagnées deux étoiles à 6 raies du même (Bonaparte) ; au III, D'or, au pin de sinople, fruité de trois pièces du champ, issant d'un brasier de gueules (anciennes armes des Baciocchi)[51][52]


Sous le Second Empire

Napoléon III

Figure Nom du prince et blasonnement
Armoiries du Second Empire.png

Coat of Arms Second French Empire (1852–1870)-2.svg

Napoléon III, Empereur des Français,

D’azur à l’aigle impériale d’or, empiétant un foudre du même.[6]

L'impératrice Eugénie

Figure Nom du prince et blasonnement
Blason de l'impératrice Eugénie2.svg


Eugénie de Montijo (5 mai 1826 - Grenade, Espagne11 juin 1920 - Madrid, Espagne), Impératrice des Français, marquise d'Ardales, marquise de Moya, comtesse de Teba, comtesse de Montijo.

Accolé de France et de Palafox et de Kirkpatrick of Closeburn. Ces deux maisons sont très librement interprétées ; elles sont d'ailleurs là comme abréviation d'armes terriblement compliquées...à l'espagnol pour tout dire.[53][54][55]




Napoléon IV

Napoléon IV (16 mars 1856 - Paris1er juin 1879 - Ulundi, Afrique du Sud), prince impérial - comte de Pierrefonds, Grand collier de la Légion d'honneur.

Figure Blasonnement
Blason Roi de Rome.svg Prince impérial :

D'azur à l'aigle d'or empiétant un foudre du même[56]

Notes et références

  1. http://www.musees-nationaux-napoleoniens.org/en/pages/page_id19319_u1l2.htm
  2. http://ajaccioartculturehistoire.e-monsite.com/pages/mes-pages/ajaccio-napoleon-bonaparte-de-1769-a-1799.html
  3. a, b, c et d ARMORIAL DU PREMIER EMPIRE, Par Philippe LAMARQUE, Index armorum : Michel POPOFF, Iconographie : Gregor JAKUBOWSKI – BARTHEL de WEYDENTHAL, Editions du Gui, page 21
  4. Symbolique des armes impériales sur www.napoleon.org
  5. [1] Bulletin des lois, Publié par Imprimerie impériale, 1809
  6. a, b, c, d et e Nicolas Roret, Nouveau manuel complet du blason ou code héraldique, archéologique et historique : avec un armorial de l'Empire, une généalogie de la dynastie impériale des Bonaparte jusqu'à nos jours, etc..., Encyclopédie Roret, 1854, 340 p. [lire en ligne (page consultée le 16 nov. 2009)] 
  7. www.heraldica.org
  8. Le sang des Bonapartes-Joseph Valynseele
  9. http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.napoleonprisonnier.com/images/lieux/elbe/musee/misericorde_musee03.jpg&imgrefurl=http://www.napoleonprisonnier.com/lieux/elbe_musee.html&usg=__EHIVoJv6dSCmCZc-WEKAUGzBfp0=&h=1276&w=1600&sz=180&hl=fr&start=116&um=1&itbs=1&tbnid=wRjMLq2O6IBJOM:&tbnh=120&tbnw=150&prev=/images%3Fq%3Dempereur%2Bde%2Bl%2527ile%2Bd%2527elbe%26start%3D100%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26rlz%3D1T4RNWN_frFR248FR249%26ndsp%3D20%26tbs%3Disch:1
  10. Le sang des Bonaparte Joseph Valynseele 1954
  11. http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://armorial-du-souvenir.fr/archives/img/muratroi.PNG&imgrefurl=http://armorial-du-souvenir.fr/archives/archives.html&usg=__0QoPeSvXI_HyAgodDt-mocJRqbk=&h=841&w=1190&sz=577&hl=fr&start=10&tbnid=9Gz_4rTDaLXW-M:&tbnh=106&tbnw=150&prev=/images%3Fq%3Dblason%2BJOACHIM%2BMURAT%26hl%3Dfr%26gbv%3D2%26tbs%3Disch:1&itbs=1
  12. http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.heraldique-europeenne.org/Regions/Italie/Blasons/Parme_1815.gif&imgrefurl=http://www.heraldique-europeenne.org/Regions/Italie/Parme.htm&usg=__vG_M-PLr2sB-CuEtVkN0cwmNQds=&h=324&w=267&sz=15&hl=fr&start=3&tbnid=yZHFp6XC22xzmM:&tbnh=118&tbnw=97&prev=/images%3Fq%3Dblason%2Bdu%2Bduch%25C3%25A9%2Bde%2BParme,%2BPlaisance%2Bet%2BGuastalla%26hl%3Dfr%26gbv%3D2%26tbs%3Disch:1&itbs=1
  13. Symbolique des armes impériales sur www.napoleon.org
  14. [2] Bulletin des lois, Publié par Imprimerie impériale, 1809
  15. http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.histoire-empire.org/articles/aiglon/armes.jpg&imgrefurl=http://www.histoire-empire.org/articles/aiglon/aiglon_a_vienne.html&usg=__ScZHkwpbtP1eDeGa-Xokh2NbnPI=&h=640&w=532&sz=96&hl=fr&start=43&tbnid=h0_XgEb7VQZCMM:&tbnh=137&tbnw=114&prev=/images%3Fq%3Dblason%2Bduc%2Bde%2BReichstadt%26start%3D40%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26gbv%3D2%26tbs%3Disch:1&itbs=1
  16. A. de Revérand, E. Villeroy, Album des armoiries concédées par Lettres-patentes de Napoleon Ier, 1808-1815 cité dans Giacomo Bascapè; Marcello Del Piazzo, Insegne e simboli. Araldica pubblica e privata medievale e moderna, Roma, Ministero per i beni e le attività culturali, 2009. ISBN 88-7125-159-8 pag. 793.
  17. Le sang des Bonapartes-Joseph Valynseele
  18. http://homepage.mac.com/linstedt/linische/hre_6a.html#leuchtenberg
  19. http://www.heraldique-europeenne.org/Regions/Allemagne/Baviere.htm
  20. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Source : www.heraldique-europeenne.org
  21. référence, citation ou lien
  22. Brune sur napoleon-monuments.eu
  23. www.assemblee-nationale.fr
  24. Fastes de la L-H
  25. Hervé Pinoteau, Vingt-cinq ans d'études dynastiques, Paris, Ed. Christian, 1982, p.228.
  26. le sang des Bonaparte Joseph Valynseele
  27. http://www.bibliographique.com/livre_labarre_raillicourt_armorial_cent_jours_chez_auteur-3200
  28. http://hubert-herald.nl/Staatswapen3.htm
  29. Fichier:De twee wapens van het Koninkrijk Holland.jpg
  30. http://www.heraldica.org/topics/france/peerage19l.htm
  31. armoiries gauffrées sur l'écrin de sa parure de turquoises (Château de la Malmaison)
  32. Le Sang des Bonaparte Joseph Valynseele
  33. Le sang des Bonapartes-Joseph Valynseele
  34. Le sang des Bonaparte Joseph Walynseele
  35. http://www.heraldica.org/topics/france/peerage19l.htm
  36. http://www.heraldique-europeenne.org/Regions/Allemagne/Bade.htm
  37. http://homepage.mac.com/linstedt/linische/hre_6.html#baden
  38. http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.napoleon-empire.net/hotel_napoleon/e_fesch.png&imgrefurl=http://www.napoleon-empire.net/personnages/fesch.php&usg=__2hC3LMKtRINd2Y2qFI-4pPCxszU=&h=150&w=100&sz=5&hl=fr&start=1&tbnid=-7xTaENib_aFQM:&tbnh=96&tbnw=64&prev=/images%3Fq%3Dblason%2BJoseph%2BFesch%26gbv%3D2%26hl%3Dfr
  39. a, b, c et d Armorial de J.B. RIETSTAP - et ses Compléments
  40. a et b Classement hiérarchique des personnages présentés sur napoleon-monuments.eu
  41. a et b Vicomte Albert Révérend (1844-1911), Armorial du Premier Empire : titres, majorats et armoiries concédés par Napoléon Ier, vol. 3, Paris, (4 vol. in 2) Au bureau de L'Annuaire de la noblesse, 1894 [lire en ligne (page consultée le 16 nov. 2009)] 
  42. a et b Armorial du Souvenir
  43. http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.napoleon-empire.net/hotel_napoleon/e_caroline_bonaparte.png&imgrefurl=http://www.napoleon-empire.net/personnages/caroline_bonaparte.php&usg=__bNzYHfeZwvWhXABykKjydwfbYhI=&h=150&w=100&sz=2&hl=fr&start=42&itbs=1&tbnid=uV2EkmV1E2BK2M:&tbnh=96&tbnw=64&prev=/images%3Fq%3DCaroline%2BBonaparte%26start%3D36%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26ndsp%3D18%26tbs%3Disch:1%26prmd%3Dio
  44. Borghese Sulmona sur www.heraldique-europeenne.org
  45. http://www.napoleon-empire.net/personnages/pauline_bonaparte.php
  46. www.napoleon-empire.net
  47. Le sang des Bonaparte de Joseph Valynseele
  48. http://www.palazzoducale.lucca.it/popup_fatti.php?idfatto=19&idsecolo=6
  49. http://homepage.mac.com
  50. http://homepage.mac.com
  51. http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/56/tombeau-de-la-princesse-colpo.jpg
  52. http://interloc.over-blog.com/article-eglise-l-assomption-notre-dame-de-colpo-70020957.html
  53. Le sang des Bonapartes Joseph Valynseele
  54. http://www.grandesp.org.uk/resources/pictarmas/p/p_palafoxmontijo.htm
  55. http://www.grandesp.org.uk/resources/pictarmas/k/p_kirkpatrickcloseburn.htm
  56. http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.napoleontrois.fr/dotclear/public/Personnalites/Prince_imperial/.004_PI_armoiries_t.jpg&imgrefurl=http://www.napoleontrois.fr/dotclear/index.php%3Fgallery/2010/02/05/Le-Prince-imp%25C3%25A9rial&usg=__vrduBT347o_rxgLHPQmsF78tA5s=&h=100&w=83&sz=4&hl=fr&start=5&tbnid=Y8Yb7DLGsCj7xM:&tbnh=82&tbnw=68&prev=/images%3Fq%3Dblason%2Bprince%2Bimp%25C3%25A9rial%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26rlz%3D1T4RNWN_frFR248FR249%26tbs%3Disch:1&um=1&itbs=1

Liens internes

Liens externes et sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armorial de la Maison Bonaparte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armorial de la noblesse d'Empire/Les barons de l'Empire — Article principal : Armorial de la noblesse d Empire. Cet article présente et décrit les armoiries des barons sous le Premier Empire. Sommaire 1 Barons Évêques 2 Barons Militaires …   Wikipédia en Français

  • Armorial de la noblesse d'Empire — Cet article présente et décrit les armoiries des nobles sous le Premier empire en France. Sommaire 1 La Noblesse d Empire 1.1 L Empereur 1.2 Les Princes …   Wikipédia en Français

  • Armorial de la noblesse d'Empire/Les chevaliers de l'Empire — Article principal : Armorial de la noblesse d Empire. Cet article présente et décrit les armoiries des Chevaliers sous le Premier Empire. Sommaire 1 Les Chevaliers légionnaires 2 Les Chevaliers non légionnaires …   Wikipédia en Français

  • Armorial de la noblesse d'Empire/Les comtes de l'Empire — Article principal : Armorial de la noblesse d Empire. Cet article présente et décrit les armoiries des comtes sous le Premier Empire. Sommaire 1 Comtes archevêques 2 Comtes Sénateurs 3 …   Wikipédia en Français

  • Armorial de la péninsule Ibérique — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des royaumes et des fiefs de la péninsule Ibérique (Espagne et Portugal). Sommaire 1 Royaume d Espagne 1.1 La famille royale 1.2 Les rois et reines d Espagne …   Wikipédia en Français

  • Armorial De La Péninsule Ibérique — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des royaumes et des fiefs de la péninsule Ibérique (Espagne et Portugal). Sommaire 1 Royaume d Espagne 1.1 La famille royale 1.2 Les rois d Espagne …   Wikipédia en Français

  • Armorial de la peninsule Iberique — Armorial de la péninsule Ibérique Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des royaumes et des fiefs de la péninsule Ibérique (Espagne et Portugal). Sommaire 1 Royaume d Espagne 1.1 La famille royale 1.2 Les rois d Espagne …   Wikipédia en Français

  • Armorial de la péninsule ibérique — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des royaumes et des fiefs de la péninsule Ibérique (Espagne et Portugal). Sommaire 1 Royaume d Espagne 1.1 La famille royale 1.2 Les rois d Espagne …   Wikipédia en Français

  • Chefs de la Maison de Bourbon depuis Louis XVI — Prétendants au trône de France depuis 1815 Cet article donne la liste des prétendants au trône de France depuis 1815. Sommaire 1 Héritiers de la couronne de France 1.1 Maison de Bourbon (1836 1883) 1.2 Maison de Bourbon, branche dite …   Wikipédia en Français

  • Chefs de la maison de Bourbon depuis Louis XVI — Prétendants au trône de France depuis 1815 Cet article donne la liste des prétendants au trône de France depuis 1815. Sommaire 1 Héritiers de la couronne de France 1.1 Maison de Bourbon (1836 1883) 1.2 Maison de Bourbon, branche dite …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”