Persee

Persée

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Persée (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homophones, voir Persé et Percé.
Persée, Andromède et Cétos, vase corinthien, Altes Museum (Berlin)

Persée (en grec ancien Περσεύς / Perseús, « le pilleur »), fils de Zeus et de Danaé (fille d'Acrisios, roi d'Argos), est un héros mêlé à plusieurs légendes de la mythologie grecque.

Selon Apollonios de Rhodes, son véritable nom était Eurymédon.

Sommaire

Mythe

Naissance

Dans la ville d'Argos, se dressait une haute tour d'airain aux fenêtres closes d'épais barreaux. Dans cette lugubre prison, Danaé, pleurait à chaudes larmes, car son père le roi Acrisios avait décidé de l'enfermer à jamais, après avoir été averti par un oracle qu'il serait tué par son petit-fils. En emprisonnant sa fille, loin de toute présence humaine, il espérait éviter ce destin.
Pourtant, une nuit, à travers l'étroit espace qui séparait les barreaux, se mit à tomber une pluie d'or. C'était Zeus, qui ainsi métamorphosé, pénétra dans la chambre de la princesse pour la séduire et faire un enfant. Lorsque Danaé mit au monde un fils, Persée, Acrisios entra dans une rage folle. Il renonça cependant à tuer sa propre fille et son petit-fils, mais il les enferma dans un coffre qu'il jeta à la mer.

Exil

Ils dérivèrent jusqu'à l'île de Sérifos, où ils furent secourus par un pêcheur généreux, Dictys (« filet »), qui était en fait le frère du roi de l'île, Polydectès. Persée y grandit jusqu'à l'âge adulte sous les soins de Dictys. Polydectès s'éprit de Danaé, ce qui irrita Persée qui fit bonne garde autour de sa mère. Aussi Polydectès chercha-t-il un moyen d'écarter le jeune homme devenu gênant. Il imagina alors d'imposer un tribut en chevaux aux habitants de l'île ou, selon certaines versions, il destina ces présents à Hippodamie de Pise, qu'il prétendait vouloir épouser. Persée ne possédait pas de chevaux, mais il lui offrit de lui apporter tout autre chose que le roi souhaita, ce qui allait exactement selon les plans de Polydectès. Il lui donna la tâche presque irréalisable d'aller chercher la tête de la Gorgone Méduse, monstre dont le regard change les hommes en pierre.

La mission de Polydectès

Athéna, qui haïssait Méduse car celle-ci s'était unie à Poséidon dans un temple qui lui était consacré, apparut à Persée et lui enseigna ce qu'il avait à faire. Tout d'abord, elle lui offrit un bouclier en or dont l'intérieur était poli comme un miroir pour lui éviter d'être pétrifié par un regard direct avec l'horrible Gorgone. Il devait ensuite se rendre dans la grotte des trois Grées, trois vieilles fées qui se partageaient un seul œil et une seule dent.

Persée détourne le regard pendant qu'il tue Méduse (représentée ici comme un centaure femelle), col d'un pithos orientalisant à reliefs, vers 660 av. J.-C., musée du Louvre (CA 795)

Même si elles étaient les sœurs des Gorgones, Persée devait leur demander de l'aide. Parce qu'il leur avait dérobé momentanément leur œil unique, elles lui apprirent où se trouvaient les nymphes du Nord. Persée lança leur œil dans le lac Triton pour les empêcher de prévenir leurs sœurs de son approche.

Les nymphes, qui vivaient non loin de là, lui remirent trois objets : la kunée (casque d'Hadès qui rend invisible), une paire de sandales ailées qui permet de voler dans les airs (les mêmes que celles d'Hermès) et une besace kibisis dans laquelle il devait mettre la tête de Méduse.

En quittant les nymphes, il rencontra Hermès qui, admirant sa beauté, lui offrit un présent supplémentaire : une épée courbe d'acier très dur. D'après une tradition, c'est ce dieu et non les nymphes qui avait remis à Persée les sandales ailées. Utilisant ses sandales et le casque qui rend invisible, Persée traversa l'Océan par les airs et arriva sur la côte où vivent les Gorgones. Il les trouva endormies et, se tenant à distance de Sthéno et Euryale qui étaient immortelles contrairement à leur autre sœur, il s'approcha de Méduse en utilisant son bouclier de bronze comme miroir. Il décapita le monstre avec l'épée d'Hermès et cacha la tête dans sa besace. Du sang s'écoulant du corps de la Gorgone jaillirent ses deux fils, Chrysaor armé d'une épée d'or et le cheval ailé Pégase. Invisible grâce à son casque, Persée échappa à la colère des sœurs de Méduse et il s'envola pour retourner chez lui, selon certains sur le dos de Pégase, mais la version la plus couramment admise est que Persée s'enfuit grâce aux sandales ailées d'Hermès.

Dans la version d'Ovide, Persée revint en Grèce en passant par le pays d'Atlas. Celui-ci apprit que Persée était un fils de Zeus et tenta de l'éloigner par la force, car Thémis lui avait prédit qu'un fils de Zeus volerait un jour les pommes d'or du jardin des Hespérides. Ovide ajoute que Persée, en colère, pétrifia Atlas en lui montrant la tête de Méduse, et le transforma en une chaîne de montagnes sur laquelle repose le ciel. Cette légende s'oppose à la version la plus connue de la quête des pommes d'or entreprise par Héraclès, dans laquelle Atlas est toujours vivant, après plusieurs générations.

Andromède

Persée tenant la tête de Méduse, par Cellini

Persée traversa l'Ethiopie où il vit la patrie de ses ancêtres à Chemmis. Puis, survolant la côte phénicienne, il regarda vers le bas et aperçut Andromède enchaînée à un rocher et offerte en sacrifice à un monstre marin. L'oracle d'Ammon avait en effet suggéré que la jeune fille subisse un tel sort en expiation des paroles vaniteuses de sa mère Cassiopée, qui prétendait que sa fille était plus belle que les Néréides, les filles de la mer, protégées par Poséidon en personne. Le père d'Andromède, Céphée, roi de Joppa, promit à Persée la main de sa fille et son royaume en dot s'il parvenait à tuer le monstre. Le héros accepta et, comme la bête s'avançait pour dévorer sa proie, il l'attaqua et la transperça avec l'épée d'Hermès.

Persée se maria avec Andromède bien qu'elle fût promise à Phinée, le frère de Céphée. Lors du mariage, une querelle eut lieu entre les deux prétendants et Phinée fut à son tour changé en pierre grâce à la tête de la Gorgone.

Andromède lui donna plusieurs enfants, notamment un fils, Persès, que Persée confia à Céphée. Lorsque un an plus tard, il emmena Andromède à Sériphos, il désigna son fils comme successeur sur le trône de Joppa.

Le retour

À Sériphos, il délivra sa mère de Polydectès en se servant de nouveau de la tête de Méduse, changeant ainsi en pierre le roi et ses partisans. Persée laissa à Dictys le pouvoir sur Sériphos et se rendit avec Andromède à Argos, royaume d'Acrisios. Celui-ci, apprenant la venue de son petit-fils, s'enfuit à Larissa en Thessalie, par crainte que la prophétie ne se réalise. De retour en Grèce, Persée participa à des jeux funèbres que le roi thessalien Teutamidès donnait en l'honneur de son père et auxquels assistait Acrisios. Dépassant sa cible au lancer du disque, il frappa et tua accidentellement le vieillard, accomplissant ainsi la prophétie.

Persée libère Andromède (détail : Persée), par Piero di Cosimo (v. 1513)

Ovide rapporte que revenant à Argos, Persée découvrit que Proétos, le frère jumeau d'Acrisios, et selon certains, le père véritable de Persée, avait usurpé le trône de son frère. Le héros le tua en le transformant en rocher et monta sur le trône de la ville. Mais il préféra ne pas régner sur Argos, ayant tué le roi précédent. Il échangea donc son royaume contre celui de Tirynthe dont le roi était Mégapenthès et il y fonda les villes de Mycènes et de Midée.

Alors que la tâche de Persée fut accomplie, Athéna lui recommanda de remettre les objets magiques à Hermès, qui les rendrait à leurs propriétaires respectifs. Selon certaines traditions, Athéna conserva le bouclier sur lequel elle plaça la tête de la Gorgone.

Selon une légende, Persée se rendit en Asie, où son fils Persès devint le fondateur légendaire de l'empire des Perses à qui il donna son nom. On lui attribue également la paternité de cinq autres fils, Alcée, Sthénélos, Héléos, Mestor, Électryon, et d'une fille, Gorgophoné (« la tueuse de Gorgone »).

Hygin donne toutefois une version très différente de ces événements mythiques. Pour lui, Polydectès fut un roi paisible qui épousa Danaé et mit Persée au service d'Athéna. D'autre part, Acrisios fut tué accidentellement par le jeune homme à Sériphos, pendant les jeux funèbres en l'honneur de Polydectès. Hygin indiqua aussi, rejoignant la version d'Ovide, que Persée fut tué par Mégapenthès, qui vengeait la mort de son père Proétos.

Bien que les légendes de Persée soient très connues et constituent le sujet de nombreuses pièces, maintenant perdues, les traditions qui nous sont parvenues concernant sa mort sont peu fournies. On raconte que Persée se querella avec les suivantes de Dionysos, dont le culte fut introduit en Argolide à la même époque. Persée a également lancé une statue dans le lac de Lerne et a livré combat contre une certaine « Femme de la Mer ». Athéna (Zeus selon certains) mit Persée, Andromède, le monstre marin, Céphée et Cassiopée au nombre des constellations dans le firmament.

Interprétations

Isabelle Leroy-Turcan[1] interprète la légende de Persée, victorieux de la gorgone Méduse comme un mythe cosmologique, celui d'un génie solaire vainqueur du règne de l'hiver. Les grées comme les gorgones sont liées au monde noir d'Ouranos, respectivement les premières sont du pays de la nuit et les gorgones résident à l'extrême occident là où chaque jour disparaît le soleil. Le pouvoir pétrifiant du regard de Méduse est celui du gel. En décapitant la Méduse, Persée anéantit une force hivernale et permet la libération des forces solaires, les jumeaux divins Pégase et Chrysaor. Tous deux incarnent la vie jaillissant de la mort. Pégase est assimilé à une source ailée, il porte le tonnerre et la foudre pour Zeus et Chrysaor l'homme à l'épée d'or que Leroy-Turcan rapproche du dieu nordique Freyr, jumeau héroïque et garant de la fertilité.

Évocations artistiques

Notes

  1. « Persée, vainqueur de la « nuit hivernale » ou le meurtre de Méduse et la naissance des jumeaux solaires Chrysaor et Pégase », Études Indo-européennes, 1989.

Sources

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque

Ce document provient de « Pers%C3%A9e ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Persee de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PERSÉE — Fils de Zeus et de Danaé, Persée est un héros d’origine argienne. Acrisios, averti par un oracle que, si sa fille, Danaé, avait un fils, celui ci le tuerait, la fit enfermer dans une chambre de bronze souterraine. Mais Zeus réussit à s’y… …   Encyclopédie Universelle

  • Persée — ( Perseus ) is a tragédie lyrique with music by Jean Baptiste Lully and a libretto by Philippe Quinault, first performed in 1682 in Paris.Roles*Persée son of Jupiter and Danaë (haute contre) Louis Gaulard Dumesny *Andromède daughter of Céphée… …   Wikipedia

  • Persée — steht für: das französische Wort für Perseus eine Oper von Jean Baptiste Lully aus dem Jahre 1682, siehe Persée (Oper) ein französisches U Boot aus dem Zweiten Weltkrieg, siehe Persée (Q 154) ein französisches Minenjagdboot, siehe Persée (M649)… …   Deutsch Wikipedia

  • Persée — Saltar a navegación, búsqueda Persée (Perseus o Perseo) es una tragedia lírica con música de Jean Baptiste Lully, y libreto de Philippe Quinault, y que fue estrenada primeramente en el Palacio de Versalles y luego en la Ópera de París en abril de …   Wikipedia Español

  • Persee — obs. form of Parsee …   Useful english dictionary

  • Persée — Pour les articles homonymes, voir Persée (homonymie). Persée tenant la tête de Méduse, par Antonio Canova, 1801 (Musées du Vatican) …   Wikipédia en Français

  • persée — (pèr sée) s. m. Terme d astronomie. Constellation boréale. ÉTYMOLOGIE    Persée, héros de la mythologie grecque …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PERSÉE — s. m. T. d Astron. Nom d une constellation de l hémisphère boréal …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Persée (mythologie) — Persée Pour les articles homonymes, voir Persée (homonymie).  Pour les articles homophones, voir Persé et Percé …   Wikipédia en Français

  • Persee (constellation) — Persée (constellation) Pour les articles homonymes, voir Persée (homonymie). Persée …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”