Armement Space Marine (Warhammer 40,000)

Les Space Marines sont des troupes d'élite génétiquement modifiées dans l'univers fictif du jeu de figurines Warhammer 40,000 de la société Games Workshop. Ils disposent à ce titre d'un arsenal redoutable lorsqu'ils vont au combat sur les champs de bataille du 41e Millénaire.

Sommaire

Armures d'un Space Marine

L'armure des Space Marines est la synthèse de divers types de technologies, certains précédant peut-être l'ère des Luttes. Au début de la Grande Croisade, selon la volonté de l'Empereur et grâce à la dévotion du Mechanicum de Mars, maintes connaissances techniques furent rassemblées pour donner naissance à l'armure des Space Marines. Malgré tout, il fallut attendre la fin de l'Hérésie pour voir cette tâche enfin accomplie. L'armure appelée MkVII ou Imperator en est le résultat, et elle reste le modèle le plus fréquemment utilisé aujourd'hui.

Les types d'armures les plus anciens sont vénérés par les Techmarines, religieusement conservés et souvent richement décorés. L'armure d'un Space Marine est si précieuse que son possesseur prête le serment de l'entretenir et d'en prendre soin, et ainsi d'honorer son esprit.

Armure Scout

Les Space Marines qui ne sont pas encore équipés d'une armure énergétique sont équipés d'une armure scout, formée de plaques épaisses dérivées de l'armure carapace, à l'épreuve des balles. Moins encombrante que l'armure énergétique, l'armure scout est parfaite pour les missions d'infiltration, les scouts deviennent ainsi de parfaites troupes de reconnaissance.

Armure énergétique

L'armure énergétique est la protection usuelle des Space Marines et sa silhouette caractéristique terrifie les adversaires de l'humanité. Façonnée à partir d'épaisses plaques de céramite et assistée de faisceaux électro-stimulés pour augmenter la puissance de son porteur, elle constitue l'une des meilleures protections que l'impérium puisse offrir.

Armure Terminator

Également appelée Armure Tactique Dreadnought, c'est la meilleure protection pour un Space Marine (comme si le guerrier avait trois armures énergétiques). Conçue au départ pour remplacer tous les autres types d'armures, elle devint rare lors de l'Hérésie d'Horus, qui saigna à blanc les ressources de l'Imperium. La protection qu'elle offre à son porteur (sans équivalent dans l'arsenal impérial) lui donne un avantage singulier dans les endroits exigus où l'endurance est privilégiée à la vitesse. Les épaisses plaques d'adamantium et l'exo-squelette renforcé des armures font ainsi du porteur de l'armure un adversaire avec qui compter, possédant au minimum un fulgurant et un gantelet énergétique. La vitesse ne caractérise donc pas cette armure, mais est compensée par la force brute lors des combats rapprochés en environnement exigu, tels que les couloirs des Space Hulks ou lors des abordages de vaisseaux. Elle est également équipée de la crux terminatus dont le champ d'énergie est à même de protéger son porteur contre des puissances gigantesques (réacteur à plasma, tir de fuseur...). On dit que cette crux terminatus inclut un minuscule fragment de l'armure que portait l'Empereur lors de son (dernier) combat contre Horus.

Armure d'Artificier

Une armure d'artificier a une valeur incommensurable. Sa protection est quasiment égale à celle de l'Armure Tactique Dreadnought car elle est composée de plaques d'adamantium composite d'une résistance hors du commun, même selon les critères de l'Astartes. Elle fut portée par les héros les plus vénérables du chapitre, et même si, suite aux nombreuses batailles les pièces furent presque toutes remplacées, l'esprit des précédents porteurs demeure. Les Techmarines et le Maître de la forge de chaque chapitre possèdent aussi des armures d'artificier, mais ce ne sont pas des reliques du passé omme les autres. Ce sont des armures faites exprès pour eux.

Armes de Tir

Les armes de tirs utilisées par les Space Marines, aussi nombreuses soient-elles, doublées de leurs incroyables capacités et de leurs réflexes fulgurants, sont toutes basées sur le même schéma de pensée, un tir tue. C'est même la base de leur endoctrinement pour le combat :

« Pour un Space Marine, le bolter est plus qu'une arme. C'est le symbole divin de l'Humanité, la némésis de ses ennemis dont les détonations sont autant de cantiques hurlés aux dieux de la Guerre. »

Bolter

« Par le Saint Bolter et par Sa volonté nous purifierons les hérétiques. »

Pour le Space Marine du 41e millénaire, le Bolter (appelé aussi "Très Saint Bolter") est bien plus qu'une simple arme de tir, c'est la parole même de l'Empereur, Sa justice, Son châtiment envers les ennemis de l'Humanité. Il est le bras de l'Adeptus Astartes, et le seul salut du soldat dans la fureur de la bataille.

Le Bolter tire son nom (comme ses différentes déclinaisons en arme de poing, d'assaut et de soutien) des munitions qui lui sont attribuées : les bolts.

Les bolts sont des munitions spéciales dont sont seulement pourvues les armées Space Marines ainsi que quelques membres des autres institutions impériales, tels les membres de l'Inquisition ou les officiers de la Garde Impériale. Un bolt standard est une munition perce-blindage autopropulsée qui explose juste après avoir pénétré sa cible, la faisant exploser la plupart du temps.

Pour permettre de mieux comprendre ce que sont les bolters voici un rapide descriptif des six sortes de bolts utilisés par les Space Marines durant les dix derniers millénaires.

1 : Base propulsive
2 : Douille
3 : Gyrostabilisateur
4 : Embout détecteur de masse
5 : Pointe en diamant
6 : Charge principale
7 : Noyau au Deutérium

1 : Dans ce bolt-ci,
le noyau de Deutérium est
remplacé par un gel spécial
oxyphosphorisé.

1 : Dans ce bolt-ci,
le noyau de Deuterium est
remplacé par un réservoir d'
acide mutagène. La pointe est
elle aussi remplacée par une
substance chimique permettant
la réaction une fois que la balle
a pénétré un ennemi.

1: Pour permettre l'explosion
du bolt, la charge est ici
augmentée
2 : Le noyau de Deuterium
est ici remplacé par un
noyau d'adamantium pur
pour optimiser la pénétration
dans un blindage lourd.

1 : Mini-gyrostabilisateur
2 : Enveloppe à fragmentation
3 : Charge augmentée
4 : Charge à fragmentation
5 : Détecteur de proximité

1 : Cartouches à gaz
2 : Charge au mercure
3 : Embout lisse

Les Bolters sont fabriqués par les meilleurs artisans des fonderies impériales, et avec les meilleurs matériaux connus du genre humain. Chaque Bolter est unique, non pas dans le design, strictement respecté d'un exemplaire à l'autre, mais dans ses ornements, ses sceaux de pureté, ou tout autre petit détail prouvant l'habilité du créateur de l'arme. Les fusils sont de véritables œuvres d'art, conservées et entretenues par les chapitres détenteurs depuis des siècles, mais pour rester fonctionnels, ces fusils doivent être régulièrement bénis, révisés, et soumis au jugement du Dieu-Machine.

Le Bolter est une arme semi-automatique conçue pour le tir rapide et précis, et envoie à chaque pression sur la détente de trois à quatre bolts selon le modèle utilisé. Ce fusil est l'arme favorite des troupes de choc des chapitres Space Marines, et la plupart des soldats d'un chapitre s'en voient attribuer un après les cinquante à cents années nécessaires pour faire d'une jeune recrue une imparable machine de guerre portant avec ferveur la Très Sainte Parole de l'Empereur.

Différents types de Bolters existent au travers de la galaxie mais leur utilisation est bien souvent marginale :

- Le Bolter type Ultima, que l'on ne trouve que chez les Ultramarines, et quelques chapitres issus des fils du secteur d'Ultramar.
- Le Bolter type Croisade, utilisé exclusivement par les membres de l'Astartes Praeses et les Black Templars.
- Le Bolter type Hérésie, dont on retrouve quelques exemplaires chez les Lamentors et les Scythes of the Emperor.
- Le Bolter type Filienostos, qui équipe intégralement les escouades de choc des Salamanders.
- Le Bolter type Astartes Umbra, une version plus proche du Fulgurant que du simple Fusil Bolter et dont les spécificités sont obscures et les rares exemplaires sont détenus par les plus puissants membres de l'Inquisition.

Pistolet Bolter

Le Pistolet Bolter est une version plus légère du Fusil Bolter. Si le Fusil Bolter peut recevoir des chargeurs de 30 à 60 bolts, le Pistolet Bolter n'accepte que des cartouches spéciales dites "mono-bolt". Ces cartouches ne permettent pas à l'arme de tirer plus d'une balle à chaque fois que la détente est pressée, la précision gagnée par l'absence de secousse contrebalançant la salve meurtrière que représentent quatre bolts tirés en rafale.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le Pistolet Bolter est une arme bien plus rare que le fusil dont il est inspiré, car la réduction du mécanisme de tir demande l'attention des plus grands maîtres artificiers, ce qui explique le fait que seules des troupes d'élite tels les membres de l'Adeptus Astartes ainsi que les officiers et dignitaires de l'Imperium y aient accès. Le Pistolet Bolter demande aussi à ce que son porteur n'ait pas à tirer sur des cibles trop éloignées, car le bolt a une portée trop limitée, mais cette limitation n'affecte en rien l'efficacité du tir si un ennemi est touché.

Le Pistolet Bolter est une arme très prisée par les commandants d'escouades ou les capitaines de chapitres, on en fournit aussi aux escouades de scouts, munis de bolts silencieux lors des missions d'infiltration de bâtiments ou de vaisseaux. Les escouades d'assaut, équipées de réacteurs dorsaux pour arriver directement au contact de l'ennemi et engager le corps-à-corps, utilisent cette arme en duo avec une arme de corps-à-corps.

Bolter Lourd

Le Bolter Lourd, comme son nom l'indique, est une version plus imposante que le Fusil Bolter, et est avant toute chose une arme de soutien. Originalement utilisé comme arme montée sur véhicule (on le retrouve sur la plupart des modèles de blindés des armées de l'Imperium) les Space Marine sont les seuls êtres humains, avec les sœurs de batailles de l'Adepta Sororitas et de très rares officiers de la Garde Impériale, pour ne pas dire un seul, suffisamment forts et puissants pour supporter d'utiliser une arme d'un tel poids comme arme de poing. Il est à noter que les autres armées de l'Imperium ont accès au Bolter Lourd, mais il est dans ce cas-là monté sur trépied.

Contrairement aux autres modèles issus de la gamme Bolter, les dimensions du Bolter Lourd sont tellement démesurées que même pour un des meilleurs de l'Empereur, il est obligatoirement porté à deux mains. Pour que cela soit possible, de menus changements ont été opérés par rapport aux modèles Fusil et Pistolet, qui, eux, restent conceptuellement identiques. Une poignée ergonomique a été rajoutée au-dessus de la mire pour une meilleure prise en main, ainsi qu'une meilleure stabilité lors des tirs. Une bandoulière passant au-dessus de l'épaulière de l'armure est aussi présente sur certains des plus gros modèles (comme le modèle dit "du Juste" utilisé par l'Ordo Xenos).

Mais la principale spécificité de cette arme lourde est qu'à l'instar des autres modèles dits "lourds" présents dans l'arsenal impérial, l'arme est alimentée par des bandes de bolts qui sont stockées dans un container spécial rajouté au paquetage dorsal du Space Marine (voir Numéro 3 sur les schémas ci-contre). Ces bandes sont constituées de mini-chargeurs de dix bolts reliés les uns aux autres. Il est à noter que le Bolter Lourd est aussi un des deux modèles de la gamme Bolter à disposer d'un tir complètement automatique, dont la cadence de tir est estimée entre 30 et 70 bolts/seconde suivant les différents modèles, le modèle standard conservant une cadence confortable de 50 bolts/seconde.

Deux autres raccords au paquetage dorsal sont visibles sur l'arme, le premier consiste en un lien vers une génératrice, car pour la puissance demandée pour envoyer 50 bolts autopropulsés, un système purement mécanique ne suffit pas, il faut un soutien électrique d'une grande puissance (voir Numéro 1 sur les schémas ci-contre). De même la douleur due à la grande puissance de l'arme et à laquelle seraient soumis les bras du Space Marine ne pourrait être supportée si un système de réduction du recul et d'aide à la précision, remplaçant efficacement le trépied utilisé par les servants d'armes lourdes des troupes de la Garde Impériale, n'était pas lui aussi relié à l'arme (voir Numéro 2 sur les schémas ci-contre).

Fulgurant

Si un bon Pistolet Bolter est une arme précieuse d'une relative rareté, du fait de sa complexité de fabrication, il est au moins courant dans les armées de tout l'Impérium, ce qui est très loin d'être le cas du Fulgurant (ou "Bolter Double-Canon").

Le Fulgurant est une variante tardive du Fusil Bolter, et ne fut redécouvert et redéveloppé qu'après l'ère des Conquêtes menée par l'Empereur. Pour résumer, le Fulgurant ressemble à un Fusil Bolter affublé d'un deuxième canon et d'un deuxième réceptacle à cartouches. Sa taille plus imposante et son design différent du reste de la gamme Bolter découlent de l'ajout d'un deuxième mécanisme de propulsion de bolt à l'intérieur même de l'arme. Il se voit aussi pourvu d'un deuxième mode de tir complètement automatique avec une cadence de tir de 30 bolts/seconde, et accepte pour l'occasion des chargeurs spéciaux contenant cent bolts, même si le chargeur Bolter standard convient très bien lui aussi.

Ces armes, bien qu'auparavant très rares, ont fini par se répandre dans les armées de l'Imperium, bien qu'elles ne soient confiées qu'aux officiers ou montées sur des véhicules, tels les transports de troupes Rhino. Les seules troupes équipées en série de ces armes sont les Space Marines en Armure Tactique Dreadnought, ou armure Terminator, au vu de leur fort taux de survie et les membres du chapitre des Chevaliers Gris, qui sont confrontés aux démons et aux pires atrocités imaginables, ce qui nécessite un arsenal efficace.

Fusil à Pompe MKIII

Cette arme qui semble tout droit sortie d'un autre temps est une des premières armes de tirs dont les tous premiers Space Marines (ou du moins les troupes de chocs qui en inspirèrent la création) se virent dotés lors de la conquête de Terra par l'Empereur. À l'époque, Terra était déjà l'immense métropole planétaire qu'elle est encore aujourd'hui et des armes de longue ou très longue portée n'étaient que d'un intérêt limité dans une ville où le paysage n'est constitué que de couloirs et d'allées étroites - il est à noter que jusqu'à l'Hérésie d'Horus, Terra conserva ces rues minuscules tortueuses, pour des raisons purement culturelles. Une fois l'Hérésie terminée, l'administration impériale rasa celles qui avaient survécu à la guerre et construisit d'énormes avenues claires et dégagées, de manière à empêcher (en cas d'une nouvelle attaque) que ne se reproduisent les mêmes pertes stupides dues à la difficulté que représente l'assaut de tels endroits.

Ainsi le Fusil à Pompe fut une arme utilisée fréquemment lors de la Reconquête, mais très vite les Archéo-Scientifiques mirent la main sur d'anciens artefacts du Moyen Âge Technologique et la possibilité nouvelle de produire des Fusils Bolters marginalisa d'un coup le Fusil à Pompe, devenu vétuste.

Peu de Techno-Prêtres s'intéressèrent au devenir de cette arme, mais son acquisition par la Garde Impériale en permit la survie dans l'arsenal impérial. Il est à noter deux choses : premièrement, il s’agit de l'arme la moins coûteuse en termes de production pour une usine impériale ; deuxièmement, elle constitue le meilleur rapport qualité/prix de production de toutes les armes de l'Imperium.

La version MKIII vit le retour des Fusils à Pompe dans les armées Space Marines, comme arme de poing standard pour les escouades de Scouts dans la majorité des chapitres. En plus d'être encore moins coûteuse en matières premières que la version précédente, elle est surtout considérablement plus puissante et permet enfin d'être chargée de munition bolt (même s'il est à noter que cette technologie est grandement imparfaite, et qu'il est fait cas de nombreux enrayements du système de propulsion après le premier tir). Armée aux bolts Feu d'Enfer, cette arme est, à courte portée, la plus destructrice de toutes les armes de l'Imperium n'utilisant pas une technologie plasma ou laser, ce qui est certainement la seule raison de retour dans l'arsenal Space Marine.

Fusil de sniper

Issus d'une très ancienne technique de guerre ayant toujours fait ses preuves, et les faisant encore, consistant à détruire les unités de commandement d'une armée ennemie de manière à en rompre la cohésion et à en briser la résolution, les Fusils Sniper ont toujours eu leur place dans l'arsenal Space Marine.

Originellement confié aux Space Marines jusqu'à l'Hérésie d'Horus, le Fusil Sniper est désormais confié aux unités de Scouts, dont les capacités d'infiltration propres à leur formation en petites unités sont un atout majeur par rapport à des escouades d'une dizaine de Space Marines.

Contrairement à ce que de nombreuses personnes non-initiées peuvent penser au vu des dégâts occasionnées par une telle arme, le Fusil Sniper n'est pas une variante issue de la gamme Bolter. C'est en fait une arme à part, dont le schéma de construction est unique et le design plus proche du Fusil Laser que de n'importe quelle autre arme Space Marine. La principale preuve est l'absence d'un mécanisme permettant le déclenchement des systèmes d'autopropulsion des munitions à l'intérieur de l'arme. Mais même sans cela, l'absence d'un réceptacle à chargeur de munitions de type bolt en est aussi un signe évident. Les munitions utilisées, environ dix fois moins volumineuses qu'un bolt, sont en fait propulsées par un système d'ondes, permettant une absence totale de son lors du tir. Ces munitions-ci sont des munitions qui doivent percer leurs cibles, pour y faire pénétrer divers produits chimiques la tuant silencieusement, sans que celle-ci n'ait pu se rendre compte qu'elle était touchée. Les munitions sont chargées par le côté, manuellement, et l'une après l'autre.

Le système de propulsion par ondes demande une source d'énergie électrique, et c'est pour cela qu'un câble relie toujours (voir Numéro 1 sur le schéma ci-dessus) l'arme au paquetage du Scout, dans lequel a préalablement été installée une petite génératrice. De même le paquetage contient un système de gyrostabilisation relié à l'arme (voir Numéro 2 sur le Schéma ci-dessus), bien compréhensible pour une arme nécessitant une telle précision. Ce câble permet aussi de transmettre au Casque de Visée Sniper utilisé par les Scouts les informations essentielles captées par les senseurs de l'arme et ainsi que les données recueillies par la lentille de visée.

Canon d'Assaut

Le Canon est l'arme automatique et non-énergétique la plus puissante de l'arsenal Space Marine.

Au cours des millénaires, le Canon d'Assaut devint une arme de poing, très prisée des escouades de vétérans en Armures Tactique Dreadnought. On le remarque aussi encore sur les Land Raider de certains chapitres, ainsi que sur la plupart des Land Speeder. Les Blood Angels et leurs successeurs, ainsi que d'autres chapitres issus de la Troisième Fondation, utilisent parfois une modification du char Predator nommée Baal équipant une tourelle dotée de cette arme en version jumelée.

Structurellement, le Canon d'Assaut est un canon automatisé à six fûts. Sa cadence de tir, facilitée par l'alimentation électrique (voir numéro 2 sur le schéma ci-dessus), avoisine les 5000 projectiles/minute à sa plus grande vitesse. Le métal dont il est composé est un alliage de céramite, pour la résistance aux chaleurs extrêmes générées par la projection d'autant de munitions et la vitesse de rotation des fûts. Ils doivent être remplacés après chaque utilisation, par crainte qu'ils ne se brisent et en viennent à détruire l'arme, ce qui serait une perte inestimable.

Tout châssis de Canon d'Assaut doit se monter d'une seule façon sur un type de support donné. Au poing pour les Terminators, en guise de bras pour les Dreadnought, etc. Mais les stabilisateurs gyroscopiques, les compensateurs de recul et l'alimentation de secours (voir numéro 1 sur le schéma ci-dessus) sont toujours installés en premier sur la structure receveuse, de manière à en initialiser le fonctionnement.

Les munitions tirées par le Canon d'Assaut sont acheminées par un câble (voir numéro 3 sur le schéma ci-dessus) relié à une poche spéciale, aménagée pour l'occasion dans le paquetage du Terminator. Ce ne sont pas des munitions complexes, à l'inverse des bolts, mais des obus standards.

Car ce sont moins les munitions que l'arme en elle-même que l'on peut craindre, un simple morceau de céramite de mauvaise qualité, passant dans ce dispositif, peut transpercer une armure d'acier de plusieurs centimètres d'épaisseur. Bien calibré, les munitions d'un Canon d'Assaut traversent même les blindages des chars ennemis.

La Canon d'Assaut est l'arme de premier choix lors des combats en milieux confinés comme les Space Hulks, les Cités Ruches ou bien encore les complexes industriels impériaux.

Lance-Plasma

Le Lance-Plasma, bien que de plus en plus présent sur les champs de bataille du quarante-et-unième millénaire, n'est en aucun cas une arme récente issue d'une technologie découverte par les artificiers martiens de l'Adeptus Mechanicus. Bien au contraire, sa conception remonterait au vingt-deuxième millénaire, bien avant la découverte de la navigation dans le Warp. Le peu d'humains compétents sur le sujet affirment même que cette arme fut peut-être une des causes de la fin du Moyen Âge Technologique, les possesseurs de cette arme ayant voulu prendre le contrôle du reste de l'Humanité. Celle-ci serait alors entrée dans une guerre millénaire la plongeant dans l'obscurité, manquant de la détruire à jamais. Heureusement pour la race humaine, l'Empereur veillait !

L'antique technologie requise pour mettre au point une arme d'une telle complexité ne fut redécouverte qu'au cours du trentième millénaire. Elle ne fut comprise qu'avec l'aide de l'Empereur, après d'innombrables calculs connexes fournis par une multitude de techno-prêtres et autres cyber-mathématiciens un millier d'années plus tard. Après la redécouverte, Mars, sous l'égide de l'Empereur, se lança dans une campagne de réarmement complet de toutes les armées Space Marine (qui fut l'échec que l'on connaît), avec comme objectif à moyen terme de remplacer le traditionnel Fusil Bolter par un équivalent à Plasma.

On construisit donc d'immenses usines, en prévision d'une production industrielle à grande échelle. Mais à peine les premiers exemplaires furent-il livrés aux Meilleurs de l'Empereur que d'inquiétants rapports remontèrent jusqu'à Lui, les Techno-Augures n'y prêtant aucune attention : l'arme possédait un effroyable défaut de conception, les matériaux que l'on utilisait pour la fabrication à grande échelle de cette arme ne possédaient pas toujours les qualités requises pour l'utilisation intensive qui en était faite.

C'est à la mort du Chapelain Luxanes des Ultramarines que Roboute Gulliman demanda personnellement le retrait du Lance-Plasma de l'arsenal Space Marine. L'Empereur, devant le scandale qui faillit éclater, pris sur lui de transférer ces armes des chapitres détenteurs à la Garde Impériale dont les unités composées d'humains ordinaires étaient depuis longtemps considérées comme sacrifiables. En parallèle, l'Empereur commanda aux fonderies de Mars deux chantiers importants : le premier concernait une accélération de la production des Fuseurs, redécouverts récemment et dont la technologie est plus proche des standards impériaux - donc moins soumise aux erreurs éventuelles de construction. Le second chantier, terminé après la trahison d'Horus en M41, fut la relecture, la correction complète, la réécriture, et l'amélioration des schémas de construction du Lance-Plasma.

Depuis la fin des calculs et alors que tous pensaient que le Lance-Plasma finirait par disparaître complètement de la galaxie, de petits nombres d'exemplaires estampillés du sceau martien furent utilisés à Maccrage. Ce fut la première livraison de la nouvelle version du Lance-Plasma (nommée "MkII Renaissance"). Depuis, et bien que la constitution d'un tout petit stock prenne des dizaines d'années (l'Adeptus Mechanicus refusant de transférer sa technologie, prétextant le risque d'une souillure par un passage dans le Warp), le Lance-Plasma regagne les théâtres d'opération Space Marine, au grand dam de leurs ennemis. Il est bien sûr important de souligner que le principal défaut de l'arme (la mortelle surchauffe), appartient désormais à l'Histoire - du moins pour les Space Marines. La Garde ne bénéficie, et pour longtemps encore, que des anciens modèles en circulation.

Il va de soi que tous ces modèles sont fabriqués manuellement par un nombre très restreint de maîtres artificiers triés sur le volet ; ils sont longuement sanctifiés et bénis par le Dieu-Machine lui-même, avant d'être expédiés vers le chapitre qui les a commandés.

Structurellement, le Lance-Plasma utilise la même technologie que les réacteurs des vaisseaux de la Flotte Impériale ou des générateurs énergétiques présents sur les mondes humains les plus avancés technologiquement. La puissante énergie plasmatique générée par le moteur de l'arme est canalisée par un intense champ électromagnétique, protégé par un alliage très précis d'adamantium, de plastacier, et d'hydro-polymères. La constance du champ électromagnétique est une condition sine qua non à la survie de l'utilisateur. Les alliages des anciens modèles laissaient souvent à désirer, ainsi au bout d'un certain temps d'utilisation de microscopiques fissures apparaissaient, suffisantes pour que la moindre perturbation électromagnétique fasse jaillir le plasma en fusion sur le porteur.

Chaque arme à plasma (depuis la version MkII) reçoit deux cartouches permettant le tir : la première cartouche (no 3) se fixe sur le haut de l'arme, près de la crosse (voir no 2 sur le schéma de l'arme). Cette cartouche est un évent de secours chargé de récupérer rapidement le trop-plein de plasma en cas de début de surchauffe ; c'est évidemment un composant essentiel du Lance-Plasma MkII. La deuxième cartouche (no 4) se fixe près de la gâchette (voir no 1 sur le schéma). Cette cartouche comporte suffisamment de photons pour une quinzaine de tirs (suivant la qualité de l'arme). Les photons alimentent une chambre à fusion comportant de l'hydrogène, devenant hautement énergétique, et tout cela fusionne en une masse plasmique.

Le plasma est relâché par une impulsion ionique, donnant ces fameux éclairs de plasma. Le mélange ainsi propulsé explose au contact de sa cible, libérant une chaleur équivalente à celle d'un petit astre, et ce sur un rayon très court, pour une durée elle aussi extrêmement brève. Utiliser une telle arme est une tâche honorifique dans les chapitres Space Marines.

Pistolet à Plasma

Bien plus complexe d'élaboration que son cousin le Lance-Plasma standard, le Pistolet à Plasma est encore plus rare et infiniment plus précieux. Il n'est plus en fabrication que dans certains Manufactorums et le Clergé de Mars ne cesse de fermer les quelques ateliers qui pratiquent encore la création de ces armes. La volonté n'est pas de priver l'Imperium de son arme de poing la plus meurtrière, mais plutôt de concentrer ses meilleurs cerveaux sur des projets plus urgents comme l'élaboration d'armures plus solides et moins coûteuses, ou encore l'amélioration de la qualité des armes de la gamme Bolter.

Créés en même temps que les premiers Lance-Plasma, les Pistolets à Plasma n'ont jamais été retirés de l'arsenal impérial du fait que la moindre puissance plasmique nécessaire à leur fonctionnement n'engendra jamais le moindre excédant d'énergie ; la cartouche réceptrice n'y est donc d'aucune utilité, et les armées Space Marines n'ont quasiment jamais rapporté le moindre incident issu de l'utilisation de cette arme. Il faut aussi dire que leur conception artisanale en fait des armes beaucoup plus fiables car créées avec la minutie et la dévotion à laquelle seuls les meilleurs techno-artisans peuvent prétendre.

Le Pistolet à Plasma est monté sur une base de Pistolet Bolter : le manche et la détente sont parfaitement identiques d'un modèle à l'autre. À la place du mécanisme pour éjection de munitions autopropulsées, un canon et une chambre à fusion plasmique miniaturisée ont été placés. De par sa petite taille et le peu d'énergie utilisée, l'arme ne surchauffe qu'en cas de tir répété durant une période prolongée, ce qui est censé ne jamais arriver à un soldat Space Marine. De toute manière aucun système d'éjection d'un éventuel surplus d'énergie, à l'instar des anciens modèles de Lance-Plasma, n'a été imaginé pour cette arme. Seule une cartouche à photons (que l'on place dans le réceptacle numéroté un sur le schéma ci-dessus) est nécessaire et près de quarante tirs peuvent être effectués avec le Pistolet.

Les tirs sont moins puissants que ceux d'un Lance-Plasma, et surtout n'agissent que dans un rayon extrêmement court (200 à 350 mètres), mais toujours bien supérieurs à la puissance d'un bolt standard.

Lance-Plasma Lourd

Le Lance-Plasma Lourd est le représentant le plus rare des armes utilisant la technologie Plasma. On ne le trouve que sur de très rares chars de la Garde Impériale, lesquels sont souvent utilisés précautionneusement, de manière à être sûr de pouvoir, dans le pire des cas, récupérer l'arme si le char est détruit pour la réparer, soulager la peine de l'Esprit de la Machine et la remonter sur un autre support.

Chez les Space Marines, le Lance-Plasma Lourd n'est pas utilisé en tant qu'arme montée sur un char ou autre, mais en tant qu'arme de poing, au même titre que le Bolter ou le Lance-Flammes Lourd. Cette particularité d'utilisation des armes de soutien dans les armées des Meilleurs de l'Empereur permet l'utilisation de ces armes dans des milieux variés et surtout là où on ne les attend pas (couloirs, Space Hulks, etc). Le Lance-Plasma Lourd ne souffre que très rarement des problèmes de surchauffe connus des autres modèles, bien que celui-ci nécessite un apport en photons bien plus important. L'explication vient du fait qu'un paquetage dorsal, similaire en tout point à celui qui accompagne le servant d'un Bolter Lourd, est posé sur le dos du soldat et s'occupe de tout l'apport énergétique nécessaire au bon fonctionnement de l'arme (alimentation visible en 1 sur le schéma), ainsi qu'à l'éventuelle récupération d'un surplus plasmatique et sa reconversion en énergie contrôlable (3 sur le schéma). Un système anti-magnétique (2 sur le schéma), théoriquement disponible sur le Lance-Plasma Standard, permettant l'utilisation de l'arme même en cas de perturbation électromagnétique, fait aussi partie des atouts de cette arme. Le Lance-Plasma n'en bénéficia jamais, la science de l'Impérium ne permettant pas d'insérer ce dispositif dans un si petit réceptacle, la technologie nécessaire à une telle application étant perdue.

Mais malgré cette efficacité avérée, on trouve peu de Lance-Plasma Lourds dans la galaxie, la raison à cette rareté est double. Premièrement, les stocks de cette arme destructrice ne sont rapprovisionnés qu'au compte-goutte, bien que l'Adeptus Astartes soit convaincu que l'Adeptus Mechanicus en cache des centaines de milliers d'exemplaires dans les entrailles de ses Mondes-Forges, et leur nombre ne cesse de diminuer, car les ennemis de l'Empereur détruisent systématiquement ces bijoux de technologie médiévale. La deuxième raison est la raréfaction des savoirs, toujours d'actualité en cette fin de 41e millénaire, mais aggravée par la volonté des adeptes du culte du Dieu-Machine de garder secrets leurs savoirs.

Il n'existe plus qu'une fabrique de Lance-Plasma Lourds par secteur dans la Galaxie (divisée par l'Humanité en cinq secteurs), et celles-ci croulent sous les commandes urgentes dont les délais ne seront jamais tenus, et sous les réparations d'anciens modèles toujours en circulation. On compte la production annuelle de Lance-Plasma Lourds pour la totalité de l'Impérium à 500 unités. Sur ce chiffre incroyablement petit, on peut considérer que près de 400 seront perdus au combat avant la fin de l'année de leurs mises en circulations, 75 seront renvoyés en usine pour subir diverses réparations et modifications, les 25 restants serviront à tenter de combler le manque de moyen sans cesse grandissant des armées impériales.

Un seul modèle de Lance-Plasma Lourd a vu le jour, mais des versions différentes existent. Ce modèle est basé sur les mêmes schématiques que le Lance-Plasma Standard, et son fonctionnement est strictement le même à la seule différence que la charge de plasma est cinquante à cent fois plus intense. Il n'a donc subi aucun changement structurel majeur depuis sa mise en circulation. Les différentes versions ne diffèrent véritablement que par la stabilité de tenue de l'arme en phase de tir, ainsi que l'ergonomie générale, les Techno-Prêtres ne se risquant jamais à mécontenter le Dieu-Machine en modifiant la structure de ce qu'Il a dicté comme juste.

Lance-Flammes

Selon les plus anciennes légendes du Culte de Mars, les premiers exemplaires de Lance-Flammes seraient apparus en M2 sur Terra, aux cours de sanguinaires affrontements qui faillirent renverser la planète. Nombreux sont ceux qui pensent que cette arme fut inventée à l'époque par l'Empereur en personne, mais ceci n'est qu'une rumeur et aucune preuve ne peut en aucun cas être confirmée.

Il est par contre irréfutable que le Lance-Flammes, bien que sa conception ait heureusement évolué au cours des millénaires, a depuis toujours accompagné les Space Marines dans leur quête de justice et de liberté pour l'Humanité. Depuis les jours glorieux de l'édification du Palais de l'Empereur jusqu'aux actuels jours sombres des corruptions et de l'émiettement de la grandeur impériale, le Lance-Flammes accompagna le Juste, libérant ses flammes purificatrices sur l'ignominieuse face de la corruption des forces de la Ruine.

Depuis les temps anciens et dans la totalité des croyances humaines impériales ou pré-impériales, le feu a toujours suscité un fort intérêt ainsi qu'une grande interprétation symbolique, souvent attribuée à une sorte de purification du corps et de l'âme. Le chapitre Space Marine des Salamanders, connu de tous pour sa bravoure, ainsi que sa complète dévotion envers l'humanité, fait un usage quasiment systématique de cette arme bénie, et ceci à un point tel que l'utilisation des Fusils Bolter y est, dans certaines escouades, marginale.

Structurellement, la composition du Lance-Flammes, quels que soient son type et son modèle d'origine, est extrêmement simple, et il est produit en nombre constant et de manière plus que suffisante par les usines d'armement impériales. Jamais une armée impériale n'en a manqué, et il semblerait peu probable que le cas se présente un jour (la plupart des planètes impériales modernes en possédant plusieurs usines de fabrication, le stock de l'Imperium en matière de Lance-Flammes peut faire face à des années d'absence de production sans souci pour le remplacement des armes perdues ou hors-service). Un moteur à air comprimé propulse un liquide enflammé par le canon, liquide brûlant tout sur son passage et à très forte température.

Dans le cadre des Lance-Flammes du 41e millénaire, les modèles utilisant des liquides enflammés par une source de chaleur à l'avant de l'arme sont révolus. Le Lance-Flammes est chargé par des munitions au Prométhium (voir 1 sur le schéma), liquide extrêmement volatil qui s'enflamme au contact de l'oxygène. Bien plus puissant que le pétrole, le prométhium peut même s'enflammer sous l'eau. En cas d'utilisation dans une atmosphère où l'oxygène se fait rare, près du canon se trouve un petit dispositif permettant la diffusion d'oxygène en cas de pression sur la gâchette. Le Prométhium est envoyé en droite ligne sur une distance de plus de trois cents mètres en terrain dégagé, avec un rayon d'action de près de 120 °. Lors de l'attaque de Bunker, on a pu constater que le Modèle MkIV (le dernier en date) de type Salamandre peut projeter ses flammes purificatrices sur plus d'un kilomètre de couloir (fait constaté lors de la Grande Guerre pour Armaggeddon Prime, par le Général Galiénus, Commandant en chef du 144e Catachan, posté dans les ruines jouxtant la Ruche Tartarus).

Lance-Flammes Léger

Également connu sous le nom de "Pistolet à Flammes" ou "Brûleur", cette arme est une version réduite du Lance-Flammes classique. Sa portée est plus courte mais ses effets tout aussi mortels. Sa taille réduite permet de l'utiliser durant un corps-à-corps. Il équipe parfois les Scouts, mais plus souvent les haut-gradés et les escouades d'assaut de certains chapitres (Blood Angel) ou de l'Adepta Sororitas. Quand il tire, il répand un liquide chimique hautement inflammable au contact de l'air, tout comme le lance-flamme classique.

Lance-Flammes Lourd

Le Lance-Flammes Lourd fonctionne selon les mêmes principes que le Lance-Flammes, il enveloppe sa cible de flammes et la transforme en torche vivante. Ce modèle lourd est en fait l'équivalent d'un Lance-Flammes jumelé mais possède également une plus grande autonomie avec l'utilisation de bonbonnes dorsales et une portée supérieure en raison d'une amélioration du système de propulsion de produit inflammable, lui valant le surnom affectueux de "Gros Flambeur"... Il est notamment en dotation dans les escouades de Terminators où il est utilisé pour "nettoyer" des couloirs ou des zones retranchées. Il est également utilisé par certains chars impériaux comme le predator Baal Blood Angel, les chimères ou encore les imposants Leman Russ.

Lance-Missile

Le Lance-Missile est l'une des armes lourdes favorites de l'arsenal des Space Marines car elle est sans doute l'arme lourde la plus polyvalente. Sa conception en elle-même est universelle et de nombreuses versions en sont fabriquées à travers toute la galaxie, que ce soit par les humains, les orks ou les eldars.

Cette arme équipe parfois certains véhicules et dreadnoughts. La version impériale de cette arme comporte un chargeur pouvant contenir toute une variété de missiles autopropulsés. Le missile le plus répandu est le modèle antichar conçu pour éventrer les blindages. Le missile à fragmentation est également populaire pour son efficacité contre les troupes à découvert.

La technologie des Lance-Missiles varie grandement à travers la galaxie et selon les chapitres, il peut être équipé d'un système de visée automatique qui permet de voir deux fois plus loin, de calculer la distance avec la cible et de la verrouiller pour que le missile la suive.

Lance-Grenades auxiliaire

Le Lance-Grenades est composé d'un tube pouvant propulser la majorité des grenades à l'aide d'un gaz ou d'une charge électromagnétique. Bien que les Lance-Grenades puissent utiliser la plupart des grenades, ils sont habituellement chargés de grenades antichars et à fragmentation. Le Lance-Grenades est plutôt utilisé par les troupes de la Garde Impériale ; chez les Space Marines, il équipe les Scouts et parfois les escouades tactiques, mais cela reste assez rare étant donné l'arsenal plus perfectionné que ces derniers ont à leur disposition.

Il existe également des systèmes de Lance-Grenades auxiliaires, véritables lanceurs miniatures. Ces armes peuvent être montées sur le poignet, intégrées à une autre arme ou fixées sur l'épaule. Ces armes étant rares, elles ne sont confiées qu'aux officiers et vétérans les plus méritants[1].

Le Lance-Grenades possède en général deux types de tirs : le premier consiste à envoyer une grenade qui explosera dès qu'elle aura touché le sol ou une cible ; le deuxième permet l'envoi d'une grenade qui rebondira 2 fois sur le sol avant d'exploser. Ce deuxième tir peut être utile dans le cadre de batailles urbaines pour déloger des ennemis dans une pièce voisine tout en étant à couvert.

Fuseur

Les Fuseurs, parfois appelés armes à fusion, fondeurs ou cuiseurs, tirent un rayon thermique sous-moléculaire sur une courte distance, causant un effondrement moléculaire et transformant la cible en un amas de résidus fondus et en vapeur en une fraction de seconde.

La plupart des Fuseurs utilisent un gaz pyrum-pétrole pressurisé, chargé de produire une énergie énorme. Les Fuseurs utilisent un système de double injection pour mettre le gaz dans un état sous-moléculaire qui vaporisera n'importe quelle cible. En résulte une incroyable puissance de destruction à courte portée. La réaction biphase des Fuseurs limite leur cadence de tir mais leurs effets dévastateurs en font une arme de support populaire sur les champs de bataille. Beaucoup de commandants préfèrent les Fuseurs aux armes à plasma qui manquent, elles, de fiabilité.

Les fuseurs font peu de bruit, mais l'air environnant, surchauffé, produit un sifflement caractéristique qui se transforme en rugissement lorsque la cible est vaporisée. Le tir est de couleur jaunâtre.

Multi Fuseur

Le Multi-Fuseur ou canon thermique doit son nom à son nombre de tubes, variable selon les modèles. II est également connu sous les sobriquets de "Chaud devant" ou de "Torréfacteur", ses servants étant aussi réputés pour leur sens de l'humour que pour leurs uniformes roussis.

L'arme en elle-même est une version lourde du célèbre Fuseur. Elle fonctionne selon les mêmes principes d'agitation moléculaire, un peu comme un four à micro-ondes, et est capable de percer l'armure la plus lourde comme du beurre. Il reste cependant handicapé par la faible portée de son tir.

Le Multi-Fuseur ne fait pas le moindre bruit lorsqu'il tire mais l'air environnant surchauffé produit un sifflement caractéristique qui se transforme en rugissement lorsqu'une cible vivante est touchée et que son corps est vaporisé.

Il est aussi monté sur des Dreadnoughts Space Marines.

Canon Laser

Le Canon Laser fonctionne selon les mêmes principes technologiques que les autres armes laser. La chambre de fission est plus grosse, le générateur plus puissant, permettant au canon de libérer une volée dévastatrice de rayons laser comme le font dans une moindre mesure les autres armes de ce type.

Le Canon Laser est essentiellement voué à la destruction des véhicules ennemis et fait merveille dans ce rôle. II est souvent surnommé "Chalumeau" ou "Ferrailleur" en hommage à cette efficacité. Le canon laser arme certaines escouades d'infanterie afin de leur permettre de tenir tête aux tanks ou aux redoutables Dreadnoughts.

De nombreux blindés impériaux ainsi que le fameux Predator Annihilator en sont équipés car sa puissance de feu s'avère précieuse face aux blindages des véhicules ennemis. Il peut aussi être utilisé pour venir à bout de l'infanterie en armure lourde comme les Terminators mais son faisceau étroit et son temps de recharge en font une piètre arme antipersonnelle face à l'Autocanon ou au Bolter Lourd.

Autocanon

L'Autocanon tire des volées d'obus. Cette arme dispose d'une très haute cadence de tir lui permettant de libérer un déluge de feu afin de couvrir l'avance de troupes alliées ou d'assaillir les positions tenues par l'ennemi. C'est l'arme idéale pour attaquer les véhicules ou les fortifications ennemies. L'Autocanon est très populaire au sein des forces impériales mais aussi parmi les orks, qui, eux, l'apprécient surtout pour son vacarme assourdissant et son très fort recul !

Les Space Marines ne l'utilisent quasiment jamais au sein de l'infanterie contrairement au Chaos, qui s'en sert comme lance-obus portatif. Par contre c'est un favori de l'Adeptus Mechanicus qui l'utilise sur tourelle pour les Predators ou en version jumelée pour un Dreadnought car c'est une arme relativement polyvalente, efficace contre l'infanterie lourde comme contre les véhicules et bâtiments, de plus sa haute cadence de tir pour une arme lourde (un tir toutes les une à trois secondes selon le modèle) en fait une arme de grande efficacité sur le champ de bataille.

Digilaser

Arme extrêmement rare, n'appartenant quasiment qu'à la légende, elle équipe seulement certains champions de l'Adeptus Astartes ou membres de l'Inquisition. Il s'agit d'une arme créée à la base par les Jokaeros, une race disparue depuis des millénaires mais dont la technologie était bien plus avancée que celle de l'Impérium aujourd'hui. Un Digilaser est tellement complexe dans sa fabrication que son fonctionnement dépasse les meilleurs ingénieurs de l'Imperium, c'est pour cela que presque tous les exemplaires de ces armes sont d'époque, et ont traversé les millénaires. Il existe des modèles récents très chers disponibles sur le marché noir mais ils ne proviennent sûrement pas des forges humaines et il est impossible de définir leur origine.

Le concept même de son fonctionnement défie toutes les lois de la physique. Cette arme minuscule semblable à une bague se fixe sur le doigt ou sur la phalange. Elle contient un programme digital qui, par activation psychique (sans nécessité d'avoir des dons de Psyker) se transforme en un laser physique. Le fait même qu'une donnée virtuelle puisse se transformer en donnée physique est scientifiquement inconcevable pour nous. Cela signifie qu'elle n'a pas besoin de source d'énergie extérieure et que son utilisation est illimitée. Cependant le Digilaser a besoin de quelques secondes avant de tirer à nouveau.

Il existe deux variantes de cette arme : l'une nommée "Digiflambeur", dont le programme digital se transforme en flamme de puissance équivalente à celle d'un lance-flamme léger, l'autre appelée "Digiperceur" qui matérialise des aiguilles fines et solides envoyées à une vitesse fulgurante et capables de transpercer une armure lourde de type Dreadnought.

Armes de Corps à corps

Couteau de Combat

Couteau de Combat de Capitaine Ultramarine

Le Couteau de Combat est l'arme de corps-à-corps de dotation des Space Marines, fabriqué par un maître artificier dans l'adamantium, il est d'une perfection irréprochable. Il faut savoir qu'il est de la longueur de la tête d'un humain et il est donc une arme parfaite contre les tyranides et autres orks plutôt mal protégés. Le Couteau de Combat peut aussi s'adapter sous le Bolter de sorte qu'il constitue une baïonnette et donc une arme complète et puissante à la fois. De récentes découvertes de l'Adeptus Mechanicus ont permis l'avènement d'un nouveau type de couteaux qui vise à remplacer les anciens modèles (cf. Croisade de Sabbat, section découvertes SCS). En effet une technologie immémoriale, redécouverte au combat, sert de nouveau. Un alliage à base d'adamantium et de métal météoritique allié à cette technologie redécouverte permettent de créer une lame feuilletée qui allège considérablement le poids de l'arme. Son tranchant reste de plus inégalé sauf par des armes magiques ou énergétiques. Il faut savoir que d'après des rumeurs incertaines, certains techno-augures auraient copié l'armement des nécrons en matière de lames énergétiques. Aucun des adeptes ne s'est encore exprimé sur ces mystérieux travaux car, pour l'Inquisition, cela constitue une hérésie pure et simple. Ce genre de découverte basée sur la technologie nécrontyr peut être remarquée même dans l'empire Tau, notamment à propos du commandeur Farsight.

Epée / Hache tronçonneuse

Les armes dites tronçonneuses sont relativement courantes dans les chapitres Space Marines et même dans les armées de l'Imperium en général. L'arme est composée d'une poignée recouverte d'un grip ergonomique dont le pommeau et la garde sont régulièrement gravés et sculptés de symboles tels que l'aigle impérial. Un mécanisme de démarrage de la chaîne est intégré près de la garde (sous forme d'une poignée supplémentaire), sous un moteur composé d'un bloc énergétique similaire à celui des armures Space Marines. La lame de l'arme est composée d'un revêtement en adamantium, assemblé autour d'un double axe entraîné par le moteur qui, lorsqu'il est démarré, entraîne la chaîne. La chaîne en elle-même est composée de deux éléments primordiaux. Son alliage en adamantium est renforcé, de plus la chaîne est hérissée de courtes pointes triangulaires (qui servent à trancher) et de pointes plus longues en forme de crocs qui déchiquètent les chairs et les armures avec une égale facilité. Le moteur entraîne la chaîne à près de deux cents kilomètres à l'heure, bien que la vitesse puisse être adaptée selon la pression du poing sur le mécanisme d'activation de l'arme. L'épée est un modèle courant, alors que la hache n'est presque plus produite depuis que les légions chaotiques s'en sont servies comme emblème pour leurs tueries.

Arme énergétique

Les armes énergétiques peuvent paraître en tous points similaires à des armes conventionnelles comme une épée ou une lance par exemple, du moins au premier abord. La ressemblance ne va pas plus loin : les armes énergétiques sont nettement plus meurtrières que n'importe quelle arme de moindre facture. Elles sont équipées d'un générateur nucléaire (similaire à celui présent dans les paquetages dorsaux des armures énergétiques), qui permet à l'arme de littéralement crépiter d'une énergie destructrice. Le bloc d'alimentation est relié à la partie offensive de l'arme (le poing pour un gantelet, la lame pour une épée...) par trois fils conducteurs. Les deux premiers fils fixés sur la partie externe de l'arme sont destinés à fournir en énergie la partie offensive de cette dernière, le fil présent à l'intérieur de l'arme permet quant à lui de limiter les retours d'énergie susceptibles de perturber la stabilité du noyau et de provoquer une explosion qui pourrait tuer le porteur. Même si elles sont très utilisées par les Space Marines, de telles armes sont précieuses et assez rares. Porter une telle arme est un honneur qui est principalement réservé aux vétérans et aux soldats les plus valeureux. Celles-ci sont de plus finement ouvragées par les artificiers ou les adeptes du Dieu-Machine chargés de la création de telles armes.

Griffe éclair

Les Griffes Éclairs sont de curieux artéfacts dont les procédés de fabrication sont issus du Moyen Âge Technologique (période pré-Impériale). En effet ils combinent la technique de fabrication des gantelets énergétiques et une technologie permettant d'intégrer quatre lames (d'où l'appellation de "griffes") sur le dos du gantelet. Les lames sont chargées de la même manière qu'une arme énergétique "ordinaire", toutefois l'utilisateur peut rétracter les griffes dans l'arme afin de pouvoir manier des objets sans les "griffer". Les griffes énergétiques s'utilisent par paires et possèdent un pouvoir de destruction impressionnant. Toutefois le poids incroyable de l'arme, même pour un corps amélioré de Space Marine, ralentit considérablement la vitesse d'attaque du porteur.

Marteau Tonnerre et Bouclier Tempête

Le Marteau Tonnerre est une arme d'une grande puissance. C'est un marteau énergétique dont la structure de la tête de l'arme a été modifiée afin de dégager une terrible onde de choc à l'impact. La puissance du choc est telle que même un équipage de blindé frappé par cette arme en est généralement assommé et que le premier coup sur un fantassin est le plus souvent fatal. Le Bouclier Tempête, quant à lui, est un bouclier générant un champ de force offrant une protection particulièrement efficace contre les coups les plus puissants, toutefois sa taille ne lui permet pas de protéger efficacement le porteur contre d'éventuels tirs. Ces armes sont confiées uniquement aux escouades de Space Marines en armures Terminator spécialisées dans l'assaut.

Gantelet Énergétique

Le Gantelet Énergétique est sans aucune contestation possible l'arme de corps-à-corps la plus puissante encore fabriquée par l'Impérium. Sa conception a été une des plus grandes découvertes de son époque. Bien que la structure même du gantelet soit similaire à n'importe quelle arme énergétique, la puissance a été augmentée grâce à l'exosquelette qui parcourt les articulations sous l'épais blindage en adamantium. Le gantelet peut ainsi permettre au porteur de développer une force capable de faire plier les plus épais et résistants des blindages comme s'il s'agissait de simple papier. Le poids de l'arme est toutefois considérable et sa demande en énergie bien supérieure à la moyenne des autres armes comparables. Ainsi le porteur, en plus de devoir posséder une très grande force, devra supporter une cellule à énergie trois fois plus grosse que celle située dans les armures énergétiques. L'arme reste néanmoins très utilisée en raison de ses capacités hors du commun.

Poing tronçonneur

Le Poing Tronçonneur consiste en un Gantelet Énergétique combiné à une Lame Tronçonneuse. Cette arme est très prisée des escouades de vétérans en armure Terminator du fait qu'elle permet de percer aisément n'importe quel blindage. De plus, cette variante du gantelet est extrêmement utile aux Terminators pour se frayer un chemin au travers des couloirs exigüs et encombrés des Space Hulks.

Arme Némésis

Les Armes Némésis sont des reliques du Moyen Âge technologique d'une valeur inestimable. Seuls quelques chapitres en ont dans leur arsenal du fait que la majeure partie d'entre elles sont affectées au chapitre des Chevaliers Gris. Ces armes sont présentes sous différentes formes, même si les plus représentées sont la hallebarde et l'épée. Elles sont connues pour leurs champs de phase anti-démoniaque permettant à leurs porteurs de tenir tête aux démons les mieux protégés qui soient contre les armes conventionnelles. Leur simple contact avec une entité démoniaque provoque l'instabilité matérielle de cette dernière (renvoyant instantanément dans le Warp les entités mineures). De plus, elles nécessitent de leur porteur qu'il soit un psyker pour tirer parti de la totalité des possibilités de l'arme. En effet, elles ont une résonance propre dans le Warp qui fait que, combinées avec l'énergie psychique du porteur, elles deviennent des armes permettant le bannissement instantané de l'entité démoniaque blessée par l'arme.

Équipement motorisé

Dreadnought

Les Dreadnoughts (terme de marine anglais désignant un cuirassé, pouvant être traduit par « ne craint rien ») sont l'un des éléments les plus puissants de l'arsenal des chapitres de Space Marines. Ce sont des reliques, extrêmement précieuses, déployées en faible nombre dans les batailles les plus importantes.

Un Dreadnought se compose de quatre parties : un sarcophage, deux "bras" qui sont en fait des affûts pour armes lourdes ou de corps-à-corps et enfin des jambes.

Dans le sarcophage, lourdement blindé, se trouve un vétéran Space Marine en position fœtale. Celui-ci a généralement été grièvement blessé par le passé, et une chance supplémentaire de servir l'Empereur lui est offerte au travers de cette deuxième vie. Une fois dans le sarcophage, le Marine y restera jusqu'à sa mort définitive ou la destruction du Dreadnought. Parfois, mais c'est extrêmement rare, le Dreadnought accueille un Marine vivant, mais très talentueux, voire un héros.[réf. nécessaire]

Les bras peuvent accueillir une variété d'armes interchangeables, ce qui permet une grande flexibilité tactique. On peut compter : un Canon d'Assaut, deux Canons-Laser jumelés, deux Autocanons jumelés, un Multi-Fuseur, un Lance-Missiles, un Poing Éénergétique (souvent doublé d'un Fulgurant ou d'un Lance-Flammes). Notez que les Dreadnoughts portent des armes sensiblement plus puissantes que celles normalement disponibles, elles offrent donc une puissance de feu améliorée ou des fonctionnalités supplémentaires.

Différentes versions sont parfois créées au sein de certains chapitres, par exemple le Furioso des Blood Angels doté de deux Poings de Combat ainsi que d'un Fuseur ou la variante Mortis utilisée par les Dark Angels dotée de deux armes de tir qui peuvent être deux Autocanons jumelés, deux Bolters Lourds jumelés ou deux Lance-Missiles jumelés. Le Ironclad quant à lui est équipé d'un Marteau Sismique et d'un système ouragan comparable à celui du Land Raider Crusader. Il peut aussi porter une paire de missiles traqueurs.

Predator

Le Predator est le tank d'assaut standard des Marines. La soute à passagers du Rhino a été modifiée de manière à accueillir une tourelle sur le dessus et deux affûts sur les flancs du véhicule. Il y a deux membres d'équipage dans un Predator : un pilote et un artilleur.

Comme la plupart des véhicules Marines, les configurations d'armes sont flexibles, la tourelle principale accueille souvent un Autocanon, tandis que les affûts sont dotés des Bolters Lourds.

Une variante traditionnelle consiste à remplacer les Bolters Lourds par des Canons Laser et à fixer deux Ccanons Laser jumelés sur la tourelle : cette configuration, appelée Predator Annihilator, constitue une excellente réponse anti-blindé.

Certains chapitres alignent aussi une variante dotée de Lance-Flammes et des Multi-Fuseurs, voire des Autocanons jumelés ou même des Canons d'Assaut jumelés ( Predator "Baal" des Blood Angels ) .

Whirlwind

Le Whirlwind est une autre variante du blindé léger Rhino. Là encore la fonction originelle de l'engin est détournée au profit d'une arme à tir indirect. En effet, une tourelle lance-missiles est montée sur le toit et sert à bombarder à très longue distance des troupes ennemies. La puissance de feu est réduite, toutefois, son tir indirect est guidé par un laser très fiable. Le Whirlwind sert principalement à réduire le nombre de troupes ennemies avant que les Space Marines ne chargent ou ne reçoivent une charge. Il sert aussi en combat de type urbain à obliger les ennemis à rester à couvert pendant que les Space Marines progressent vers eux.

Land Speeder

Le Land Speeder est un véhicule "antigrav" (doté d'un système d'anti-gravité) très légèrement blindé, mais rapide et manœuvrable. Il est généralement utilisé pour contourner l'ennemi, le priver de son soutien et effectuer toutes sortes d'attaques chirurgicales tactiques.

La version basique d'un Land Speeder est dotée d'un Bolter Lourd manié par le copilote ; efficace contre les blindés légers comme l'infanterie. Le Bolter Lourd peut être remplacé par un Multi-Fuseur.

Les Land Speeders Tornados sont une variante du modèle de base, le Bolter Lourd peut être remplacé par un Multi-Fuseur et un Canon d'Assaut ou un Lance-Flammes Lourd est fixé sous le nez de l'appareil ; on trouve également les variantes Typhoon pour un appui plus lourd grâce à une batterie lance-missiles.

Il existe une variante de Land Speeder avec un châssis plus long donnant lieu aux rares Land Speeders de transport : les Land Speeders Sirocco, armés du seul Bolter Lourd mais pouvant transporter jusqu'à 6 soldats en armures énergétiques très rapidement d'un bout à l'autre du champ de bataille. Ce châssis donne libre cours à trois variantes, le Land Speeder Hurricane avec son Multi-Fuseur et ses Bolters Lourds de flanc ; le Land Speeder Lightning équipé d'un Bolter Lourd jumelé de front et de 4 rampes de missiles traqueurs sur le toit ; enfin il y a le Land Speeder Thunderbolt, variante "tueuse de chars", avec Canons d'Assaut jumelés et deux paires de Canons Laser jumelés, la puissance de feu d'un Land Raider mais avec comme inconvénient le blindage d'un Land Speeder.

Il existe une hérésie mineure du Codex Astartes chez les Dark Angels qui ont une compagnie de combat (la seconde) uniquement basée sur l'attaque rapide qui compte un nombre impressionnant de ces véhicules légers dans ses rangs (la totalité de la seconde Compagnie, la "Ravenwing")

Rhino

C’est le char de base. Ce véhicule, facile et rapide à construire, date des débuts de la colonisation des étoiles. La plupart des chapitres en possèdent car il a tout pour lui : en plus d’être facile et rapide à construire, sa capacité de transport lui permet de mener des unités entières au combat. Ce véhicule de transport de troupes possédant un blindage modéré est habituellement armé d'un Fulgurant sur pivot. Il est très fréquemment déployé pour mener rapidement des troupes vers un objectif stratégique. C'est un des véhicules les plus fiables de l'univers de Warhammer 40,000. Il est de plus produit en très grandes quantités et avec les matériaux les plus divers. En effet, son modèle de construction standardisé permet une production à grande échelle. De plus la construction de son moteur lui permet de rouler avec à peu près n'importe quel type de ressource (même si l'esprit de la Machine peut en être offensé) tel que de l'eau, du pétrole, du prométhium, du plasma etc. Sa construction le rend aussi rustique que fiable, même si sa robustesse laisse à désirer face à des armes lourdes. Traditionnellement un Rhino contient une escouade de Space Marines en armure énergétique ou autre chose (sauf les Terminators et les Marines d'assaut). Il est à noter que la plupart des blindés Space Marines sont des variantes largement améliorées et modifiées du Rhino. Le Rhino n'a quasiment pas d'armes, juste un Fulgurant. Le Razorback découvert très récemment est une variante du Rhino : en sacrifiant une partie de la place destinée au transport de troupes, il obtient un armement lourd, efficace pour soutenir d’autres unités.

Land Raider

Le Land Raider est un des blindés les plus puissants des Space Marines ; il est presque aussi puissant que le Baneblade. Ses méthodes de fabrication avaient été perdues au début de la Grande Croisade lancée par l'Empereur et nul ne parvint à créer de si formidables blindés. Toutefois l'archeo-technomagos Land partit, malgré les interdictions impériales, dans les ruines maudites de Mars, reliques perdues du Moyen Âge technologique. Le profane revint et fut promu au rang de maître archeo-technomagos à cause de ses formidables découvertes : un moteur anti-gravitique et le schéma de construction du Land Raider. La production fut relancée grâce à ces plans sur Anvilus 9. Son blindage composite est épais de plus de 90 mm, il est fait d'une couche de titane/plastacier, deux couches de céramites, une couche d'adamantium et une couche de thermoplast (ce qui équivaut à 656 mm d'un blindage conventionnel en acier). Le Land Raider possède une vitesse moyenne de 49,5 km/h tous types de terrains confondus, pèse 72 tonnes à vide (81 lorsqu'il est plein), fait 4,11 m de haut, 10,36 m de long, et 6 m de large, la garde au sol est de 0,45 m. Les Land Raiders sont armés de Canons Laser modèle Godhammer (variante pour blindé du Canon Laser standard, un remplacement tous les 2000 tirs environ) en tourelles de coque et de Bolters Lourds jumelés sur tourelle centrale. L'accès au blindé est une trappe frontale et deux trappes de flanc situées à l'arrière des tourelles latérales. Le vaste intérieur permet de transporter jusqu'à cinq Space Marines en armure tactique Terminator, ou dix Space Marines en armure énergétique. L'intérieur contient une plateforme radar, un générateur pour recharger les systèmes de survie d'une armure énergétique et ses batteries, il y a même un autel pour les prières. Il est inutile de préciser que les Land Raiders sont le must en termes de transport de troupes, et que cela ne fait qu'accroître les demandes des chapitres Space Marines pour s'en équiper, toutefois leur nombre est faible et la production léthargique peine à combler les demandes de production imposées par l'Imperium.

Land Raider Crusader

Si la première version du Land Raider est sans conteste le blindé le plus puissant contre les cibles très résistantes, le Land Raider Crusader est sans nul doute le Blindé anti-personnel qui surclasse son petit frère standard dans ce domaine. La composition du blindage et du blindé est la même mais il existe une différence notable sur le devant du véhicule. Le blindage est renforcé et des grenades antipersonnelles sont fixées sur la rampe avant. Ainsi lorsque les passagers s'apprêtent à débarquer une pluie de shrapnels sature les environs. Les Canons Laser modèle Godhammer sont remplacés par deux tourelles de six Bolters, nommées tourelles de Bolter Ouragan (la puissance de tirs antipersonnels est inégalée), les Bolters Lourds de tourelles sont remplacés par des Canons d'Assauts jumelés, et le Fulgurant est quant à lui remplacé par un Multi-Fuseur afin de détruire toute menace lourdement blindée, ou tout obstacle suffisamment proche. La capacité de transport accrue permet l'embarquement de quinze Space Marines en armure énergétique, ou huit Space Marines en armure tactique Terminator. Le Land Raider Crusader a été construit d'après des plans SCS mis à jour sur le monde de Jerulas par un techmarine des Black Templars. Le modèle ne fut pas reconnu par l'Adeptus Mechanicus, toutefois la généralisation de l'emploi d'une arme aussi puissante conduit à une officialisation quasiment forcée.

Vindicator

Le Vindicator est le seul blindé Space Marine totalement conçu pour prendre d'assaut d'épais remparts et des fortifications réputées infranchissables. La coque avant du rhino est démontée puis remplacée par un modèle incorporant un obusier. Le canon dispose d'un faible système de recul, néanmoins son équipage de Space Marines ne saurait être incommodé de ce fait. Le véhicule sacrifie sa fonction originelle de transport de troupes léger pour une fonction exclusive de tir (l'espace interne étant occupé par l'arme et ses munitions). Le poids du véhicule passe toutefois à 82 tonnes à vide et à 94 avec équipage et munitions, sans que sa vitesse soit réduite. Outre sa fonction de char anti-forteresse, le Vindicator est aussi un redoutable chasseur de chars à l'affût.

Moto

La Moto Space Marines est une machine redoutable car elle est à la fois rapide et bien armée. Elle peut éventuellement être accompagnée d'un side-car (elle prend alors le nom de Moto d'Assaut) qui transporte un autre Space Marine armé, soit d'un Multi-Fuseur, soit d'un Bolter Lourd. La Moto seule est armée de deux Bolters jumelés et le pilote peut être équipé de différentes armes (Fuseur, Lance-Plasma, Lance-Flammes), ce qui accentue la polyvalence de l'unité.

Elles sont généralement déployées en escadrons de 3 Motos ou plus pour former un écran dissimulant l'avancée du gros des troupes Space Marines et harcelant sans cesse l'ennemi, les White Scars sont réputés pour leur maîtrise particulière de cette forme de tactique.

Certains chapitres comme les Whites Scars utilisent les Motos à très grande échelle allant jusqu'à remplacer les escouades tactique par des éscadrons motorisés.

Thunderhawk modèle de transport

Le Thunderhawk est le plus gros véhicule volant de l'arsenal Space Marines, il s'agit d'un vaisseau de largage de véhicules permettant de déposer directement sur le champ de bataille les véhicules ayant pour châssis de base les Land Raiders et les Rhinos. La plupart des chapitres Space Marines en possèdent quelques exemplaires vu que les SCS sont plus ou moins connus de l'Adeptus Mechanicus. Leur plus gros défaut est l'absence de système de défense, les rendant vulnérables à un tir bien placé alors qu'ils sont en train de décharger leur précieux chargement. Ce véhicule inestimable est armé d'un double Canon Predator et de plusieurs sortes de Canon Laser, de Lance-Missile et de Bolter Lourd (les plus connus sont ceux du chapitre des DEATHWING). Beaucoup de commandeurs ne doivent leur vie qu'à la rapidité et la maîtrise de l'engin du pilote.

Thunderhawk modèle Canonnière

Ce modèle de Thunderhawk est bien plus lourdement armé vu qu'il est équipé de Canons Laser, de Bolters Lourds, de Missiles Hellstrike et d'un Canon de bataille. Il permet de transporter 30 Space Marines pleinement équipés et de fournir un tir de soutien important. Comme son frère de transport, la majeure partie des chapitres Space Marines possèdent plusieurs exemplaires dans leur arsenal.

Rhino de commandement Damocles

Il s'agit d'un Rhino équipé d'une antenne à la place de l'écoutille dorsale, permettant de fournir un soutien logistique à l'armée Space Marine.

Land Raider Helios

le Land Raider Helios est un Land Raider comportant sur son dos un système lance-missile de type Whirlwind en plus des équipements "classiques" d'un Land Raider. Malheureusement, la place prise par les systèmes lance-missile font que ce Land Raider ne peut transporter d'autres passagers en plus de son équipage. Cette variante est plutôt rare dans les chapitres Space Marines.

Land Raider de commandement Prometheus

Cette variante de Land Raider extrêmement rare comporte plusieurs changements notables par rapport à la version "standard". Pour commencer le système d'armement de coque avant a été ôté et remplacé par des plaques de blindage supplémentaires, les équipements internes ont tous été ôtés pour permettre l'installation des équipements de calculs dernière génération de l'Adeptus Mechanicus en matière de gestion militaire. Les systèmes laser jumelés (trop encombrants avec leurs générateurs) ont été remplacés par des systèmes de Bolters Lourds jumelés comme armement latéral. De plus une sonde blindée a été installée sur le toit, utilisant ses senseurs pour fournir une vue intégrale du champ de bataille aux occupants du Land Raider. Cette version, relativement récente et extrêmement chère, n'est utilisée que par quelques chapitres.

Land Raider Terminus

Le Land Raider Terminus Ultra est le meilleur véhicule antichar à la disposition des chapitres Space Marines. Il abandonne toute sa capacité de transport au profit de générateurs supplémentaires qui lui permettent d’alimenter toute une batterie de Canons Laser. Ces armes peuvent percer avec facilité n’importe quel blindage, cependant il existe des risques de surcharge qui peuvent endommager le Land Raider, aussi les Terminus Ultra ne sont utilisés qu’en dernier recours. Ces machines de guerre sont ainsi déployées quand l’ennemi aligne un nombre élevé de blindés et d’engins super-lourds. D’une seule salve, un Terminus Ultra est en mesure de réduire n’importe quel char à l’état d’épave fumante, ou d’endommager de façon irréversible un Titan du Chaos ou un Krabouillator ork.

Land Raider Redeemer

Variante du Crusader, il remplace ses systèmes ouragans par deux canons tempête de feu, redoutable lance-flammes utilisant du carburant à base de prométhium.

Land Raider Ares

Le Land Raider Ares, variante du Crusader, créé par les techmarines Dark Angels, date du siège de La Citadelle sur la planète Murus. Il est équipé d'un Canon Démolisseur et de lance-flammes lourd sur les flancs. Néanmoins il garde ses Canons d'Assaut jumelés. Par contre il perd sa capacité de transport.

Razorback

Le Razorback est une variante du Rhino qui sacrifie une partie de sa capacité de transport au profit d'une meilleure puissance de feu. Ainsi, le Razorback ne peut transporter plus de cinq ou six hommes. En dépit de cela, le Razorback peut être équipé avec Bolters Lourds, Canons Lasers, Canons d'Assaut, Lance-Flammes Lourd, tous étant jumelés et montés sur le toit du véhicule. Une des versions les plus rares étant celle équipée d'un Canon Laser et de deux Lance-Plasmas jumelés, radicale contre les cibles lourdes et blindées comme les Terminators du chaos. Le premier Razorback fut le Mark I.

Voir aussi

Notes et références

  1. codex Space Marines 2008