Armel Pecheul

Armel Pécheul

Armel Pécheul, professeur agrégé de droit public, est né le 15 juillet 1951 à Strasbourg (Bas-Rhin).

À 35 ans, il fut en 1986 recteur de France, nommé dans l'académie de Limoges alors que Jacques Chirac revenait au pouvoir. Il est aussi avocat au barreau de la Roche-sur-Yon[1].

Il est le fils d' Armel Pecheul, fonctionnaire, et de Mme, née Solange Croissant, secrétaire. Il est marié depuis le 27 mars 1972 à Mlle Evelyne Bodenez (3 enfants : Tania-Marie, Emilie, Pierre)[2].

Sommaire

Carrière universitaire

Il étudie au Lycée David d´Angers à Angers, puis aux facultés de droit d´Angers et de Rennes. Il est diplômé d'études supérieures de sciences politiques, docteur en droit et agrégé de droit public.

Armel Pécheul a été successivement assistant puis maître-assistant à la faculté de droit d´Angers (1976-1983), professeur agrégé à la faculté de droit de Nantes (1984-86), avocat à la cour d´appel d´Angers (1982-1986), Recteur de l´académie de Limoges (1986-1988), professeur agrégé à la faculté de droit d'Angers (depuis 1989 à aujourd'hui).

Engagements politiques

Armel Pécheul participe au nom du RPR aux États-Généraux de l'opposition pour la préparation des élections législatives de 1993, après quoi il prend la responsabilité du groupe de travail sur les « valeurs » dans l'état-major de campagne de Jacques Chirac pour les présidentielles de 1995.

Investi dans les questions d'éducation, il est délégué national du RPR à l'éducation (1989-1993), puis secrétaire national à l'enseignement supérieur (1993-1995). De 1993 à 1995, il est conseiller auprès de François Fillon, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche. En 1995, il conduit une liste dissidente du RPR à l'élection municipale de Cholet, recueillant 7,96 % des voix au premier tour[3].

Il se rapproche du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, dont il est, en 2002, le candidat aux élections législatives dans la 6e circonscription du Maine-et-Loire (Angers-Ouest Saint-Florent), face au député sortant UMP et ancien ministre Hervé de Charette[4].

En 2005, il signe un appel de juristes prenant position pour le non au référendum sur le Traité constitutionnel européen[5].

Installé en Vendée, il y est nommé responsable du Mouvement pour la France dans la 1re circonscription. En 2008, il est candidat à l'élection municipale de Saint-Martin-des-Noyers, mais il n'est pas élu.

Membre du comité d'honneur du Mouvement Initiative et Liberté, il participe régulièrement à ses conventions nationales.

Depuis octobre 2000, il préside l'association Enseignement et Liberté, qui vise à « maintenir et promouvoir la liberté de l'enseignement »[6].

C'est un souverainiste, qui intervient souvent à l'université d'été du Souverainisme[7].

Il est membre de la Commission pour l'Etude des Communautés Européennes[8].

Il est également vice-président de l'UNI

Mandats électifs

Distinctions

  • Chevalier de la Légion d'honneur (2001)[9]
  • Chevalier des Palmes académiques (1989)
  • Lauréat du Grand prix d’Enseignement et Liberté (1996) avec Bernard Kuntz pour leur livre Les déshérités du savoir

Autres fonctions

  • Ancien membre du Rotary Club Angers-Plantagenêt[10].
  • Ancien président de l´Association des élus locaux du Maine-et-Loire.
  • Président du Conseil scientifique de l' Institut Catholique d'Etudes Supérieures et membre du Centre de recherches "Hannah Arendt"[1]

Publications

  • Les parlementaires du Maine-et-Loire, 1976
  • Le droit de préemption pour cause d'utilité publique, 1981
  • Les déshérités du savoir : veut-on changer l'école ? (avec Bernard Kuntz), Paris, éditions Frison-Roche, 1996 (Prix Enseignement et liberté)
  • Les dates-clefs de la protection des droits de l'homme en France : de la déclaration de 1789 à l'application de la Convention européenne des droits de l'homme, Paris, éditions Ellipses, 2001
  • Droit communautaire général , éditions Ellipses, 2002
  • Droit de l'urbanisme, Paris, éditions Ellipses, 2003
  • La nouvelle Union européenne : approches critiques de la Constitution européenne (sous la direction de Olivier Gohin et Armel Pécheul, préface de Jean Foyer), Paris, F.-X. de Guibert, 2005
  • Le Traité de Lisbonne, Paris, Cujas, 2008

Notes


  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Armel P%C3%A9cheul ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armel Pecheul de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armel Pécheul — Armel Pécheul, professeur agrégé de droit public, est né le 15 juillet 1951 à Strasbourg (Bas Rhin). À 35 ans, il fut nommé en 1986 recteur de l académie de Limoges alors que Jacques Chirac revenait au pouvoir. Il est aussi avocat au barreau de… …   Wikipédia en Français

  • Armel (prénom) — Pour les articles homonymes, voir Saint Armel et Saint Armel. Armel est un nom propre d origine bretonne qui se réfère à : Sommaire 1 Prénom 2 Toponyme …   Wikipédia en Français

  • Traité de Lisbonne —  Pour l’article homonyme, voir Traité de Lisbonne (1668).   Ne doit pas être confondu avec Stratégie de Lisbonne. Traité de Lisbonne …   Wikipédia en Français

  • Bernard Kuntz — Pour les articles homonymes, voir Kuntz. Bernard Kuntz Bernard Kuntz, est un syndicaliste professeur agrégé de lettres modernes, né le …   Wikipédia en Français

  • Jean-François Mattéi — Pour les articles homonymes, voir Mattei. Cet article concerne le philosophe. Pour l homme politique français, voir Jean François Mattei. Jean François Mattéi Philosophe E …   Wikipédia en Français

  • Master de Management International des Ressources Humaines — Université d Angers Université d Angers Informations Fondation 1971 Type Université publique Budget …   Wikipédia en Français

  • Mouvement Initiative Et Liberté — Le Mouvement initiative et liberté (MIL) est un mouvement politique de droite, d inspiration gaulliste. Sa communication est largement tournée vers une violente critique de la gauche[1][2]. Sommaire 1 Origine et débuts du M …   Wikipédia en Français

  • Mouvement Initiative et Liberté — Le Mouvement initiative et liberté (MIL) est un mouvement politique de droite, d inspiration gaulliste. Sa communication est largement tournée vers une violente critique de la gauche[1][2]. Sommaire 1 Origine et débuts du M …   Wikipédia en Français

  • Mouvement initiative et liberte — Mouvement initiative et liberté Le Mouvement initiative et liberté (MIL) est un mouvement politique de droite, d inspiration gaulliste. Sa communication est largement tournée vers une violente critique de la gauche[1][2]. Sommaire 1 Origine et… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement initiative et liberté — Logotype du MIL Le Mouvement initiative et liberté (MIL) est un mouvement politique de droite, d inspiration gaulliste. Sa communication est largement tournée vers une violente critique de la gauche[1] …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”