Armel Le Divellec

Armel Le Divellec

Armel Le Divellec, né en 1968, est un juriste et universitaire français, spécialiste de droit constitutionnel. Il est Professeur de droit à l’Université Paris II (Panthéon-Assas). Après des études aux universités de Paris II, Munich et Bonn (1986-92), il enseigne à l’Université Paris II de 1993 à 1998 et devient Docteur en droit en 1999 pour une thèse de doctorat portant sur le parlementarisme allemand, sous la direction du Professeur Pierre Avril. Nommé Maître de conférences à l’Université Paris II (1999-2000) il est reçu à l’agrégation de droit public en 2000 et nommé Professeur à l’Université du Maine où il enseigne de 2000 à 2009. Il a siégé, en 2006-2007, dans le jury national d’agrégation en science politique. Il est membre de l’Institut Michel-Villey pour la culture juridique et la philosophie du droit. Ses travaux portent principalement sur le droit constitutionnel français et étranger, en particulier le droit allemand. Il est l’auteur de plusieurs travaux sur ces questions, notamment sur le régime parlementaire. Il est co-fondateur de la revue électronique Jus Politicum, qui porte sur le droit et la pensée constitutionnels.

Principales publications

  • « Parlementarisme dualiste : entre Weimar et Bayeux », Revue française de droit constitutionnel, 1994, n°20, p 749-758.
  • « Die dualistische Variante des Parlamentarismus. Eine französische Ansicht zur wissenschaftlichen Fata Morgana des semipräsidentiellen Systems », Zeitschrift für Parlamentsfragen, 1996, n°1, p 145-151.
  • « La neutralisation de la Présidence de la République en Autriche », Revue française de science politique, 1996, n°6, p 936-960.
  • « La variante allemande », Pouvoirs, n°85, 1998, p 35-46.
  • « La chauve-souris. Quelques aspects du parlementarisme sous la Ve République », Mélanges Pierre Avril, Montchrestien, 2001, p 349-362.
  • « Réflexions sur l’avenir du système de gouvernement de la Ve République », Revue du droit public, 2002, n°1, p 215-233.
  • « Les prémices de la justice constitutionnelle en Allemagne avant 1945 », in Dominique Chagnollaud (dir.), Aux origines du contrôle de constitutionnalité XVIIIe- XXe siècle, Ed. Panthéon-Assas, 2003, p 103-140.
  • La responsabilité pénale du Président de la République, L’Harmattan, 2003 (en co-direction avec C. Guettier) .
  • « Weimarer Parallelen in der Verfassung der V. Französischen Republik », in C. Gusy (Hg), Weimars lange Schatten - ,,Weimar’’ als Argument nach 1945, Baden-Baden, Nomos, 2003, p 455-496.
  • Le gouvernement parlementaire en Allemagne. Contribution à une théorie générale, L.G.D.J., « bibliothèque constitutionnelle et de science politique », t. 119, 2004.
  • « Les libéraux du Vormärz et la Constitution anglaise », Revue française d’histoire des idées politiques, n°24, 2006, p 299-340.
  • « Robert Redslob, juriste alsacien entre la France et l’Allemagne », in Jahrbuch des öffentlichen Rechts der Gegenwart, t. 55, 2007, p 479-507 et in Annales de la Faculté de droit de Strasbourg, n°9, 2008, p 123-158.
  • « Le Prince inapprivoisé. De l’indétermination structurelle de la Présidence de la Ve République. (Simultanément une esquisse sur l’étude des rapports entre ‘’droit de la constitution’’ et système de gouvernement) », Droits, n°44, 2007, p 101-137.
  • « Cabinet as the leading Part of Parliament. The Westminster-Model in Europe », in D. Baranger, A. Bradley, K. Ziegler (dir.), Constitutionalism and the Role of Parliaments, Oxford, Hart Publishing, 2007, p 97-126.
  • Dictionnaire du droit constitutionnel (en collaboration avec Michel de Villiers), Sirey, 7e éd. 2009.
  • "Le gardien de la constitution de Carl Schmitt. Eléments sur les paradoxes d'une 'théorie' constitutionnelle douteuse", in O. Beaud, P. Pasquino (dir.), La controverse sur le "gardien de la constitution" et la justice constitutionnelle. Kelsen contre Schmitt, Paris, Editions Panthéon-Assas, 2007, p 33-78.
  • « Un ordre constitutionnel confus. Indicibilité et incertitudes de la Constitution française », in Les 50 ans de la Constitution. 1958-2008, études réunies par D. Chagnollaud, Litec-LexisNexis, 2008, p 147-158.
  • « Le gouvernement, portion dirigeante du Parlement. Quelques aspects de la réception juridique hésitante du modèle de Westminster dans les Etats européens », Jus Politicum (éd. Dalloz), n°1, 2009, p 185-225.
Ce document provient de « Armel Le Divellec ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armel Le Divellec de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Droit constitutionnel — Le droit constitutionnel est une branche du droit public qui rassemble les règles relatives à la forme de l État, à la constitution du gouvernement et des pouvoirs publics et à la participation des citoyens à l exercice de ces pouvoirs. Ce droit… …   Wikipédia en Français

  • Paris 2 — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Paris II — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Paris II Panthéon-Assas — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Paris II Panthéon Assas — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Universite Paris II — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Université Panthéon-Assas — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Université Panthéon-Assas (Paris II) — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Université Panthéon Assas — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Université Panthéon Assas PARIS 2 — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”