Armee de liberation nationale

Armée de libération nationale

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ALN et Armée de libération nationale (homonymie).
Rassemblement de troupes

L’Armée de libération nationale (ALN) constitua le bras armé du Front de libération nationale (FLN) en guerre contre la colonisation française en Algérie à partir de novembre 1954. La lutte fut menée aussi bien au niveau des grandes villes algériennes que dans les endroits les plus reculés de l'intérieur du pays (notamment les maquis). L'organisation se dota d'un état-major ainsi que d'une organisation militaire par laquelle les zones de combat furent divisées en 6 régions militaires, à la tête de chaque région était nommé un chef qui était subordonné sur une échelle hiérarchique au Chef d'état-major. L'utilisation d'attentats contre les civils français (femmes ,enfants compris) au moyen de bombes et de mitraillages mais aussi le massacre de dizaines de milliers d'Algériens fidèles à la France furent perpétrés par l'ALN.

Devant la répression par les forces françaises, les dirigeants de la rébellion durent constituer des dépôts d'armes en territoires tunisien et marocain. L'armement provenait essentiellement d'Égypte, d'où l'expédition de Suez en 1956, et était acheminé via le Maroc ou la Libye.
À partir de 1957, l'arrivée d'armes provenant d'Europe s'accrut, en particulier grâce aux communistes français surnommés les « porteurs de valise », qui soutenaient le FLN dans sa lutte pour l'indépendance.

L'organisation de la résistance fut élaborée sur la base de la guérilla. Ceci incita des algériens musulmans jusqu'alors pacifiques à rejoindre l'armée française au travers d'unités supplétives. L'objectif de l'ALN étant de porter atteinte au moral de l'ennemi ainsi que la destruction de ses installations économiques et militaires. Grâce à cette organisation, la Révolution algérienne a mis en place les premiers jalons d'une armée institutionnelle.


Sommaire

Histoire



1954

Wilaya I


Wilaya II


Wilaya III



Wilaya IV



Wilaya V


Wilaya VI

  • La zone n°6, le Sahara, demeure sans chef pour l'instant.


Cordination entre les zones

  • 1954, Mohamed Boudiaf est chargé de la coordination entre les zones. Il est élu président du C.R.U.A.

1955


1956

1957

1958

1959

1960

1961

1962







Références


Articles connexes

  • Portail de l’Algérie Portail de l’Algérie
Ce document provient de « Arm%C3%A9e de lib%C3%A9ration nationale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armee de liberation nationale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armée de libération nationale — (A.L.N.) organisation militaire algérienne créée en 1954. Au service du Front de libération nationale (F.L.N.), elle combattit l armée française jusqu à l indépendance (1962) …   Encyclopédie Universelle

  • Armée de libération nationale — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Armée de liberation nationale peut faire référence à : l Armée de libération nationale (ALN) pendant la guerre d Algérie l Armée de libération… …   Wikipédia en Français

  • Armée de Libération Nationale — The Armée de Libération Nationale or ALN (French, National Liberation Army ) was the armed wing of the nationalist Front de Libération National (FLN) during the Algerian War of Independence. After the independence of Algeria from France in 1962,… …   Wikipedia

  • Armée de libération nationale (Libye) — Armée de libération nationale Un char T 55 de l armée à Benghazi. Période 2011 – présent Pays …   Wikipédia en Français

  • Armée de libération nationale (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Armée de liberation nationale peut faire référence à : l Armée de libération nationale, une organisation militaire qui lutta durant les années 1950… …   Wikipédia en Français

  • Armée de libération nationale (Algérie) — Pour les articles homonymes, voir ALN et Armée de libération nationale (homonymie). Armée de libération nationale ALN …   Wikipédia en Français

  • Armée de libération nationale (Macédoine) — Pour les articles homonymes, voir UÇK. Blason de l Ushtria Çlirimtare Kombëtare L Armée de libération nationale, abrégé en UÇK M (en albanais  …   Wikipédia en Français

  • Armée de Libération Nationale (Colombie) — Pour les articles homonymes, voir ELN et Armée de libération nationale (homonymie). (es)Ejército de Liberación Nacional ELN …   Wikipédia en Français

  • Armée de libération nationale de Bolivie — L Armée de libération nationale de Bolivie (espagnol : Ejército de Liberación Nacional de Bolivia, ELN) était une guérilla marxiste léniniste initiée en 1966, deux ans après le coup d Etat du général René Barrientos, par l argentin Che… …   Wikipédia en Français

  • Armée de libération nationale (Colombie) — Ejército de Liberación Nacional Drapeau de l ELN. L Armée de libération nationale, ou Ejército de Liberación Nacional (ELN), est le deuxième groupe rebelle en importance impliqué dans la conflit armé colombien après les FARC EP. Ses effectifs… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”