Armand Marc, comte de Montmorin Saint-Hérem

Armand Marc de Montmorin Saint-Hérem

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir comte de Montmorin et Montmorin.
Armand Marc, comte de Montmorin Saint-Hérem

Armand Marc, comte de Montmorin Saint-Hérem est un homme politique français, né à Paris le 13 octobre 1745, et mort à Paris, dans la prison de l'Abbaye, le 2 septembre 1792 lors des Massacres de septembre.

Après avoir été ambassadeur auprès de l’Électeur de Trèves (1774), il fut ambassadeur de France (1778-1784) à Madrid où il fut notamment chargé de négocier l'entrée en guerre de l'Espagne aux côtés de la France et des Etats-Unis d'Amérique contre l'Angleterre. Sa mission, menée avec ténacité tant la réticence des Espagnols à soutenir les rebelles américains au risque de voir leur aspiration à l'indépendance se propager aux colonies sud-Américaines, fut couronnée de succès puisqu'il obtint le 12 avril 1779 à Aranjuez la signature d'un traité d'alliance[1]. Son intérêt pour la question américaine perdura bien après son ambassade à Madrid si l'on en croit les mémoires de l'agent américain Gouverneur Morris, ambassadeur des États-Unis à Paris sous la Révolution, qui relate ses nombreux contacts avec Montmorin dans le but de développer les échanges commerciaux entre les deux nations[2].

Devenu secrétaire d'État à la Marine , par intérim (août–décembre 1787), il fut nommé par Louis XVI ministre des Affaires étrangères le 14 février 1787.

Renvoyé le 12 juillet 1789, il fut rappelé après la journée du 14 juillet 1789.

On peut le qualifier de monarchiste, c'est-à-dire de contre-révolutionnaire modéré, convaincu qu'il est de la nécessité d'accepter un nombre de réformes pour sauver la monarchie. Sous son ministère avec Mirabeau il met sur pied le "fameux atelier de police" dont Danton est l'un des agents. Sorti du ministère le 20 novembre 1791, il forme avec Malouet, Molleville et quelques autres une sorte de conseil privé que Jean-Louis Carra dénonça dans son journal sous le nom de Comité autrichien. Il essaya de se cacher après le 10 août 1792, mais fut découvert, envoyé en prison, jugé par le tribunal du 17 août. À nouveau emprisonné, il est tué le 2 septembre 1792 lors des Massacres de septembre 1792. Son fils, Antoine Hugues Calixte de Saint-Hérem de Montmorin et son épouse furent guillotinés le 10 mai 1794 avec Madame Élisabeth, soeur du roi.

Précédé par Armand Marc de Montmorin Saint-Hérem Suivi par
Charles Gravier de Vergennes
Ministre français des affaires étrangères
1787-1789
Paul François de Quelen de la Vauguyon
Précédé par Armand Marc de Montmorin Saint-Hérem Suivi par
Paul François de Quelen de la Vauguyon
Ministre français des affaires étrangères
1789-1791
Claude Antoine de Valdec de Lessart

Bibliographie

  • Arnaud de Maurepas, Antoine Boulant, Les ministres et les ministères du siècle des Lumières (1715-1789). Étude et dictionnaire, Paris, Christian-JAS, 1996, 452 p.
  • A. Bardoux, « Pauline de Montmorin, comtesse de Beaumont: Etudes sur la fin du XVIIIl° siècle » (Paris, 1884), pour une défense de la politique de Montmorin
  • F. Masson, « Le Département des affaires étrangères pendant la révolution, 1787-1804 », ch. ii. (Paris, 1877)
  • A. de Bacourt, « Correspondance entre Mirabeau et le comte de La March, 1789-1791 », (3 vols., Paris, 1851), contient de nombreuses lettres de Montmorin
  • « Correspondance du Comte de Moustier avec le Comte de Montmorin », in the Amer. Hist. Rev., vol. viii. (1902-1903).

Notes et références

  1. Histoire de la participation de la France à l'établissement des États-Unis d'Amérique. Correspondance diplomatique et documents (6 volumes, 1886-1899) Texte en ligne 1 2 3 4 5 6
  2. The Diary and Letters of Gouverneur Morris, Minister of the United States to France; Member of the Constitutional Convention, ed. Anne Cary Morris (1888). 2 vols. online version
  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
Ce document provient de « Armand Marc de Montmorin Saint-H%C3%A9rem ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armand Marc, comte de Montmorin Saint-Hérem de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armand marc, comte de Montmorin Saint-Hérem — Armand Marc de Montmorin Saint Hérem Pour les articles homonymes, voir comte de Montmorin et Montmorin. Armand Marc …   Wikipédia en Français

  • Armand Marc, comte de Montmorin — de Saint Herem (1745 1792), was a French statesman. He was Minister of Foreign Affairs and the Navy under Louis XVI.He belonged to a junior branch of a noble family of Auvergne. He was gentleman in waiting to Louis XVI when dauphin, and was… …   Wikipedia

  • Armand Marc De Montmorin Saint-Hérem — Pour les articles homonymes, voir comte de Montmorin et Montmorin. Armand Marc …   Wikipédia en Français

  • Armand Marc de Montmorin Saint-Herem — Armand Marc de Montmorin Saint Hérem Pour les articles homonymes, voir comte de Montmorin et Montmorin. Armand Marc …   Wikipédia en Français

  • Armand marc de montmorin saint-hérem — Pour les articles homonymes, voir comte de Montmorin et Montmorin. Armand Marc …   Wikipédia en Français

  • Armand Marc de Montmorin Saint-Hérem — Pour les articles homonymes, voir comte de Montmorin et Montmorin. Armand Marc, comte de Montmorin Saint Hérem. Armand Marc, comte de Montmorin Saint Hérem …   Wikipédia en Français

  • Comte De Montmorin —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes personnes partageant un même patronyme. Louis Victoire Lux de Montmorin Saint Hérem militaire français (1762 1792). Armand Marc de Montmorin Saint Hérem diplomate et homme politique français …   Wikipédia en Français

  • Comte de montmorin —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes personnes partageant un même patronyme. Louis Victoire Lux de Montmorin Saint Hérem militaire français (1762 1792). Armand Marc de Montmorin Saint Hérem diplomate et homme politique français …   Wikipédia en Français

  • Comte de Montmorin — Armes des Montmorin de Saint Herem.  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme …   Wikipédia en Français

  • Mirabeau, Honoré-Gabriel Riqueti, comte de — ▪ French politician and orator Introduction born March 9, 1749, Bignon, near Nemours, France died April 2, 1791, Paris  French politician and orator, one of the greatest figures in the National Assembly that governed France during the early… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”