Armand Gensonne

Armand Gensonné

Arnaud Gensonné, né à Bordeaux, le 10 août 1758, guillotiné à Paris, le 31 octobre 1793, député de la Gironde à la Convention nationale.

Avant la Révolution

Fils d'un chirurgien militaire, il fit des études de droit et devint avocat au Parlement de Bordeaux. Il fut procureur de la commune de cette ville, puis membre du tribunal de cassation. Fondateur en 1783, avec Saige et Pierre Victurnien Vergniaud, du musée de Bordeaux, société de pensée annonçant les clubs révolutionnaires.

Sous la Révolution

Arnaud Gensonné refuse la désignation de secrétaire de la ville de Bordeaux par le roi, mais accepte d'être élu membre de la municipalité et de devenir procureur de la commune en 1790. Élu à l'Assemblée législative, il soutint Jacques Pierre Brissot et se rangea dans le camp des Girondins. Comme rapporteur du Comité diplomatique, il se signala par la demande de mise en accusation des frères du roi et la déclaration de la guerre à l' Autriche (20 avril 1792).

Réélu à la Convention nationale, il devint membre du Comité de constitution et du Comité diplomatique. Au Procès de Louis XVI, il demanda la ratification par le peuple du jugement de la Convention nationale; se prononça pour la culpabilité du roi et pour la peine de mort, sans sursis. Arnaud Gensonné est un des plus modérés parmi les Girondins et on lui reprochera, au moment de son procès, un mémoire adressé au roi la veille du 10 août 1792 et ses relations avec Charles François Dumouriez. Il demanda des poursuites contre les auteurs des massacres de septembre (1792).

Il fut président de l'assemblée du 7 au 21 mars 1793. Le 26 mars 1793, il fit partie des vingt-cinq membres du nouveau Comité de défense générale, appelé Commission de salut public, ancêtre du Comité de Salut Public, instauré par le décret du 6 avril 1793. Robespierre l'accusa de complicité avec Dumouriez.

Gensonné se récusa dans le scrutin à appel nominal sur la mise en accusation de Jean-Paul Marat, mais vota pour le rétablissement de la Commission des Douze.

Dénoncé par les sections de Paris, il fut décrété d'arrestation le 2 juin 1793 avec les Girondins, il aurait pu s'enfuir grâce à des complicités, il s'y refuse : « Je ne me fais aucune illusion sur le sort qui m'attend, mais je subirai sans m'avilir. Mes commettants m'ont envoyé ici : je dois mourir au poste qu'ils m'ont assigné. » Il fut traduit devant le Tribunal révolutionnaire du 3 au 9 brumaire an II (24-30 octobre 1793); condamné à mort, il fut guillotiné le 10 brumaire an II, avec vingt des vingt et un condamnés (31 octobre 1793). Il fut inhumé au cimetière de la Madeleine.

Lire

  • Gensonné ou la fatalité de la Gironde in Les Girondins, sous la direction de François Furet et Mona Ozouf, Payot, 1991.
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
Ce document provient de « Armand Gensonn%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armand Gensonne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armand Gensonné — (* 10. August 1758 in Bordeaux; † 31. Oktober 1793 in Paris) war ein Politiker während der Französischen Revolution. Er war der Sohn eines Militärchirurgs und studierte …   Deutsch Wikipedia

  • Armand Gensonné — (August 10 1758 ndash;October 31 1793) was a French politician.The son of a military surgeon, he was born in Bordeaux, Gascony, and studied Law before the outbreak of the French Revolution, becoming lawyer of the parlement of Bordeaux. In 1790 he …   Wikipedia

  • Armand Gensonné — Buste par François Masson. Arnaud Gensonné, né à Bordeaux, le 10 août 1758, guillotiné à Paris, le 31 octobre 1793, député de la Gironde à la Convention nationale …   Wikipédia en Français

  • Gensonné — Armand Gensonné (* 10. August 1758 in Bordeaux; † 31. Oktober 1793 in Paris) war ein Politiker während der Französischen Revolution. Er war der Sohn eines Militärchirurgs und studierte Rechtswissenschaft. Beim Ausbruch der Revolution war er… …   Deutsch Wikipedia

  • Gensonné, Armand — (1758 1793)    political figure    Born in Bordeaux, where he served as an attorney for the Parlement, Armand Gensonné, during the revolution of 1789, was one of the principal leaders of the girondins and sat in the Legislative Assembly, where he …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Gensonné — (spr. Schangsonneh), Armand, geb. 1758 in Bordeaux, Advocat; wurde zu Anfang der Revolution in die Pariser Nationalversammlung gewählt u. zeichnete sich nebst Vergniaud u. Guadet als eins der thätigsten Glieder der Gironde aus; er wurde nach den… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Gensonné — (spr. schangßŏné), Armand, Girondist, geb. 10. Aug. 1758 in Bordeaux, gest. 31. Okt. 1793, lebte in seiner Vaterstadt als Advokat. Der Revolution mit Eifer zugetan, ward er bei Errichtung des Kassationshofes (1791) dessen Mitglied. Vom… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Gensonné — (Schangsonne), Armand, geb. 1758 zu Bordeaux, guillotiniert am 31. Oktbr. 1793, kurz vor der Revolution Advocat, dann eines der beredtesten und hervorragendsten Häupter der Gironde, 1792 im März Präsident der Nationalversammlung. Die Eitelkeit,… …   Herders Conversations-Lexikon

  • François-Armand de Saige — Mandats Maire de Bordeaux Prédécesseur Joseph de Fumel Successeur Jean François Bertrand Biographie Date de naissance …   Wikipédia en Français

  • Жансонне — (Armand Gensonné, 1758 1793) французский политический деятель. До 1789 г. занимался адвокатурой. Избранный департаментом Жиронды в законодательное собрание, Ж. примкнул к жирондистам. 31 декабря 1791 г., в качестве члена дипломатической комиссии …   Энциклопедический словарь Ф.А. Брокгауза и И.А. Ефрона

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”