Aristide Rey
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rey.

Aristide Rey (12 juillet 1834, Grenoble, Isère - 19 février 1901), homme de lettre et homme politique français.

Biographie

Aristide Rey est le fils d'Hugues Rey, marchand drapier de Grenoble, et de Françoise Chabert, le frère d'Edouard Rey (industriel gantier et sénateur-maire républicain de Grenoble) et époux d'Isaure Périer (militante de l’école et des droits de la femme avec André Léo).

Aristide Rey, a été étudiant en médecine à Paris mais fut exclus en 1865 à cause de ses prises de positions politiques. Il faisait notamment partie de l'AIT (Association internationale des travailleurs, dans la branche libertaire anti-autoritaire). Il fut militant blanquiste et internationaliste, avant de devenir bakouniniste puis communard et enfin député républicain.

Une amitié liait particulièrement Elisée Reclus et James Guillaume, Aristide Rey et Elie Reclus, James Guillaume et Ferdinand Buisson. Les Reclus, Buisson et Rey firent partie du comité de rédaction du journal La République des Travailleurs (organe de l'AIT, section des Batignolles et Ternes). Rey fut aussi un ami de Paul Robin.

Il assista à Genève au premier congrès de l'Internationale en septembre 1866. Il était à Berne au "Congrès de la Ligue de la Paix et de la Liberté" le 25 septembre 1868, mais dans la minorité qui se retira afin de fonder "l'Alliance internationale de la démocratie socialiste" qui fut une section de l'Internationale. A la fin de l'année 1868 il est allé militer en Espagne avec Elie Reclus et Giuseppe Fanelli, de manière trop républicaine selon Bakounine.

Du 6 au 12 septembre 1869, il assista au assiste 4e congrès de l'Internationale de Bâle. Il a dirigé la Bibliothèque nationale avec Élie Reclus pendant la Commune de Paris, puis fuyant la répression versaillaise, il s'enfuit en Suisse et en Italie. En janvier 1871, il est signataire de "l'Affiche rouge" puis il fut présenté par l'Internationale aux élections de février, aux côtés de Benoît Malon, en tant que socialiste révolutionnaire.

Il fut amnistié en 1879, puis rentra à Paris où il fut élu conseiller municipal du Ve arrondissement. Dès le 4 novembre 1880, il saisi le Conseil municipal pour organiser les enfants des écoles communales de garçons en bataillons armés afin de leur inculquer l'esprit républicain et de combattre l'esprit de caste des armées permanentes ; sa proposition était approuvée le 19 juillet suivant ; un premier bataillon puis d'autres se formèrent rapidement.

Aristide Rey fit ensuite partie d'une commission de l'orphelinat Prévost à Cempuis dirigé par Paul Robin. Abandonnant ses idées libertaires fut élu député républicain de l'Isère de 1885 à 1889.

Aristide et Isaure Rey sont morts sans enfants et, collectionneurs d'art moderne, ils léguèrent leurs œuvres au musée de Grenoble plutôt qu'à leur famille. Il existe un portrait d'Aristide Rey, par Jules Bernard (élève d'Ernest Hébert).

Ouvrage

Aristide Rey, "Les bataillons scolaires et la Révolution française", in La Revue pédagogique, n° 11, 1882, II, p. 555.

Référence

Jean Maitron, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français dit Le Maitron

Ephéméride anarchiste, 12 juillet


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aristide Rey de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rey — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Ray. Sommaire 1 Patronyme …   Wikipédia en Français

  • Édouard Rey — Pour les articles homonymes, voir Rey. Édouard Rey Parlementaire français Date de naissance 13 juillet 1836 Date de décès 31 mars 1901 Mandat …   Wikipédia en Français

  • Edouard Rey — Édouard Rey Édouard Rey Parlementaire français Naissance 13 juillet 1836 Décès 3 avril 1901 …   Wikipédia en Français

  • Robert Rey — Pour les articles homonymes, voir Rey. Robert Rey (de son vrai nom Robert Herfray Rey), né le 14 janvier 1888 à Oran et mort en 1964 à Paris, est un historien d art, critique et écrivain français. Conservateur en chef des Musées nationaux,… …   Wikipédia en Français

  • Historia contemporánea de España — La promulgación de la Constitución de 1812, obra de Salvador Viniegra (Museo de las Cortes de Cádiz). Historia contemporánea de España es la disciplina historiográfica y el periodo histórico de la historia de España que corresponde a la Edad… …   Wikipedia Español

  • Liste des députés de l'Isère — Sommaire 1 Liste des députés élus sous la IIIe République 1.1 IVe législature (1885 1889) 1.2 Ve législature (1889 1893) …   Wikipédia en Français

  • Gustave Rivet — Pour les articles homonymes, voir Rivet (homonymie). Gustave Rivet Gustave Rivet en 1913 …   Wikipédia en Français

  • Mikhail Bakunin — This article is about the Russian anarchist. For the television character, see Characters of Lost. Mikhail Bakunin Born Mikhail Alexandrovich Bakunin May 30, 1814(1814 05 30) Pryamukhino (near …   Wikipedia

  • Jules Bernard — est un peintre français, né à Grenoble le 11 avril 1849, et mort à Grenoble en décembre 1917. Jean Achard sur son lit de mort par Jules Bernard Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Saint-Sulpice-la-Forêt — 48° 13′ 08″ N 1° 34′ 41″ W / 48.21888889, 1.57805556 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”