Parmenion

Parménion

Parménion (en grec ancien Παρμενίων / Parmeniôn) est l'un des officiers de Philippe II de Macédoine puis de son fils Alexandre le Grand.

Biographie

Il est né probablement aux alentours de 400 et s'illustre dans les guerres de Philippe II, dont il est, avec Antipater, l'un des principaux généraux, contre les Illyriens en 356 et les Grecs. Il représente, là encore avec Antipater, le roi lors de la conclusion de la paix de Philocratès en 346.

Philippe II commence alors à préparer son expédition en Asie contre la Perse. Pour cela, en 337, Parménion est envoyé, avec Attale, en Asie mineure pour y « délivrer les cités grecques ». Après quelques succès en 336, il connaît un sérieux revers face aux troupes de mercenaires grecs de Darius III dirigées par Memnon (335). Il garde toutefois le contrôle d'Abydos qui peut servir de point de débarquement pour l'expédition projetée par Philippe.

Il accompagne ensuite Alexandre dans son expédition et est chargé de missions primordiales. C'est lui qui s'empare du trésor achéménide de Damas (333), qui commande l'aile gauche de l'armée à Issos (333), puis à Gaugamèles (331) où, mis en difficulté, il est sauvé par l'intervention d'Alexandre qui ne peut ainsi s'assurer de la capture de Darius, en fuite.

Ses relations avec le conquérant se détériorent car il représente et symbolise la tendance de l'armée hostile à la poursuite de l'expédition. Il conseille à Alexandre d'accepter les offres de Darius qui propose, dans un premier temps, en dot pour sa fille Stateira l'Asie Mineure jusqu'au fleuve Halys (333) puis jusqu'à l'Euphrate (331). Il conseille vainement à Alexandre de ne pas incendier Persépolis (330). Peu après, il reçoit le commandement de la satrapie de Médie (et sans doute aussi de Perside) mais, ce faisant, il est éloigné des combats, ce qui correspond à une disgrâce.

À l'automne 330, son fils, Philotas, est impliqué dans le complot des Pages, en particulier suite aux accusations de Cratère, exécuté. Alexandre fait alors assassiner sommairement Parménion.

Articles associés

Littérature

  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Parm%C3%A9nion ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Parmenion de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Parmenion — (* um 400 v. Chr.; † Ende 330 v. Chr. in Ekbatana, einer Stadt in Medien), Sohn des Philotas, war ein makedonischer General. Er diente zunächst König Philipp II. von Makedonien und später dessen Sohn Alexander. Er galt als einer der fähigsten… …   Deutsch Wikipedia

  • Parmenion — (also Parmenio) (in Greek, Παρμενίων , ca. 400 ndash;Ecbatana, 330 BC) was a Macedonian general in the service of Philip II of Macedon and Alexander the Great.Parmenion was the son of a Macedonian nobleman Philotas. During the reign of Philip II… …   Wikipedia

  • PARMÉNION — (PARMÉNION 400 env. PARMÉNION 330) Illustre Macédonien qui joue un rôle important dans les guerres que mène Philippe II (PARMÉNION 359 PARMÉNION 336) contre les Illyriens et contre les Grecs, en particulier contre Athènes: il est, avec Antipatros …   Encyclopédie Universelle

  • Parmenión — Saltar a navegación, búsqueda Parmenión General Apodo Parmenión Lealtad Reino de Macedonia Participó en …   Wikipedia Español

  • Parmenĭon — Parmenĭon, 1) edler Macedonier, Feldherr Philipps des Großen, besiegte 356 v. Chr. die Illyrier, belagerte 347 Halos, wurde vom König nach Athen zu den Friedensverhandlungen geschickt u. war 344 u. 343 auf Euböa, um dort das macedonische… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Parmenĭon — Parmenĭon, Vertrauter und Feldherr des Königs Philipp von Mazedonien, eröffnete in seinem Auftrag 336 mit Attalos und Amyntas den Krieg gegen Persien und galt auch nach Philipps Tod bei Alexander als der bedeutendste seiner Feldherren, weshalb er …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Parmenion — Parmenĭon, Vertrauter und Feldherr Philipps von Mazedonien und Alexanders d. Gr., auf Befehl des letztern 330 n. Chr. als Kommandant von Ekbatana beseitigt …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Parmenion — Parmenion,   griechisch Parmenịon, makedonischer Feldherr, * um 400 v. Chr., ✝ (ermordet) Ekbatana 330 v. Chr.; diente Philipp II. und Alexander der Große, spielte eine führende Rolle in den Kämpfen gegen Persien; auf Befehl Alexanders als… …   Universal-Lexikon

  • Parménion — Pour l évêque de Carthage, voir Parménien. Parménion (en grec ancien Παρμενίων / Parmeniôn) est l un des officiers de Philippe II de Macédoine puis de son fils Alexandre le Grand. Biographie Il est né probablement aux alentours de 400 et s… …   Wikipédia en Français

  • PARMENION —    an able and much esteemed Macedonian general, distinguished as second in command at Granicus, Issus, and Arbela, but whom Alexander in some fit of jealousy and under unfounded suspicion caused to be assassinated in Media …   The Nuttall Encyclopaedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”