Argile smectique

La terre à foulon ou argile smectique (Smectique du grec smêktikos, σµηκτικός, signifiant apte à nettoyer, essuyer) est une terre-argile aux vertus particulières.

Sommaire

Caractéristiques

  • Les propriétés apparentes sont : saponifères, détersives, dégraissantes et moussantes.
  • C’était une argile d’un gris verdâtre, très hydratée, contenant presque toujours un peu de chaux, de magnésie et d’oxyde de fer ; elle est peu fusible, grasse au toucher et qui se délaye facilement dans l’eau qu’elle rend savonneuse, sans former une pâte très ductile.
  • Selon un traité de minéralogie traitant de l’argile smectique[1], Cette argile, selon M. Richard Kirwan (1735-1812), se polit par frottement, n’adhère point à la langue, est un peu grasse au toucher et presque friable. Mise dans l’eau, elle s’y réduit en particules sans cohérence, en quoi elle est surtout distinguée de l’argile glaise. Wallerius (1709-1785) dit que quand on la broie avec le doigt mouillé, elle produit une écume savonneuse. Mais cette propriété n’a pas lieu pour toutes les argiles smectiques[2]. La couleur a souvent une teinte de verdâtre, jointe au gris, au blanc, au brun, etc.
  • Dans un autre traité publié en 1832 par l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, on lit : L'argile smectique ne contient pas, comme l'argile calcarifère, de carbonate de chaux, si ce n'est au point de contact des deux argiles. Au chalumeau, elle est fusible ; dans l'eau, elle est désagrégeable et ne forme qu'une pâte courte ; sa couleur ordinaire est le jaune-salé passant au grisâtre, souvent bigarré de brunâtre.

Sous le nom de dielle, elle est également mélangée avec la houille menue pour constituer des boulets pour chauffer les appartements. Lorsqu'elle est grasse, fine et ne renferme pas de corps étrangers, elle sert à fouler les draps.

Emploi

Ce sont ces propriétés qui la font utiliser pour le foulage ; elle sert à enlever aux étoffes de laine le gras dont on imbibe les fils pour faciliter leur filage et leur tissage. Les tissus, les draps sont mis dans des auges avec la terre à foulon, abondamment arrosés pour y être foulés, soit manuellement avec un fouloir à main, soit mécaniquement avec des maillets mus par la force de l’eau dans les moulins à foulon.

A Paris, elle était employée comme pierre à détacher et provenait des dépôts gypseux de Montmartre, Pantin, etc. Son emploi, seule ou mélangée avec un peu de soude, lui donnait la propriété de raviver les couleurs des étoffes. La pierre, une fois trempée dans l’eau, était frottée sur la tache ; la couche terreuse une fois séchée était enlevée par brossage ; le gras était absorbé par l’argile.

Définition de smectique

Smectique : (du grec smêktikos) caractérise la phase structurelle des corps où les molécules sont disposées en « feuilles » (dans des plans parallèles), capable de glisser les unes sur les autres. Qualifie un état mésomorphe, c’est-à-dire intermédiaire entre l’état cristallin et l’état liquide de certains cristaux liquides. Se dit des substances onctueuses comme le savon.

Autres emplois

  • Le Ghassoul ou Rhassoul, originaire du Maroc, est utilisé pour la fabrication de produits cosmétiques (savon, shampoing, etc).
  • Entre dans la fabrication de patines destinées à donner un aspect vieilli aux meubles.
  • Utilisation de la terre à foulon (ou saponite) pour le détachage des bétons.

Note

  1. Traité de minéralogie De René Just Haüy, France Conseil général des mines
  2. Kirwan, t.I, p. 185


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Argile smectique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Argile smectique — ● Argile smectique synonyme de smectite …   Encyclopédie Universelle

  • smectique — [ smɛktik ] adj. • 1828; smectin n. m. « terre à foulon » 1740; gr. smêktikos « propre à nettoyer », de smên « frotter, nettoyer » 1 ♦ Minér. Argile smectique : terre à foulon pour dégraisser la laine. 2 ♦ (1924) Phys. Phase smectique, dans… …   Encyclopédie Universelle

  • argile — [ arʒil ] n. f. • 1190; lat. argilla 1 ♦ Cour. Roche terreuse (essentiellement composée de silicates hydratés d aluminium et d autres métaux associés à des fractions de détritus organiques) provenant surtout de la décomposition des feldspaths,… …   Encyclopédie Universelle

  • smectique — (smè kti k ) adj. Terme de minéralogie. Se dit des substances dont on se sert pour dégraisser la laine. Argile smectique. ÉTYMOLOGIE    En grec (voy. smegma) …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Terre à foulon — Argile smectique La terre à foulon ou argile smectique (Smectique du grec smêktikos, σµηκτικός, signifiant apte à nettoyer, essuyer) est une terre argile aux vertus particulières. Sommaire 1 Caractéristiques 2 Emploi 3 Définition de smectique …   Wikipédia en Français

  • smectite — ● smectite nom féminin (grec smêktis gê, terre qui nettoie) Argile gonflante, utilisée pour le dégraissage des peaux sous le nom de terre à foulon. ● smectite (synonymes) nom féminin (grec smêktis gê, terre qui nettoie) Argile gonflante, utilisée …   Encyclopédie Universelle

  • Foulage — Fouloir Gravure de Scotswomen, foulage des étoffes, 1770 Les fouloirs sont des machines qui permettent de fouler et qui, selon le corps de métier ou les époques se fait, soit avec les pieds, soit avec des machines ou ustensiles, pour presser,… …   Wikipédia en Français

  • Fouloir — et cuve de l âge de bronze situé sur les collines au nord de Migdal Haemek, Israël Les fouloirs sont des emplacements qui permettent de fouler et qui, selon le corps de métier ou les époques se fait, soit avec les pieds, soit avec des machines ou …   Wikipédia en Français

  • Foulonnage — Fouloir Gravure de Scotswomen, foulage des étoffes, 1770 Les fouloirs sont des machines qui permettent de fouler et qui, selon le corps de métier ou les époques se fait, soit avec les pieds, soit avec des machines ou ustensiles, pour presser,… …   Wikipédia en Français

  • TERRE — Avant d’être un concept, la Terre fut une donnée: d’abord, la Terre nourricière – autrement dit, la «terre végétale» –, puis, la Terre où l’homme vit, par opposition à la mer, c’est à dire les terres émergées. Tout naturellement, cette Terre,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”