Arghun

Arghoun

Arghoun (debout), son père Abaqa (à cheval) et son fils Ghazan enfant. Miniature d'un ouvrage de Rashid al-Din, XIVe siècle

Arghoun, en mongol Arguun (vers 1258-1291), fils d'Abaqa, petit-fils de Hülegü et successeur de son oncle Ahmad Teküder, quatrième ilkhan de Perse de 1284 à 1291.

Gouverneur du Khorasan révolté contre son oncle qui s'est convertit à l’islam, il marche sur l’Irak. Il est vaincu par Ahmad Teküder près de Kazwin le 4 mai 1284. Après cette défaite, l’empire des il-qan se rapproche des Kiptchak et des Mamelouk et se détache de l’empire mongol. Mais Tekudar est victime d’un complot (10 août 1284) et Arghoun lui succède.

Arghoun s’attache à rétablir la situation économique catastrophique du pays depuis les invasions d’Hülegü. Les terres cultivées sont en friche et les villes sont ruinées. Le pays, gouverné par le système militaire décimal mongol, est soumis au pillage et au massacre des paysans par les soldats mongols.

Arghoun décide de remplacer le gouvernement militaire par une administration civile. Il nomme le médecin d’origine juive Sa`d od-Daoulé gouverneur civil et ministre des finances de l’Iran. Celui-ci restreint les pouvoirs des commandants féodaux dans l’intérêt de la centralisation. Il défend la donation ou l’aliénation des terres et des habitants, le pillage et la perception des tributs particuliers, et étend la compétence des tribunaux sur les propriétaires fonciers. Il assure le libre culte de toutes les religions et fait juger les affaires des musulmans selon la loi du Coran. Il fait progressivement remplacer les gouverneurs militaires par des gouverneurs civils et s’aliène ainsi les seigneurs féodaux.

Arghoun cherche à trouver des alliés en Europe contre les Mamelouks et les Kiptchak, mais ni le pape Honoré IV, ni le roi de France Philippe le Bel ne répondent à ses offres d’alliance.

Il envoya en 1289 le moine ouïgour Rabban Sauma en ambassade auprès de Philippe IV le Bel et du roi d'Angleterre Édouard Ier avec une missive qui envisageait une attaque conjointe contre les Mamelouks.

Il fournit à Marco Polo l'occasion de revenir à Venise car, ayant perdu son épouse favorite Bolgana (« zibeline »), il demanda à son grand-oncle Kubilai Khan de lui envoyer une parente de la défunte, Kökötchin (« dame bleue ou céleste »).

Marco Polo accompagna la princesse par voie de terre et de mer avec d'autres personnes de confiance et put revenir chez lui après 23 ans d'absence et, Arghoun étant mort dans l'intervalle, Kökötchin épousa son fils Ghazan.

Son frère Ghaykhatou lui succéda.

Liens externes

Précédé par Arghoun Suivi par
Ahmad Teküder
Il-khans
1284-1291
Ghaykhatou
  • Portail de l’Iran Portail de l’Iran
  • Portail du monde mongol Portail du monde mongol
Ce document provient de « Arghoun ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arghun de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arghun — Khan (c. 1258 ndash; March 7, He died on March 7, 1291. Steppes , p. 376] 1291) was the fourth ruler of the Mongol empire s Ilkhanate, from 1284 to 1291. He was the son of Abaqa Khan, and like his father, was a devout Buddhist (although pro… …   Wikipedia

  • Arghun — Saltar a navegación, búsqueda Arghun Jan (c. 1258 7 de marzo de 1291) fue el cuarto gobernante del Iljanato de Persia, de 1284 a 1291. Era el hijo de Abaqa, y al igual que su padre, era un devoto budista. Es conocido por enviar varias embajadas a …   Wikipedia Español

  • Arghun — Abbildung aus dem Buch Universalgeschichte des Raschīd ad Dīn aus dem 14. Jhd.. Es zeigt Arghun stehend und seinen Sohn Ghazan Ilchan unter einem Schirm. Ihnen zu Seite sitzt sein Vater Abaqa Khan auf einem Pferd. Arghun Khan (mongolisch  …   Deutsch Wikipedia

  • Arghūn — ▪ ruler of Iran born c. 1258 died March 10, 1291, Bāghcha, Arrān, Iran       fourth Mongol Il Khan (subordinate khan) of Iran (reigned 1284–91). He was the father of the great Maḥmūd Ghāzān (Ghāzān, Maḥmūd) (q.v.).       Upon the death of his… …   Universalium

  • Arghun agha — ou Arghoun agha, Mongol d origine Oïrate, est un administrateur civil de la Perse sous domination mongole entre 1243 et 1255, avant la période houlagide. Biographie À la mort d’Ögödei, le gouverneur du Khorasan Körguz est livré par les… …   Wikipédia en Français

  • Arghun Khan — Abbildung aus dem Buch Universalgeschichte des Raschīd ad Dīn aus dem 14. Jhd.. Es zeigt Arghun stehend und seinen Sohn Ghazan Ilchan unter einem Schirm. Ihnen zu Seite sitzt sein Vater Abaqa Khan auf einem Pferd …   Deutsch Wikipedia

  • Arghun Dynasty — The Arghun Dynasty was a dynasty of either Mongol [Davies, p. 627] , Turkish or Turko Mongol [Bosworth, New Islamic Dynasties, p. 329] ethnicity that ruled parts of Afghanistan in the late 15th and early 16th centuries, as well as the region of… …   Wikipedia

  • Nausherwani tombs — or Noshirwani tombs are located near Qila Ladgasht in Mashkel tehsil, Kharan District, Balochistan, Pakistan. The Nausherwani tombs are a set of nine tombs dating back nearly 800 hundred years. According to district gazetteer of Kharan (1906)… …   Wikipedia

  • Buscarello de Ghizolfi — Buscarello de Ghizolfi, or Buscarel of Gisolfe was a Genoese from the great de Ghizolfi family, who settled in Persia in the 13th century. He was an ambassador to Europe for the Mongol rulers Arghun, Ghazan and then Oljeitu from 1289 to 1305, and …   Wikipedia

  • Franco-Mongol alliance — 1305 letter (a roll measuring 302 by 50 centimetres (9.91 by 1.6 ft)) from the Ilkhan Mongol Öljaitü to King Philip IV of France, suggesting military collaboration …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”