Argenton-Notre-Dame
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Argenton.

47° 46′ 51″ N 0° 35′ 16″ W / 47.7808333333, -0.587777777778

Argenton-Notre-Dame
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Château-Gontier
Canton Bierné
Code commune 53006
Code postal 53290
Maire
Mandat en cours
Christian Boivin
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Château-Gontier
Démographie
Population 212 hab. (2008)
Densité 31 hab./km²
Gentilé Argentonais
Géographie
Coordonnées 47° 46′ 51″ Nord
       0° 35′ 16″ Ouest
/ 47.7808333333, -0.587777777778
Altitudes mini. 33 m — maxi. 82 m
Superficie 6,77 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Argenton-Notre-Dame est une commune française, située dans le département de la Mayenne et la région Pays de la Loire.

Sommaire

Géographie

Le territoire d'Argenton recouvre une superficie de 677 hectares. C'est un terrain plat, légèrement incliné de l'est à l'ouest, où l'altitude varie de 82 à 33 m. Le Béron le limite au nord, sur une longueur 5 à 6 km.

Histoire

Moyen Âge et Époque moderne

Mentionné sous le nom de "S. de Argentonio" en 1188, puis de Rector de Argenton en 1292, le bourg présente un aspect typiquement angevin. Michel Possart, sieur de la Sionnière acheta la seigneurie en 1460 pour 1 500 écus d'or. Sa veuve, née Rossignol, fit tenir des assises sur un terrain dépendant du fief curial, en 1480. Mais comme elle avait négligé de payer au curé de la paroisse « les cousterets » de vin et le blé qu'elle lui devait sur la Sionnière et sur l'Hommée, on lui dit reconnaitre ces devoirs qu'on évalua approximativement à six boisseaux de froment, 18 boisseaux de seigle et une busse de bon vin. La châtelaine en profita alors pour remettre certains droit féodaux aux curés « afin que ceux-ci priassent plus volontiers pour elle ». Ce fut ainsi que le seigneur de la Sionnière reçut le titre de la paroisse d'Argenton. En 1776, Hyacinthe-Roger de Quatrebarbes obtenait des lettres patentes qui réunissaient les justices d'Argenton, de la Sionnière et des châtellenies de Châtelain et de Romfort. Argenton relevait alors du marquisat de Château-Gontier. De temps immémoriaux, les propriétaires de champ de Thubœuf (qui jouxte la Sionnière) étaient tenus de donner toute la paille nécessaire pour mettre dans les sabots des paroissiens qui venaient à la messe de Ménil.

En 1680, on y dénombrait 11 métairies qui se partageaient 746 arpents. Leur fonds était très bon. On comptait 314 arpents de terres labourables, 138 en prés, 16 en bois, 80 en landes et 42 en vignes. On note que le vin y était relativement bon. Au siècle suivant, un autre mémoire relate que « la moitié des terres produisent du froment, du seigle, du blé noir et un peu d'avoine ». Dès le XIXe siècle, les landes avaient laissé leur place aux terres labourables et aux prairies et l'on s'adonnait déjà à la culture intensive des céréales et à l'élevage d'un riche bétail des meilleures races qui faisait la richesse du pays. Ce fut sans doute pour cette raison que dans cette région, trois petites localités ont été qualifiées dans un dicton populaire : « Saint-Laurent de paille, Saint-Michel de beurre et Argenton de foin ». De nos jours la commune arbore des bois et de verts pâturages. On y cultive des plantes fourragères et des céréales et on élève des bovins et des porcins.

Révolution française

Pendant la Révolution française, Argenton fut très attaché à la religion catholique et à son curé. Et cet attachement devait susciter des convoitises et aussi des persécutions des paroisses voisines, des localités qui souhaitaient s'agrandir aux dépens de la petite commune. Le 2 mars 1792, les municipalités de Daon, Bierné, Châtelain et Coudray se plaignent au Directoire de Château-Gontier : elles étaient outrés de voir, chaque dimanche, 2 à 3 000 personnes qui venaient assister à la messe dite par le curé « non assermenté » d'Argenton, celui-ci ne faisant que « confesser les lymphatiques ». Elles demandèrent son remplacement par un prêtre constitutionnel mais, comme ses prêtres n'étaient pas assez nombreux, leur demande ne put être prise en considération et les gardes nationaux de Châtelain, Coudray et Ménil vinrent fermer l'église. Pour unique répression, le Directoire autorisa le curé à dire sa messe seulement pendant deux jours dans la paroisse puis il pensa à la réunir à Châtelain afin que les habitants de cette localité puissent faire leurs Pâques, et, pour terminer, le curé irait à Laval. Non satisfaits de ces mesures, des démagogues, sous le commandement de Dutertre, juge de paix à Chemazé se déplacèrent à Argenton pour fermer une nouvelle fois l'église. La commune reçut très souvent la visite de Coquereau, celui-ci y vint en particulier en août 1794 pour y célébrer un festin à la victoire qu'il venait de remporter à Cherré. Mais pendant les préparatifs, les républicains de Châteauneuf-sur-Sarthe le surprirent et ses hommes prirent la fuite sans opposer la moindre résistance. À la fin de l'année 1795, Gaullier livra lui aussi un combat à Argenton, à proximité de la ferme de Cry, où Lezay, dit « Sabre-Tout », qui a dirigé la Compagnie de Fromentières, fut mortellement blessé.

Économie

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) en cours Christian Boivin[1] SE Agriculteur

Démographie

Évolution démographique
(Source : Insee[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
236 195 188 161 187 181 203
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Sources

Altitudes, superficie : IGN[3].

Bibliographie

Notes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Argenton-Notre-Dame de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Argenton-Notre-Dame — Saltar a navegación, búsqueda Argenton Notre Dame País …   Wikipedia Español

  • Argenton-Notre-Dame — is a commune in the Mayenne department in northwestern France.ee also*Communes of Mayenne …   Wikipedia

  • Notre-Dame de La Souterraine — N. D. de La Souterraine, Westansicht …   Deutsch Wikipedia

  • Abbaye Notre-Dame de Chambon — L abbaye Notre Dame de Chambon, disparue de nos jours, se trouvait à Mauzé Thouarsais, dans le département des Deux Sèvres et la région Poitou Charentes. Sommaire 1 Histoire de l Abbaye 1.1 Géographie 1.2 Fondation …   Wikipédia en Français

  • Argenton — may refer to: * Argenton, New South Wales, a suburb in the City of Lake Macquarie in New South Wales, Australia * Argenton, Lot et Garonne, a French commune in the Lot et Garonne department * Argenton les Vallées, a French commune in the Deux… …   Wikipedia

  • Argenton — bezeichnet: Argenton (Thouet), einen Fluss in Frankreich, Nebenfluss des Thouet mehrere Gemeinden in Frankreich: Argenton (Lot et Garonne), Gemeinde im Département Lot et Garonne Argenton (Finistère), ein Ort im Département Finistère mit… …   Deutsch Wikipedia

  • Argenton — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Communes  France Argenton est une commune française, située dans le département de Lot et Garonne A …   Wikipédia en Français

  • Argenton-sur-Creuse — Pour les articles homonymes, voir Argenton. 46° 35′ 23″ N 1° 31′ 12″ E …   Wikipédia en Français

  • Château de la Sionnière (Argenton) — Château de la Sionnière A 600 m au nord est d Argenton Notre Dame, le château de la Sionnière est un édifice imposant qui respire le XVIIe siècle. Orné au centre d un fronton triangulaire, il est accosté, à chaque extrémité d un pavillon et… …   Wikipédia en Français

  • Château de la Fautraise (Argenton) — Château de la Fautraise Le Château de la Fautraise est un édifice situé à Argenton Notre Dame en Mayenne. Signalé sur la carte de Cassini (château de la Fautraize), c est un fief mouvant de Romfort.[1] Il fut reconstruit, vers 1750, par René… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”