Palagonites

Palagonite

La palagonite est le produit de l'altération provoquée par l'interaction entre l'eau et le verre volcanique à la composition proche du basalte.

Formation et aspect

La palagonite peut provenir de l'interaction entre l'eau et de la matière basaltique. L'eau se vaporise au contact avec la lave chaude et les petits fragments de lave réagissent avec cette vapeur d'eau. Ils forment alors des cônes légèrement colorés de tuf palagonite, communs dans les régions connaissant des éruptions basaltiques, comme dans les cônes pyroclastiques des îles Galápagos. Charles Darwin comprit l'origine de ces cônes pendant sa découverte de l'archipel. La palagonite peut aussi se former par météorisation lente de la lave, résultant en une fine couche jaune-orangée à la surface de la roche. Le processus de transormation de la lave en palagonite est appelé palagonisation.

Les sols de palagonite sont composés d'une couche jaune-orangée claire comprenant un mélange de particules jusqu'à l'échelle sub-micrométrique, habituellement mélangés à des fragments de lave plus gros. La couleur est indicative de la présence d'oxyde de fer à l'état +3, au sein de matière amorphe.

Le tuf palagonite est un tuf composé de fragments de sidéromélane et de roches basaltiques grossières. La hyaloclastite est un composé d'agrégats de sidéromélane dans une matrice de palagonite.

Présence martienne

Basé sur des résultats spectroscopiques infra-rouges, le composant fin de palagonite du Mauna Kea a été jugé comme le matériel terrestre le plus proche des propriétés spectrales du nuage martien et est considéré comme similaire en termes de composition et d'origine aux composants de la surface de régolithe de la planète[1],[2],[3]. La signature spectroscopique de l'altération de la palagonite sur Mars est considérée comme une preuve de l'existence d'eau sur cette planète.

Source

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Palagonite ».
  1. (en) R.B. Singer, « Minerology of High-Albedo Soils and Dust on Mars », AGU paper 2B1214, J. Geophys. Res. 10, 159-10, 168, 1982
  2. (en) R.B. Singer, T.L. Roush, « Spectral reflectance properties of particulate weathered coatings on rocks: Laboratory modeling and applicability to Mars », Lunar Plan. Sci. Conf. XIV, 708-709, 1983
  3. (en) E.A. Guinness, R.E. Arvidson, M.A. Dale-Bannister, R.B. Singer, E. A. Brukenthal, « On the Spectral Reflectance Properties of Materials Exposed at the Viking Landing Sites », Proc. 17th Lunar and Planetary Science Conf., Part. 2, J. Geophys. Res. 92, E575-E587, 1987
  • Portail des minéraux et roches Portail des minéraux et roches
Ce document provient de « Palagonite ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Palagonites de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Palagonite — Les plages de Moya, au nord est de Petite Terre à Mayotte, sont bordées de falaises à palagonite qui témoignent d un volcanisme qui s est manifesté à la surface de l océan …   Wikipédia en Français

  • Fort Rock Basin — 280px Hole in the Ground, a maar in Fort Rock Basin Elevation 4,331–5,630 ft (1,320–1,716 m) [1] …   Wikipedia

  • Ejecta — Éjecta Traduction à relire Piroclasto → …   Wikipédia en Français

  • Ejectat — Éjecta Traduction à relire Piroclasto → …   Wikipédia en Français

  • Pyroclaste — Éjecta Traduction à relire Piroclasto → …   Wikipédia en Français

  • Tephra — Éjecta Traduction à relire Piroclasto → …   Wikipédia en Français

  • Téphra — Éjecta Traduction à relire Piroclasto → …   Wikipédia en Français

  • Éjecta — Éjectas : cendres, lapilli et bombes au volcan de Capelinhos, Faial, Açores. Les éjectas, téphras ou pyroclastes (du grec πυρóκλαστος formé de pyro feu et klastos fragment) sont les fragments de roche solide expulsés dans l’air pendant… …   Wikipédia en Français

  • VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE — Le 24 août de l’an 79 après J. C., le Vésuve se réveilla au terme d’un repos de plusieurs siècles et détruisit les villes d’Herculanum, de Pompéi et de Stabiès. En 1783, l’éruption fissurale du Laki, en Islande, entraîna la mort de plus de 10 000 …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”