Argent
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Argent (homonymie).
Argent
PalladiumArgentCadmium
Cu
  Structure cristalline cubique

47
Ag
 
               
               
                                   
                                   
                                                               
                                                               
                                                               
                                   
Ag
Au
Table complèteTable étendue
Informations générales
Nom, symbole, numéro Argent, Ag, 47
Série chimique métaux de transition
Groupe, période, bloc 11, 5, d
Masse volumique 10,50 g·cm-3 (20 °C)[1];

9,35 g·cm-3 (liquide, 961,9 °C),

9,05 g·cm-3 (liquide, 1 250 °C)[2]
Dureté 2,5
Couleur Blanc argenté métallique
No CAS 7440-22-4 [3]
No EINECS 231-131-3
Propriétés atomiques
Masse atomique 107,8682 ± 0,0002 u[1]
Rayon atomique (calc) 160 pm (165 pm)
Rayon de covalence 1,45 ± 0,05 Å [4]
Rayon de van der Waals 172 pm
Configuration électronique [Kr] 4d10 5s1
Électrons par niveau d’énergie 2, 8, 18, 18, 1
État(s) d’oxydation ±1
Oxyde amphotère
Structure cristalline Cubique face centrée
Propriétés physiques
État ordinaire Solide
Point de fusion 961,78 °C (congélation)[5]
Point d’ébullition 2 162 °C [1]
2 212 °C [6]
Énergie de fusion 104,2 J·g-1 [7]
Énergie de vaporisation 2,636 kJ·g-1 [7]
Volume molaire 10,27×10-6 m3·mol-1
Pression de vapeur 1×10-6 Pa (684 °C)

1×10-4 Pa (828 °C)
1×10-2 Pa (1 028 °C)
1 Pa (1 330 °C)
1×101 Pa (1 543 °C)

1×102 Pa (1 825 °C)[7]
Vitesse du son 2 600 m·s-1 à 20 °C
Divers
Électronégativité (Pauling) 1,93
Chaleur massique solide :

234 J·kg-1·K-1 (°C)
238 J·kg-1·K-1 (100 °C)
282 J·kg-1·K-1 (527 °C)
297 J·kg-1·K-1 (961 °C)

liquide : 310 J·kg-1·K-1 (961–2227°C)[7]
Conductivité électrique 63×106 S·m-1
Conductivité thermique 429 W·m-1·K-1
Solubilité sol. dans les acides oxydants et les solutions de cyanures de métaux alcalins en présence d'O2;

sol. dans HNO3;

sol. dans Hg, Na, K, NaK[7]
Énergies d’ionisation[8]
1re : 7,57623 eV 2e : 21,47746 eV
3e : 34,83 eV
Isotopes les plus stables
iso AN Période MD Ed PD
MeV
107Ag 51,839 % stable avec 60 neutrons
108mAg {syn.} 418 a ε
——
TI
2,027
——
0,109
108Pd
———
108Ag
109Ag 48,161 % stable avec 62 neutrons
Précautions
SIMDUT[9]
Produit non contrôlé
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.
Argent
Général
No CAS 7440-22-4
No EINECS 231-131-3
PubChem 23954
104755
No E E174
SMILES
InChI
Propriétés physiques
Solubilité pratiquement insoluble dans l'eau[6]
Pression de vapeur saturante 0,13 µbar (840 °C) [6]
Écotoxicologie
DL50 >10 000 mg·kg-1 souris oral[10]
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.
Pépite d’argent

L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.

C’est un métal précieux dont le nom désigne aussi en français dans le langage courant les billets et pièces de monnaies mais les économistes distinguent, à la différence du langage courant, l’argent métal de la monnaie comme outil de régulation des échanges économiques.

L’origine du mot viendrait d’un étymon indo-européen *arg- signifiant « brillant » et serait l’équivalent en sanskrit de ar-jun signifiant « brillant »[11].

Sommaire

Sciences

Propriétés physico-chimiques

L’argent est un métal relativement ductile et très malléable, apprécié pour son éclat blanc particulier.

Il est attaqué par les sulfures contenus dans les aliments, d'où le noircissement de la vaisselle en argent qu'on observe parfois.

Les sulfures présents dans l'atmosphère réagissent avec l'argent pour former Ag2S. Le ternissement est accéléré par la présence de cuivre dans les alliages. On peut éviter le ternissement en le stockant avec du papier imprégné d'acétate de cuivre ou de cadmium, qui ont plus d'affinité pour H2S [7]. Traiter l'argent par électrolyse avec une solution de chromate alcalin retarde le ternissement[2].

La corructation est une lumière vive, ponctuelle, émise par ce métal au moment de son refroidissement après fusion lorsque le voile composé d’oxydes et de fondant en surface se déchire emportés par le borax. Cette solidification appelée rochage par absorption de l’oxygène fait gonfler le métal.

Solubilité

L'acide de choix pour dissoudre l'argent est l'acide nitrique : \rm{3 Ag + 4HNO_{3} \rightarrow 3AgNO_{3} + 2H_{2}O + NO }

La dissolution dans l'acide sulfurique concentré chaud est plus économique en acide : \rm{2Ag + 3H_{2}SO_{4} \rightarrow 2AgHSO_{4} + SO_{2} + 2H_{2}O }
ou : \rm{2Ag + 2H_{2}SO_{4} \rightarrow Ag_{2}SO_{4} + SO_{2} + 2H_{2}O }

L'argent est attaqué par l'eau régale, l'acide chromique, les solutions de permanganate, l'acide persulfurique, l'acide sélénique et les solutions aqueuses d'halogènes libres. Les réactions peuvent être ralenties par la formation d'une couche protectrice (AgCl par exemple)[2].

Il est également soluble dans les hydroxydes alcalins fondus en présence d'air et dans les peroxydes fondus[12].

Analyse

On peut analyser un échantillon en le dissolvant dans de l'acide nitrique et en précipitant l'argent sous forme d'AgCl[7]. Le seuil de détection est de 0,1 μg·l-1. Contrairement aux autres chlorures, peu solubles, le chlorure d'argent est soluble dans l'ammoniaque[2].

Les halogénures d'argent peuvent être dissous dans NaKCO3 fondu. L'argent est précipité sous forme métallique et peut être séparé par dissolution dans l'eau[2].

Alliages notables

Toxicologie, écotoxicologie

L'argent est très toxique pour les bactéries, les champignons et de nombreux organismes à sang froid. L’argent est extrêmement toxique pour les larves de mollusques alors que les adultes peuvent le bioaccumuler en quantité importante[réf. nécessaire].

Pour des raisons mal comprises, l'être humain en supporte des doses bien plus élevées que ces organismes. L'absorption d'argent dans la circulation du sang de l’organisme humain ne semble pas avoir d’effet direct en dessous d'un certain seuil, mais un excès provoque une maladie dite argyrisme qui donne à la peau et au blanc de l'œil un teint gris-bleuâtre, voire noirâtre.

Au-delà de 0 4 ng/litre, l'argent est considéré comme un indicateur de pollution (par le nitrate d'argent par exemple).
Des baies très polluées comme la Baie de San Francisco et celle de Caroline du Sud en contiennent jusqu'à 20 ng/litre voire plus. Les organismes marins filtreurs peuvent alors en accumuler des doses préoccupantes (par exemple, 0,01 à 58 mg·kg-1 de chair, en poids sec, relevé dans des moules aux USA, ou 1,8 à 11 mg·kg-1 dans des huitres (p.s.)[13]). L'argent pourrait ainsi contribuer à certains déséquilibres écologiques et au phénomène de zones marines mortes qui caractérise certaines baies. Entre 2003 et 2007, on a constaté que les moules en contiennent localement de grandes quantités entre l'estuaire de la Seine et la façade maritime picarde, selon la cartographie interactive des données de surveillance obligatoire pour les métaux, HAP, PCB, DDT, lindane dans la chair des huitres et moules[14].

Économie

L'argent est un métal précieux qui était historiquement valorisé entre le 5e et le douzième du prix de l'or. Il ne faut pas confondre l'or gris et l'argent.

L'argent est une ressource non renouvelable. L'once (31,1035 grammes) d'argent valait 43.25 dollars au 2 septembre 2011, après avoir atteint un maximum proche de 50 dollars la dernière semaine d'avril 2011. En 1981, l'once d'argent avait déjà atteint un cours voisin de 50 dollars, suite à des mouvements spéculatifs.

Consommation

La consommation d’argent en 2004 dans le monde a été de l’ordre de 26 000 tonnes.[réf. nécessaire]

Production

Généralités

L’argent provient de mines ou du recyclage. En 2004 :

  • la production minière a été de l’ordre de 19 700 tonnes ;
  • la quantité d’argent recyclé a été de l’ordre de 5 600 tonnes.

La totalité de l'argent extrait représente environ 1 million de tonnes en 2009, soit un ratio d'environ 6 pour 1 par rapport à l'or.

L’argent est extrait soit de mines dont il est le principal métal, soit de mines d’autres métaux dont l’argent est en quelque sorte un sous-produit ; c’est ainsi que :

  • 46 % de la production minière d’argent vient de mines d’argent ;
  • 32 % vient de mines de plomb et/ou de zinc ;
  • 26 % vient de mines de cuivre ;
  • 8 % vient de mines d’or.

Pays producteurs

Globalement, les Amériques ont produit un peu plus de la moitié de l’argent extrait dans le monde.

Dix pays ont produit 84% de l’argent extrait dans le monde en 2010 :

Pays Tonnes  % du total
Mexique 3 999 17,5
Perou 3 611 15,8
République populaire de Chine 3 085 13,5
Australie 1 863 8,1
Chili 1 275 5,6
Bolivie 1 275 5,6
USA 1 201 5,2
Pologne 1 173 5,1
Russie 1 145 5,0
Argentine 641 2,8
Total dix pays 19 268 84,2
Total monde 22 889 100,0

Chiffres de 2010, source : Silver Institute, 2010

Utilisations

L’argent est utilisé:

  • en joaillerie et en orfèvrerie comme métal précieux ;
  • en électronique et électricité car il présente une meilleure conductivité électrique que le cuivre;
  • en photographie "argentique", les sels d’argent étant photosensibles.
  • Dans les pièces de monnaie.

Bijouterie

Le deuxième domaine avec 7 700 tonnes est la bijouterie et l’argenterie. L’argent est le métal utilisé pour fabriquer des bijoux (pendentifs, bracelets, colliers…) tout ceci est possible car l’argent possède une propriété qui permet de concevoir ces œuvres : sa bonne malléabilité. L’argent est souvent allié à de faibles quantités de cuivre pour renforcer ses caractéristiques mécaniques. On l’utilise aussi allié à l’or, ou en plaquage (de 3 à 5 microns d’épaisseur pour la bijouterie, de 20 à 30 microns pour l’argenterie).

Photographie

Le troisième domaine est la photographie, avec 5 600 tonnes. Des cristaux d’halogénures d’argent sensibles à la lumière sont l’élément essentiel des films et papiers photographiques. Ce secteur est en décroissance constante depuis plusieurs années en raison du développement de la photographie numérique. Le marché de la radiographie est devenu plus important que le marché de la consommation de masse.

La photographie était la plus grande consommatrice d’argent avant que les procédés modernes permettent de récupérer l’argent dans les bains de développement et ainsi de le recycler en bonne partie. La diminution du nombre de pellicules argentiques commercialisées en raison de l’avènement du numérique a également contribué à en réduire considérablement le besoin.

Utilisations mineures

Applications monétaires

  • Autrefois massivement frappé pour la monnaie, l’argent est désormais utilisé pour produire pièces et médailles avec 1 300 tonnes.
  • On peut signaler aussi qu’une partie de l’argent est stockée ou déstockée par les états et les investisseurs (en 2004, vente de 1 920 t par les états et stockage d’environ 1 300 tonnes par les investisseurs).
  • Après l'apparition de l'Euro, la France ne frappait plus de monnaie en argent ; depuis 2008, elle frappe de nouveau des pièces en argent ayant cours légal (les Semeuses de Joaquin Jimenez).

Alimentation

  • L’argent est utilisé en confiserie, principalement en Extrême-Orient.
  • Il a une action germicide et bactéricide. Il était employé dans des ustensiles destinés aux enfants afin de les protéger contre des maladies dont l’origine n’était pas connue à ces époques. L’expression naître avec une petite cuillère en argent dans la bouche vient de ce phénomène, son utilisation récente comme indication de richesse n’est qu’une conséquence. Les Vénitiens transportaient eau, vin et vinaigre dans des réservoirs en argent pour les conserver et lors de la conquête de l’ouest américain, les pionniers protégeaient leur réserve d’eau en plaçant des pièces de monnaie en argent dans leurs outres ou leurs barriques.
  • L'argent est aussi un additif alimentaire industriel, E174.

Musique

  • L’argent est utilisé en plaquage pour recouvrir certains fils de guitare, en général les cordes graves.
  • Il est aussi l'un des matériaux les plus utilisés, depuis le XIXe siècle, pour la fabrication des flûtes traversières.

Nanotechnologies

Article détaillé : nano-argent.
  • En 2008, selon les producteurs, environ 500 t/an de nano-argent (ou nanoargent, « nano-silver » pour les anglophones) auraient été produits, sous forme d'ions argent, de particules d’argent protéinées (silver proteins) ou de colloïdes utilisés comme biocide (1/5ème de la production, ) ou bactéricide ou pour d'autres usages dans des domaines variés dont dans le textile avec par exemple des chaussettes bactéricides et anti-odeurs. On en trouve aussi dans des cosmétiques, sprays, revêtements de matériaux métalliques (réservoirs métalliques d'aspirateurs sans sac), plastiques, vernis, peintures, plans de travail, pansements, parois de réfrigérateurs, climatiseurs, emballages alimentaires[15]...). Les nanoparticules d'argent peuvent former de 50% à 80% du poids de l'argent d'un colloïde, les 20 à 50% restant étant des ions argent. La production de nanoargent aurait été multipliée par 500 de 2000 à 2004, mais certains produits (argent protéiné notamment) usurpent le nom de nanoargent, n'étant que microniques ou submillimétriques). L'étiquetage ne permet pas de discerner l'efficacité (variable) de ces produits. On manque par ailleurs de données sur le relargage de nanoargent (nanoparticules ou ions argent) dans l'environnement. Il peut atteindre au moins 15 % à plus de 90 % du produit pour certains usages (jusqu'à 100 % de perte en 4 lavages pour certaines chaussettes, même si elles n'ont pas été portées et lavées à la main) [16].
    Différents types morphologiques peuvent être produit en jouant sur les phénomènes de précipitation et cristallisation ; cubes, cubes creux, spères, particules à facettes, grains pyramidaux dont la réactivité et les propriétés (toxicité notamment) varient. 1 cm3 d'une concentration à 1 ppm de nanoparticules d'argent représente 25 000 milliards de ces particules[16]. Combinées à du phosphate de calcium l'activité de particules de vingt à cinquante nanomètres de nanoargent peut être jusqu'à 1000 fois supérieure, ce qui laisse présager des impacts environnementaux
    Parmi 800 nano-produits répertoriés dans les années 2000 par le Woodrow Wilson Institute, 56 % étaient fabriqués à partir de nano-argent (le plus souvent à partir de nanoparticules d'argent). Des évaluations estiment qu'en 2015, il pourrait en être produit 1 000 à 5 000 tonnes/an, ce qui correspondrait à 1/3 de l'actuelle production mondiale d’argent)[16].
    Des rats exposés aux nanoparticules de 15 nanomètres inhalées présentent ensuite ces particules dans tout l’organisme (cerveau y compris), avec des effets qu’on ignore). Un article de février 2009 a conclu que des nanoparticules d’argent testés en association avec du cuivre, (argent seul et argent colloïdal) pour différentes tailles de nanoparticules interferraient avec la duplication de l’ADN [16]. À forte dose une argyria est possible[16]. Enfin une résistance bactérienne au traitement par nano-argent peut apparaître, comme pour les autres traitement antibiotiques.

Mécanique

L'argent a une bonne résistance à la fatigue, il est utilisé dans les vilbrequins de locomotives diesel. On le retrouve également dans les roulements à billes des turbines, où on fait appel à ses propriétés autolubrifiantes[7].

Contacts électriques

Enfermé entre deux feuilles de papier mylar, il est utilisé dans les contacts électriques des claviers d'ordinateurs[7].

Miroirs

Article détaillé : Réaction de Tollens.

Une solution de nitrate d'argent, de soude, d'ammoniaque et de sucre (ou formaldéhyde) est utilisée pour déposer une couche d'argent sur le verre. Le verre étant préalablement traité avec SnCl2. Ce procédé sert notamment à fabriquer les bouteille thermos, les CD[7] ou les décorations de sapins de Noël[2].

Couleur

Argent[17] est une couleur[18] gris neutre clair à très clair, induisant souvent une idée de brillance. ██████

Note : La couleur argent, en héraldique[19], désigne le blanc.

Notes et références

  1. a, b et c (en) David R. Lide, CRC Handbook of Chemistry and Physics, CRC Press Inc, 2009, 90e éd., Relié, 2804 p. (ISBN 978-1-420-09084-0) 
  2. a, b, c, d, e et f (en) Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry, Release 2004, 7th Edition, Silver, Silver Compounds, and Silver Alloys, Wiley-VCH Verlag GmbH & Co, 2001  DOI:10.1002/14356007.a24_107
  3. Base de données Chemical Abstracts interrogée via SciFinder Web le 15 décembre 2009 (résultats de la recherche)
  4. (en) Beatriz Cordero, Verónica Gómez, Ana E. Platero-Prats, Marc Revés, Jorge Echeverría, Eduard Cremades, Flavia Barragán et Santiago Alvarez, « Covalent radii revisited », dans Dalton Transactions, 2008, p. 2832 - 2838 [lien DOI] 
  5. Procès-verbaux du Comité international des poids et mesures, 78e session, 1989, pp. T1-T21 (et pp. T23-T42, version anglaise).
  6. a, b et c Entrée de « Silver, Powder » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 13 février 2010 (JavaScript nécessaire)
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Samuel F. Etris, Kirk-Othmer encyclopedia of chemical technology 4th ed. : Silver and silver alloys, vol. 22, John Wiley & Sons. 
  8. (en) David R. Lide, CRC Handbook of Chemistry and Physics, CRC, 2009, 89e éd., p. 10-203 
  9. « Argent » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  10. ChemIDPlus. Consulté le 1er février 2009
  11. Ernout, A. et Meillet, A., Dictionnaire Étymologique de la langue latine. Histoire des mots, Paris, Librarie C. Klicksieck, 1939 (OCLC 79138165) 
  12. « Silver, elemental » dans la base de données Hazardous Substances Data Bank, consulté le 10 août 2010
  13. Ifremer, Surveillance du milieu marin, travaux du Réseau National d'Observation de la Qualité du Milieu Marin ; Le RNO : programmes actuels - L'argent, le cobalt, le nickel et le vanadium dans les mollusques du littoral français - Les carottes sédimentaires, mémoire de la contamination ; Bulletin Ifremer, 2002 Télécharger en Pdf
  14. Les contaminants chimiques dans les huîtres et les moules du littoral français / Résultats du réseau de surveillance ROCCH (ex RNO) pour la période 2003-2007
  15. Inventaire suisse de l’utilisation des nano-argents
  16. a, b, c, d et e http://back.journaldelenvironnement.net/uploadpool/documents_GBR/Fichiers_Joints_Rubrique_Services/nanoforum/Nano_argent/Compte-rendu_Nanoforum_2-avril-2009.pdf (Archive, Wikiwix, que faire ?) Paris, 2 avril 2009
  17. Argent (couleur) sur Wikipédia
  18. Liste de couleurs sur Wikipédia
  19. Couleurs héraldiques sur Wikipédia

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes



  s1 s2 g f1 f2 f3 f4 f5 f6 f7 f8 f9 f10 f11 f12 f13 f14 d1 d2 d3 d4 d5 d6 d7 d8 d9 d10 p1 p2 p3 p4 p5 p6
1 H He
2 Li Be B C N O F Ne
3 Na Mg Al Si P S Cl Ar
4 K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
5 Rb Sr Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
6 Cs Ba   La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
7 Fr Ra   Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cn Uut Uuq Uup Uuh Uus Uuo
8 Uue Ubn * Ute Uqn Uqu Uqb Uqt Uqq Uqp Uqh Uqs Uqo Uqe Upn Upu Upb Upt Upq Upp Uph Ups Upo Upe Uhn Uhu Uhb Uht Uhq Uhp Uhh Uhs Uho
   
  g1 g2 g3 g4 g5 g6 g7 g8 g9 g10 g11 g12 g13 g14 g15 g16 g17 g18  
  * Ubu Ubb Ubt Ubq Ubp Ubh Ubs Ubo Ube Utn Utu Utb Utt Utq Utp Uth Uts Uto  


Métalloïdes Non-métaux Halogènes Gaz rares
Métaux alcalins  Métaux alcalino-terreux  Métaux de transition Métaux pauvres
Lanthanides Actinides Superactinides Éléments non classés

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Argent de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ARGENT — L’argent, élément chimique de symbole Ag et de numéro atomique 47, est l’un des métaux les plus anciennement connus. Il semble cependant que sa découverte soit postérieure à celle des deux autres métaux de la même famille chimique: l’or et le… …   Encyclopédie Universelle

  • argent — ARGENT. s. m. Métal blanc, le plus parfait et le plus précieux après l or. Mine d argent. Minière d argent. Veine d argent. Barre, lingot d argent. Argent de mine. Argent de chimie. Argent de bon aloi. Argent de coupelle. Argent de Paris. Argent… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • argent — Argent, Pecunia, argentum, les Alquemistes appellent l argent lune. Argent trespur et bien affiné, Argentum pustulatum. Argent monnoyé, Argentum, Nummus argenteus. Vif argent, Argentum viuum. Argent duquel on n a rien osté, Argentum incolume.… …   Thresor de la langue françoyse

  • argent — ARGENT. s. m. Metal blanc, le plus parfait aprés l or. Mine, miniere d argent. veine d argent. barre, lingot d argent. Monnoye d argent. medailles, jettons, pieces d argent. Ouvrages d argent. vaisselles, estoffes, passements d argent. Argent de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ARGENT — Pour les articles homonymes, voir Argent (homonymie). Création 21 février 2005 Propriétaire Groupe TVA (Quebecor Media) …   Wikipédia en Français

  • Argent — ist der Name folgender geographischer Objekte in Frankreich: Argent sur Sauldre, Gemeinde im Département Cher Côte d’Argent, ein Abschnitt an der französischen Atlantikküste Kanton Argent sur Sauldre im Département Cher der Oberlauf des Flusses… …   Deutsch Wikipedia

  • argent — argènt m. argent. L argent a la coa lisa prov. . Ni per aur ni per argent : à aucun prix. Escars d argent : court d argent ; pécuniairement un peu juste …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Argent — Жанры рок прогрессивный рок фьюжн хард рок Годы 1968 1976 …   Википедия

  • Argent — Ar gent, n. [F. argent, fr. L. argentum, silver; akin to Gr. a rgyros silver, argo s, argh s, white, bright, Skr. rajata white, silver, raj to shine, Ir. arg white, milk, airgiod silver, money, and L. arguere to make clear. See {Argue}.] 1.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Argent — Ar gent, a. Made of silver; of a silvery color; white; shining. [1913 Webster] Yonder argent fields above. Pope. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • argent — (Ar.) m. Argento. * * * argent. m. desus. plata (ǁ metal de color blanco). U. en Aragón …   Enciclopedia Universal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”