Arenenberg
Château d'Arenenberg
Image illustrative de l'article Arenenberg
Château d'Arenenberg
Coordonnées 47° 40′ 22″ N 9° 03′ 33″ E / 47.6728, 9.0591747° 40′ 22″ Nord
       9° 03′ 33″ Est
/ 47.6728, 9.05917
  
Pays Drapeau de Suisse Suisse
Région historique Canton de Thurgovie
Commune Salenstein

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Château d'Arenenberg

Arenenberg est une propriété sur laquelle est bâti un château, située au bord sud du lac de Constance à Salenstein, dans le canton de Thurgovie en Suisse. Il est célèbre pour avoir été la dernière demeure de la reine Hortense. Il abrite à présent un musée Napoléon.

Sommaire

Histoire

Le château d'Arenenberg fut bâti au XVIe siècle par Sebastian Geissberg, maire de Constance de 1546 à 1548. Le nom de la ferme qui occupait cet endroit auparavant était Narrenberg (la montagne des dupes) ; probablement peu au goût des propriétaires, et peut-être aussi par similitude avec le nom de la colline en direction du lac, Arnhalde, on en vint à l'appeler Arenenberg au XIXe siècle.

La propriété passa entre diverses mains. En 1817, Johann Baptist von Streng la vendit pour 30 000 thaler à la reine de Hollande déchue Hortense de Beauharnais, fille de l'impératrice Joséphine et épouse du frère de Napoléon Ier, Louis Bonaparte, dont elle était alors séparée. Hortense fit procéder à des aménagements en essayant de recréer l'atmosphère de la Malmaison. Le parc fut peut-être dessiné par l'architecte paysagiste Louis-Martin Berthault. Hortense emménagea en 1818, tandis que son frère Eugène de Beauharnais achetait le château voisin de Sandegg.

Tandis que dans les premières années Hortense passait l'essentiel de son temps dans sa maison d'Augsbourg, Arenenberg devint peu à peu son domicile principal. Son fils Louis-Napoléon, le futur empereur Napoléon III, qui faisait ses études à Augsbourg, vint à Arenenberg durant son adolescence. En 1837, alors exilé à New York, il apprit que la santé de sa mère se détériorait : il revint à Arenenberg où sa mère expira le 5 octobre. Après le deuil, et sous la pression du gouvernement français, Louis-Napoléon dut quitter la Suisse pour Londres. En 1843, il se résolut à vendre Arenenberg pour financer ses activités politiques. Sous le Second Empire, en 1855, l'impératrice Eugénie racheta le domaine. Des restaurations furent entreprises de cette date à 1874.

Après la mort de Napoléon III, Eugénie se rendit plusieurs fois à Arenenberg, avant d'en faire don en 1906 au canton de Thurgovie.

Aujourd'hui le château abrite le Napoleonmuseum et le parc Napoléon a été restauré.

Arenenberg vu par Lavisse

Ernest Lavisse a laissé la description suivante d'Arenenberg, qu'il avait connu lorsque l'impératrice Eugénie l'habitait[1] :

« Le château d'Arenenberg est une maison très simple qu'habita la reine Hortense, mère de Napoléon III. Il est situé sur une sorte de promontoire entre le grand lac de Constance et le petit lac appelé lac inférieur, l'Untersee. À quelque distance devant la maison se dresse le pavillon de la reine Hortense ; de là, on découvre, au bord de l'eau, la jolie ville de Constance. Derrière la maison, une terrasse regarde l'Untersee et les collines vêtues de forêts. La reine Hortense prétendait que nulle part au monde ne se pouvaient voir d'aussi beaux couchers de soleil. Du parc, des chemins descendent au Sud vers la plaine, ou montent au Nord vers les collines. C'étaient, de tous côtés, des invites à sortir, et l'on sortait chaque jour ; les promenades à pied alternaient avec les promenades sur l'eau. »

Vues d'Arenenberg

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références

  1. Augustin Filon (préf. Ernest Lavisse), Souvenirs sur l'impératrice Eugénie, Paris, Calman-Lévy, 1920 , pp.IV-V.

Annexes

Bibliographie

  • Johannes Meyer, Die früheren Besitzer von Arenenberg. Königin Hortense und Prinz Ludwig Napoléon. Nach den Quellen bearbeitet von Johannes Meyer., Huber, Frauenfeld (1re éd. 1909), 1920.
  • Jakob Hugentobler, Die Familie Bonaparte auf Arenenberg., Napoléon-Museum, Salenstein, 1989.
  • Hansjörg Gadient, Verschütteter Schatz / Sorgfältige Bergung. Zwei Fachartikel über den Garten Arenenberg und seine Wiederherstellung in: TEC21, Nr. 33-34 vom 18, août 2008, pp. 29-43.
  • Pierre Grellet, Königin Hortense auf Arenenberg, Huber, Frauenfeld, 2001, ISBN 978-3-7193-1262-6
  • Dominik Gügel, Christina Egli, Arkadien am Bodensee. Europäische Gartenkultur des beginnenden 19. Jahrhunderts., Huber, Frauenfeld, 2005. ISBN 978-3-7193-1389-0
  • Dominik Gügel, Christina Egli, Menschen im Schloss. Lebenswelt um 1900 auf dem kaiserlichen Gut Arenenberg, Huber, Frauenfeld, 2006, ISBN 978-3-7193-1416-3
  • Dominik Gügel, Christina Egli: Napoléon III. – Der Kaiser vom Bodensee., Labhard, Constance, 2008. ISBN 978-3-939142-26-3
  • Johannes Willms, Napoléon III. Frankreichs letzter Kaiser, C. H. Beck, Munich, 2008. ISBN 978-3-406-57151-0

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arenenberg de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arenenberg — is an estate with a small chateau, Schloss Arenenberg, at the shore of Lake Constance in Thurgau, Switzerland that is famous as the final domicile of Hortense de Beauharnais. Today it houses the Napoleonmuseum .Arenenberg was built in the early… …   Wikipedia

  • Arenenberg — oder Arenaberg, Hügel oberhalb Ermatingen am Bodensee, Kant. Thurgau, mit einem kleinen Schlosse, das Hortense, Josephinens Tochter, Louis Bonapartes Gemahlin, 1822 erbaute und bis zu ihrem Tode bewohnte. Hier verbrachte der jetzige Kaiser der… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Arenenberg — Arenenberg,   Schloss in der Gemeinde Salenstein (1 000 Einwohner), Kanton Thurgau, Schweiz, nahe dem Untersee des Bodensees; 1546 48 erbaut, 1817 von Königin Hortense von Holland (Stieftochter Napoleons I.) erworben und k …   Universal-Lexikon

  • Arenenberg — (früher Nordenberg), Schloß im Bezirk Steckborn des Schweizercantons Thurgau, bei Ermatingen am Untersee des Bodensees. Besitzthum der verstorbenen Gräfin St. Leu (Hortensia Bonaparte), dann des jetzigen Kaisers der Franzosen, Louis Napoleon,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Arēnenberg — (im Mittelalter Narrenberg, später latinisiert Arenaberg), einer der schloßartigen und vielbesuchten Landsitze im schweizer. Kanton Thurgau, am Untersee, war in den 1830er Jahren Eigentum und Wohnsitz der Königin Hortense (Gräfin von Saint Leu),… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Arenenberg — Arēnenberg, Arenaberg, früher Narrenberg, Schloß am Bodensee, schweiz. Kanton Thurgau, durch den Aufenthalt der Königin Hortense und der Familie Napoleons III. bekannt, 1855 von der Kaiserin Eugenie zurückgekauft und 1906 dem Kanton Thurgau… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Arenenberg — Ansicht des Arenenbergs um 1840, Gouache von Emanuel Labhardt Arenenberg ist der Name eines Schlosses am Untersee in der Gemeinde Salenstein, Kanton Thurgau, Schweiz, gegenüber der Insel Reichenau. Historische Bedeutung erlangte das Anwesen als… …   Deutsch Wikipedia

  • Château d'Arenenberg — Arenenberg Château d Arenenberg Arenenberg est une propriété sur laquelle est bâti un château, située au bord du lac de Constance à Salenstein, dans le canton de Thurgovie. Il est célèbre pour avoir été la dernière demeure de la reine Hortense.… …   Wikipédia en Français

  • Schloss Arenenberg — Ansicht des Arenenbergs um 1840, Gouache von Emmanuel Labhardt Arenenberg ist der Name eines Schlosses am Untersee in der Gemeinde Salenstein, Kanton Thurgau, Schweiz, gegenüber der Insel Reichenau. Historische Bedeutung erlangte das Anwesen als… …   Deutsch Wikipedia

  • Salenstein — Country Switzerland …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”