Outrages


Outrages
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Outrage.

Outrages

Titre québécois Victimes du Vietnam
Titre original Casualties of War
Réalisation Brian De Palma
Scénario David Rabe
Acteurs principaux Michael J. Fox
Sean Penn
Sociétés de production Columbia Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre guerre, drame
Sortie 1989
Durée 113 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Outrages (Casualties of War[1]) est un film américain réalisé par Brian De Palma, sorti en 1989.

Le film s'inspire d'une histoire vraie que relate le roman Casualties of War de Daniel Lang. En 1966, des soldats américains kidnappent, violent et tuent une Vietnamienne. En 1972, Elia Kazan imagine la suite de cette histoire dans le film Les Visiteurs : deux des soldats dénoncés retrouvent Eriksson qui vit dans une ferme isolée avec sa femme et s'installent chez lui. Brian De Palma appartient à une génération de cinéastes qui étaient étudiants lors de la guerre du Viêt Nam. La première guerre télévisée a déversé un flot d'image qui a influencé leur imaginaire. Le film s'intéresse beaucoup à la façon de filmer cette violence.[pas clair] On a notamment reproché au cinéaste de filmer la guerre comme ses thrillers, exercices de styles hitchcockien.

Sommaire

Résumé

C'est l'été, il fait une chaleur écrasante. Dans un métro, un homme nommé Eriksson dévisage une jeune asiatique. Il s'endort. Les bombes pleuvent. C'est la guerre. Le soldat Eriksson court. Soudain le sol s'effondre sous ses pieds. Eriksonn est immobilisé jusqu'à la taille, les pieds coincés dans une galerie de Viêt Công. Un soldat ennemi y rampe se dirigeant droit vers l'américain le couteau entre les dents. Le sergent Meserve sauve sa recrue in-extremis. Peu après, après que son meilleur ami est tombé sous les balles des Vietnamiens, Meserve ordonne un raid punitif sur un village. Lui et sa troupe enlèvent une jeune femme dans le but de la violer. Mais Eriksson refuse et s'oppose au reste de la troupe. Le viol collectif a lieu tout de même. Eriksson soigne la jeune femme mais Meserve est décidé à effacer ses traces et l'assassine peu après. De retour à la base, Eriksson se confie à un camarade d'une autre troupe. Ses compagnons essaient alors de le tuer. Échappant de justesse à la mort, Eriksson se confie à l'aumônier. Meserve et les autres passent en cour martiale. Erikkson subit l'opprobre de sa hiérarchie. Eriksson se réveille dans le bus du début. La jeune asiatique descend. Eriksson la suit et essaie de lui parler. Elle répond « Vous avez fait un cauchemar mais c'est terminé maintenant ».

Fiche technique

  • Titre français : Outrages
  • Titre original : Casualties of War
  • Titre québécois : Victimes du Vietnam[2]
  • Réalisation : Brian De Palma
  • Scénario : David Rabe d'après le livre de Daniel Lang
  • Production : Fred C. Caruso et Art Linson
  • Société de production : Columbia Pictures
  • Musique : Ennio Morricone
  • Photographie : Stephen H. Burum
  • Montage : Bill Pankow
  • Décors : Wolf Kroeger
  • Costumes : Richard Bruno
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Format : Couleurs
  • Genre : guerre, drame
  • Durée : 113 minutes
Version longue : 121 minutes
  • Date de sortie :[2]
Drapeau des États-Unis États-Unis : 18 août 1989
Drapeau de France France : 10 janvier 1990
  • Film interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en France

Distribution

Distinctions

Récompense

  • Political Film Society 1990 : prix de la paix[3]

Nominations

Autour du film

  • Le film a été principalement tourné en Thaïlande[4]. La scène du pont a été tournée à Kanchanaburi, au même endroit où a eu lieu le tournage du film Le Pont de la rivière Kwai. La scène du train a eu lieu à San Francisco.
  • Le film a coûté environ 25 500 000 $ et en a rapporté 18 671 317 $[5]. En France, le film a réuni plus de 346 000 entrées.
  • Dans une scène de combat du film, on voit Eriksson tirer au M79 sur une grenade à main lancée par un soldat Vietcong et la faire exploser en vol. Cette action a réellement eue lieu !
  • Outrages marque les débuts au cinéma de John C. Reilly.

Voir aussi

Articles connexes

  • The incident on Hill 192 (en)

Liens externes

Notes et références

  1. Le titre original du film signifie littéralement « dommages de guerre »
  2. a et b Titres et dates de sortie - Internet Movie Database
  3. (en) Awards - Internet Movie Database
  4. Lieux de tournage - Internet Movie Database
  5. (en) Box office - Box Office Mojo

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Outrages de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • outrages — out·rage || aÊŠtreɪdÊ’ n. violation of the accepted standards of decency, atrocity, offense; response of great rage to an offense v. violate accepted standards of decency; commit an atrocity; offend; incite a response of great rage with an… …   English contemporary dictionary

  • Committee on Alleged German Outrages — The Committee on Alleged German Outrages, often called the Bryce Committee after its chair, Viscount James Bryce (1838 1922), is best known for producing the Report of the Committee on Alleged German Outrages published on May 12, 1915. The report …   Wikipedia

  • Monnè, outrages et défis — Auteur Ahmadou Kourouma Genre Roman Pays d origine  Cote d Ivoire !Côte d Ivoire …   Wikipédia en Français

  • Les Premiers outrages — est un film français réalisé par Jean Gourguet en 1955. Sommaire 1 Résumé 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Lien externe …   Wikipédia en Français

  • Sheffield Outrages — Sheffield s early success in steel production had involved long working hours, in desperately unpleasant conditions which offered little or no safety protection. [http://www.gutenberg.org/etext/17306| The Condition of the Working Class in England …   Wikipedia

  • The Bryce Report on Alleged German Outrages — Der Bryce Report oder The Bryce Report on Alleged German Outrages des britischen War Propaganda Bureau (WPB) schilderte die Gräueltaten der deutschen Armee im neutralen Belgien während des Ersten Weltkrieges. Er wurde vom Committee of Alleged… …   Deutsch Wikipedia

  • Les Premiers Outrages — est un film français réalisé par Jean Gourguet en 1955. Sommaire 1 Résumé 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Lien externe …   Wikipédia en Français

  • Monnè, outrages et defis —   Country  Côte d Ivoire …   Wikipedia

  • Derniers outrages — ● Derniers outrages injure la plus grave qu on puisse faire …   Encyclopédie Universelle

  • Faire subir les derniers outrages à une femme — ● Faire subir les derniers outrages à une femme la violer …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.