Arcticidae

Arctica islandica

Comment lire une taxobox
Arctica islandica
 Arctica islandica, cyprine ou quahog nordique.
Arctica islandica, cyprine ou quahog nordique.
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Mollusca
Classe Bivalvia
Ordre Veneroida
Super-famille Arcticoidea
Famille
Arcticidae
Newton, 1891
Genre
Arctica
Schumacher, 1817
Nom binominal
Arctica islandica
(Linnaeus, 1767)
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Arctica islandica ou Cyprine (en France) ou quahog nordique (au Canada), est une espèce de mollusque bivalve marin vivant dans l'océan Atlantique nord.

En 2006 et 2007, des espèces distinctes ont été collectées sur les côtes islandaises, et on a déterminé plus tard qu'elles étaient âgés de plus de 400 ans, faisant d'Arctica islandica l'espèce animale la plus âgée jamais découverte, loin devant la tortue des Galapagos (175 ans pour la plus vieille) ou la baleine boréale (130 ans)[1].

Sommaire

Longévité

En octobre 2007, des chercheurs de l'université de Bangor dans le Pays de Galles ont déterminé qu'un quahog nordique retrouvé sur les côtes de l'Islande était âgé de 405 à 410 ans, en se basant sur la technique de la sclérochronologie, permettant d'estimer l'âge d'un coquillage par le décompte du nombre de stries de croissance sur sa coquille. Il y avait 405 lignes, mesurant 0.1 millimètres de largeur, ce qui correspond à un âge d'environ 405 ans. Ce qui en fait l'animal le plus âgé jamais enregistré.

Le coquillage a été surnommé "Ming" d'après la dynastie Ming, qui régnait lorsque le coquillage est né[2],[3]. Les chercheurs ne savent pas combien de temps le coquillage aurait pu vivre s'il était resté au fond de la mer[4].

Voir aussi

  • Adwaita (vers 1750 – 23 mars 2006) : tortue géante des Seychelles qui aurait vécu plus de 250 ans.
  • Tu'i Malila (1773 ou 1777 – 1965) : tortue étoilée de Madagascar morte à environ 190 ans.
  • Harriet la tortue (vers 1830 - 23 juin 2006) : tortue géante des Galapagos morte à environ 175 ans.

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Arctica islandica ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arcticidae de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arcticidae — Taxobox name = Arcticidae image width = 200px image caption = Arctica islandica regnum = Animalia subregnum = Metazoa branch = Bilateria phylum = Mollusca classis = Bivalvia subclassis = Heterodonta ordo = Veneroida superfamilia = Arcticoidea… …   Wikipedia

  • Arctica islandica — Ocean quahog A shell of Arctica islandica with the valves separated Scientific classification Kingdom …   Wikipedia

  • Arctica islandica — Islandmuschel Islandmuschel Systematik Überordnung: Heterodonta Ordnung …   Deutsch Wikipedia

  • Cyprina — Islandmuschel Islandmuschel Systematik Überordnung: Heterodonta Ordnung …   Deutsch Wikipedia

  • Cyprina islandica — Islandmuschel Islandmuschel Systematik Überordnung: Heterodonta Ordnung …   Deutsch Wikipedia

  • Islandmuschel — Systematik Überordnung: Heterodonta Ordnung: Veneroida …   Deutsch Wikipedia

  • Отряд Настоящие пластинчатожаберные (Eulamellibranchia) —          К отряду настоящих пластинчатожаберных моллюсков относится наибольшее число видов, которые обитают как в морских, так и в пресных и солоноватых водах. Встречаются во всех морях и в океанах на самых различных глубинах от приливо отливной… …   Биологическая энциклопедия

  • London Clay — Formation Stratigraphic range: Ypresian London Clay at Reculver Type Formation …   Wikipedia

  • Veneroida — Taxobox name = Veneroida image width = 200px image caption = Empty cockle shell, family Cardiidae regnum = Animalia phylum = Mollusca classis = Bivalvia subclassis = Heterodonta ordo = Veneroida subdivision ranks = Families subdivision = See text …   Wikipedia

  • Systematik der Muscheln — Die Systematik der Muscheln beruht auf Form und Funktion der Kiemen, des Schlosses und der Muskelabdrücke. Aktuelle phylogenetische Systematiken beziehen molekularbiologische und fossile Daten mit ein. Die Systematik der Muscheln wurde in den… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”