Archtiecte paysagiste

Architecte paysagiste

Un architecte paysagiste est une personne capable de créer du sens à un lieu, à un espace naturel et/ou artificiel.

L'architecte paysagiste, développe un paysage, en lui donnant un intérêt, donc en y construisant. L'architecte paysagiste peut tout aussi bien réaliser les plans d'un jardin public tout comme il peut réaliser les plans d'un paysage urbain ou d'une construction publique et/ou privé. Il est, entre autres, chargé de réaliser des plans afin que le paysage soit captivant. Selon les contrats, les objectif sont totalement différents. S'il s'agit d'un paysage touristique, il fera le nécessaire afin que le paysage donne envie. S'il s'agit d'un paysage relaxant et calme, il fera le nécessaire afin d'obtenir un jardin public, sans rien d'autre que de la végétation et quelques fontaines et statues. Cet exemple est, bien sûr, très bref.

Le paysagiste est une personne qui crée dans le domaine du paysage, c'est un artiste!!!

Le jardinier ou l’entrepreneur d’espaces verts est celui qui met en œuvre les travaux dans un jardin.

Sommaire

Essai de définition relative

En France, l'Architecte Paysagiste est obligatoirement titulaire d'un diplôme d'Architecte qui peut être complété d'un diplôme de niveau Bac+3 ou Bac+5 qui peut être reconnu par l'Association Belge des Architectes de Jardins et des Architectes Paysagistes le cas échéant. En effet, le titre d'Architecte, en France, étant règlementé par la Loi comme dans la majorité des pays, celui-ci porte le nom de Paysagiste et/ou de Paysagiste DPLG si il est titulaire du DPLG (Diplômé Par Le Gouvernement), et d'ArchitectePaysagiste DPLG si il est titulaire d'un double diplôme.

La spécificité de l'architecte paysagiste par rapport aux autres professions se situe ainsi :

  • vis-à-vis de l'environnementaliste : dans son aptitude à intégrer la dimension subjective, culturelle et sociale du paysage, et à mettre en œuvre sa propre créativité.
  • vis-à-vis de l'architecte : dans son aptitude à intégrer non seulement le végétal, mais plus généralement la complexité, l'évolution et l'incertitude d'un milieu vivant, du jardin au territoire, de la ville à la campagne.
  • vis-à-vis de l'urbaniste : dans une culture et une histoire professionnelle qui prend son origine entre la ville, campagne et nature ; dans son aptitude à faire du site le guide du projet (et non, à l'inverse, à imposer un projet sur un site), à privilégier les relations entre les objets (et non à traiter les objets pour leur individualité propre), à traiter les articulations et préserver des espaces vides, et plus généralement à reconquérir les espaces déstructurés.

Complémentaire et partenaire de l'écologue et de l'architecte, partageant des savoir-faire avec l'un ou l'autre, l'architecte paysagiste ne se confond pour autant ni avec l'un ni avec l'autre, c'est un spécialité spécifique 'à la Française'. Si l'architecte travaille sur un projet défini, l'architecte paysagiste, comme l'écologue, gère un processus qui n'est que partiellement déterminé. L'écologue est un géographe, un ingénieur, un scientifique, l'architecte paysagiste est un créateur. Il est de plus en plus également considéré comme un médiateur et un pédagogue, dans le sens où son action est révélatrice de la réalité inhérente et des modes de perceptions de notre environnement.

Histoire de la profession

Voir l'historique dans Architecture du paysage.

Cette profession « touche-à-tout » reste encore difficile à cerner pour deux raisons : d'une part du fait même de son interdisciplinarité ; d'autre part à cause de l'absence de réglementation sur le sujet. Contrairement à la profession d'architecte, la profession d'architecte paysagiste n'est pas reconnue juridiquement, et n'est donc soumise à aucune appellation stricte.[réf. nécessaire] Depuis le XXe siècle, l'ingénieur paysagiste travaille surtout au sein d'agences de paysage et réalise aussi bien des études que des missions de conception et de réalisation d'aménagement paysagers.

Les paysagistes aujourd'hui

Les architectes paysagistes contribuent dans la pratique de sa profession, au développement durable à travers une démarche triple :

  1. Une analyse pluridisciplinaire du contexte : grâce à la mise en relation d'informations scientifiques, techniques et culturelles de plusieurs domaines, l'architecte paysagiste obtient une image « multicouche » de la réalité d'un espace ou d'un territoire.
  2. Une action pédagogique : en représentant cette réalité sous une forme compréhensible par le grand public, il communique sa vision des paysages, des territoires et des milieux de vie de manière à en faire saisir les modes et les dynamiques d'évolution, les avantages et problèmes à venir si cette évolution se poursuit, les enjeux concernant la maîtrise de cette évolution.
  3. Une action créative : en concevant et en organisant la mise en œuvre de nouveaux espaces à construire et/ou en participant à l'établissement de plans de gestions des espaces existants de manière à accroître l'équilibre et la diversité de l'environnement.

Écoles pour devenir paysagiste

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

En France

Fédérations internationales

Autres sites

  • Portail du travail et des métiers Portail du travail et des métiers
  • Portail du jardinage et de l'horticulture Portail du jardinage et de l'horticulture
Ce document provient de « Architecte paysagiste ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Archtiecte paysagiste de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”