Archivo de Indias

Archives générales des Indes

La Cathédrale, l'Alcázar
et l'Archivo de Indias de Séville
 1
Patrimoine mondial de l’UNESCO
Vue générale des Archives des Indes et de la Cathédrale

Vue générale des Archives des Indes et de la Cathédrale

Latitude
Longitude
37° 23′ 01.8″ Nord
       5° 59′ 29.6″ Ouest
/ 37.383833, -5.991556
Pays Espagne Espagne
Type Culturel
Critères i, ii, iii, vi
Subdivision Andalousie Andalousie
Séville Séville
No  identification (ID) 383
Région 2 Europe et Amérique du nord
Année d’inscription 1987 (11e session)

1 Descriptif officiel (UNESCO)
2 Classification UNESCO

World Heritage Emblem.svg
Documentation du modèle

Les Archives générales des Indes sont nées en 1785 de la volonté de Charles III d'Espagne de centraliser en un lieu unique les documents relatifs aux colonies espagnoles, sans doute avec l'arrière-pensée de favoriser l'écriture d'une histoire de la colonisation qui contredise la légende noire répandue à ce sujet dans plusieurs pays européens, par exemple en France avec l'Histoire des deux Indes de l'abbé Raynal. Ces fonds étaient auparavant répartis entre les Archives générales de Simancas, proches de la saturation, Cadix et Séville. José de Galvez y Gallardo, secrétaire des Indes, fut chargé de mener à bien le projet, avec l'aide de l'historien Juan Bautista Muñoz, premier cosmographe des Indes.

Historique

La Casa Lonja de Mercaderes de Séville, construite sous le règne de Philippe II entre 1584 et 1598 par Juan de Mijares sur les plans de Juan de Herrera, fut choisie pour abriter la nouvelle institution.

En octobre 1785, les premiers documents arrivèrent, en provenance de Simancas. La date de 1760 fut choisie comme séparation entre ce qui serait envoyé à Séville pour y être conservé et ce qui resterait dans les administrations comme archives courantes.

Les principaux fonds

Les archives occupent plus de neuf kilomètres linéaires. Les fonds les plus importants en volume sont ceux du Conseil des Indes, de la Casa de Contratación, des Secrétariats d'État ayant eu à connaître, à partir du XVIIIe, des affaires coloniales, de la Compagnie royale de La Havane et de la chambre d'outre-mer du Tribunal des comptes.

Seuls quelques documents viennent directement des organismes coloniaux (Capitainerie générale de Cuba XVIIIe ‑ XIXe siècles siècle rapatriée suite à la guerre hispano-américaine) ou de particuliers ayant joué un rôle dans l'administration coloniale, comme le duc de Veragua, descendant direct de Christophe Colomb, le général Polivieja, un des derniers capitaines généraux des Philippines ou le vice-roi du Pérou Abascal.

Les Archives générales des Indes possèdent les fonds d'archives les plus importants sur l'histoire politique, économique, culturelle et sociale de l'ancien empire colonial espagnol. Elle conservent des autographes de Christophe Colomb, de Magellan, de Vasco Nuñez de Balboa, de Pizarro et de Cortés.

Lien externe

  • Portail des sciences de l’information et des bibliothèques Portail des sciences de l’information et des bibliothèques
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
Ce document provient de « Archives g%C3%A9n%C3%A9rales des Indes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Archivo de Indias de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Archivo de Indias — Datei:Archivo de Indias 002.jpg Blick auf das Indienarchiv in Sevilla Das Archivo General de Indias (deutsch kurz „Indienarchiv“) ist ein Zentralarchiv des spanischen Staates, das Dokumente mit Bezug zum spanischen Kolonialreich (also Spanisch… …   Deutsch Wikipedia

  • Genteel-Home Archivo de Indias — (Севилья,Испания) Категория отеля: Адрес: Miguel Mañara, 14, Старый …   Каталог отелей

  • Archivo General de Indias — Saltar a navegación, búsqueda Catedral, Alcázar y Archivo de Indias en Sevilla1 …   Wikipedia Español

  • Archivo de documentos — Saltar a navegación, búsqueda Se llama archivo a los depósitos oficiales de documentos públicos y privados. En otro tiempo, se llamaron chartarium, scrinium, tabularium. Consta su existencia en el antiguo Egipto, en Asiria, en Grecia y en Roma y… …   Wikipedia Español

  • Archivo General de Indias — Infobox World Heritage Site WHS = Cathedral, Alcázar and Archivo de Indias in Seville State Party = ESP Type = Cultural Criteria = i, ii, iii, vi ID = 383 Region = Europe and North America Year = 1987 Session = 11th Link =… …   Wikipedia

  • Archivo General de Indias — Archives générales des Indes La Cathédrale, l Alcázar et l Archivo de Indias de Séville 1 Patrimoine mondial de l’UNESCO Vue générale des Archives des Indes et de la Cathédrale …   Wikipédia en Français

  • Archivo General de Indias — Blick auf das Indienarchiv in Sevilla Das Archivo General de Indias (deutsch kurz „Indienarchiv“) ist ein Zentralarchiv des spanischen Staates, das Dokumente mit Bezug zum spanischen Kolonialreich (also Spanisch Amerika und die Philippinen)… …   Deutsch Wikipedia

  • Archivo General de Indias — El Archivo General de Indias nace en 1785 por deseo del rey Carlos III, con el objetivo de centralizar en un único lugar la documentación referente a las colonias españolas hasta entonces dispersa en diversos archivos: Simancas, Cádiz y Sevilla.… …   Enciclopedia Universal

  • Archivo General de Indias — Archivo General de Ịndias   [ar tʃivo xɛnɛ ral ], spanisches Archiv, 1781 von Karl III. in Sevilla gegründet, enthält die gesamte Dokumentation des spanischen Kolonialreichs in Amerika …   Universal-Lexikon

  • Flota de Indias — Saltar a navegación, búsqueda Imagen de la Sevilla del siglo XVI …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”