Archives nationales françaises

Archives nationales (France)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Archives nationales (homonymie).
Hôtel de Soubise

En France, les Archives nationales conservent les archives des organes centraux de l’État, exception faite des archives de la Défense et des Affaires étrangères car ces deux ministères ont leurs propres services d'archives, nommés respectivement Service historique de la défense et Archives diplomatiques. Les archives des services déconcentrés de l'État sont conservées par les Archives départementales.

Les Archives nationales dépendent de la direction des archives de France, au ministère de la Culture. Depuis le 1er janvier 2007, elles se divisent en trois services à compétence nationale : les Archives nationales proprement dites, les Archives nationales d'outre-mer et les Archives nationales du monde du travail

Sommaire

L'organisation des Archives nationales

Entrée du Site de Paris

Site de Paris

Situé depuis 1808 dans un ensemble comprenant l'hôtel de Soubise, plusieurs hôtels particuliers contigus et l'hôtel de Rohan dans le quartier du Marais à Paris, il regroupe les archives des organes centraux de l'État antérieures à 1958, le Minutier central des notaires parisiens et des documents d'origine privée. Il abrite également le Musée de l'Histoire de France. Il est souvent encore désigné par son ancien nom de Centre historique des Archives nationales.

La consultation des documents d'effectue au CARAN, 11 rue des Quatre-Fils.

Site de Fontainebleau

Depuis 1969, le site, ancien Centre des archives contemporaines conserve des documents majoritairement postérieurs à 1958.

Historique

Quand la Cité interministérielle des archives est mise en place, il s'agit, à l'instar de ce qu'ont réalisé d'autres pays (Royaume Uni, États-Unis), d'accueillir en masse les versements des administrations centrales de l'État pour amplifier les actions entreprises depuis les années 1950 avec l'installation de Missions des Archives nationales auprès des différents ministères.

Grâce à l'importante capacité de stockage mise en service, les Missions se multiplient et accélèrent la récupération des archives dans les ministères. L'idée est de débarrasser systématiquement les bureaux administratifs des documents qui n'ont plus d'intérêt quotidien mais une utilité épisodique pour les garder à la disposition des services producteurs dans des conditions de conservation et de gestion appropriées, puis d'éliminer à terme, aussi rationnellement que possible, les éléments dépourvus de valeur tandis que les éléments jugés de conservation durable seraient dotés des instruments de recherche nécessaires à la mise à disposition du public.

Cette politique vise au rapprochement entre institutions d'archives et services administratifs et suppose une participation financière des administrations au fonctionnement de cette Cité interministérielle. Cette contribution n'ayant finalement pas été obtenue, l'idée d'un dépôt de préarchivage est progressivement abandonnée au profit d'un centre conservant des archives définitives dans le prolongement chronologique du Site de Paris.

Devenu en 1986 le Centre des archives contemporaines, le dépôt de Fontainebleau porte désormais l'accent sur la constitution de fonds contemporains prenant la suite de ceux conservés à Paris en employant toutefois des méthodes adaptées aux volumes en cause ainsi qu'à la présence de relais (les Missions des Archives nationales) auprès des services versants.

Fonctionnement

Dans la perspective de leur mise à disposition du public dès leur arrivée au Centre, les documents sont traités dans les ministères et systématiquement dotés de répertoires. Une collection de ces répertoires est constituée pour présentation tant au Centre qu'au Centre d'accueil et de recherches des Archives nationales (CARAN). Une base de données documentaire PRIAM3, qui s'appuie sur un thésaurus commun à tous les ministères, est lancée pour y décrire tous les versements et fournir un accès aisé à l'ensemble des fonds. Enfin, la consultation des archives du Centre, jusqu'alors possible par déplacement vers le CARAN, est limitée à Fontainebleau à partir du 1er janvier 1996 dans la salle de lecture réaménagée à cet effet.


Centre national du microfilm et de la numérisation

Situé à Saint-Gilles-du-Gard (Gard), dans le château d'Espeyran, depuis 1973, il conserve des microformes originales des documents conservés dans les autres centres (nationaux ou territoriaux). Il est également chargé de la numérisation des archives.

Le futur site de Pierrefitte-sur-Seine

L'édification d'un nouveau centre des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, a été décidée en 2004. Il sera dédié aux archives contemporaines et accueillera 60 kilomètres linéaires provenant du Centre historique des Archives nationales et 120 kilomètres linéaires provenant du Centre des archives contemporaines, ce qui permettra de remédier à la saturation de ces deux centres. Il sera construit par l'architecte italien Massimiliano Fuksas.

Instruments de recherches et Bases de données

Avant tout déplacement, il est indispensable de consulter les instruments de recherches et bases de données que les Archives nationales mettent à la disposition du public sur internet (tapez instruments de recherches):

  • FONDS PUBLICS de L'ANCIEN REGIME
  • FONDS PUBLICS POSTERIEURS A 1789, et d'autres....

(Ces inventaires sont aussi consultables dans certaines bibliothèques et aux archives départementales sous forme d'ouvrages)


  • ARCADE : achat d’œuvres d’art par l’État, 1800-1939 (interrogation sous Mistral)
  • LEONORE : dossiers de titulaires de la Légion d’Honneur, 1800-1954 (interrogation sous Mistral)
  • NAT : dossiers de naturalisations, de changements de noms, de titres, 1814-1853 (interrogation en texte intégral)
  • PROF : provisions d'offices, 1720-1755 (interrogation en texte intégral)
  • ETANOT : notaires de Paris et leurs archives, des origines à nos jours
  • ARNO : actes du Minutier central, années 1551, 1751, 1761 et 1851 (interrogation en texte intégral)
  • ARCHIM : banque d'images numériques
  • EGERIE : index de l’État général des fonds (interrogation sous Mistral).
  • PRIAM3 : état des versements effectués à Fontainebleau (majoritairement, archives postérieures à 1958).

Penser aussi, pour le XXe siècle, aux états des fonds versés ou déposés aux Archives nationales par :

Bibliographie

  • Lucie Favier, René Rémond (préf.), La mémoire de l'État : histoire des Archives nationales, Fayard, Paris, 2004. (ISBN 2-213-61758-9)
  • Jean Favier, Les Archives : détails et classification des fonds en France, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », no 805, Paris.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail des sciences de l’information et des bibliothèques Portail des sciences de l’information et des bibliothèques
Ce document provient de « Archives nationales (France) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Archives nationales françaises de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Archives nationales (France) — Pour les articles homonymes, voir Archives nationales (homonymie). Archives nationales Entrée du site de Paris : l Hôtel de Soubise …   Wikipédia en Français

  • Archives nationales du Sénégal — Les Archives nationales du Sénégal (ANS) sont les archives nationales de la République du Sénégal. Leur siège se trouve à Dakar. Sommaire 1 Histoire 2 Organisation 3 Collections 4 …   Wikipédia en Français

  • Archives nationales d'outre-mer — Les Archives nationales d outre mer (alias ANOM), nouvelle dénomination depuis le 2 janvier 2007 du Centre des archives d outre mer, sont un service d archives public relevant de la direction des archives de France au ministère de la Culture qui… …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Archives nationales — Dans la France médiévale et moderne, les institutions ecclésiastiques, communales, seigneuriales puis royales se sont efforcées de conserver leurs archives. Au cours du XVIIe, la monarchie française tente de centraliser les papiers des principaux …   Wikipédia en Français

  • Liste des dirigeants des Archives nationales et des Archives de France — Au cours de l histoire, les dirigeants des Archives nationales et des Archives de France ont porté des titres différents : Garde général des archives du Royaume, Garde général des archives de l Empire, Directeurs. C est en 1897 que le… …   Wikipédia en Français

  • Archives Départementales De La Réunion — 20°53′21.50″S 55°27′55.00″E / 20.8893056, 55.4652778 Les arch …   Wikipédia en Français

  • Archives Publiques En France — Les archives publiques sont l ensemble des archives produites, reçues ou traitées par toute personne, physique ou morale, exerçant une mission de service public ou tout service ou organisme public. Elles sont conservées par leurs administrations… …   Wikipédia en Français

  • Archives departementales de La Reunion — Archives départementales de La Réunion 20°53′21.50″S 55°27′55.00″E / 20.8893056, 55.4652778 Les arch …   Wikipédia en Français

  • Archives départementales de la Réunion — 20°53′21.50″S 55°27′55.00″E / 20.8893056, 55.4652778 Les arch …   Wikipédia en Français

  • Archives départementales de la réunion — 20°53′21.50″S 55°27′55.00″E / 20.8893056, 55.4652778 Les arch …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”