Archives départementales de La Réunion

20°53′21.50″S 55°27′55.00″E / -20.8893056, 55.4652778

Le bâtiment des Archives départementales de La Réunion, à Saint-Denis.

Sommaire

Présentation

Les archives départementales de La Réunion sont le service du Conseil général de La Réunion chargé de la conservation, de l'accroissement, et de la mise à la disposition du public des archives publiques et privées produites sur le territoire du département d'outre-mer français de La Réunion (depuis le premier peuplement de l'île jusqu'à nos jours).

Le département est en France le niveau territorial choisi pour la conservation des archives publiques et privées, afin de ménager un accès convenable aux archives pour le public et les institutions utilisatrices. Cette compétence territoriale est inscrite dans la loi :

L'expression « Archives départementales » désigne aussi le bâtiment où les archives sont conservées et peuvent être consultées (4, rue Marcel-Pagnol, 97490, Champ Fleuri Sainte-Clotilde)

Histoire

Longtemps confiées à la garde de l'inspecteur colonial en vue de l'analyse et du contrôle des dépenses de la colonie, les archives réunionnaises ont été constituées en service départemental d'archives en 1946, lors de l'érection de la colonie en département d'outremer. Le premier conservateur nommé à leur tête est Yves Pérotin, archiviste-paléographe, diplômé de l'École des chartes, qui structure l'institution et rédige à partir de son expérience réunionnaise le premier manuel d'archivistique tropicale en français.

Dates principales
  • 1946 : Création des archives départementales de La Réunion, auprès du préfet de La Réunion. Remise des archives anciennes autrefois confiées à l'inspecteur colonial.
  • 1974 : Inauguration du bâtiment des archives départementales à Saint-Denis, rue Hippolyte-Foucque, à proximité de l'université de La Réunion, actuellement propriété du CROUS.
  • 1er janvier 1986 : Décentralisation des archives départementales, qui passent sous la tutelle du département. Avec les bibliothèques départementales de prêt, il s'agit du seul cas de décentralisation culturelle enregistré à l'époque : ces deux services viennent constituer des compétences obligatoires des départements en matière culturelle (lecture publique et conservation des archives publiques et privées). Le directeur des archives départementales conserve l'exercice des missions d'État (contrôle scientifique et technique sur les archives publiques de l'État et des collectivités locales dans tout le département).
  • 10 septembre 2001 : Ouverture au public du nouveau bâtiment des archives départementales à Champ-Fleuri (Saint-Denis), construit de 1999 à 2000.
Liste des directeurs

Les services d'archives départementaux sont dirigés par des conservateurs du patrimoine (Ministère de la culture et de la communication), en application des dispositions du Code du patrimoine, Livre II, art. L 212-9. Ils sont diplômés de l'Ecole nationale des chartes (archiviste-paléographe).

  • Yves Pérotin † (1952-1958)
  • André Scherer † (1958-1976)
  • Michel Chabin (1976-1982)
  • Marie-Claude Buxtorf (1982-1984)
  • Annie Lafforgue (1984-juillet 1989)
  • Benoît Jullien (juillet 1989-juillet 2001)
  • Nadine Rouayroux (depuis le 16 décembre 2001)

Fonds d’archives et documents conservés

Généralités

Comprenant les archives des services de la Compagnie des Indes établis à l'île Bourbon (jusqu'en 1764), celles des administrations royales jusqu'à la Révolution (intendance, gouverneur, notaires, tribunaux, etc,), celles des administrations révolutionnaires et impériales, celles des différents conseils et institutions de la colonie (dont le très important fonds du gouverneur de La Réunion jusqu'en 1946), et les fonds d'archives des administrations publiques jusqu'à nos jours, les fonds des archives départementales de La Réunion possèdent un intérêt historique allant largement au-delà du cadre géographique du département chef-lieu de région qui constitue sa compétence territoriale.

Les Archives départementales de La Réunion conservent également de nombreux fonds d'archives privées (archives familiales, compagnies sucrières, Rotary, Banque de la Réunion, Chemin de fer de La Réunion, etc.), une bibliothèque historique et administrative (La Réunion et océan Indien), des collections de presse de référence (périodiques publiés à La Réunion) et de riches collections iconographiques (La Réunion, océan Indien, côte d'Afrique, canal de Suez, Messageries maritimes, Nouvelle-Calédonie).

Principaux fonds

Les dossiers et documents d'archives ne sont pas classés par sujet, mais répartis suivant le cadre de classement des Archives départementales, dans différentes séries en fonction de leur provenance (principe du respect des fonds d'archives) ou de leur support. Le cadre de classement des archives départementales est un outil de majeur de travail : il permet à la fois de répartir les archives par grands ensembles cohérents et de formuler la référence officielle que vont porter documents et dossiers (C°+ numéro de boîte pour le fonds de la Compagnie des Indes ; 4 J 1 pour la première liasse du fonds Joseph Hubert, et.). Ce cadre de classement est appliqué dans tous les services d'archives départementaux et fournit un repère commode au public. Il est constitué de subdivisions nommées "séries" (ex. série M : Archives du gouverneur et de ses services) et "sous-séries" (ex. Sous-série 1 M : Administration générale de la colonie)

Archives publiques antérieures à 1946

  • A : sans objet (série non constituée). Voir série C°.
  • B : sans objet (série non constituée). Voir série C°.
  • BL (série non réglementaire) : Archives judiciaires, essentiellement procédures en vrac (XVIIe ‑ XIXe siècle)
  • C° : Fonds de la Compagnie des Indes, 1665-1767
  • C : Fonds de la période Royale, 1767-1789
  • D : sans objet (série non constituée)
  • E : Féodalité, communes, bourgeoisie, familles, notaires
  • 3 E: Minutes et archives notariales, XVIIe ‑ XIXe siècle (toutes périodes)
  • 4 E: Registres d'état civil
  • F : sans objet (série non constituée)
  • G : sans objet (série non constituée)
  • H : sans objet (série non constituée)
  • K : Lois et actes du pouvoir central, 1789-1947, arrêtés et décisions des gouverneurs, archives des conseils, 1815-1947
  • L : Révolution, Empire, Régime anglais, 1789-1815
  • M : Fonds du gouverneur de La Réunion (administration générale et économie, 1815-1946)
  • N : Administration et comptabilité coloniale
  • O : Administration et comptabilité communales, vicinalité, dons et legs
  • P : Finances. Cadastre. Postes. Établissements de crédit
  • Q : Domaines. Enregistrement. Hypothèques
  • R : Affaires militaires, organismes de temps de guerre
  • S : Travaux publics, chemin de fer, ports, inscription maritime
  • T : Instruction publique
  • U : Juridictions (1815-1958). N.B. Seulement tribunal de Grande Instance et Cour d'Appel de Saint-Denis
  • V : Cultes (1815-1946)
  • X : Administration hospitalière, bureaux de bienfaisance, assistance et prévoyance sociale
  • Y : Administrations pénitentiaires
  • Z : sans objet (série non constituée)

Archives publiques postérieures à 1946

  • W : Série continue accueillant les archives publiques de toute provenance postérieures à 1946 (ou 1958 pour les documents judiciaires de la série U). Les instruments de recherche mis à disposition du public sont présentés par administration productrice des archives. Un état des versements par administration est également mis à disposition du public et régulièrement actualisé au fur et à mesure que de nouveaux documents entrent aux Archives départementales (une cinquantaine d'entrées par an, environ 300 mètres linéaires de dossiers).

Archives publiques déposées

  • EDt : Archives communales déposées aux archives départementales de La Réunion
  • HDt : sans objet (série non constituée)

Archives d'origine privée

  • J  : Fonds et pièces isolées (dans l'ordre des acquisitions, 1 J), fonds privés divers (dans l'ordre d'arrivée, 2 J et suivants), notamment :
  • 2 J : Fonds J. B. Richard (affaires malgaches, 1862-1863, 1883 et 1895-1896)
  • 3 J : Collection Gilles François Crestien, notaire de Saint-Paul, érudit local (dont Fonds Emile Grimaud, caricaturiste, XIXe). Les dessins de Grimaud ont été donnés au musée Léon-Dierx en 1911.
  • 4 J : Fonds Joseph Hubert, botaniste et naturaliste (1747-1825)
  • 5 J : Fonds de l'ingénieur chimiste Joseph Martial Wetzell (Arras, 1794-Saint-Denis, 1857)
  • 6 J : Fonds Émile Trouette, historien
  • 7 J : Fonds Marius et Ary Leblond (archives ; éditions cotés en LEB)
  • 8 J : Collection des mémoires et thèses non imprimés d’étudiants remis aux Archives départementales de La Réunion
  • 9 J : Collection de documents historiques donnée au Département de La Réunion par l’Association pour le développement des musées d’outre-mer (ADEMOM)
  • 10 J : Fonds des notaires de l’île Maurice
  • 11 J : Fonds de la Compagnie française de sucrerie (CFS), héritière du Crédit foncier colonial (années 1930-1977)
  • 12 J : Fonds Marius Rubellin (1863-1940), introducteur du cinématographe à La Réunion (1889, 1897-1898)
  • 13 J : Fonds Pipon Adam, société commerciale de l’île Maurice
  • 14 J : Fonds de la Ligue réunionnaise de football
  • 15 J : Fonds Zadvat, entreprise de commerce
  • 16 J : Fonds Marcel Bourgeret, expert judiciaire (XXe)
  • 17 J : Fonds du Mémorial de La Réunion (dossier d’édition du Mémorial).
  • 18 J : Fonds de la SEGEFOM, entreprise de travaux publics à La Réunion
  • 19 J : Fonds Jean Poirier ("Archives orales réunionnaises")
  • 20 J : Collection des monographies de l’École Normale
  • 21 J : Collection des monographies d’entreprises (mémoires de stages d’étudiants de l’Ecole supérieure de commerce)
  • 22 J : Fonds Venner de Sigoyer (archives Bernardy de Sigoyer, branche du 6e enfant de Pierre Amable de Bernardy de Sigoyer)
  • 23 J : Fonds de l’avoué Sauger
  • 24 J : Fonds des Messageries maritimes (délégation réunionnaise), années 1860-1970.
  • 26 J : Fonds Jean Joseph et Amédée Patu de Rosemond, premiers illustrateurs de l'Île Bourbon, (1798-1844)
  • 27 J : Fonds de l’architecte réunionnais Jean Bossu (cabinet de La Réunion : réalisations réunionnaises), XXe siècle
  • 28 J : Fonds de l'architecte Jacques Zahar
  • 29 J : Collection de photocopies (Sous-série définitivement close)
  • 30 J : Fonds Emile Hugot (1904-1993), ingénieur de l'École Centrale, créateur de la société des Sucreries de Bourbon.
  • 31 J : Côte vacante
  • 33 J : Fonds du Rotary
  • 34 J : Fonds des assurances Mancini
  • 35 J : Collection des prospectus commerciaux distribués dans les boîtes aux lettres (juin 1998-décembre 2001)

Séries par genre de support

  • Fi  : Documents figurés et assimilés entrés par voie extraordinaire.


Cotation Description
1 FI Grands formats (supérieurs à 24 x 30)
2 FI Petits formats (inférieurs à 24 x 30)
3 FI Cote vacante (non attribuée).
4 FI Diapositives
5 FI Collection des cartes postales des Archives départementales
6 FI Affiches
À partir de 7 FI Fonds d'archives iconographiques distincts, classés par fonds au fur et à mesure des entrées. Consulter les inventaires en salle de lecture des Archives départementales de La Réunion et en ligne, l'Iconothèque historique de l'océan Indien (mise en ligne 5 novembre 2011).

Bibliothèque

  • BIB : Bibliothèque administrative et historique des archives départementales
  • LEB : Fonds Marius et Ary Leblond (éditions originales)
  • GB  : Grandes brochures
  • PB  : Petites brochures
  • PER : Périodiques réunionnais, (depuis 1794)

Fonds conservés ailleurs

Ne sont pas conservées aux archives départementales de La Réunion :

  • les archives des administrations centrales relatives à la colonie puis au département de La Réunion, conservées essentiellement aux Archives nationales d'outre-mer (Aix-en-Provence), mais aussi au Centre historique des Archives Nationales (Paris) et au Archives diplomatiques du ministère des Affaires Étrangères (centres de La Courneuve et Nantes);
  • les archives des forces armées stationnées à La Réunion, à l'exception des registres matricules du recrutement militaire pour La Réunion et les anciennes colonies françaises de l'océan Indien (Madagascar, La Réunion, Comores), versés chaque année par le Centre du service national de la caserne Lambert, pour le compte du Bureau central des archives administratives militaires (Pau) ;
  • les archives de la région Réunion (service d'archives autonome) ;
  • les archives des communes et établissement intercommunaux de La Réunion (services d'archives municipaux, sauf archives communales déposées anciennement aux Archives départementales) ;
  • les archives des études notariales de moins de cent ans d'âge (conservées dans les études, versées aux Archives départementales une fois échu le délai de 75 ans d'âge) ;
  • les archives des tribunaux de moins de vingt-cinq ans d'âge (conservées au siège des juridictions, avant versement aux Archives départementales) ;
  • les archives du diocèse et des paroisses de La Réunion (service d'archives autonome, à l'évêché de Saint-Denis).

Services

Les archives départementales de La Réunion ont pour mission de :

  • collecter : recueillir les archives produites par les administrations et les services de l'État dans l'île (dont les études notariales), les entreprises, les associations et les particuliers (archives publiques et privées) ; plus de 300 mètres d'archives nouvelles entrent chaque année aux Archives départementales de La Réunion
  • conserver : protéger les archives sous toutes leurs formes (tous supports) confiées à leur garde pour transmettre ce patrimoine aux futures générations ;
  • classer, identifier et ordonner : assurer l'identification, la mise en ordre et la description des documents d'archives en réalisant des instruments de recherche pour retrouver facilement l'information et les documents ;
  • communiquer : gérer une salle de lecture de quarante-huit places pour permettre la consultation des archives (consultation gratuite, sur inscription individuelle) ; assurer les recherches administratives et historiques qui leur sont adressées par les particuliers et les administrations ; effectuer les reproductions de documents pour le public (respect des règles de conservation et de consultation, du droit de la propriété intellectuelle). NB : les services d'archives publics ne sont pas tenus d'effectuer les recherches généalogiques pour le public.
  • promouvoir : proposer des documents, des expositions, des séances pédagogiques pour les scolaires, des conférences (cycle annuel "20 décembre" : ) ; participer aux manifestations culturelles (journées du Patrimoine) et aux entreprises de recensement et de diffusion des sources de l'histoire (par ex. : Guide des sources de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions, avril 2007 ; Base de donnée BORA-PHOTO, décembre 2007 ; Guide des sources de la recherche en sciences humaines, décembre 2007) ; l'Iconothèque historique de l'océan Indien (IHOI), banque d'images patrimoniales en ligne, proposée par le département de La Réunion, en collaboration avec des partenaires publics et privés.
  • contrôler et conseiller : veiller à ce que les administrations, les collectivités, les associations et les particuliers réunionnais protègent et sauvegardent le patrimoine que représente leurs archives (aide et conseil, contrôle scientifique et technique).

Sources

  • André Scherer, Guide des archives de La Réunion, Imp. Cazal, Saint-Denis, 1974. 84  p.[1].
  • Archives départementales de La Réunion. [Instruments de recherches] (disponibles en salle de lecture)[2]
  • Ministère de la Culture et de la Francophonie, Annuaire des services d'archives en France : La Réunion (974) [lire en ligne]

Notes et références

  1. Ce guide n'est plus à jour en ce qui concerne la présentation des fonds d'archives et des ressources conservées.
  2. Le chercheur se reportera utilement aux instruments de recherches disponibles en salle de lecture pour connaître les fonds acquis et classés depuis 1974.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Archives départementales de La Réunion de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”