Architecture à Chicago

Cet article traite de divers aspects de l'architecture de Chicago, la troisième plus grande ville des États-Unis. L'architecture de cette ville a reflétée et influencée pendant longtemps l'architecture américaine. La ville de Chicago comprend certains des premiers bâtiments réalisés par des architectes mondialement reconnus. Comme la plupart des bâtiments du centre-ville ont été détruits par le grand incendie de 1871, ils sont plutôt réputés pour leur originalité que pour leur ancienneté.

Sommaire


Historique

Le Grand Incendie de 1871

Article détaillé : Grand incendie de Chicago.
Photographie du Grand Pacific Hotel totalement ravagé par le grand incendie

Au cours de son passage dans le quartier des affaires (Downtown Chicago), le feu détruisit des hôtels, des grands magasins, l’hôtel de ville (Chicago City Hall), l’opéra et des théâtres, des églises et des imprimeries. Le feu continua sa progression au nord, entraînant les fuyards le long des ponts enjambant la rivière Chicago. L’incendie sauta la branche nord de la rivière et continua à travers maisons et villas de la partie nord de la ville. Des habitants finirent par atteindre Lincoln Park dans le quartier du même nom et les berges du lac Michigan, où des milliers d’entre eux trouvèrent refuge.

Le feu finit par s’éteindre, aidé en cela par la disparition des vents et une fine pluie qui finit par tomber tard dans la nuit de lundi. De son point de départ de la maison O’Leary il a brûlé pratiquement 48 blocs jusqu’à l’avenue Fullerton au nord. Il ne reste pratiquement plus de bâtiments qui datent d'avant le Grand Incendie de 1871. La Chicago Water Tower et la Pumping Station, toutes deux construites en 1869, sont les rares bâtiments à avoir survécu à la catastrophe.

Après l’incendie, 125 corps furent retrouvés. Les estimations définitives vont de 200 à 300 morts. Bien que l'incendie soit une des plus grandes catastrophes survenues au XIXe siècle aux États-Unis, la reconstruction qui commença immédiatement après permit à Chicago de mieux se développer d'un point de vue économique et de devenir une des villes les plus peuplées d'Amérique du Nord. L'aspect de la ville changea fondamentalement. Le Grand incendie de Chicago permit aux urbanistes de penser à une reconstruction de la ville selon des critères modernes.

Les premiers gratte-ciel

Il est difficile de dire quel est le premier gratte-ciel de l'Histoire. Les new-yorkais affirment qu'il s'agit du New York Tribune Building, dessiné par Richard Morris Hunt (1873, 78 mètres). D'autres considèrent que c'est le Home Insurance Building (1884-1885) à Chicago édifié par les membres de l'école de Chicago : Louis Sullivan, William LeBaron Jenney, Daniel Burnham, William Holabird et Martin Roche. Ils militent pour un style simple et utilitaire ; certains considèrent qu'ils préfigurent le mouvement rationaliste.

Photographie du bâtiment Carson, Pirie, Scott and Company Building en 1900

Au début des années 1880, les pionniers de l'École d'architecture de Chicago exploraient la construction à ossature d'acier et, dans les années 1890, l'utilisation du verre pour les façades plates. Ces nouvelles conceptions ont permis l'immergence des premiers gratte-ciel modernes. Le Home Insurance Building de William Le Baron Jenney a été achevé en 1885 et est souvent considéré comme étant le premier gratte-ciel à utiliser de l'acier au lieu de la fonte, dans son cadre structurel.

Daniel Burnham et ses partenaires, John W. Root et Charles B. Atwood ont été les premiers à utiliser l'acier pour les cadres structurels et le verre pour les façades. Dans le milieu des années 1890, ils furent également les premiers à utiliser la terre cuite pour la consolidation des édifices, en particulier pour le Reliance Building. Cependant, la structure du Montauk Building, conçu par John Wellborn Root Sr. et Daniel Burnham, a été construit en acier vers 1882-1883. Dans son compte rendu sur l'exposition universelle de 1893, Erik Larson affirme que le Montauk est devenu le premier bâtiment à être appelé un « gratte-ciel ».

Des gratte-ciel actuellement en construction ou déjà construits comme la Waterview Tower, la Chicago Spire, et la Trump International Hotel and Tower redonnent un nouvel horizon au centre-ville de Chicago. Le code postal 60602 a été nommé par le magazine Forbes le code postal le plus charismatique du pays, avec des bâtiments prestigieux tels que The Heritage au Millennium Park. L'autre nouvelle ère de construction de gratte-ciel peut être directement trouvée dans les secteurs de Near North Side et Near South Side respectivement au nord et au sud du Loop. Des genres multiples de maisons urbaines, de condominiums et d'immeubles peuvent être trouvés dans les quartiers de Chicago. En bordure du lac Michigan, de nombreuses zones résidentielles sont caractérisées par des pavillons construit pendant le début du XXe siècle ou après la Seconde Guerre mondiale.

L'exposition universelle de 1893 et le Plan Burnham

Articles détaillés : Exposition universelle de 1893 et Plan Burnham.

L'exposition universelle (World Columbian Exposition) attira 26 millions de visiteurs en 1893. Elle fut l'occasion pour les promoteurs du mouvement architectural City Beautiful de réaliser plusieurs édifices qui font désormais partie du patrimoine de Chicago : le Musée de la Science et de l'Industrie et le célèbre métro aérien dans le Loop.

De nombreux architectes ont construit des bâtiments emblématiques de différents styles à Chicago. Certains d'entre eux sont les soi-disant « Chicago Seven »: James Ingo Freed, Tom Beeby, Larry Booth, Stuart Cohen, James Nagle, Stanley Tigerman et Ben Weese.

Pour la construction des bâtiments de l'Exposition universelle de 1893, la ville a fait appel à plusieurs des architectes les plus importants du pays comme Daniel Burnham, Racine, Frank Lloyd Wright, Dankmar Adler, Charles B. Atwood, Henry Hobson Richardson ou encore Louis Sullivan. Ces architectes ont continué après l'exposition à concevoir d'autres monuments à travers Chicago, dont la plupart sont aujourd'hui classés historiques (Chicago Landmark). En 1966 fut créée la Chicago Architecture Foundation, un organisme permettant la sauvegarde de la John J. Glessner House construite par l'architecte Henry Hobson Richardson, l'une des plus anciennes demeures de Chicago.

Daniel Burnham (vers 1900), l'un des architectes-urbaniste les plus influents de Chicago.

Daniel Burnham a dirigé la conception de la « White City » à l'exposition universelle. Certains historiens prétendent que ce projet a conduit à un renouveau de l'architecture néoclassique à Chicago et dans le reste des États-Unis. Il est vrai que la « White City » représentée un style architectural nouveau pour un architecte comme Burnham. Bien qu'il ait développé le Plan de Chicago de 1909, connu sous le nom de « Plan Burnham », il a fait ériger un grand nombre de gratte-ciel de style néoclassique et parmi les plus progressistes de Chicago après la fermeture de l'Exposition entre 1894 et 1899. Louis Sullivan dit qu'il a juste posé les jalons de l'architecture américaine même si ses plus belles œuvres à Chicago, comme le Carson, Pirie, Scott and Company Building, ont été construites en 1899, soit cinq ans après la « White City » et dix ans avant le Plan Burnham.

Le Plan Burnham est un nom populaire qui fut donné dans les années 1900 pour définir le plan de restructuration urbaine de la ville de Chicago, qui fut sans doute à l'époque le plus important plan urbanistique pour une grande ville aux États-Unis. D'abord appelé Plan de Chicago de 1909, le Plan Burnham fut dirigé par les architectes paysagistes et urbanistes Daniel Burnham et Edward H. Bennett.

Burnham et Bennett ont proposé au sein du Chicago Plan Commission une série de projets innovants pour la restructuration urbanistique du centre-ville de Chicago, notamment avec la construction de nouvelles rues, la rénovation et l'élargissement de boulevards déjà existants, l'installation de nouveaux parcs (y compris dans les quartiers sud), la mise en place d'un nouveau chemin de fer, des installations portuaires, et la construction de plusieurs bâtiments municipaux. Après la présentation officielle du Plan de la ville le 6 juillet 1909, le Conseil municipal a autorisé le maire de Chicago, Fred A. Busse de nommer les membres du Chicago Plan Commission. Le 1er novembre 1909, le Conseil municipal a approuvé la nomination de 328 hommes en tant que membres officiels de la Commission et des chantiers furent lancés un peu partout dans la ville sous la direction Burnham et Bennett.

L'école de Chicago

Article détaillé : École d'architecture de Chicago.
L'Auditorium Building, l'un des bâtiments les plus mythiques de l'école de Chicago.

L'école de Chicago est un mouvement d'architecture et d'urbanisme nommé ainsi car les premières réalisations qui en découlèrent se firent à Chicago, aux États-Unis, à la fin du XIXe siècle. La phase d'apogée de ce mouvement est située approximativement entre 1875 et 1905.

Ce mouvement est marqué par la construction rationnelle et utilitaire de bureaux, de grands magasins, d'usines, d'appartements et de gares. L'accent est mis sur la durabilité, avec l'utilisation de matériaux modernes tels l'acier, le ciment et le fer forgé, le verre armé (pour la construction de dômes). C'est l’école de Chicago qui mis au point et généralisa l'utilisation de l'acier dans la construction des gratte-ciel, réalisant ainsi la révolution structurelle qui permit de passer des bâtiments à murs et refends porteurs aux constructions de type poteaux-dalles sans façade porteuse. Ces gratte-ciel devinrent également récurrents afin de rationaliser au maximum l'emprise foncière des bâtiments dans des villes où le coût des terrains s'accroissait régulièrement.

L'événement catalyseur de ce mouvement fut le grand incendie de Chicago qui eu lieu le 8 octobre 1871 : une grande partie du centre-ville fut détruite, et la nécessité de sa reconstruction permit l'émergence d'une nouvelle approche de la construction d'immeubles.

  • Le First Leiter Building, construit en 1879 par William Le Baron Jenney est le premier de ces immeubles sans mur porteur en façade, les planchers en bois reposant sur des colonnes de fonte.
  • Le Home Insurance Building qui a été construit également par William Le Baron Jenney à Chicago en 1885 et qui mesurait 42 mètres est le premier gratte-ciel dans l'histoire de l'architecture.

Les premiers grand architectes de ce mouvement ont été William Le Baron Jenney (1832-1907), Henry Hobson Richardson (1838-1886), et pour la génération suivante Daniel Burnham, William Holabird, Martin Roche, Louis Henry Sullivan (1856-1924), qui commencèrent tous les quatre leur carrière au sein de l'agence de Willliam LeBaron Jenney, et l'ingénieur Dankmar Adler (1844-1900), associé longtemps avec Louis Sullivan. Ils ont créé par leur œuvre et par leur influence un modèle de développement urbain qui a caractérisé toutes les villes américaines au XXe siècle

Cette école est apparentée à la Prairie School qui traite, elle, de l'architecture résidentielle, avec pour principale figure de proue Frank Lloyd Wright (1867-1959), ancien collaborateur de Louis Sullivan.

L'école de la prairie

Article détaillé : Prairie School.

La Prairie School est un mouvement architectural de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle qui concerna surtout le Middle West des États-Unis. Le style est marqué par la présence de lignes horizontales, de toits plats, de larges avant-toits en saillie et d'une ornementation maîtrisée. Il se place en rupture avec les façons de construire du XIXe siècle. L'horizontalité devait rappeler le paysage plan des Grandes Plaines, et expliquer le nom de cette école. Le principal initiateur fut Louis Sullivan, mais d'autres architectes appartiennent à ce mouvement :

Frank Lloyd Wright ;
Walter Burley Griffin ;
Marion Mahony Griffin ;
– William Gray Purcell ;
– George Grant Elmslie.

Autres styles

Comme dans les autres métropoles américaines, l'éclectisme marque l'architecture des bâtiments publics : le mouvement du City Beautiful utilisa les styles Beaux-Arts et Néoclassique (Muséum Field, Museum of Science and Industry, Chicago Cultural Center et Art Institute of Chicago en 1893). Les bâtiments du campus de l'université de Chicago, plusieurs églises (comme la Second Presbyterian Church) et la Tribune Tower sont de style néogothique. À la différence de New York, Chicago compte peu de bâtiments Art déco. Le Style international s'est surtout imposé après 1945 (Crown Hall). Enfin, les quartiers ethniques se distinguent par leurs styles architecturaux importés : Chinatown, églises orthodoxes à bulbes, etc.

L'architecture résidentielle

Chicago possède de nombreuses maisons classées de styles divers. Les rowhouses sont typiques des villes américaines et souvent construites en briques. On en trouve dans presque tous les quartiers. Après le Grand Incendie de 1871, le style Second Empire connut un important succès dans les constructions civiles. La fin du XIXe siècle fut également marqué par l'architecture néocoloniale (quartiers de South Shore, Forest Glen et Beverly), néoroman (Palmer Mansion, 1885) et Queen Ann (quartiers de Hyde Park et Lakeview). L'école de la Prairie compte plusieurs maisons dans les quartiers de Rogers Park, Hyde Park et Beverly.

Projets actuels

À la fin du XXe siècle, un grand nombre de nouveaux buildings sortit de terre, manifestant ainsi la prospérité économique de Chicago. La superficie des espaces verts fut étendue et le centre de la ville fut rendu plus sûr la nuit. Le dernier projet en date est la Chicago Spire : les travaux ont commencé en juin 2007 et devraient s'achever en 2012. Le gratte-ciel, un immeuble résidentiel proposant 1 200 appartements, est l'œuvre de l'architecte Santiago Calatrava, et devrait alors être le plus haut du continent américain avec 150 étages et 609,60 mètres de hauteur[1].

Principaux édifices de Chicago

Manhattan Building sur South Dearborn Street
Un immeuble emblématique du quartier de Chinatown.
La Holy Trinity Polish Mission

La liste suivant présente quelques édifices notables de Chicago, avec leur date et le nom du ou des architectes.

Galerie d'images

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • (en) Jay Pridmore, George A. Larson, Chicago Architecture and Design : Revised and expanded, Harry N. Abrams, Inc., New York, 2005. ISBN 0-8109-5892-9
  • Massu, Claude. L'architecture de l'école de Chicago. Paris : Dunod, 1982. 163 p. ISBN 2-04-012010-6
  • Massu, Claude. Chicago : de la modernité en architecture 1950-1985. Marseille : Éd. Parenthèses, 1997. ISBN 2-86364-606-0

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Architecture à Chicago de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Architecture a Chicago — Architecture à Chicago Cet article traite de l architecture à Chicago, la troisième plus grande ville des États Unis. L architecture de Chicago a influencé et reflété pendant longtemps l histoire de l architecture américaine. La ville de Chicago… …   Wikipédia en Français

  • Architecture À Chicago — Cet article traite de l architecture à Chicago, la troisième plus grande ville des États Unis. L architecture de Chicago a influencé et reflété pendant longtemps l histoire de l architecture américaine. La ville de Chicago comprend certains des… …   Wikipédia en Français

  • Architecture à chicago — Cet article traite de l architecture à Chicago, la troisième plus grande ville des États Unis. L architecture de Chicago a influencé et reflété pendant longtemps l histoire de l architecture américaine. La ville de Chicago comprend certains des… …   Wikipédia en Français

  • Architecture of Chicago — Willis Tower The architecture of Chicago has influenced and reflected the history of American architecture. The city of Chicago, Illinois features prominent buildings in a variety of styles by many important architects. Since most buildings… …   Wikipedia

  • Architecture a New York — Architecture à New York Grand Central Terminal (à gauche) et Chrysler Building (à droite) Connue pour les gratte ciel de Manhattan, la ville de New York recèle bien d autres formes d architecture qui constituent un résumé de l histoire de l… …   Wikipédia en Français

  • Architecture À New York — Grand Central Terminal (à gauche) et Chrysler Building (à droite) Connue pour les gratte ciel de Manhattan, la ville de New York recèle bien d autres formes d architecture qui constituent un résumé de l histoire de l architecture américaine et de …   Wikipédia en Français

  • Architecture à new york — Grand Central Terminal (à gauche) et Chrysler Building (à droite) Connue pour les gratte ciel de Manhattan, la ville de New York recèle bien d autres formes d architecture qui constituent un résumé de l histoire de l architecture américaine et de …   Wikipédia en Français

  • Architecture à New York — Grand Central Terminal, au premier plan, avec le Chrysler Building Connue pour les gratte ciel de Manhattan, la ville de New York recèle bien d autres formes d architecture qui constituent un résumé de l histoire de l architecture américaine et… …   Wikipédia en Français

  • Éducation à Chicago — Le Ward Building de la Northwestern University, sur le campus de Chicago. Cet article concerne l éducation à Chicago. Le système éducatif de la ville de Chicago (Illinois, États Unis) est vaste car il fait partie des plus grands organismes… …   Wikipédia en Français

  • Architecture Aux États-Unis — Les États Unis ont une histoire relativement récente et les Amérindiens n ont pas laissé de bâtiments aussi spectaculaires qu au Mexique ou au Pérou. C est pourquoi l architecture américaine est marquée par la modernité et l on pense spontanément …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”