Ordre d'Alcantara

Ordre d'Alcántara

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alcántara.
L’emblème de l’ordre: la croix fleur-de-lysée de sinople

L’Ordre de Saint-Julien de Pereiro ou d’Alcántara est un ordre militaire hispanique fondé au XIIe siècle.

Sommaire

Histoire

Cet ordre tire son origine d'une confrérie militaire fondée en 1156, à San Julián del Pereiro (Saint Julien du Poirier) dans le diocèse de Ciudad Rodrigo en Estrémadure aux confins du Portugal, à côté d'un ermitage, par des nobles de Salamanque , à l’imitation des Templiers, dans le but de défendre la région contre les Maures. La confrérie est reconnue en 1176 dans une concession du roi Ferdinand II de León. En 1177, il est confirmé comme ordre religieux et militaire par le pape Alexandre III. En 1183, une bulle pontificale de Lucius III lui donne la règle de Cîteaux, sous la juridiction spirituelle de l'abbaye de Morimond. A cette époque, le sceau de l'ordre représente un poirier aux racines dénudées.

En 1218 le roi de Léon, Alphonse IX, donne la forteresse d’el-Kantara – Alcántara – qu'il vient de conquérir aux frères de l'ordre de Calatrava. L'éloignement des bases de l'ordre de Calatrava rend difficile la tâche de ses chevaliers, en particulier l'envoi de renforts en cas de nécessité. Alphonse IX décide alors de confier le château à l'ordre de San Julián del Pereiro, qui passe dans ce contexte sous le contrôle de Calatrava. Cette soumission à l'ordre de Calatrava ne dure guère. L'ordre garde l'habit blancs utilisé par Calatrava (l'habit est lié à la règle cistercienne) et le poirier cède la place à la croix fleurdelysée. L'ordre installe son siège dans la forteresse et prend progessivement le nom d'ordre de Alcántara, officialisé en 1253. L'établissement initial de San Julián del Pereiro devient une commanderie.

L'ordre participe activement à la lutte contre les Maures et, après s'être illustré lors de sa création à Ciudad Rodrigo contre les Almohades, à la guerre contre les Musulmans en Estrémadure aux côtés du roi Alphonse VIII de Castille, prend une part active à la prise du château d'Almeida (avec l'ordre de Saint-Jacques), à la prise de Badajoz (1230) entre autres...

En 1489, à la mort du Maître d’Alcántara, Ferdinand le Catholique, se fait élire Grand Maître de l’Ordre, et réunit la grande-maîtrise à la Couronne. L'ordre participe, comme les autres ordre ibériques, à la prise du Royaume de Grenade en 1492 qui signe la fin de la Reconquista.

En 1546, l'obligation de chasteté des chevaliers est levée ; en contrepartie, l'ordre s'engage à défendre le dogme de l'Immaculée Conception.

Les biens de l'ordre sont confisqués en 1808 sur instructions de Joseph Bonaparte pendant son bref règne espagnol, pour lui être restitués en 1814 par Ferdinand VII d'Espagne, et finiront par être définitivement sécularisés par Pascual Madoz[1]. L'ordre est supprimé par la Première République espagnole puis rétabli en 1875 en accord avec la papauté. Depuis cette date, l'ordre est une simple décoration personnelle remise par le roi d'Espagne pour services rendus d'ordre militaire.

Liste des Grands Maîtres de l'ordre

  • Suero Fernández Barrientos (1156-1174)
  • Gómez Fernández Barrientos (1174-1200)
  • Benito Suárez (1200-1208)
  • Nuño Fernández (1208-1219)
  • Diego García Sánchez (1219-1227)
  • Arias Pérez (1227-1234)
  • Pedro Yáñez (1234-1254)
  • García Fernández de Barrantes (1254-1284)
  • Fernando Páez (1284-1292)
  • Fernando Pérez (1292-1294)
  • Gonzalo Pérez (1296-1312)
  • Ruy Vázquez (1312-1318)
  • Suero Pérez Maldonado (1318-1334)
  • Ruy Pérez Maldonado (1334-1335)
  • Fernando López (1335)
  • Suero López (1335)
  • Gonzalo Martínez de Oviedo (1337-1338)
  • Nuño Chamizo (1338-1343)
  • Peralonso Pantoja (1343-1346)
  • Fernando Pérez Ponce de León (1346-1355)
  • Diego Gutiérrez de Ceballos (1355)
  • Suero Martínez Aldama (1355-1361)
  • Gutierre Gómez de Toledo (1361-1364)
  • Martín López de Córdoba (1364-1369)
  • Pedro Muñiz de Godoy (1369)
  • Melendo Suárez (1369-1371)
  • Ruy Díaz de la Vega (1371-1375)
  • Diego Martínez (1375-1383)
  • Diego Gómez Barroso (1383-1384)
  • Gonzalo Nuñez de Guzmán (1384-1385)
  • Martín de la Barruda (1385-1394)
  • Fernando Rodríguez de Villalobos (1394-1408)
  • Sancho de Castilla (1408-1416)
  • Juan de Sotomayor (1416-1432)
  • Gutierre de Sotomayor (1432-1456)
  • Gómez de Cáceres y Solís (1457-1470)
  • Alfonso de Monroy (1471-1473)
  • Juan de Zúñiga (1473-1492)
  • Rois d'Espagne à partir de 1487

Notes

  1. Ministre des finances issu de la révolution espagnole de 1854

Sources

  • (es) Wikipedia hispanophone es:Orden de Alcántara
  • (es) LADERO QUESADA, Manuel F.- «La Orden de Alcántara en el siglo XV. Datos sobre su potencial militar, territorial, económico y demográfico». En En la España Medieval II. Estudios en memoria del profesor D. Salvador de Moxó. Págs. 499-541. Madrid, Universidad Complutense, 1982.
  • (es) NARANJO ALONSO, Clodoaldo. «El Priorato de Magacela», en Revista de Estudios Extremeños, 1947, págs. 379-435. Badajoz, Diputación Provincial, 1947.
  • (es)ORTEGA Y COTES, Ignacio José, FERNÁNDEZ DE BRIZUELA, José y DE ORTEGA ZÚÑIGA Y ARANDA, Pedro.- Bullarium Ordinis Militiae de Alcántara. Madrid, Tipografía Marín, 1759.

Liens externes

  • (es) Universidad Complutense de Madrid. Organización y vida religiosa en la orden de Alcántara desde sus orígenes hasta su incorporación a la Corona [1]


  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail du Moyen Âge Portail du Moyen Âge
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
  • Portail des croisades Portail des croisades(reconquista)
Ce document provient de « Ordre d%27Alc%C3%A1ntara ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ordre d'Alcantara de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ordre d'Alcántara — Pour les articles homonymes, voir Alcántara. L’emblème de l’ordre: la croix fleur de lysée de sinople L’Ordre d’Alcántara (initialement Ordre de Saint Julien de pereiro) est un …   Wikipédia en Français

  • Pierre d'Alcántara — Pour les articles homonymes, voir Saint Pierre. Les apparitions de Saint Jean de Capistran à Saint Pierre d Alcántara par L …   Wikipédia en Français

  • Pierre d'Alcantara — Pierre d Alcántara Pierre d Alcántara fut franciscain puis carme. Se fête le 19 octobre, fête locale. Parmi les nombreux mystiques espagnols, il est sans aucun doute l un des plus grands. Franciscain à 16 ans, il crée une nouvelle branche de l… …   Wikipédia en Français

  • Pierre d'Alcantara-Charles-Marie d'Arenberg — Pour les autres membres de la famille, voir : Maison d Arenberg. Pierre d Arenberg Mandats Membre de la Chambre des pairs …   Wikipédia en Français

  • Théodore Pierre d'Alcantara de Bauffremont — Liste des ducs de Bauffremont Maison de Bauffremont Alexandre de Bauffremont, 1773 1833, prince de Bauffremont et du St Empire, marquis de Bauffremont et de Listenois, pair de France en 1787, duc et pair en 1818, chevalier de l’ordre de Saint… …   Wikipédia en Français

  • Théodore Pierre d'Alcantara de Bauffremont-Courtenay — Liste des ducs de Bauffremont Maison de Bauffremont Alexandre de Bauffremont, 1773 1833, prince de Bauffremont et du St Empire, marquis de Bauffremont et de Listenois, pair de France en 1787, duc et pair en 1818, chevalier de l’ordre de Saint… …   Wikipédia en Français

  • Alcântara — Alcantara Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponyme 1.1  Brésil …   Wikipédia en Français

  • Ordre militaire — Les ordres militaires sont des ordres religieux chrétiens dédiés à la protection armée de la religion. Ils apparaissent au Moyen Âge dans le contexte de la guerre sainte qui a motivé les croisades et la Reconquista. Sommaire 1 Contexte historique …   Wikipédia en Français

  • Alcantara — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponyme 1.1  Brésil …   Wikipédia en Français

  • Alcántara — Pour les articles homonymes, voir Alcantara. Alcántara …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”