Architecte paysagiste
Plan du parc de Glienicke, en Allemagne.

Un architecte paysagiste est une personne impliquée dans l'aménagement, la conception et parfois la direction d'un paysage, d'un jardin ou d'un espace distinct comme les espaces verts. La pratique professionnelle est appelée architecture du paysage.

Le terme « paysagiste » est parfois utilisé pour désigner une personne qui n'est officiellement qualifiée ou agréée comme architecte paysagiste. D'autres personnes pratiquant l'aménagement du paysage, mais qui n'ont pas l'accréditation professionnelle d'architecte paysagiste (si elle est disponible dans leur État ou juridiction), sont référées en tant que jardiniers, paysagistes créateurs, aménageurs d'espaces verts, ou aménageurs d'espaces extérieurs. L'architecture du paysage n'a généralement pas été reconnue dans les pays développés comme profession distincte avant le début du XXe siècle. Malgré les efforts des architectes paysagistes, il n'est toujours pas inhabituel pour un architecte du bâtiment d'être chargé de fournir des services d'architecture paysagère.

Le terme d'« architecte paysagiste » a une signification différente selon l'endroit, mais en règle générale le titre de cette profession (tout comme celui d'architecte ou d'ingénieur) est protégé, et pratiquer l'architecture du paysage nécessite un permis ou un enregistrement.

Sommaire

Domaines d'intervention

Le champ d'intervention de l'architecte paysagiste, à cheval sur l'environnement et l'architecture, est vaste. Il peut être sollicité pour planifier, concevoir, et gérer des projets de zones résidentielles, jardins publics, terrains de jeux, campus universitaires et gouvernementaux, centres commerciaux, terrains de golf, cours d'eau, infrastructures routières ou encore parcs industriels[1],[2]. Il peut aussi être sollicité pour la gestion du paysage et de ses ressources ou pour des projets de réhabilitation urbaine ou de renouvellement urbain[3].

Mais le travail de l'architecte paysagiste ne s'arrête pas à ces trois champs d'action. Il peut être en effet amené, au cours de sa carrière, à développer de nouvelles ou meilleures théories, politiques, et méthodes en matière d'aménagement du paysage, incluant également sa conception et sa gestion aux niveaux local, régional, national et international. Cela signifie qu'il doit également élaborer des politiques et des projets, mettre en œuvre et assurer le suivi des propositions de zones de conservation et de loisirs comme les parcs nationaux[3]. Il peut aussi avoir à promouvoir la sensibilisation à l'environnement, entreprendre le réaménagement, la restauration, la gestion et l'entretien de paysages culturels ou historiques, de parcs, de jardins et de sites, mais aussi agencer de manière esthétique et fonctionnelle l'environnement bâti en zones urbaines, suburbaines et rurales. Il peut aussi bien s'agir d'espaces publics — tels que les rues, lotissements, cimetières, mémoriaux. complexes commerciaux, industriels et éducatifs, terrains de sport, zoos, jardins botaniques, ou aires de loisirs — que de milieux privés[4].

L'architecte paysagiste pourra également avoir à inspecter des sites, analyser des facteurs comme le climat, le sol, la faune et la flore, les eaux superficielles et souterraines, conseiller des clients et faire des recommandations concernant les méthodes de travail et les séquences d'opérations pour des projets liés au paysage et à l'environnement bâti, identifier et développer des solutions appropriées concernant la qualité et l'utilisation faite de l'environnement bâti en zones urbaines, suburbaines et rurales, et de réaliser des projets, plans et dessins de travail et réaliser un dossier sur les spécifications des travaux, les estimations des coûts et des calendriers[3],[4].

Dans le domaine des sciences, il aura à mener des recherches, préparer des articles scientifiques et des rapports techniques, établir des politiques de développement, enseigner et conseiller sur les aspects de l'architecture du paysage comme l'application des systèmes d'information géographique, la télédétection, le droit, la communication et l'interprétation du paysage et de l'écologie, et gérer un projet à grande échelle, incluant la gestion des consultants tels que des ingénieurs, des architectes et des urbanistes[3],[4].

Dans le domaine juridique, il aura également à agir en tant que témoin expert auprès de tribunaux de développement et de l'environnement[4].

Qualifications nécessaires

Qualification d'Architecte (inscrit à l'ordre des Architectes pour la profession en France) et avec une formation en paysage (Paysagiste DPLG, Géographe, Ecologue...).

Compétences

Diplômes

Diplôme d'Architecte (et inscription à l'ordre pour la France) et Master en Géographie, Diplôme de Paysagiste DPLG, Diplôme de Paysagiste INSN Paysage.... voir : Loi n°77-2 du 3 janvier 1977.

Statut de la profession

En Amérique du Nord

Aux États-Unis

La profession solennelle d'architecte paysagiste a été fondée aux États-Unis dû à un besoin de formaliser cette pratique ainsi que le nom de la profession, ce qui a été résolu en 1899 par la création de l'American Society of Landscape Architects (ASLA, français : Association américaine des architectes paysagistes)[5]. Avec 11 membres lors de sa fondation, l'ASLA a depuis évolué et compte maintenant plus de 18 000 membres et 48 branches, représentant les 50 États, les territoires américains et 42 pays à travers le monde, ainsi que 68 branches d'étudiants[5]. Elle a pour but principal de diriger, d'éduquer et de participer à la gestion, la planification et la conception artistique de l'environnement culturel et naturel[6].

Au Canada

Au Canada, la profession est reconnue sous le code CNP 2152-A et est réglementée en Colombie-Britannique, au Manitoba, au Nunavut et en Ontario[7], ce qui veut dire que même si une personne détient un permis de travailler en tant qu'architecte paysagiste dans une des six autres provinces canadiennes, elle ne pourra pas excercer la profession dans ces quatre provinces sans l'accréditation d'une de ces provinces[8]. Elle est encadrée au niveau fédéral par l'Association des architectes paysagistes du Canada (AAPC) (anglais : Canadian Society of Landscape Architects, CSLA), qui a pour mission principale de représenter la profession à travers le pays, et est « chargée d’élaborer et de dispenser des programmes et services pertinents et de haute qualité »[9].

Au Québec, la profession d'architecte paysagiste n'est pas réglementée et l'appellation non protégée[8]. Elle est toutefois représentée par l'Association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ)[10]. Pour qu'un individu puisse utiliser le titre « architecte » au Québec (Canada) il devra avoir complété trois ans de baccalauréat dans un programme d'architecture offert par une Université reconnue, compléter deux années de maîtrise, avoir réalisé trois ans de stage, avoir réussi les examens d'admission de l'ordre des architectes et être membre de l'ordre des architectes du Québec ou d'une autre province du Canada. Autrement, l'usage du titre architecte est illégal au Québec, puisque c'est un titre à usage exclusif et réservé aux membres de l'Ordre des Architectes du Québec. La loi provinciale est très claire à ce sujet et permet de poursuivre les contrevenants. Au Québec, c'est l'Association des Architectes en Pratique Privée du Québec (l'AAPPQ) et l'Ordre des Architectes du Québec qui voit au respect de cette loi. Les architectes paysagiste diplômés après 1er février 1974 n'ont donc pas le droit d'utiliser ce titre. Une alternative proposée au Québec pour cette profession est « conseiller en architecture du paysage».

En Europe

En Europe, la profession d'architecte paysagiste est encadrée par la European Federation for Landscape Architecture (EFLA, français : Fédération européenne pour l'architecture du paysage), qui a notamment pour mission de soutenir et promouvoir la profession d'architecte paysagiste à travers l'Europe, et de représenter la profession à l'international[11]. La profession est régie par la European Landscape Convention, adoptée le 20 octobre 2000 à Florence (Italie) et entrée en vigueur le 1er mars 2004, ouverte à la signature des États membres et à l'adhésion de la Communauté européenne (transférée en 2009 à l'Union européenne) et des États non-membres[12]. Cette convention fait partie du travail du Conseil de l'Europe sur le patrimoine naturel et culturel, l'aménagement du territoire et l'environnement.

De plus, il existe le European Council of Landscape Architecture Schools (ECLAS, français : Conseil européen des écoles d'architecture du paysage), ayant pour objectif « de favoriser et de développer des bourses d'études en architecture du paysage à travers l'Europe par le renforcement des contacts et l'enrichissement du dialogue entre les membres de la communauté académique du paysage en Europe, et en représentant les intérêts de cette communauté au sein du contexte social et institutionnel européen. »[13]. L'ECLAS compte 183 universités membres à travers le monde (dont 135 en Europe) et 40 universités affiliées[14].

En France

Article détaillé : Paysagiste.

En dépit du fait qu'il soit inscrit au registre du Bureau international du travail, le terme d'architecte paysagiste n'est plus officiellement reconnu en France depuis 1940 suite à la création de l'Ordre des architectes[15],[16]. Les travailleurs pratiquant le paysagisme se font donc appeler paysagistes, ce terme n'étant pas protégé[15]. Bien qu'il n'y ait pas d'ordre des paysagistes, il existe la Fédération française du paysage (FFP), qui regroupe plus de 500 membres, ce qui représente près d'un professionnel sur trois de ce pays[17].

Notes et références

  1. Domaines d'intervention, Association belge des architectes de jardin et paysagistes. Consulté le 21 juillet 2011
  2. Le métier d’architecte paysagiste sur Gerbeaud. Consulté le 21 juillet 2011
  3. a, b, c et d (en) A Career in Landscape Architecture, Australian Institute of Landscape Architects. Consulté le 21 juillet 2011
  4. a, b, c et d (en) Code of Professional Conduct, Australian Institute of Landscape Architects, mars 2005. Consulté le 22 juillet 2011
  5. a et b (en) FAQs — About the American Society of Landscape Architects sur American Society of Landscape Architects. Consulté le 22 juillet 2011
  6. (en) Mission Statement sur American Society of Landscape Architects. Consulté le 22 juillet 2011
  7. Architectes paysagistes sur Service Canada. Consulté le 22 juillet 2011
  8. a et b Architectes paysagistes (CNP 2152-A) sur Travailler au Canada. Consulté le 22 juillet 2011
  9. La structure organisationelle de l'AAPC sur Association des architectes paysagistes du Canada. Consulté le 22 juillet 2011
  10. Mission et objectifs sur Association des architectes paysagistes du Québec. Consulté le 22 juillet 2011
  11. (en) Mission and Vision sur European Federation for Lanscape Architecture. Consulté le 22 juillet 2011
  12. (en) European Landscape Convention sur European Federation for Landscape Architecture. Consulté le 22 juillet 2011
  13. (en) Goals and origins of ECLAS sur European Council of Landscape Architecture Schools. Consulté le 22 juillet 2011
  14. (en) ECLAS Member and Associate Universities (Full Members) sur European Council of Landscape Architecture Schools. Consulté le 22 juillet 2011
  15. a et b Les paysagistes sur Urban & Sens
  16. Pierre Donadieu et Elisabeth Mazas, Des mots de paysage et de jardin, [[1]], 19 novembre 2002, 390 p. (ISBN 978-2-84444-252-9) [lire en ligne (page consultée le 21 juillet 2011)], p. « L'appellation architecte-paysagiste (landscape architect en anglais) a d'abord été mise en cause en 1940 avec la création de l'ordre des architectes, alors qu'elle était reconnue avant cette date. » (page 26). 
  17. Présentation sur Fédération française du paysage. Consulté le 22 juillet 2011

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du travail et des métiers Portail du travail et des métiers
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de l’horticulture et des jardins Portail de l’horticulture et des jardins

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Architecte paysagiste de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Architecte-paysagiste — Un architecte paysagiste est une personne capable de créer du sens à un lieu, à un espace naturel et/ou artificiel. L architecte paysagiste, développe un paysage, en lui donnant un intérêt, donc en y construisant. L architecte paysagiste peut… …   Wikipédia en Français

  • Architecte Paysagiste — Un architecte paysagiste est une personne capable de créer du sens à un lieu, à un espace naturel et/ou artificiel. L architecte paysagiste, développe un paysage, en lui donnant un intérêt, donc en y construisant. L architecte paysagiste peut… …   Wikipédia en Français

  • Architecte paysagiste — ● Architecte paysagiste synonyme de paysagiste …   Encyclopédie Universelle

  • Paysagiste — Appellation(s) Architecte paysagiste Compétences requises écoute …   Wikipédia en Français

  • paysagiste — [ peizaʒist ] n. • 1651; de paysage 1 ♦ Peintre de paysage. Les paysagistes hollandais, anglais, français. « De très grands paysagistes paraissent [...] Ils engagent le corps à corps avec la nature telle quelle » (Valéry). 2 ♦ (1808) Personne qui …   Encyclopédie Universelle

  • architecte — [ arʃitɛkt ] n. • 1510; architecton 1361; lat. architectus, gr. arkhitektôn, de tektôn « ouvrier » 1 ♦ Personne diplômée, capable de tracer le plan d un édifice et d en diriger l exécution. Plan, devis d architecte. Elle est architecte. Un, une… …   Encyclopédie Universelle

  • Paysagiste Créateur — Un Paysagiste Créateur est un architecte paysagiste spécialisé dans la conception de jardins. Le Paysagiste Créateur est à la fois un homme de l’art qui réalise pour chaque projet une œuvre unique. Mais c’est aussi un technicien connaissant… …   Wikipédia en Français

  • Architecte — sur une planche à dessin, 1893 Appellation(s) Architecte Secteur(s) d activité Bâtiment Ingénierie …   Wikipédia en Français

  • Paysagiste créateur — Un Paysagiste Créateur est un architecte paysagiste spécialisé dans la conception de jardins. Le Paysagiste Créateur est à la fois un homme de l’art qui réalise pour chaque projet une œuvre unique. Mais c’est aussi un technicien connaissant… …   Wikipédia en Français

  • Architecte urbaniste — Le terme architecte urbaniste apparaît en France 1922 dans un article de J. G. Lemoine dans La Grande Revue pour désigner la jonction de deux professions existantes : d une part, l architecte, spécialiste de la conception architecturale et… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”