Archevêque de Narbonne

Liste des archevêques de Narbonne

Cet article présente la liste des évêques métropolitains, puis des archevêques du diocèse de Narbonne.

Sommaire

Évêques métropolitains

  • Saint Paul, évêque métropolitain vers 251.
  • Etienne, évêque métropolitain au IIIe siècle[1].
  • Gavidius, 359[2].
  • Hilaire, 417-422.
  • Rusticus - saint Rustique - évêque de Narbonne de 427 à 461; vers 441-445, il aurait fait reconstruire la cathédrale de la ville, détruite par un incendie. Comme Hilaire l'évêque d'Arles, il est rappelé à l'ordre par le pape Léon à propos des élections épiscopales.
  • Hermès, 462.
  • Caprarius, 506.
  • Aquilin, 560[3].
  • Migetius ou Mégace, av. 589 - ap. 597.
  • Sergius, 610.
  • Selva, 633-638.
  • Argebaud, v.672.
  • Sunifred, 683-688.
  • Arribert, v.768[1].
  • Daniel, av. 769 - v.798.

Archevêques

  • Nébridius (ou Néfridius), (v.790-822 ou v.799-v.825).
  • Barthélemy, v.827-v.840.
  • Berarius, v.842-v.850.
  • Fredold, ou Frédald, ou Frédule, v.855-872.
  • Sigebode, 873-885.
Tour-clocher de la cathédrale carolingienne, Narbonne
Toits du palais des archevêques et la cathédrale, Narbonne


L'église des bénéfices (XIVe-XVIe siècles)

Angle de la cour du Palais Neuf des archevêques, Narbonne
Épiscopat Archevêque Commentaire

1311-1341

Bernard de Fargis ou de Farges

1341-1347

Gasbert de Valle (ou de La Val) (1297 - 1er janvier 1347)

Camérier des papes Jean XXII, Benoît XII et Clément VI, ancien évêque de Marseille et archevêque d'Arles.

1347-1375

Pierre de La Jugie

1375-1391

Jean Roger de Beaufort

Ancien évêque de Carpentras, futur archevêque d'Auch

1391-1432

François de Conziè

Oncle du cardinal et archevêque d'Arles, Louis Aleman

1433-1436

François Condolmer ou Coldumier

Cardinal.

1436-1451

Jean d'Harcourt

1451-1460

Louis d'Harcourt

1460-1472

Antoine Du Bec Crespin

1473-1482

Renaud de Bourbon

1482-1484

Georges d'Amboise, dit le cardinal d'Amboise

Cardinal en 1498.

1484-1492

François Hallé (? - Paris, 1492)

1492-1494

Georges d'Amboise

Une nouvelle fois.

1494-1502

Pierre d'Abzac de la Douze

1502-1507

François Guillaume de Castelnau de Clermont-Lodève (1480-1540), dit le cardinal de Clermont-Lodève

Cardinal en 1503.

1507-1514

Guillaume Briçonnet (1445 - Narbonne, 1514)

Cardinal en 1495.

1515-1523

Jules de Médicis

Cardinal en 1513 puis pape sous le nom de Clément VII (1523-1534).

1524-1550

Jean de Lorraine

Cardinal en 1518.

1550-1551

Hippolyte d'Este, dit le cardinal de Ferrare

Cardinal en 1538.

1551

François de Tournon

Cardinal en 1530[6].

1551-1563

François Pisani (Venise ?, 1474 - Rome, 1570)

Cardinal en 1517.

1563-1572

Hippolyte d'Este

Une nouvelle fois.

Contre-Réforme (XVIe-XVIIe siècles)

Épiscopat Archevêque Commentaire Blason[7]

1572-1575

Simon Vigor

1575-1582

Le siège de Narbonne demeura vacant de la mort de Simon Vigor le 23 octobre 1575 à l'accession de François de Joyeuse, en 1582.

1582-1600

François de Joyeuse (Carcassonne, 1562 - Avignon, 1615)

Cardinal en 1584.

COA Cardinal de Joyeuse.svg

1600-1628

Louis de Vervins

1628-1659

Claude de Rebé (Amplepuis, 1587 - Narbonne, 1659)

1659-1673

François Fouquet (Paris, 1611 - Alençon, 1673)

Blason François Fouquet .svg

1673-1703

Pierre de Bonzi (Florence, 1631 - Montpellier, 1703)

Cardinal en 1672.

COA Cardinal Pierre de Bonzi.svg


Fin de l'Ancien Régime (XVIIIe siècle)

Épiscopat Archevêque Commentaire Blason[8]

1703-1719

Charles Le Goux de La Berchère (Vif, 1647 - Narbonne, 1719)

Blason Charles Le Goux de La Berchere.svg

1719-1739

René François de Beauvau Du Rivau (Château du Rivau, 1664 - Narbonne, 1739)

Blason René Francois de Beauvau Du Rivau.svg

1739-1751

Jean-Louis Des Balbes de Berton de Crillon (1684 - Avignon, 1751)

Blason Jean-Louis Des Balbes de Berton de Crillon.svg

1752-1762

Charles Antoine de La Roche-Aymon (Mainsat, 1697 - Paris, 1777)

Cardinal en 1771.

Blason Charles Antoine de La Roche-Aymon(complet).svg

1762-1790

Arthur Richard de Dillon (Saint-Germain-en-Laye, 1721 - Londres, 1806)

Dernier archevêque de Narbonne.

Blason Richard Arthur Dillon.svg


  • Guillaume Beseaucèle, seulement évêque constitutionnel de l'Aude ; ne siège que quelques mois à Narbonne, puis définitivement à Carcassonne.

Notes et références

  1. a  et b Absent de la liste de Jacques Michaud et André Cabanis, Histoire de Narbonne, 1981.
  2. Absent de la liste de Jacques Michaud et André Cabanis, Histoire de Narbonne, 1981. Les auteurs de l'Histoire générale de Languedoc l'incluent dans leur liste, mais précisent : Gavidius souscrivit au concile de Rimini (an 359), mais son nom n'est suivi d'aucune indication du siège auquel il appartenait. De ce que Sulpice Sévère, qui résidait à Primulac, l'appelle episcopus noster, on a conclu que ce siège était celui de Narbonne.
  3. Absent de la liste de Jacques Michaud et André Cabanis, Histoire de Narbonne, 1981. Les auteurs de l'Histoire générale de Languedoc l'incluent dans leur liste, mais précisent : Aquilin est regardé comme métropolitain de Narbonne vers le milieu du sixième siècle, quoiqu'on ne trouve nulle part le nom de cet évêque, si ce n'est dans la vie de S. Victorien, abbé en Espagne, publiée par les Bollandistes, où il est désigné comme un disciple de ce saint qui mourut en 560.
  4. Jacques Michaud et André Cabanis, Histoire de Narbonne, 1981, p. 109 ; Jacques Crémadeills (s.d.), L'Aude de la Préhistoire à nos jours, Éditions Bordessoules, coll. « L'histoire par les documents », Saint-Jean-d'Angély, 1989 (ISBN 2-903504-24-5) , p. 164.
  5. Absent de la liste de l'Histoire générale de Languedoc ainsi que de celle de Jacques Michaud et André Cabanis, Histoire de Narbonne, 1981. Les auteurs de l'Histoire générale de Languedoc précisent : [Agio] eut à lutter contre Gérard, nommé indûment par Rostaing, archevêque d'Arles, & Amélius, évêque d'Uzès, l'un et l'autre sujets de Louis l'Aveugle, roi de Provence ; mais [Agio] obtint le pallium et finit par se faire reconnaître le seul et véritable évêque.
  6. Uniquement signalé dans la liste de Jacques Michaud et André Cabanis, Histoire de Narbonne, 1981. Les auteurs de l'Histoire générale de Languedoc précisent : En 1550, le 27 juin, [Hippolyte d'Este] succéda à Jean de Lorraine dans l'archevêché de Narbonne et s'en démit peu de temps après an faveur de François, cardinal de Tournon, qui le céda à son tour, avant que d'en prendre possession, [à François IV Pisani]. Celui-ci fut nommé par Jules II avec la réserve du tiers net des revenus en faveur du cardinal de Tournon et de la présentation aux bénéfices. (...) Le cardinal de Tournon, archevêque de Lyon, chargea Zerbinatis de conférer en son nom les bénéfices de la métropole de Narbonne.
  7. Il semble que les archevêques de Narbonne n'aient adopté la couronne ducale qu'à partir de Pierre de Bonzi, peut-être suite à la publication du livre de Guillaume Besse, Histoire des Ducs, Marquis et Comtes de Narbonne, autrement appelés Prince des Gots, Ducs de Septimanie et Marquis de Gothie en 1660 où l'auteur, dans sa dédicace à François Fouquet, lui donne le titre de duc de Narbonne (Histoire générale de Languedoc, IV, p.259). Une couronne comtale apparaît sur les armes de Claude de Rebé sculptées en dessus de porte dans la salle des audiences du palais des archevêques à Narbonne (voir photographie dans André Mècle, Narbonne, palais des archevêques et cathédrale, Gaud, coll. « Monuments et Histoires », Moisenay, 1999 (ISBN 2-84080-067-5) , p.54) ainsi que sur celles de François Fouquet sur une gravure de Grégoire Huret ; mais François Fouquet fut envoyé en exil dès 1661, peu après la publication de l'Histoire des Ducs ... de Narbonne. Voir le dessin des blasons des archevêques dans Dom Claude Devic, dom Joseph Vaissète, Histoire générale de Languedoc, vol. XVI (Histoire graphique), Privat, Toulouse, 1899 (réimp. 2006) (ISBN 2-84575-178-8) .
  8. Blason au moment du décès du titulaire : Charles Antoine de La Roche-Aymon porte celui de cardinal et d'archevêque-duc de Reims, pair de France.

Bibliographie

  • Guillaume Besse, Histoire des Ducs, Marquis et Comtes de Narbonne, autrement appelés Prince des Gots, Ducs de Septimanie et Marquis de Gothie, A. de Sommaville, Paris, 1660.
  • Dom Claude Devic, dom Joseph Vaissète, Histoire générale de Languedoc, vol. IV, Privat, Toulouse, 1876 (réimp. 2003) (ISBN 2-84575-165-6)  Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Jacques Michaud et André Cabanis, Histoire de Narbonne, Privat, coll. « Pays et villes de France », Toulouse, 1981 (ISBN 2-7089-8339-3)  Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • La Grande Encyclopédie, tome XXIV, p.806-807.
  • Annuaire Historique - 1847 (année 1848), p.108-112.
  • Trésor de chronologie, p.1453-1454.
  • Portail du christianisme Portail du christianisme
Ce document provient de « Liste des archev%C3%AAques de Narbonne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Archevêque de Narbonne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Archevêques de Narbonne — Liste des archevêques de Narbonne Cet article présente la liste des évêques métropolitains, puis des archevêques du diocèse de Narbonne. Sommaire 1 Évêques métropolitains 2 Archevêques 2.1 L église des bénéfices (XIVe XVIe siècles) …   Wikipédia en Français

  • Ermengarde de Narbonne — Titre vicomtesse de Narbonne (1134/1143 1192) Prédécesseur Aymeri II de Narbonne Successeur Pedro Manrique de Lara Biographie Naissance vers 1127/1129 Décès 1196/1197 …   Wikipédia en Français

  • Ermengarde De Narbonne — (vers 1127/1129 en Roussillon, 1196 ou 1197), vicomtesse de Narbonne (de 1143 à 1192), est une figure politique importante de la France méridionale de la seconde moitié du XIIe siècle. Elle est également connue pour la protection qu elle… …   Wikipédia en Français

  • Ermengarde de narbonne — (vers 1127/1129 en Roussillon, 1196 ou 1197), vicomtesse de Narbonne (de 1143 à 1192), est une figure politique importante de la France méridionale de la seconde moitié du XIIe siècle. Elle est également connue pour la protection qu elle… …   Wikipédia en Français

  • Bérenger de Narbonne —  Cette page d’homonymie répertorie différentes personnes partageant un même nom. Plusieurs personnages ont porté le nom de Bérenger de Narbonne, notamment : Bérenger de Narbonne, mort vers 1066, vicomte de Narbonne depuis 1023 au moins …   Wikipédia en Français

  • Canal de Narbonne — Canal de Jonction Canal de Jonction à Sallèles d Aude Le canal de jonction appelé aussi canal de Narbonne est une voie navigable artificielle française qui relie le canal du Midi au canal de la Robine via l Aude …   Wikipédia en Français

  • Antoine de Narbonne — Antoine de Narbonne, mort en octobre 1542 , est un prélat français du XVIe siècle . Il est le fils de Guérin, seigneur de Salelles, et de Marguerite de Miremont. Antoine de Narbonne devient cellerier de l abbaye d Aniane en 1513 et abbé le… …   Wikipédia en Français

  • College de Narbonne — Collège de Narbonne Le collège de Narbonne était un collège de l ancienne université de Paris. Il fut fondé en 1317, rue de la Harpe, par Bernard de Farges, archevêque de Narbonne, pour accueillir neuf écoliers de son diocèse[1]. Les revenus du… …   Wikipédia en Français

  • Collège De Narbonne — Le collège de Narbonne était un collège de l ancienne université de Paris. Il fut fondé en 1317, rue de la Harpe, par Bernard de Farges, archevêque de Narbonne, pour accueillir neuf écoliers de son diocèse[1]. Les revenus du prieuré de Notre Dame …   Wikipédia en Français

  • Collège de narbonne — Le collège de Narbonne était un collège de l ancienne université de Paris. Il fut fondé en 1317, rue de la Harpe, par Bernard de Farges, archevêque de Narbonne, pour accueillir neuf écoliers de son diocèse[1]. Les revenus du prieuré de Notre Dame …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”