Obele

Obèle

† ‡

Ponctuation

Accolades ( { } ) · Parenthèses ( ( ) ) 
Chevrons ( < > ) · Crochets ( [ ] ) 
Guillemets ( « » ou “ ” ) 
Apostrophe ( ' ou ’ ) · Virgule ( , ) 
Barre oblique ( / ), inversée ( \ ) 
Espace (   ) · Point médian ( · ) 
Espace insécable (   ) 
Point ( . ) · Points de suspension ( … ) 
Point-virgule ( ; ) · Deux-points ( : ) 
Point d’exclamation ( ! ), d’interrogation ( ? ) 
Point exclarrogatif ( ‽ ), d’ironie ( Point d'ironie de Alcanter de Brahm.svg
Trait d’union ( - ) · Tiret ( – )
Autres signes de ponctuation

Diacritique

Accent aigu ( ´ ), double (  ̋  ) 
Accent grave ( ` ), double (  ̏  )
Accent circonflexe ( ^ ) · Hatchek ( ˇ ) 
Barre inscrite ( - ) · Brève ( ˘ ) 
Cédille ( ¸ ) · Macron ( ˉ ) · Ogonek ( ˛ ) 
Corne (  ̛  ) · Crochet en chef (  ̉ ) 
Point souscrit ( ִ ), suscrit ( ˙ ) 
Rond en chef ( ˚ ) · Tilde ( ~ ) 
Tréma ( ¨ ) · Umlaut ( ˝ )

Symbole typographique

Arrobase ( @ ) · Esperluette ( & ) 
Astérisque ( * ) · Astérisme ( ⁂ ) 
Barre verticale ( | ou ¦ ) 
Cœur floral (❦❧ ) 
Croisillon ( # ) · Numéro ( № ) 
Copyright ( © )   Marque ( ® )  
Degré ( ° ) · Celsius ( ℃ ) 
Prime : minute, seconde et tierce ( ′ ″ ‴ ) 
Obèle ( † et ‡ ) · Paragraphe ( § ) 
Par conséquent ( ∴ ) · Parce que ( ∵ ) 
Pied de mouche ( ¶ ) · Puce ( • )  
Tiret bas ( _ ) 

Symboles typographiques japonais
Symbole mathématique

Plus et moins ( + − ) · Plus ou moins ( ± ) 
Multiplié ( × ) · Divisé ( ÷ ) · Égal ( = ≠ ) 
Pour cent ( % ) · Pour mille ( ‰ )
Carré ( ² ) · Cube ( ³ ) · Micro ( µ )

Symbole monétaire

Dollar ( $ ) · Euro ( € )
Livre sterling ( £ ) · Yen ( ¥ )

Page d'aide sur les redirections « † » redirige ici. Pour l'album de Justice, voir † (album).

L'obèle (nom masculin) (parfois, obélisque, en latin obelus, du grec ὀϐελός, « broche ») est, selon sa forme initiale, le signe diacritique manuscrit ÷, parfois uniquement constitué d'un trait horizontal (synonyme : virgula, linea jacens), équivalent des tirets quadratins typographiques.

En typographie moderne, on appelle aussi obèle un symbole typographique en forme de croix, (simple, un obèle) ou (double, un double obèle) dont la fonction et le mode d'utilisation peut différer des obèles anciens.

Sommaire

Origines et usage philologique

En paléographie, l'obèle (÷), comme d'autres signes diacritiques, a été inventé par Aristophane de Byzance, un savant d'Alexandrie. L'obèle était destiné à signaler le début des vers considérés comme douteux dans l'œuvre des poètes, et principalement d'Homère. Par extension, il fut utilisé pour indiquer le début de tout passage interpolé ou à retrancher (locus deperditus), ou tout ajout non attesté par la forme primitive du texte. La fin de ces passages est généralement indiquée par deux points superposés (:). Origène, puis saint Jérôme en firent grand usage dans leurs révisions du texte de la Bible. À la période carolingienne, l'obèle fut adopté par les éditeurs de certains livres liturgiques (sacramentaires).

Dans les éditions modernes, l'obèle est remplacé, pour signaler les modifications éditoriales d'un texte, par des crochets droits, les astérisques et les chevrons.

Usages typographiques dérivés

L’obèle typographique en forme de croix () a pour équivalent la forme plus récente du poignard (ou de la dague), bien illustrée par son appellation anglaise dagger, représentée réellement ainsi dans certaines fonte de caractères.

L’obèle peut servir, en complément avec l’astérisque, comme appel de note.

L’usage veut que l’on utilise l’astérisque comme premier appel de note, l’obèle (simple) comme second, le double obèle comme troisième. Au-delà de trois, aucune convention ou usage ne prévaut.

Usage philologique

Dans le domaine de la critique textuelle, et donc dans l'édition de textes anciens, les obèles indiquent un passage incertain ou contesté. Ainsi : « Passage assuré †passage contesté† passage assuré. »

Usages biographiques et bibliographiques

À la suite du nom d'une personne, il signale qu'elle est morte, et, après une date, signale celle d'un décès (connotation funéraire de la croix). Son équivalent pour la date de naissance est l'astérisque.

Article détaillé : abréviations en généalogie.

Usage mathématique

L'obèle primitif ÷ obélus (ou obelus) a été adopté en mathématique pour signifier la division ÷.

Usage en chimie

L'obèle double est utilisé, associé aux crochets, dans la représentation d'un mécanisme réactionnel pour désigner un état de transition, à savoir une moléculaire intermédiaire dont la durée de vie n'est que d'une fraction de seconde.

Codage informatique

nom glyphe code HTML code ASCII codePage 1252 MacRoman ISO 8859-1 Unicode LaTeX Azerty Bépo
obèle
Oo  Oo
&dagger; ou
&#x2020;
— impossible — 134 (0x86) 160 (0xa0)   U+2020 $\dagger$ — impossible — Alt Gr + h
double obèle
Oo  Oo
&Dagger; (ou &ddagger;)
ou &#x2021;
— impossible — 135 (0x87) 224 (0xe0)   U+2021 $\ddagger$ — impossible — Alt Gr + H
obélus
Oo ÷ Oo
&divide; — impossible — 247 (0xf7) 214 (0xd6) 247 (0xf7)
en -1 et -15
U+00f7 $\div$ — impossible — Alt Gr + /
tiret demi-quadratin
Oo  Oo
&ndash; — impossible — 150 (0x96) 208 (0xd0) U+2013 -- — impossible — Alt Gr + $
tiret quadratin
Oo  Oo
&mdash; — impossible — 151 (0x97) 209 (0xd1) U+2014 --- — impossible — Alt Gr + "
barre horizontale
Oo  Oo
— impossible — U+2015 — impossible — — impossible —
croix latine
Oo  Oo
— impossible — U+271F — impossible — — impossible —
croix de Lorraine
Oo  Oo
— impossible — U+2628 — impossible — — impossible —
note : 0x • •  indique un code hexadécimal ; les codes Unicode sont toujours indiqués en hexadécimal.
Obèles et doubles obèles en DejaVu Serif, Times New Roman, LTC Remington Typewriter, Garamond, Old English Text MT.

Articles connexes

  • croix latine
  • croix de Lorraine
Ce document provient de « Ob%C3%A8le ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Obele de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • obèle — obèle …   Dictionnaire des rimes

  • obelė — obelė̃ sf. (3a) Mšg, Kp, Krt, Lk žr. obelis 1: Obeles sausiai apipuola Ds. Nedaug obalių̃ teturiam: kad būt didelės obelės, o dabar – tai kas gi! Mžš. An tos obelės prie tako tik vienas obelys viršūnė[je] raudonuoja Jnš. Atanešiau pakarštavot… …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • obele — obele, ey obs. forms of obley …   Useful english dictionary

  • Obèle — v · d · m …   Wikipédia en Français

  • obèle — obel ou obèle [ ɔbɛl ] n. m. • 1935, 1689; lat. d o. gr. obelus « broche » ♦ Paléogr. Trait noir en forme de broche servant à signaler un passage interpolé sur les manuscrits anciens. ● obel ou obèle nom masculin (latin obelus, broche) Marque… …   Encyclopédie Universelle

  • obèle — (o bè l ) s. m. Terme d antiquité. Marque dont les critiques anciens et, en particulier, les critiques alexandrins, notaient les vers d Homère qui leur semblaient être supposés et ne pas appartenir au poëte. ÉTYMOLOGIE    Le terme grec signifie… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • François Obele Mvondo — Saltar a navegación, búsqueda Obele Nombre François Obele Mvondo Nacimiento 17 de enero de 1989 (20 años) Mbalmayo, Camerún …   Wikipedia Español

  • Obel — Obèle † ‡ Ponctuation Accolades ( { } ) · Parenthèses ( ( ) )  Chevrons ( < > ) · Crochets ( [ ] )  Guillemets ( « » ou “ ” ) … …   Wikipédia en Français

  • — Obèle † ‡ Ponctuation Accolades ( { } ) · Parenthèses ( ( ) )  Chevrons ( < > ) · Crochets ( [ ] )  Guillemets ( « » ou “ ” ) … …   Wikipédia en Français

  • — Obèle † ‡ Ponctuation Accolades ( { } ) · Parenthèses ( ( ) )  Chevrons ( < > ) · Crochets ( [ ] )  Guillemets ( « » ou “ ” ) … …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”