Archein Von Drekkenov

Donjon de Naheulbeuk

Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en BD et en roman. « Un délire Internet » devenu « phénomène de librairie » selon l’analyse du Point[2].

La première saison a demandé plus de deux ans de travail pour un résultat de 15 épisodes de 4 à 10 minutes chacun, ainsi que diverses publicités parodiques. Outre le fait que cette saga adopte un mode de diffusion nouveau, l’originalité réside également dans le fait que les auditeurs de cette saga ont influencé son développement à travers une communauté de fans très active.

L’auteur s’est inspiré des Deux minutes du Peuple de François Pérusse pour la conception sonore et de son expérience des jeux de rôle ainsi que des écrits d’Asp Explorer (Les Merveilleuses Aventures de Kalon)[3] pour l’histoire.

La saison 3 est sortie le 20 juin 2008 sous forme d’un roman intitulé Le Donjon de Naheulbeuk : La couette de l’oubli[4].

Sommaire

Le monde de Naheulbeuk

Le monde et les personnages de cette saga sont des caricatures archétypiques des univers héroïques fantastiques issus des jeux de rôle. Les héros n’ont pas de nom propre, ils sont nommés par leur classe de personnage ou leur race, et évoluent dans la Terre de Fangh.

L’univers est enrichi par une encyclopédie, sur le site, et parodie l’heroic fantasy : on y trouve des divinités aux rôles plus ou moins inattendus (Mankdebol, dieu de la Loose, par exemple).

De même, les personnages historiques sont souvent des versions parodiques des personnages d’autres univers de fiction, comme le seigneur des anneaux (Saroulemale, par exemple) ou l’univers de Warhammer (les dieux du chaos, notamment), et aussi d’anciennes légendes (comme la Dame Dullac, inspirée de la dame du lac des légendes arthuriennes).

De plus, en terre de Fangh, beaucoup de choses sont dues à des actes stupides ou ont des conséquences inattendues (et souvent absurdes), voire les deux à la fois.

L’histoire

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Plusieurs personnages typiques des jeux de rôle se lancent dans une quête pour retrouver une prophétique statuette dans un donjon également archétypique, le fameux Donjon de Naheulbeuk.

La première saison raconte la recherche de la 12e statuette de Gladeulfeurha.

Elle servira dans la 2e saison à négocier avec leur employeur : Gontran Theogal, mage de 12e niveau, Ordonnateur de la Béatitude de Swimaf. Le mage cherche à accomplir une prophétie :

« Il est écrit dans les tablettes de Skeloss que seul un Gnome des Forêts du Nord unijambiste dansant à la pleine lune au milieu des douze statuettes enroulées dans du jambon ouvrira la porte de Zaral Bak et permettra l’accomplissement de la prophétie. »

La seconde saison raconte donc leur voyage de Valtordu à Boulgourville, à l’auberge du « Poney qui tousse », où le mage Gontran Théogal leur a donné rendez-vous.

À la fin de cette seconde saison, ils apprennent que, en vendant la statuette à Gontran Théogal, ils ont précipité la fin du monde.

Le roman La couette de l’oubli, qui constitue la troisième saison, raconte la quête qu’ils mènent afin de sauver le monde tout en étant poursuivi par de nombreux cultistes qui croient qu’ils sont des impies ayant vendu la statuette dans le but de provoquer la fin du monde.

Les épisodes

Saison 1 (Le donjon de Naheulbeuk ou À la recherche de la statuette)

Saison 2 (Le voyage du village de Valtordu à la cité perdue de Boulgourville ou Voyage en Terre de Fangh)

Les saisons audio se sont achevées le 6 mai 2008 sur l’épisode 30 de la saison 2. La saison 3 est parue le 20 juin 2008 sous forme de roman, La Couette de l’Oubli[4].

Épisodes bonus

On peut maintenant trouver un épisode inédit, le numéro 31, qui est une sorte de bonus. Il s’agit en fait d’une extension d’un extrait du roman de la saison 3, la Couette de l’Oubli.

Un nouvel épisode bonus est paru le 13 mars 2009 portant le numéro 32 au sujet de Zangdar et Reivax, où l’on raconte leurs aventures depuis leur dernière apparition lors du 30e épisode. Ces évènements se déroulent entre la fin de la deuxième saison et le début de la quatrième (pas encore parue à ce jour, mais annoncée).

Les personnages

Les Héros

Ce qui suit relève des moments clés de l’intrigue.

Au total, ils sont au nombre de neuf mais la compagnie qu’ils forment ne contient à aucun moment plus de sept membres.

Six d’entre eux sont tout le temps présents :

  • le Barbare, un grand combattant venu du Nord, à ne pas confondre avec un paysan. Il ne pense qu’à se battre, faire ripaille avec le Nain et il n’aime pas la magie. Ses leitmotives sont « Baston ! » et « Tarlouze ! ». Le personnage est inspiré de Conan le Barbare, notamment pour ce qui est de la croyance du personnage (« Crôm ! »[8]). Il déteste la poésie du Ménestrel. Mais il est très doué pour résoudre les énigmes malgré son manque d’intelligence (qui, soit dit en passant, augmente avec les niveaux (l’intelligence, pas le manque)). Il passe au niveau 2 (après résolution d’énigme) pendant la Saison 1. Dans une annexe du roman La Couette de l’oubli, on découvre qu’il est le seul membre biclassé de la compagnie (ses deux classes sont barbare et guerrier).
  • l’Elfe, une archère, plus douée pour toucher ses coéquipiers que sa cible, plus qu’un peu naïve, à la poitrine avantageuse (elle gagne d’ailleurs un bonnet de soutien-gorge de plus lors de son passage au second niveau), toute de vert vêtue, et qui a horreur du nain (d’ailleurs, c’est réciproque). Ses activités préférées sont cueillir des framboises, coiffer des poneys, et se baigner dans le plus simple appareil. Elle aime beaucoup le Ménestrel. Elle passe au niveau 2 (après combat contre golem de fer) dans la Saison 1.
  • la Magicienne, une femme passionnée par les livres en général, et les livres de sorts en particulier. Elle est la seule apte à comprendre le langage ogre, ainsi qu’à peu près tous les langages de la terre de Fangh, et utilise surtout la magie de combat. Elle adore les livres et grimoires de magie. C’est aussi une véritable bibliothèque humaine. Par contre elle ne sait pas s’orienter. Côté magie, elle est particulièrement nulle au début (elle aura par exemple visualisé leur groupe à la place de celui des ennemis, et blessé tout le groupe dans un tourbillon de Wazaa destiné à des gobelins), mais s’affirme après le niveau deux et devient sans doute l’élément le plus destructeur de l’équipe avec le barbare. Elle tente de remédier à la naïveté de l’Elfe bien que ce soit une tâche ardue. Un accident magique survenu pendant ses études lui a altéré définitivement la voix. Elle passe au niveau 2 (après avoir « sauvé » le groupe d’un Golbarg) dans la Saison 1.
  • le Nain, un guerrier « chiant », parlant le gobelin à merveille, et dont la force et la répartie compensent sa taille. Prêt à tout pour remplir sa bourse (caractéristique commune à tous les nains, c’est génétique), poivrot invétéré, il ne supporte pas l’Elfe (ça aussi c’est commun à tous les nains) et fait preuve d’un très mauvais caractère. Grand amateur de bonbons Chiantos, il combat à la hache. Il meurt deux fois (tué d’abord par surprise par une Liche et ensuite en attaquant seul un Golem de fer à la hache) et ira au paradis des nains d’où il sera sauvé pour son plus grand malheur (grâce à ses points de destin), il s’en suivra une certaine prudence, c’est-à-dire une tendance à imaginer des stratégies improbables. Pour l’argent, il ira jusqu’à calculer les prorata pour le partage des 8 000 pièces d’or entre 7 personnes, mais en oubliant la somme qu’ils doivent à une guerrière. Il est également l’arrière petit-fils du célèbre voyageur nain : Gurdil[9]. Il est très ami avec le Barbare notamment au niveau des combats, brutalité et emmerdeur. Il passe au niveau 2 (après avoir vaincu un homme/lézard mutant) dans la Saison 2.
  • l’Ogre, une grande créature toujours affamée s’exprimant par borborygmes primitifs. Prêt à manger n’importe quoi, il agit par instinct, ce qui le fait bien s’entendre avec le Barbare, mais reste dévoué à la protection de la Magicienne, seule apte à comprendre sa langue. Il aime aussi jouer de la guitare et c’est le seul (avec l’Elfe) à apprécier la musique du Ménestrel. L’aventure, d’après lui, consiste à découvrir de nouveaux goûts et nouvelles nourritures. Il passe au niveau 2 (après avoir vaincu Zangdar) à la fin de la Saison 1.
  • le Ranger, un aventurier vaguement héroïque qui tente de donner un semblant de cohésion dans le groupe. Il doit sans relâche séparer l’Elfe et le Nain et apaiser les discussions pendant les négociations. Il aime les combats préparés à l’avance, chose difficile avec le Nain et le Barbare. La compagnie le pense expérimenté avant qu’il n’avoue son niveau 1. Il avait en effet déjà effectué une quête, consistant à chercher les poules de son grand-père dans tout son village[10]. Il est parfois désespéré et a souvent des « envies suicidaires ». Il a également tendance à vouloir utiliser des compétences qu’il n’a pas (lire le menzzorien, et voler une bourse dans l’auberge Au rat d’égout lubrique). C’est aussi lui qui se rince le plus souvent l’œil sur les charmes de l’Elfe du groupe. Il meurt dans l’épisode 27 (tué par une Taupe-garou en tentant de l’attaquer - involontairement, mais faut le faire - avec un sandwich au thon) et ira au paradis des aventuriers, mais il ressuscitera pour son grand bonheur. Il n’a qu’un semblant de courage mais est tout aussi drôle. Il découvre que grâce aux chiantos du Nain, il peut être aussi chiant que lui. Il possède des qualités de chef de groupe plus que douteuses (ce que lui font souvent remarquer ses coéquipiers). Il passe au niveau 2 (après avoir vaincu Zangdar) à la fin de la Saison 1.

À ces six membres « permanents », s’ajoutent trois membres « temporaires » :

  • le Ménestrel (qui décède lors du voyage vers La Cité Perdue de Boulgourville), un musicien très - voire trop - poétique, récitant vers sur vers, accessoirement le souffre-douleur du Barbare. Il ne supporte pas la rustrerie du Nain et prend l’Elfe comme muse. La compagnie sera impressionnée par son expérience, le Ménestrel étant de niveau 3, mais qui ne sert qu’au maniement de la guitare. Il sait toutefois danser, jongler, jouer des instruments à corde et des percussions, il sait grimper aux arbres et faire des sacs en macramé. Il sera finalement écrasé par un troll berserk des collines de l’est armé d’une double mortensen, après avoir tenté d’amadouer la créature en lui jouant de la guitare.
  • le Paladin de Dlul (dieu du sommeil et de l’ennui). Il a quitté la compagnie car il est tombé amoureux de la reine des elfes de Lunelbar, Norelenilia de Nilnerolinor, les descendants des Meuldor ; il effectue des prières pour son dieu en dormant, parlant d’une voix soporifique. La compagnie le rencontra lors de leur aventure sur le chemin (prétendument « rendant hommage à son dieu ») dans la forêt. Il a rejoint la compagnie pour participer à la quête et gagner de l’argent pour s’acheter une puissante relique, le polochon mystique de Zuggira. Sa bénédiction est « Dlul vous aime et vous fait bailler ». Il quittera le groupe dans l’épisode 25 pour rejoindre la reine des elfes Lunelbar (Norelenilia de Nilnerolinor) dont il est tombé amoureux. Particulièrement inutile, il possède des objets de combat mais ne s’en sert pas.
  • le Voleur (qui décède dans le donjon), un homme rusé, mais pour le moins couard, qui préfère éviter les combats. Mais on constate que sous l’effet de l’alcool, il devient plus téméraire, comme le prouve l’épisode de la taverne, où il aide le Nain à déclencher une bagarre générale, en essayant de voler les vêtements de la serveuse. Mais il a le plus souvent subi les quolibets du courtaud, et a pu constater la force de frappe du Barbare à plusieurs reprises (ne jamais traiter un barbare de paysan…). Il a de bonnes manières et sait détecter les pièges ; malheureusement cette dernière compétence laisse à désirer : il sera en effet réduit en tas de cendres, brûlé au 28e degré pour n’avoir pas su désamorcer un « Claptor de Mazrok », un piège magique. En outre, il avait pris l’Elfe en grippe depuis qu’elle lui avait tiré une flèche dans le dos, lors d’une détection des pièges.

Les seconds rôles

  • L’ange accueillant tous les nains morts dans d’atroces souffrances au paradis des nains.
  • Gontran Theogal, mage de 12e niveau, ordonnateur de la béatitude de Swimaf. C’est le commanditaire du groupe, qui les a envoyés chercher la fameuse statuette. Il parle le Menzzorien, et doit remettre les 8 000 pièces d’or promises en échange de la statuette à Valtordu. Retardé, il leur donne finalement rendez-vous à Boulgourville.
  • La guerrière de niveau 8 qui délivre la troupe des hommes-poireaux pour 3 000 pièces d’or à payer à Boulgourville.
  • La voix de changement de niveau.
  • Zangdar, un homme sombre et mystérieux, maître du donjon de Naheulbeuk, qui aime faire fouetter son conseiller Reivax. Il se fait souvent reconnaître par son rire caractéristique ainsi que par sa constante position dominante par rapport à Reivax, son conseiller. Zangdar est un homme maléfique, qui a tendance à frapper son bureau du poing, et il a pour principe de ne jamais être poli avec personne. Dans la deuxième saison du « Donjon de Naheulbeuk », il va tout faire pour retrouver les aventuriers qui lui ont subtilisé, entre autres, la douzième statuette de Gladeulfeurha, « assez moche » comme commente la voix off (alias Knarf). Il n’est pas spécialement puissant mais il peut créer une sphère indestructible et semble décupler ses pouvoirs quand il est furieux. Son point faible est qu’il ne supporte pas la musique mal jouée, faiblesse que la compagnie utilisa contre lui.

Dans l’épisode 27, on y découvre une part de la psychologie tourmentée de Zangdar à propos de son enfance et de sa volonté de rester une légende. Alors que le dirigeable dans lequel se trouve Zangdar et Reivax s’élève fatalement, l’épisode se termine sur ce dernier qui tire une manette du dirigeable afin de « ne pas finir congelés ». On les retrouve dans la première partie de l’épisode 30 où, alors qu’ils sont perdus dans les ruines d’une ville abandonnée et envahie par les ronces au delà de la limite ouest de la carte, ils aperçoivent un puits duquel des tentacules sortent et, vraisemblablement, les emportent dedans.

  • Reivax, le Conseiller, un homme lâche et veule, souffre-douleur de son maître. Il l’aide à diriger les monstres du donjon, particulièrement les gobelins dont il parle la langue. Il tient beaucoup à la vie, et quand les aventuriers le torturent, il trahit le point faible de son maître. Plus tard, il le suit fidèlement dans leur quête désespérée pour retrouver la compagnie. Reivax est terrorisé et martyrisé par Zangdar au début, mais à force de voyager avec lui, il finit par lui tenir tête et n’hésite pas à faire des commentaires désobligeants. Il a une collection personnelle de robinets.

Les groupes de personnages

  • Les elfes de Lunelbar, qui offriront de nombreux cadeaux à l’elfe, cadeaux par ailleurs totalement inutiles jusqu’à l’épisode 26 où Aztoona (cf. ci-dessous) apprend à la compagnie que les objets valent plus que ce qu’ils pensaient (et en achète une partie, si on consulte dans l’encyclopédie de Naheulbeuk, on se rend compte qu’elle les arnaque). Leur reine est Norelenilia de Nilnerolinor, dont le paladin tombera amoureux.
  • Les globzoules, des singes buveurs de sang, attaquèrent les aventuriers durant leur sommeil ; la magicienne les tua avec un éclair en chaîne (« il était vachement réussi ! »), le Barbare fut mordu, mais rapidement soigné grâce à « la bouteille jaune où macéraient plusieurs frelons » que le ranger avait conservé depuis la taverne du « rat d’égout lubrique ».
  • Les gobelins du donjon, qui rencontrèrent la compagnie dans les souterrains. Petites créatures à la peau verte, ayant un sale caractère et ne voyant que des nuances de vert, ce qui est assez problématique pour indiquer à Zangdar sur quelles manettes appuyer pour diriger son dirigeable, d’autant plus que les ingénieurs gobelins qui s’en occupent parlent très vite.
  • Les hommes-poireaux, en guerre avec les hommes-navets, les hommes-patates et les hommes-carottes, ont pris les aventuriers pour des espions et ont failli les faire bouillir dans le Grand Pot-au-feu avant d’être mis en fuite par la guerrière Lili de niveau 8.
  • Les mangeurs de chair humaine, indigènes avec un os dans le nez, de la peinture sur la figure et des plumes dans les cheveux. Ils sont cannibales et passent leurs journées dans les buissons à attendre que des touristes tombent dans leurs pièges. Ils ne sont pourtant pas réputés pour leur patience.
  • Les orques du donjon, dont la compagnie croisera plusieurs troupes. Grandes créatures puantes et n’aimant que la baston. Certains jouent de la musique dans la taverne (avec des guitares-démons).
  • L’orque Tommy Verdâtre et son groupe folklorique.
  • Les Batailleurs de la Confession reformée de Slanoush.
  • Les Héritiers de Braav’.
  • Les Puruls de Niourgl.
  • Les Ensorceleurs de Tzinntch.
  • Les Grands Pontifes de la Vengeance de Khornettoh
  • Les Acharnés d’Oboulos.
  • les Feignasses de Dlul.

Note : les noms des dieux Tzinntch, Niourgl, Khornettoh et Slanoush dérivent des noms des dieux du Chaos de Warhammer et Warhammer 40,000 que sont Tzeentch, Nurgle, Khorne et Slaanesh. Les noms de Crôm, Dlul, Braav’ et Oboulos désignent d’autres divinités de l’univers du Donjon de Naheulbeuk.

Les autres personnages

  • Un aventurier level 7 des Plaines du Centre qui parle avec un fort accent du Québec.
  • L’archange accueillant tous les aventuriers morts, pour autant qu’ils soient au moins de niveau 2, au paradis des aventuriers (les personnages de niveau 1 vont au « paradis des bouseux »). Il dit au ranger « bonne éternité » à son passage dans l’au-delà pour faire de l’humour.
  • Archein von Drekkenov le vampire hémophile, prince de Moriaquie, chevalier de l’Ordre de la Wyverne. Il est sympa, ne boit que du sang de coyote et invente des jeux. Il a, par erreur, été massacré par la compagnie.
  • Aztoona, cousine de la Magicienne du groupe, et elle-même ancienne magicienne, elle s’est reconvertie dans le commerce d’objets magiques suite à des problèmes avec la magie, racontés dans la chanson Un boulet dans le groupe apparue dans le CD À poil dans la forêt[11]. Elle est vite traitée de timbrée par le Nain et n’est pas très bien accueillie par le Ranger. Elle aide le groupe en lui vendant la couronne de téléportation de l’archimage Pronfyo pour le transport jusqu’à Boulgourville. Elle apparaît à la fin de l’épisode 25 et part à la fin de l’épisode 26-2. On découvre dans le roman qu’elle a carrément arnaqué le groupe, car ils lui ont vendu des objets précieux, dont ils ignoraient la réelle valeur, qui valaient plus du double de la couronne.
  • Gary Topper[12], un jeune magicien de Chnafon cherchant son ami Bargid[13] qui voit sa baguette brisée par le nain. La magicienne lui vendra ensuite son « Rune staff of curse », qui le transformera en chèvre.
  • Le vieux Gildas, ermite tué par le barbare qui croyait que c’était un sorcier.
  • Le Golbargh (déformation du Balrog de Tolkien), monstre prisonnier de Zangdar qui garde l’étage abandonné du donjon, bloqué par un sort lui empêchant d’utiliser les escaliers. Il tue quiconque veut emprunter le couloir où il dort.
  • Le golem de fer du donjon, qui garde l’entrée du sanctuaire de Zangdar. Il est censé être indestructible (le Nain, qui a voulu l’attaquer seul, en a d’ailleurs fait l’expérience). Il est neutralisé par l’équipe grâce au tir de l’Elfe dans son œil unique (alors qu’elle visait la jambe), permettant ainsi au reste de la compagnie de le pousser dans une oubliette.
  • L’Homme-lézard mutant, un monstre ambidextre de catégorie 2 qu’on ne trouve que dans le château de Gzor.
  • La liche du donjon, créature morte-vivante autonome. Elle est tuée par le groupe après avoir tué le nain.
  • La mère du Ranger, qui va acheter des crevettes et qui parle de son fils au poissonnier[14].
  • La mouche (BD). Elle résidait dans le donjon de Naheulbeuk ; elle a eu le coup de foudre pour le Barbare, plus précisément pour l’odeur de ses pieds. Elle a quitté le donjon et vole avec la Compagnie qui ne la remarque pas, on l’aperçoit sur plusieurs vignettes.
  • Le poissonnier de Loubet, apparemment connu pour la qualité médiocre de ses calmars. Il est totalement inutile dans l’histoire (tout comme ses calmars).
  • Roger, garde de Chnafon.
  • La serveuse de la taverne du donjon, qui parle avec un fort accent irlandais.
  • Le vieux Song-Fu qui accueille nos aventuriers lors d’une grosse pluie, mais qui finit par se suicider après que la magicienne lui a posé une question sur la prophétie de la porte de Zaral Bak et que le nain a ajouté qu’ils étaient en possession de la dernière statuette.
  • Tarken le bandit, soi-disant célèbre, qui attaquera la compagnie mais qui s’empalera lui-même sur ses deux épées lors d’un combat singulier avec l’Ogre.
  • Une Taupe-garou géante, rencontrée dans le château de Gzor et qui tuera le Ranger qui l’attaqua en utilisant un sandwich au thon pour épée.
  • Un troll géant des collines berserk, créature errante de la terre de Fangh armé d’une double mortensen. Il mesure 3,14 mètres. Il est tué par le groupe après avoir écrasé le Ménestrel.
  • Un troll des cavernes enchaîné dans les souterrains du donjon de Naheulbeuk ressemblant beaucoup aux trolls du Seigneur des Anneaux. Il sait parler la langue des humains et garde de précieux objets.
  • La vendeuse du magasin du Donjon de Naheulbeuk. Cacherait des objets sous ses vêtements. Elle possède une belle paire de… de quoi au juste ? Mystère…
  • Brodik Jeanfuret, collecteur à la Caisse des Donjons (CdD). C’est un représentant de ladite organisation, veillant celle-ci à gérer toutes les affaires donjonniques en Terre de Fangh.

Les lieux visités

Dans le donjon de Naheulbeuk

Les escaliers, la boutique, les souterrains, la taverne, la tanière de la Liche, l’étage abandonné du Golbarg, l’antre du golem de fer et enfin l’antre de Zangdar.

Durant le voyage jusqu’à Boulgourville
  • Le village de Valtordu, où les aventuriers avaient rendez-vous avec leur commanditaire, mais celui-ci fut retardé, alors il leur donna rendez-vous à Boulgourville.
  • Le territoire du vieux Gildas, qui fut tué par le Barbare, du coup, les aventuriers passèrent la nuit dans sa vieille cabane qui ne contenait guère d’objets (magie, nourriture, armes, instruments de musique et objets précieux).
  • Un village miteux, dans lequel les aventuriers ne sont pas restés longtemps, à cause du nain qui a dit à l’aubergiste que sa bière sentait la sueur, puis qui lui a mis un coup de hache dans la jambe et qui lui a détruit son mobilier.
  • Le village de Chnafon, village non situé sur la carte, très peu intéressant pour nos compagnons. Gary Topper y fut transformé en chèvre.
  • Le château de Gzor l’Ignoble, où le Ranger meurt et le Nain gagne un niveau.
  • Le village de Boulgourville où les aventuriers rencontrent Gontran Théogal et lui donnent la statuette. Ils y donneront ensuite les 3 000 pièces d’or à Lili la guerrière, se feront chiper encore de l’or par la Caisse des Donjons et par la communauté des voleurs.

Les clins d’œil

Plusieurs clins d’œil sont fait à d’autres œuvres, par certaines situations et personnages tertiaires.

  • Dès le premier épisode il y a une allusion à Conan le Barbare, avec « les tablettes de Skelos ». Il peut s’agir d’une référence indirecte aux aventures de Kalon, parodie de Conan dont s’est inspiré Pen Of Chaos, et dans lesquelles il est fait maintes fois références à Skelos l’innommable et à ses tablettes[15],[16]. De plus, la robe de l’archimage Tholsadûm fait référence à Thulsa Doom, l’ennemi de Conan dans le premier film.
  • Dans l’épisode 11, le groupe rencontre dans un couloir le poulet, plus précisément un coq, qui les a réveillés plus tôt dans la matinée. La magicienne évoque la possibilité que le poulet puisse être un Changeur de Forme, créature apte à changer d’apparence. Il s’agit probablement d’une référence à Arx Fatalis où l’on peut rencontre un poulet (qui se révèle finalement être un sorcier) dans une crypte d’un donjon.
  • Le seigneur des anneaux : dans l’épisode 12, quand les aventuriers entendent les tambours, ils se rappellent une histoire concernant un hobbit, des orques et un magicien qui tombe ; et dans l’épisode 24 dans lequel des elfes dans la forêt donnent plusieurs cadeaux qui dans le roman de Tolkien sont très utiles mais qui, ici, sont franchement inutiles. De plus, le nom du démon qui hante l’étage abandonné du donjon est un Golbarg et dans Le seigneur des anneaux, la communauté est poursuivie par un Balrog dans les mines de la Moria.
  • Dans l’épisode 18, lors de la mort du Ménestrel : le Nain chante « Il a la bouche pleine de sang et il rit » cette chanson fait référence à « Brouillard sur le cimetière » de l’Album du Peuple (Volume 2) de François Pérusse où on peut entendre : « On a tous la bouche en sang et on rit ! », censée être une reprise des textes de Ozzy Osbourne par Adamo.
  • L’épisode 21 contient une référence assez discrète, rendant hommage au film Les Tontons flingueurs, lorsque le nain décrit la boisson dans laquelle macérait plusieurs frelons ingurgitée par le barbare. « Faut admettre, c’est plutôt une boisson d’homme. » disait le Nain. Dans l’épisode 19, le vampire hémophile déclare : « je ne bois jamais… de vin », réplique que l’on peut trouver dans Dracula de Bram Stoker.
  • De plus, à l’instar de Dracula, le vampire hémophile est le prince d’un pays qui n’existe plus depuis plusieurs siècles.
  • Le « Runestaff of Curse » trouvé par la Magicienne dans le Donjon est possiblement un clin d’œil à l’œuvre de Michael Moorcock, « The History Of Runestaff », qui se déroule dans un univers comparable à celui d’un RPG.
  • Le nain raconte également à ses compagnons lors de l’épisode 23 sa courte aventure qui l’amena à bord du Survivaure, où il rencontra le capitaine Bleûten, qu’il qualifie de « mec en pyjama rouge qui semblait être le chef », le sergent Johnson, le lieutenant Sabrovitch, qu’il définit comme « une fille un peu blonde avec un pyjama rose, avec un air bête et une sacrée paire de… (coupé en pleine phrase) » et les autres membres de l’équipage du vaisseau. Il pensa d’ailleurs être chez les elfes à cause de la phrase « paix et guérison sur ton peuple » lancée par le capitaine Bleûten. La scène n’est pas dans les aventures du donjon de Naheulbeuk, mais est dans le 7e épisode des Aventuriers du Survivaure.
  • Dans le tome 5 sorti en novembre 2008, la reine des elfes Lunelbar Norelenilia est sans doute inspirée sur tous les points de Galadriel, une sage elfe de la saga Le Seigneur des Anneaux.
  • Dans l’épisode 26, le groupe utilise une certaine couronne de Pronfyo qui aurait le pouvoir de téléporter un groupe d’aventurier si le magicien de groupe est de niveau 2. Ce nom est sans doute basé sur le personnage nommé Profion, mage noir de l’épopée Donjons et Dragons. En regardant de plus près la page de l’encyclopédie Naheulbeuk, l’on peut apprendre que Pronfyo était un mage très puissant et centré sur la téléportation. Il fut également le créateur du Téléparchemin.

John Lang tient à jour des fiches d’épisode[17] où il délivre toutes ses références musicales, littéraires et cinématographiques pour la réalisation de ses épisodes.

Les Bonus

Le Naheulband

Article détaillé : Naheulband.

Disponible en librairie

Adaptation en bande dessinée

Le Donjon de Naheulbeuk a été adapté en bande dessinée, avec toujours John Lang au scénario et Marion Poinsot au dessin. Cette adaptation reprend très fidèlement les dialogues de la série, deux tomes formant la première saison des aventures audio. Fin 2006, l’éditeur Clair de Lune annonçait des ventes cumulées supérieures à 200 000 exemplaires pour les deux premiers albums.

  • John «Poc» Lang, Marion Poinsot, Le Donjon de Naheulbeuk - Première saison, partie 1, Clair de Lune, 2005, (ISBN 2913714676)
  • John «Poc» Lang, Marion Poinsot, Le Donjon de Naheulbeuk - Première saison, partie 2, Clair de Lune, 2005, (ISBN 2913714811)
Il existe un coffret cartonné rassemblant ces deux premiers tomes.
  • John «Poc» Lang, Marion Poinsot, Le Donjon de Naheulbeuk - Deuxième saison, partie 1, Clair de Lune, 2006, (ISBN 2913714927)

Il existe une édition limitée du tome 3, contenant des croquis de Marion Poinsot et une couverture différente, (ISBN 2913714994)

  • John «Poc» Lang, Marion Poinsot, Le Donjon de Naheulbeuk - Deuxième saison, partie 2, Clair de Lune, 2007, (ISBN 978-2-35325-033-2)
Il existe une édition limitée du tome 4 « Noëlbeuk », avec une couverture différente, un coffret rouge et des chaussettes brodées à l’effigie du Nain… (ISBN 978-2-35325-034-9)
  • John «Poc» Lang, Marion Poinsot, Les Arcanes de Naheulbeuk - L’arrière-boutique de la Terre de Fangh, tome 1 (Bière, monstre, et bière), Clair de Lune, 2008, (ISBN 978-2-35325-042-4)
L’album contient les bonus audio mis en BDs et quelques articles de l’encyclopédie de Naheulbeuk.
  • John «Poc» Lang, Marion Poinsot, Le Donjon de Naheulbeuk - Deuxième saison, partie 3, Clair de Lune, 2008, (ISBN 978-2-35325-085-1)
  • John «Poc» Lang, Marion Poinsot, Les Arcanes de Naheulbeuk - L’arrière-boutique de la Terre de Fangh, tome 2 (Des boudins et des elfes), Clair de Lune, 5 mars 2009. (ISBN 978-2-35325-097-4)

La Tour de Kyla

La Tour De Kyla est une bande dessinée parue chez le même éditeur, prenant place dans le même monde (La Terre de Fangh) que le Donjon de Naheulbeuk, et utilisant certains de ses personnages. L’auteur du Donjon, John Lang, a donné son accord formel aux créateurs de Kyla pour réaliser ce spin-off.

Romans

La saison 3 est sortie le 20 juin 2008 sous forme d’un roman intitulé Le Donjon de Naheulbeuk : La couette de l’oubli[4], paru aux éditions Octobre, texte de John «Poc» Lang, illustration de Marion Poinsot, couleurs de Sylvie Sabater, (ISBN 978-2-915621-22-8). La saison 4, nommée L’orbe de Xaraz, est annoncée pour novembre 2009.

Adaptation en vidéo

Le Donjon de Naheulbeuk a été l’objet de nombreuses adaptations en vidéo, avec des acteurs humains ou d’autres méthodes plus originales (utilisation de blocs Lego, images de synthèse…) ; on les retrouve facilement sur les sites de partage de vidéo comme YouTube ou Dailymotion. On peut noter par exemple NaheulWoW, qui met en image l’aventure grâce au célèbre MMORPG World of Warcraft (technique déjà utilisée dans l’épisode de South Park « Make Love, Not Warcraft », il s’agit d’un machinima). Cependant, cette adaptation se limite aux quatre premiers épisodes et aucun autre.

Toujours sur youtube ou dailymotion, d’autres vidéos sont disponibles, où les images des bandes dessinées sont superposées avec les sketches audio. Certains gags audio sont coupés au montage quand ils n’apparaissent pas dans les BD. Des adaptations du même genre sont également disponibles pour les Aventuriers du Survivaure.

John Lang a aussi réalisé un doublage de certains épisodes de Kaamelott avec les voix de ses personnages et des histoires inédites[18].

Et le reste…

Outre les chansons du Naheulband, POC est à l’origine de nombreux bonus détaillant la vie de la Terre de Fangh où vivent nos compagnons, notamment des articles sous forme d’encyclopédie[19] et des parodies de publicités vantant les produits les plus connus, tel le bonbon Chiantos.

Le donjon de Naheulbeuk s’est trouvé beaucoup de fans, qui contribuent à leur tour à étoffer le « monde » de Naheulbeuk. Ainsi de nombreux projets non officiels, mais autorisés par Pen of Chaos, voient le jour : dessins, jeux vidéo, jeu par forum

Il existe aussi un jeu de figurines gratuit à télécharger basé sur les règles de Frères d’Armes.

Le donjon de Naheulbeuk est un phénomène internet qui a favorisé à la création d'autres sagas audio disponible à travers le net, mais ayant aussi influencé dans la création de BD, jeux vidéos ou films[20].

Notes et références

  1. Les sagas MP3 : le feuilleton sonore retrouve une seconde jeunesse, Micro Hebdo no 465, article mis en ligne le 22 mars 2007.
  2. Le phénomène Naheulbeuk, Le point, mars 2005, [lire en ligne]
  3. Page de l’auteur sur le site officiel
  4. a , b  et c Communiqué de l’auteur, mars 2008 - Naheulbeuk après la Saison 2 ?
  5. en référence à Robin des Bois et Sherwood
  6. comprenez « coups critiques » : attaque réalisée si parfaitement que ses effets en sont multipliés.
  7. comprenez « échec critique » : attaque loupée qui occasionne des effets désastreux et non-voulus au lanceur.
  8. Article Crôm, sur l’Encyclopédie Naheulbeuk.
  9. Gurdil, au sujet duquel une chanson a été écrite : Mon Ancêtre Gurdil, que l’on peut retrouver dans l’album du Naheulband : Machins de Taverne
  10. Le Ranger vient du petit village de Loubet, où il rempaillait des chaises. Sa mère y réside encore et achète des crevettes (les calamars n’étant apparemment pas très frais) au poissonnier dans l’épisode 26-1 : passage inutile s’il en est…
  11. a  et b Réponse de Pen of Chaos sur le forum Netophonix
  12. en référence à Harry Potter
  13. en référence à Hagrid de Harry Potter
  14. cf. chanson : À l’aventure compagnons
  15. Article sur les tablettes
  16. La genèse de Naheulbeuk
  17. Fiche des épisodes
  18. Page des vidéos sur le site Pen of Chaos.
  19. Encyclopédie de la terre de Fangh
  20. « A l'assaut du délirant donjon de Naheulbeuk », Article du Sud Ouest, écrit par Frédéric Sallet et paru le 23 février 2003

Liens externes

  • Portail de la fantasy et du fantastique Portail de la fantasy et du fantastique
Ce document provient de « Donjon de Naheulbeuk ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Archein Von Drekkenov de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Donjon De Naheulbeuk — Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en BD et en roman.… …   Wikipédia en Français

  • Donjon de Naheulbeuk — Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos ou PoC) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en bandes dessinées …   Wikipédia en Français

  • Donjon de naheulbeuk — Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en BD et en roman.… …   Wikipédia en Français

  • Gurdil — Donjon de Naheulbeuk Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en BD …   Wikipédia en Français

  • La Couette de l’Oubli — Donjon de Naheulbeuk Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en BD …   Wikipédia en Français

  • Le donjon de naheulbeuck — Donjon de Naheulbeuk Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en BD …   Wikipédia en Français

  • Le donjon de naheulbeuk — Donjon de Naheulbeuk Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en BD …   Wikipédia en Français

  • Naheulbeuk — Donjon de Naheulbeuk Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en BD …   Wikipédia en Français

  • Neheulbeuk — Donjon de Naheulbeuk Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en BD …   Wikipédia en Français

  • Zangdar — Donjon de Naheulbeuk Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée par John Lang (alias Pen Of Chaos) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio[1], elle a été transposée en BD …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”