Nutrition vegetale


Nutrition vegetale

Nutrition végétale

La nutrition végétale est l'ensemble des processus qui permettent aux végétaux d'absorber dans le milieu ambiant et d'assimiler les éléments nutritifs nécessaires à leur différentes fonctions physiologiques : croissance, développement, reproduction...

Le principal élément nutritif intervenant dans la nutrition végétale est le carbone, tiré du dioxyde de carbone de l'air par les plantes autotrophes grâce au processus de la photosynthèse. Les plantes non chlorophylliennes, dite allotrophes ou hétérotrophes dépendent des organismes autotrophes pour leur nutrition carbonée.

La nutrition fait appel à des processus d'absorption de gaz et de solutions minérales soit directement dans l'eau pour les végétaux inférieurs et les plantes aquatiques, soit dans le cas des végétaux vasculaires dans la solution nutritive du sol par les racines ou dans l'air par les feuilles.

Les racines, la tige et les feuilles sont les organes de nutrition des végétaux vascularisés : ils constituent l'appareil végétatif. Par les poils absorbants de ses racines, la plante absorbe la solution du sol, c'est-à-dire l'eau et les sels minéraux, qui constituent la sève brute (il arrive que les racines s'associent à des champignons pour mieux absorber la solution du sol, on parle alors de mycorhize).

Par les feuilles, là où la photosynthèse s'effectue, la plante reçoit des acides aminés et des sucres qui constituent la sève élaborée. Sous les feuilles, les stomates permettent l'évaporation d'une partie de l'eau absorbée (dioxygène : O2) et l'absorption du dioxyde de carbone (CO2). Dans la tige, les deux types de sève circulent : la sève brute par le xylème et la sève élaborée par le phloème.

Sommaire

Les éléments nutritifs

Les éléments nutritifs indispensables à la vie d'une plante se subdivise en deux catégories : les macronutriments et les micronutriments.

Les macronutriments

Les macronutriments sont caractérisés par leurs concentrations supérieur à 0.1% de la matière sèche. On y retrouve les principaux éléments nutritifs nécessaires à la nutrition des plantes, qui sont le carbone, l'hydrogène, l'oxygène et l'azote. Ces quatre éléments qui constituent la matière organique représentent plus de 90 % en moyenne de la matière sèche végétale, auxquels on ajoute les éléments utilisés comme engrais et amendements qui sont: le potassium, le calcium, le magnésium, le phosphore, ainsi que le soufre.

Les trois premiers macronutriments sont puisés dans l'air et dans l'eau. L'azote, bien que représentant 78 % de l'air atmosphérique, ne peut pas être utilisé directement par les plantes qui ne peuvent, à l'exception de certaines bactéries et algues, l'assimiler que sous forme minérale, principalement sous forme d'ions nitrate (NO3-). Cela explique l'importance de la nutrition azotée en nutrition végétale et son ajout comme engrais par les producteurs.

Macronutriments essentiels à la majorité des plantes vasculaires et concentrations internes considérés comme adéquates [1]
Élément Symbole Chimique Forme disponible pour les plantes Concentration adéquate dans un tissu sec en mg/kg Fonctions
Hydrogène H H2O 60000 L'hydrogène est nécessaire à la construction des sucres et par conséquent à la croissance. Il provient de l'air et de l'eau.
Carbone C CO2 450000 Le carbone est le constituant majeur des plantes. On le retrouve dans le squelette de nombreuses biomolécules comme l'amidon ou la cellulose. Il est fixé grâce à la photosynthèse, à partir du dioxyde de carbone provenant de l'air, pour former des hydrates de carbone servant comme stockage d'énergie à la plante
Oxygène O O2,H2O,CO2 450000 L'oxygène est nécessaire à la respiration cellulaire, le mécanisme de production d'énergie des cellules. On le retrouve dans de très nombreux autres composants cellulaires. Il provient de l'air.
Azote N NO_3^-, NH_4^+ 15000 L'azote est le composant des acides aminés, des acides nucléiques, des nucléotides, de la chlorophylle, et des coenzymes.
Potassium K K + 10000 Le potassium intervient dans l'osmose et l'équilibre ionique, ainsi que dans l'ouverture et la fermeture des stomates; active également de nombreuses enzymes
Calcium Ca Ca2 + 5000 Le calcium est un composant de la paroi cellulaire; cofacteur d'enzymes; intervient dans la perméabilité des membranes cellulaires ; composant de la calmoduline, régulateur d'activités membranaires et enzymatiques.
Magnésium Mg Mg2 + 2000 Le magnésium est un composant de la chlorophylle; activateur de nombreuses enzymes.
Phosphore P H_2PO_4^-, \scriptstyle HPO_4^{2-} 2000 On retrouve le phosphore dans les composés phosphatés transporteurs d'énergie (ATP, ADP), les acides nucléiques plusieurs coenzymes et les phospholipides.
Soufre S \scriptstyle SO_4^{2-} 1000 Le soufre fait partie de certains acides aminés ( cystéine, méthionine), ainsi que de la coenzyme A.

Les micronutriments

Les micronutriments appelés aussi oligo-éléments ne dépassent pas les 0.01 % de la matière sèche. Ce sont le chlore, le fer, le bore, le manganèse, le zinc,le cuivre, le nickel, le molybdène, etc. Le défaut de certains de ces éléments peut déterminer des maladies de carence.


Micronutriments essentiels à la majorité des plantes vasculaires et concentrations internes considérés comme adéquates [2]
Élément Symbole Chimique Forme disponible pour les plantes Concentration adéquate dans un tissu sec en mg/kg Fonctions
Chlore Cl Cl 100 Le chlore intervient dans l'osmose et l'équilibre ionique; probablement indispensable aux réactions photosynthétiques produisant l'oxygène
Fer Fe Fe3 + , Fe2 + 100 Le fer est nécessaire à la synthèse de la chlorophylle; composant des cytochromes et de la nitrogénase
Bore B H3BO3 20 le bore intervient dans l'utilisation du calcium, la synthèse des acides nucléiques et l'intégrité des membranes.
Manganèse Mn Mn2 + 50 le manganèse est l'activateur de certaines enzymes; nécessaire à l'intégrité de la membrane chloroplastique et pour la libération d'oxygène dans la photosynthèse
Zinc Zn Zn2 + 20 Le zinc est l'activateur ou composant de nombreuses enzymes
Cuivre Cu Cu + ,Cu2 + 6 Le cuivre est l'activateur ou composant de certaines enzymes intervenant dans les oxydations et les réductions
Nickel Ni Ni2 + - Le nickel forme la partie essentielle d'une enzyme fonctionnant dans le métabolisme
Molybdène Mo \scriptstyle MoO_4^{2-} 0,1 le molybdène est nécessaire à la fixation de l'azote et à la réduction des nitrates

Voir:

Notes et références

  1. Source Peter H.Raven , Ray F.Evert , Susan E.Eichhorn (trad. de la 7iéme édition américaine Jules Bouharmont et révision scientifique Charles-Marie Evrard), Biologie végétale, 2iéme édition, De Boeck, 2007 (ISBN 978-2-8041-5020-4) et d'aprés P.R.Scout, Proceeding of the Ninth Annual California Fertilizer Conference, 1961
  2. Source Peter H.Raven , Ray F.Evert , Susan E.Eichhorn (trad. de la 7iéme édition américaine Jules Bouharmont et révision scientifique Charles-Marie Evrard), Biologie végétale, 2iéme édition, De Boeck, 2007 (ISBN 978-2-8041-5020-4)

Voir aussi

  • Portail de la botanique Portail de la botanique
Ce document provient de « Nutrition v%C3%A9g%C3%A9tale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nutrition vegetale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nutrition végétale — La nutrition végétale est l ensemble des processus qui permettent aux végétaux d absorber dans le milieu ambiant et d assimiler les éléments nutritifs nécessaires à leur différentes fonctions physiologiques : croissance, développement,… …   Wikipédia en Français

  • NUTRITION — Du fait même qu’il fonctionne, l’organisme dépense. S’il paraît évident que la croissance exige la fourniture de nouveaux éléments, il n’en est pas moins vrai que le simple entretien des cellules vivantes demande un apport constant de matière et… …   Encyclopédie Universelle

  • Nutrition — Aliments sources de magnésium. La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. La nutrition est également une science pluridisciplinaire,… …   Wikipédia en Français

  • Nutrition carbonée végétale — Photosynthèse La feuille est l organe spécialisé dans la photosynthèse chez les plantes vertes. La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et σύνθεσις sýnthesis, composition) est le processus bioénergétique qui permet aux plantes de synth …   Wikipédia en Français

  • Nutrition azotée végétale — Fixation biologique de l azote La fixation biologique de l azote est un processus qui permet à un organisme de produire des substances protéiques à partir de l azote gazeux présent dans l atmosphère et l environnement. C est le processus de… …   Wikipédia en Français

  • Carence (Biologie Végétale) — Pour les articles homonymes, voir Carence. La carence (du latin carere, manquer) désigne en physiologie l absence ou l apport insuffisant d une ou de plusieurs substances nécessaires à la croissance et à l équilibre d un organisme animal ou… …   Wikipédia en Français

  • Carence (biologie vegetale) — Carence (biologie végétale) Pour les articles homonymes, voir Carence. La carence (du latin carere, manquer) désigne en physiologie l absence ou l apport insuffisant d une ou de plusieurs substances nécessaires à la croissance et à l équilibre d… …   Wikipédia en Français

  • Carence (biologie végétale) — Pour les articles homonymes, voir Carence. La carence (du latin carere, manquer) désigne en physiologie l absence ou l apport insuffisant d une ou de plusieurs substances nécessaires à la croissance et à l équilibre d un organisme animal ou… …   Wikipédia en Français

  • VÉGÉTAL - La vie végétale — «On ne savait rien du tout de l’importance physiologique des feuilles au point de vue de la nutrition, on ne possédait que des notions confuses au sujet des rapports qui existent entre les étamines et la production des graines fécondes [...] Les… …   Encyclopédie Universelle

  • MORPHOGENÈSE VÉGÉTALE — La morphogenèse est la réalisation des «plans structuraux» d’embryons, d’organes, de tissus, qui, chez les êtres vivants, manifestent la plus grande capacité de créer de l’entropie négative (ou, si l’on veut, de l’anti hasard) grâce à leur… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.