Arc-sous-Cicon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arc.

47° 03′ 12″ N 6° 22′ 55″ E / 47.0533333333, 6.38194444444

Arc-sous-Cicon
Image illustrative de l'article Arc-sous-Cicon
Administration
Pays France
Région Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Pontarlier
Canton Montbenoît
Code commune 25025
Code postal 25520
Maire
Mandat en cours
Gilbert Billot
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Montbenoît
Démographie
Population 630 hab. (2008)
Densité 22 hab./km²
Géographie
Coordonnées 47° 03′ 12″ Nord
       6° 22′ 55″ Est
/ 47.0533333333, 6.38194444444
Altitudes mini. 776 m — maxi. 1142 m
Superficie 28,49 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Arc-sous-Cicon est une commune française, située dans le département du Doubs et la région Franche-Comté.

Sommaire

Géographie

Situé en fond de cuvette, Arc-sous-Cicon est dominé par le Crêt Moniot, qui culmine à 1 147 mètres.

Histoire

Village créé au XIe siècle, il tire son nom du seigneur de Cicon, premier seigneur du village. Le château de Cicon était situé dans le Bailliage d'Ornans. Cette maison était à l'origine de nombreuses branches au début du XIIIe siècle (les Châtillon-Guyotte, les Nant, les Sauvagney, les Willaffans)[1]. Il eut à souffrir des guerres de l'époque moderne qui opposèrent l'Empire au royaume de France.

Généalogie de la maison de Cicon

Les armes étaient : "d'or à la face de sable et pour timbre un buste de maure". La branche de Châtillon portait : "trois bandes avec un lambel à trois pendans"[1].

Le plus ancien membre connu de cette famille est Lambert de Cicon, il assistait vers 1080 à une donation faite à l'église de Besançon par Guillaume Ier de Bourgogne[1].

  • Lambert II de Cicon, chevalier, seigneur de Cicon en partie. Il donnait en 1182 les dîmes de Romain (Preigney) et de Miévillers (Cendrecourt) à l'abbaye de Cherlieu. Il avait épousé Julienne d'Abbans.
    • Renaud de Cicon.
    • Guy de Cicon.
    • Hugues de Cicon.
    • Odon de Cicon, surnommé le Sales. Il faisait don à l'abbaye de Cherlieu de ce qu'il possédait à Purgerot en 1231. Il était homme-lige d'Amédée III de Montfaucon en 1248. Il avait épousé Julienne.
    • Pierre de Cicon, ( - 1234), surnommé le Sales. Chevalier, seigneur de Cicon en partie, de Purgerot et d'Augicourt. En 1215 il approuvait les dons fait à l'abbaye de Cherlieu par sa mère. Il était marié à Clémence (de La Roche?).
      • Guillaume de Cicon, chevalier, il fondait avec sa mère en 1248 l'abbaye Notre-Dame de Bellevaux.
      • Thiébaud de Cicon, ( - 1251), chevalier, sire de Cicon en partie. Inhumé dans l'abbaye Notre-Dame de Bellevaux. Époux d'Elvis de Nant qui testait en 1274 et choisissait sa sépulture au côté de son mari.
        • Guillaume de Cicon, maié à Élisabeth d'Aucelle.
        • Pierre de Cicon. En 1274 il vendait, avec son frère Jean, à Laure de Commercy ce qu'ils possédaient sur le territoire de Tise et d'Aresche.
          • Odette de Cicon.
          • Thibaud de Cicon.
          • Willemin de Cicon.
        • Sibille de Cicon.
        • Agnès de Cicon.
        • Alix de Cicon.
        • Jean de Cicon, chevalier, seigneur de Cicon en partie. Il faisait l'hommage en 1298 de la maison-forte de Cicon à Vautier de Montfaucon Il avait épousé Elvis de Montbis.
          • Qualet ou Colet de Cicon, chanoine de l'église de Besançon.
          • Guy de Cicon, chevalier, seigneur de Roches. Il faisait son testament en 1317 et choisissait sa sépulture au prieuré de Mouthier-Haute-Pierre.
          • Fromond de Cicon,( - 1327), chanoine de l'abbaye Saint-Paul de Besançon, prieur de Bellefontaine.
          • Jean de Cicon, chanoine de Besançon, il testait en 1338.
          • Henry de Cicon, chevalier, seigneur de Cicon.
            • Hugues de Cicon, chevalier, seigneur de Cicon. Il héritait en 1338 de son oncle Jean. Il avait épousé Béatrix de Chevigny.
              • Jean de Cicon, chevalier, seigneur de Cicon et de Chevigny. Il épousait en 1330 Isabelle de Cusance.
                • Jean de Cicon, cité dans un acte passé avec Hugues II de Chalon-Arlay en 1364.
                • Guyot de Cicon, chevalier, seigneur de Chevigny, damoiseau en 1384. Il avait eu un différent avec Hugues II et Louis Ier de Chalon-Arlay au sujet des prétention qu'il avait formé contre Pierre d'Usie. Il avait épousé Marguerite de Vaucelle.
                  • Jean de Cicon, ( - 1401), écuyer, seigneur de Chevigny. Il avait épousé N... de Vy, fille de Philippe de Vy chevalier et seigneur de Demangevelle.
                    • Guyot de Cicon, écuyer, il mourrait sans alliance.
                    • Didier de Cicon, ( - 1458), chevalier, seigneur de Demangevelle, Ranconnière, Argillières, Bourguignon, Gevigney et Montbarrey. Chevalier-banneret en 1414. Nommé Conservateur des frontières du comté de Bourgogne, du côté de la Lorraine en 1440. Inhumé dans l'abbaye de Cherlieu. Il avait épousé Béatrix de Villersexel.
                      • Guillaume de Cicon, il fondait la seconde branche.
                      • Henry de Cicon, il fondait la troisième branche.
                      • Thibaud de Cicon, licencié en décrets, chanoine de Besançon. L'archevêque de Besançon lui permettait en 1452, avec son frère Guillaume, de prendre possession de la terre de Cicon qu'ils avaient racheté des seigneurs de Chalon
                      • Jean de Cicon, ( - 1454), damoiseau, inhumé dans l'abbaye de Cherlieu. Il était marié à Claudine de Blanmont.
                        • Guy de Cicon, chevalier, seigneur de Richecour et Gevigney. Il avait épousé Isabelle de Vergy.
                          • Georges de Cicon, mort jeune.
                          • François de Cicon, chevalier, seigneur de Richecour, Gevigney et Mercey. Il épousait Huguette de Bessey.
                            • Claude de Cicon, il fondait la première branche.
                            • Anne de Cicon, cordelière à Neufchâteau.
                            • Guillaume de Cicon, écuyer, seigneur de Gevigney et de Mercey. Il est cité en 1551 dans le traité de mariage d'Arvic de Cleron avec Catherine de Vaudrey. Il épousait Philiberte de Moissy.
                              • Jeanne de Cicon, mariée à Henry de Vy, chevalier, seigneur de Vy et Mercey.
                              • Marie de Cicon, épouse du seigneur d'Ougny.



À partir de sources, documents d'archives divers et rigoureusement référencés, « la saga des Roussel » (ou deux siècles de tribulations montagnonnes) d'Arc-sous-Cicon à Plaimbois-derrière-Vennes retrace l'histoire quotidienne et mouvementée de laboureurs autarciques du Haut Doubs - du XVIIIe au XXe siècle - relatée et illustrée par Claude Maigret, descendant de cette famille peu ordinaire. Le texte, comme la riche iconographie associée, ont été publiés dans le recueil 2007 de la Société d'émulation du Doubs, Hôtel des Sociétés savantes, 20 rue Chifflet B.P. 25014 Besançon Cedex 6.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 1995 Jean Lechine    
1995 en cours Gilbert Billot[2] PS  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Insee[3])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007
694 648 598 604 507 532 603 613[4]
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

  • Église Saint-Étienne

L'église, qui jouxte l'imposante Maison commune, possédait autrefois un clocher comtois. Détruit par la foudre, ce clocher n'est plus visible aujourd'hui.

  • Le Château

Ancienne demeure de la seconde moitié du XVIIe siècle, il a appartenu à la famille des Doroz. C'est l'un des deux châteaux représentés sur les armoiries de la commune, le second étant celui de Cicon, détruit au XVe siècle.

  • Chapelle de Vaux Navier
Intérieur de la chapelle

Personnalités liées à la commune

  • Général Jean Baptiste Ambroise Ravier est né le 31 décembre 1766 à Arc-sous-Cicon dans le Doubs. Capitaine au 7e bataillon du Doubs en août 1792. Il fait la Campagne d'Égypte. Nommé colonel le 17 août 1798. Il est blessé à Canope le 21 janvier 1801. Il siège au conseil de guerre qui juge le duc d’Enghien en 1804. Il est fait baron d’Empire en 1809 puis général de brigade le 7 mai 1812. Il décède en 1828.

Voir aussi

Sources

Bibliographie

  • Jean Baptiste Guillaume, Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, édition Jean-Antoine Vieille, 1757, p.  65 et 134 à 160 books.google.fr

Notes et références

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arc-sous-Cicon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arc-sous-Cicon — Arc sous Cicon …   Deutsch Wikipedia

  • Arc-sous-Cicon — Saltar a navegación, búsqueda Arc sous Cicon Bandera …   Wikipedia Español

  • Arc-sous-Cicon — French commune nomcommune=Arc sous Cicon caption= x=211 y=124 lat long=coord|47|03|12|N|6|22|55|E|region:FR type:city insee=25025 cp=25520 région=Franche Comté département=Doubs arrondissement=Pontarlier canton=Montbenoît maire= mandat= intercomm …   Wikipedia

  • Arc — Die Abkürzung ARC steht für: Accounting Regulatory Committee, einen politischen Regelungsausschuss der EU Action Régionale Corse, die erste korsisch nationalistische Separatistenorganisation, gegründet 1967 Adaptive Replacement Cache, einen Cache …   Deutsch Wikipedia

  • Arc — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.   Sigles d’une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres   Sigles de quatre lettres …   Wikipédia en Français

  • ARC — Die Abkürzung ARC steht für: Accounting Regulatory Committee, einen politischen Regelungsausschuss der EU Access to the Region s Core, ein Tunnelprojekt im Grossraum New York, siehe ARC Tunnel Act against Restraints of Competition, die… …   Deutsch Wikipedia

  • Mérey-sous-Montrond — Mérey sous Montrond …   Wikipedia

  • Nans-sous-Sainte-Anne — View from the Via Ferrata …   Wikipedia

  • Liste des monuments historiques du Doubs — Cet article recense les monuments historiques du Doubs, en France. Pour les monuments historiques de la commune de Besançon, voir la liste des monuments historiques de Besançon Pour les monuments historiques de la commune de Montbéliard, voir la… …   Wikipédia en Français

  • La Chaux-de-Gilley — La Chaux DEC …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”