Arbre phylogénétique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arbre (homonymie).

Un arbre phylogénétique est un arbre schématique qui montre les relations de parentés entre des groupes d'êtres vivants. Chacun des nœuds de l'arbre représente l'ancêtre commun de ses descendants ; le nom qu'il porte est celui du clade formé des groupes frères qui lui appartiennent, non celui de l'ancêtre qui reste impossible à déterminer. L'arbre peut être enraciné ou pas, selon qu'on est parvenu à identifier l'ancêtre commun à toutes les feuilles. Charles Darwin fut un des premiers scientifiques à proposer une histoire des espèces représentée sous la forme d'un arbre, voir Arbre évolutionnaire.

Les arbres phylogénétiques ne considèrent pas les transferts horizontaux, et un nouveau modèle se développe en phylogénie, celui de graphe ou réseau phylogénétique qui permet de les prendre en compte, ainsi que les recombinaisons.

Il existe plusieurs techniques de construction des arbres phylogénétiques, plus ou moins rapides et plus ou moins fiables.

Sommaire

Définition et méthodes de construction

Méthodes

On peut être amené à chercher à optimiser plusieurs critères dans l'arbre : la distance, la parcimonie, ou la vraisemblance.

Pour les méthodes de distance, il s'agit tout d'abord de choisir le critère de distance entre les futures feuilles de l'arbre. Par exemple, si ces feuilles sont des séquences d'ADN, on peut choisir comme distance entre deux d'entre elles le nombre de nucléotides qui diffèrent. Pour déterminer cette valeur, on est amené à en effectuer un alignement.
Puis on peut utiliser la méthode UPGMA ou celle du Neighbour Joining pour en déduire l'arbre.

Les méthodes de parcimonie, aujourd'hui majoritairement représentées par la cladistique, sont plus utilisées pour les études morphologiques. En ce qui concerne les approches moléculaires, la parcimonie consistent à trouver l'arbre qui minimise le nombre de mutations, délétions, ou insertions ponctuelles pour passer d'une séquence à l'autre. Cette méthode recherche donc le réseau le plus économique en substitutions. Ainsi, si les longueurs des rameaux sont proportionnelles aux nombres de substitutions survenues, le réseau ayant la longueur totale la plus courte sera sélectionné. Ce principe sous entend que les phénomènes de convergence évolutive et de réversibilité (retour d'un caractère à l'état ancestral) soient relativement rares. Ainsi l'arbre présentant le moins d'étapes évolutives est celui qui minimise l'existence de ces deux phénomènes.

Cette méthode est divisée en trois étapes:

  • A rechercher tous les arbres phylogénétiques possibles pour les différents taxons étudiés,
  • B mesurer la longueur totale de chaque arbre,
  • C sélectionner celui ou ceux qui présentent la longueur la plus petite.

Les arbres fournis par cette méthode sont non polarisés, cependant l'utilisation d'outgroups (espèces externes aux groupes étudiés) permet dans un deuxième temps de polariser l'arbre.

C'est une méthode très lente si l'on génère tous les arbres possibles pour en calculer la parcimonie.

Enfin, les méthodes de vraisemblance sont plus probabilistes. En se fondant sur le taux de substitution pour chaque élément de base (nucléotide pour des séquences d'ADN) au cours du temps, on estime la vraisemblance de la position et de la longueur des branches de l'arbre.

Racine

Si l'on a obtenu un arbre non enraciné par une des méthodes ci-dessus, on peut tenter d'en trouver la racine par la méthode de l'outgroup ou du point médian. Celle de l'outgroup consiste à ajouter aux séquences traitées, avant le calcul de l'arbre, une très éloignée : le nœud-racine sera le père de cette séquence. Celle du point médian consiste à affecter à chaque nœud de l'arbre une séquence correspondant au consensus de ses fils, et choisir comme racine le nœud dont la séquence est la plus proche de la séquence consensus de toutes les feuilles.

Arbre phylogénétique du vivant

Arbre phylogénétique du monde vivant
Arbre phylogénétique très simplifié des groupes d'espèces connues sur terre

C'est un cas particulier d'arbre phylogénétique : celui des espèces vivantes.

Des débats existent entre les systématiciens pour déterminer les critères de classification les plus pertinents. Cette classification, dont une synthèse a paru en français sous le titre Classification phylogénétique du vivant est susceptible d'être encore grandement modifiée dans les années à venir, selon toute vraisemblance. La tentative de mise au point des connaissances actuelles en matière de classification mise en place par Guillaume Lecointre et Hervé Le Guyader n'est pas à considérer, comme ils le disent eux-mêmes, comme un document définitif. La 3e édition de leur ouvrage présente déjà une évolution significative par rapport à la première.

L'arbre qui en résulte dans leur ouvrage se trouve à l'article suivant : Classification phylogénétique de Guillaume Lecointre et Hervé Le Guyader.

De plus, un arbre général du vivant cellulaire (sans les virus, donc) se trouve dans une série d'articles à partir de l'article intitulé Le vivant (classification phylogénétique). Il comporte une ramification développée jusqu'aux rangs immédiatement supérieurs aux genres, et a été actualisé. Les noms de taxons, sauf exception, y sont portés en latin, conformément aux conventions scientifiques internationales (et à la convention de nommage des taxons supérieurs au genre, dans cette Wikipédia). Il comporte les groupes éteints, qui augmentent parfois considérablement sa taille, y compris en largeur. C'est donc aussi pour une meilleure lisibilité qu'il a été découpé entre plusieurs articles, selon les taxons les plus « importants ».

Cet arbre a été représenté sous la forme d'un « buisson sphérique » dans le film documentaire Espèces d'espèces :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Les arbres qui illustrent ce paragraphe sont des exemples datés. Plusieurs des résultats qu'ils présentent sont aujourd'hui dépassés par de nouvelles analyses moléculaires.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Méthode

Arbre du vivant

Articles
Sites Web



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arbre phylogénétique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arbre Phylogénétique — Un arbre phylogénétique est un arbre schématique qui montre les relations de parentés entre des entités supposées avoir un ancêtre commun. Chacun des nœuds de l arbre représente l ancêtre commun de ses descendants ; le nom qu il porte est… …   Wikipédia en Français

  • Arbre phylogenetique — Arbre phylogénétique Un arbre phylogénétique est un arbre schématique qui montre les relations de parentés entre des entités supposées avoir un ancêtre commun. Chacun des nœuds de l arbre représente l ancêtre commun de ses descendants ; le… …   Wikipédia en Français

  • Arbre phylogénétique — ● Arbre phylogénétique représentation de la parenté supposée entre animaux ou entre plantes sous la forme d un arbre portant des rameaux et des feuilles. (Le plus ancien est celui d Haeckel, 1868.) …   Encyclopédie Universelle

  • Arbre Phylogénétique Du Vivant — Arbre phylogénétique Un arbre phylogénétique est un arbre schématique qui montre les relations de parentés entre des entités supposées avoir un ancêtre commun. Chacun des nœuds de l arbre représente l ancêtre commun de ses descendants ; le… …   Wikipédia en Français

  • Arbre phylogenetique du vivant — Arbre phylogénétique Un arbre phylogénétique est un arbre schématique qui montre les relations de parentés entre des entités supposées avoir un ancêtre commun. Chacun des nœuds de l arbre représente l ancêtre commun de ses descendants ; le… …   Wikipédia en Français

  • Arbre phylogénétique (Tetrapoda) — Arbre phylogénétique Un arbre phylogénétique est un arbre schématique qui montre les relations de parentés entre des entités supposées avoir un ancêtre commun. Chacun des nœuds de l arbre représente l ancêtre commun de ses descendants ; le… …   Wikipédia en Français

  • Arbre phylogénétique (arbre général du vivant) — Arbre phylogénétique Un arbre phylogénétique est un arbre schématique qui montre les relations de parentés entre des entités supposées avoir un ancêtre commun. Chacun des nœuds de l arbre représente l ancêtre commun de ses descendants ; le… …   Wikipédia en Français

  • Arbre phylogénétique du vivant — Arbre phylogénétique Un arbre phylogénétique est un arbre schématique qui montre les relations de parentés entre des entités supposées avoir un ancêtre commun. Chacun des nœuds de l arbre représente l ancêtre commun de ses descendants ; le… …   Wikipédia en Français

  • Arbre phylogénétique du vivant (suite 1) — Cette page a été supprimée. Le journal des suppressions et des déplacements est affiché ci dessous pour référence. 22 septembre 2009 à 11:40 TigH (discuter | contributions) a supprimé « Arbre phylogénétique du vivant (suite 1) » ‎ (contenait «… …   Wikipédia en Français

  • Arbre phylogénétique du vivant (suite 2) — Cette page a été supprimée. Le journal des suppressions et des déplacements est affiché ci dessous pour référence. 22 septembre 2009 à 11:41 TigH (discuter | contributions) a supprimé « Arbre phylogénétique du vivant (suite 2) » ‎ (contenait «… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”