Arbre (Ath)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arbre (homonymie).
Arbre
Photo prise à Arbre
Photo prise à Arbre
Voir la carte physique
Arbre
Voir la carte administrative
Arbre
Administration
Pays Drapeau de Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Ath
Commune Ath
Géographie
Coordonnées 50°36′″N 03°48′″E / <span class="geo-dec geo" title="Cartes, vues aériennes et autres données pour Erreur d’expression : opérateur / inattendu. Erreur d’expression : opérateur / inattendu.">Erreur d’expression : opérateur / inattendu., Erreur d’expression : opérateur / inattendu.
Superficie 3,15 km²
Population ? hab. (date inconnue)
Densité ? hab./km²
Autres informations
Gentilé Arbrois(e)
Code postal 7811
Zone téléphonique 068

Arbre (en picard Arbe) est une ancienne commune de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

C'est maintenant une section de la ville d'Ath.

Situation en 1977

Nombre d'habitants : 650.
Superficie des terres agricoles : 250 ha.
Superficie des terres boisées : 17 ha.
Ancienne carrières : 2 ha.

Situé à proximité de la route Ath-Mons, au croisement du chemin d'Ath à Soignies et de Chièvres à Lessines.
Il est arrosé par la Dendre Orientale ou « rivière d'Arbre » qui reçoit les eaux du ruisseau de la Presse.
Le relief est peu accidenté, variant de 71 mètres à l'extrême Nord et à 35 mètres au Sud vers la Dendre Orientale.
Le terrain argileux est de très bonne qualité pour l'agriculture. On y trouve quelques ressources géologique : du calcaire tournaisien qui a servi autrefois à fournir les moëllons de la tour de l'église et des grés (psammites) qui ont été extraites pour la confection de pavés.

L'histoire ancienne

Si la présence de l'homme est attestée dès les périodes préhistoriques et gallo-romaines dans toute la région avec notamment une belle hache polie en jade du néolithique trouvée à Maffle et les tombeaux gallo-romains du IIe siècle de notre ère mis au jour vers 1876 dans la même localité. Les dictionnaires anciens parlent aussi de monnaies romaines d'or et d'argent, de débris de vases et d' amphores trouvés à Arbre même, mais sans plus de précision. Dès 861, la Dendre Orientale est appelée « Arbre » et sera nommée par après « rivière d'Arbre » en 1347. Il est difficile de dire si le nom du village provient de l'arbre ou de la rivière Asbra ! On peut constater que la forme latine « Arbor » est attestée en 1136 et que l'on trouve aussi les formes latines « Arbere », « Arbore », « Arbra », Arbre et « Arbro ». Les premiers seigneurs sont signalés des 1179, 1186 et 1188 (Mathieu d'Arbre, Oston et Hugues, ses fils). Au XVe siècle, la seigneurie d'Arbre et d'Attre sont réunies entre les mains de Guillaume de Lalaing. À partir du XVIe siècle, la seigneurie a appartenu aux seigneurs de Gommegnies jusqu'à la fin de l'Ancien Régime. Un château se trouvait à proximité de l'église et de la place. Il a été démoli vers 1880 (l'historien Van Haudenard a publié un dessin qui le représente vers 1868) . Sur le plan paroissial, l'autel d'Arbre est donné en 1136, par l'évêque de Cambrai à l'Abbaye de Lessines. C'est celle-ci qui percevait les dîmes et désignait le curé pour Arbre et Maffle. C'est après 1805, que les deux paroisses furent séparées. La tour de l'église remonte à l'ancien Régime. Les pierres tombales placées contre le mur de l'église sont datées du XVIIe siècle ou du XVIIIe siècle.

Le mobilier religieux : la remarquable vierge d'arbre en marbre blanc (conservée au musée du Cinquantenaire, mais une copie orne l'autel latéral gauche). Elle date de 1340 – 1350. C'est une œuvre élégante, fine et de très grande valeur artistique (uniquement en Hainaut). Plusieurs statues, de Sainte Catherine, Saint-Eloi, Saint Nicolas et Saint Roch (XVIIIe et XIXe siècles). Les autels en bois et la chaise de vérité (démontée) remontent entre 1805 et 1810, après la période révolutionnaire. Un inventaire des pièces d'orfèvrerie a été révélée. Les anciennes chapelles situées au bord du chemin de Soignies : Notre Dame de Bonne Assistance et Saint-Joseph. La ferme du Misérable (début du XIXe siècle) est un ensemble de bâtiments agricoles de style de même que l'ancienne cure, devenue un home pour enfants. La structure géographique de la commune est fixée en 1825 lors de la révision cadastrale/ Le hameau du Petit Chièvres (enclave de la ville de Chièvres) est rattaché à Arbre et forme avec Ponchau et le centre, l'ensemble du village. Le vieux pont si pittoresque sur la Dendre, a été restauré lors des travaux du TGV. L'église est remise à neuf et agrandie en 1835 – voir la date indiquée au dessus de la porte Le clocher a été éventré pendant la deuxième guerre mondiale. Après sa reconstruction il a été abaissé et forme une pyramide.

Une anecdote : en 1838 le conseil communal se dit incapable de payer l'instruction des pauvres ! Alors que trois instituteurs privés tiennent respectivement des classes à Arbre, au Petit Chièvres et à Ponchau. Pour l'un d'eux (M. Vauhave), il faut qu'il complète son enseignement et qu'il tienne ses classes dans un autre lieu qu'au Cabaret ? De plus, en 1846, l'administration adapte l'école de monsieur Vauhave qui a cessé d'être en même temps cabaretier ! Un règlement des écoles communales a été voté dès 1944. Les enfants indigents y sont admis gratuitement, les autres (15 enfants) doivent payer 1 franc par mois ?

En 1863, le nombre total d'élèves était de 100 (74 indigents et 26 solvables). Cette augmentation est liée à celle de la population. Les représentants communaux se préoccupent de réaliser un bâtiment d'école. Une première tentative d'achat d'un terrain (13 ares près de l'église) mais cette proposition ne sera pas suivie d'effets. Les habitants du hameau de Ponchau protestent et ils proposent d'acheter un terrain entre le centre et leurs habitations. Finalement, les bâtiments sont construits en 1866, complétés en 1876 par la construction d'une maison pour l'instituteur et d'une école pour les filles ! En 1881, décision d'ouvrir une école gardienne. En 1866, il reste encore 31,4 % d'analphabètes mais en 1910 ce taux est tombé à 15,1%.

En 1880, création d'une place publique a l'emplacement face à l'église car les propriétaires sont occupés au démantèlement du château de Grandsart et les jardins conviennent parfaitement pour cet usage. La population peut d cette façon célébrer des réjouissances publiques. La place est restée la même jusqu'à nos jours (plus ou moins 13 ares et 45 centiares).


Au début du XXe siècle, la natalité a baissé de 25% (moins de 600 habitants). À partir de 1975, Arbre connait une nouvelle croissance de ses habitants (658 personnes). Au point de vue économique, Arbre est uniquement un village agricole. La majorité des biens est cultivée en location soit 235 ha sur 293 ha. La majorité des fermes ont moins de 5 hectares soit 111 exploitations. L'assolement est surtout axé sur le froment (avec un rendement médiocre, 18 à 20 hectolitres par hectares). Mais on rencontre aussi, du seigle, de l'avoine, du trèfle, colza, lin et pommes de terre. Mais à partir du XXe siècle, l'élevage va se développer de même que les cultures fourragère au détriment des céréales.

Vers 1910, d'autres évolutions sont en cœur avec l'apparition des premier engrais minéraux chaux et chimiques (phosphates, sulfates, nitrates et potasses). De même dans les techniques d'exploitation avec la moissonneuse et une batteuse à vapeur. On voit de ce fait une diminution de la main d'œuvre domestique, d'où une baisse de population. Un glissement de la main d'œuvre va s'effectuer vu l'évolution des carrières dans les communes voisines de Maffle et de Attre-Mévergnies. On signale également l'existence de deux fabriques de chicorée et d'une tannerie près du centre du village, mais sur la commune de Chièvres. Vu la proximité de Ath qui développe l'industrie du bois, une opportunité de travail pour les habitants d'Arbre.

En conclusion, les ressources architecturales ou artistiques sont peu nombreuses mais leur pauvreté est compensée par la qualité de l'environnement naturel. En un mot, le village est devenu une localité résidentielle, renouveau des dernières années.

Vieux pont sur la Dendre Orientale et ancienne tannerie.

Annexes

Article connexe


Armoiries de la ville d'Ath Sections de la ville d'Ath Drapeau de la ville d'Ath

Arbre • Ath • Bouvignies • Ghislenghien • Gibecq • Houtaing • Irchonwelz • Isières • Lanquesaint • Ligne • Maffle • Mainvault • Meslin-l'Évêque • Moulbaix • Ormeignies • Ostiches • Rebaix • Villers-Notre-Dame • Villers-Saint-Amand

Voir aussi : Fusion de communes en BelgiqueCommunes de BelgiqueProjet Belgique


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arbre (Ath) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ath — Ath …   Deutsch Wikipedia

  • Ath — Pour les articles homonymes, voir Ath (homonymie). Ath …   Wikipédia en Français

  • ATH HAMDOUNE — est un village de Kabylie en Algérie. Le village est situé sur les première hauteurs de Tazmalt, dans la vallée du Sahel Djurdjura, à 02km au nord de Tazmalt, et est entouré de six villages ; Idhriqen au sud, Ivahlal (Bahalil) au nord,… …   Wikipédia en Français

  • Ath Hamdoune — est un village de Kabylie en Algérie. Le village est situé sur les première hauteurs de Tazmalt, dans la vallée du Sahel Djurdjura, à 02km au nord de Tazmalt, et est entouré de six villages ; Idhriqen au sud, Ivahlal (Bahalil) au nord,… …   Wikipédia en Français

  • Arbre (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Ath — Infobox Belgium Municipality name=Ath picture=AthStadhuis.jpg picture width=250px picture map Hainaut arms=Blason Ath(Belgique).svg region=BE REG WAL community=BE FR province=BE PROV HT arrondissement=Ath nis=51004 pyramid date=01/01/2006 0 19=23 …   Wikipedia

  • arbre — (ar br ) s. m. 1°   Grand végétal ligneux, et, dans le langage spécial de la botanique, végétal dont le tronc ligneux s élève à plus de six mètres. •   Le troisième tomba d un arbre Que lui même il voulut enter, LA FONT. Fabl. XI, 8. •   On peut… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Arbre (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « arbre », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Au sens premier, le mot arbre, désigne en… …   Wikipédia en Français

  • Liste des rues d'Ath — Ath Pour les articles homonymes, voir Ath (homonymie). Ath …   Wikipédia en Français

  • Viaduc d'Arbre — Pays Belgique Localité Ath Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”