Arabe maghrébin

Sommaire

Définitions

L'arabe maghrébin (maghribi)[1] est un ensemble de parlers dérivés de l'arabe, plus ou moins homogènes et mutuellement intelligibles, qui sont utilisés au Maghreb et qui se distinguent clairement des autres dialectes du Machrek. Il forme plus précisément la grande famille occidentale de l'arabe dialectal.

Le mot « darija » est utilisé au Maroc où il désigne le dialecte utilisé par la population marocaine. En Algérie, l’équivalent se dit « dar(d)ja » [2]. L’arabe dialectal algérien différe en particulier de l’arabe marocain par les sons « dj » et « dz » . Au Moyen orient, l’arabe dialectal se dit « arab darij » (exemple : le prénom « belle » se dira « jamila » en dialecte marocain, « djamila » en arabe algérien et « gamila » en dialecte égyptien).

exemples :

  • le nom « chameau » se dira « jmell » en dialecte marocain, « djmell » en arabe algérien .
  • le mot « chose » se dira « hâja » en dialecte marocain et « hâdja » en dialecte algérien

Entre les arabes dialectaux algérien et marocain, il existe des mots communs et des différences. Ainsi le mot "bezzaf " qui signifie " beaucoup " existe dans les 2 dialectes mais les mots " beztam " ou " saya " signifiant respectivement " porte-monnaie " et " jupe" n'existent que dans le dialecte marocain ; de même les mots " arweh " et " sahit " signifiant respectivement " viens " et " merci" n'existent que dans le dialecte algérien.[non encyclopédique]

En Tunisie " beaucoup " se dit " barcha " ,le mot "yasser" est employé dans plusieurs parlers de l'est algérien et l'ouest tunisien. En arabe classique, " beaucoup " se dit " kathir "[non encyclopédique]

Les échanges séculaires entre les populations de l'est marocain et de l'ouest algérien ainsi que l’immigration (en particulier en France) ont permis des échanges de mots entre les dialectes algérien et marocain ; ainsi le mot algérien " gawri " signifiant " français " est passé dans le dialecte marocain et le mot marocain " labess " signifiant " ça va ou tout va bien " [3] est passé dans le dialecte algérien.

Les dialectes maghrébins sont faits d'une base arabe sur laquelle se sont greffés[non encyclopédique], selon les spécificités régionales et historiques[réf. nécessaire], des mots d'origine berbère, espagnole, portugaise, française et turque. De plus, la langue arabe classique a également emprunté des mots latins (romains), grecs et persans.

Aussi,on dénote une différence au niveau de la grammaire et de la Syntaxe.D'après les travaux de Salem Chaker (INALCO) sur la question,on remarque qu'on conjuge l'arabe dialectal(notamment algérien) en berbere ,en effet le terme "akhroujou" (sortir) en arabe classique se dit "Nakhraj" en arabe dialectal,le "n" au début du verbe est typiquement berbere,ainsi que la disparition de la vocalise,ex : "kharaja" en arabe classique, donne "khraj" (place prépondérante du soukoun).

L'arabe dialectal sert principalement de langue parlée[non encyclopédique] (hormis les communications officielles comme les journaux télévisés), les échanges par écrit étant principalement réalisés en arabe littéral. Il est l'idiome usuel des habitants arabophones des trois pays majeurs de la région, Maroc, Algérie et Tunisie, auxquels peuvent s'ajouter la Libye, la Mauritanie et le Sahara occidental.

Découpage linguistique

On découpe généralement l'arabe maghrébin en trois sous-groupes, qui relèvent plus d'une séparation politique — algérien, marocain et tunisien — que linguistique, même si des tendances diffuses de différenciation se dessinent en raison du manque en matière d'échanges entre les différents pays, notamment entre l'Algérie et le Maroc. On distingue également deux types de parlers, les parlers dits « pré-hilaliens » et les parlers dits « hilaliens ».

Au sein du groupe des parlers pré-hilaliens on retrouve notamment les parlers citadins (parlers de Kairouan, Constantine, Tlemcen,Bejaia, Rabat, Fès, etc.), les parlers « montagnards » et « villageois » ainsi que les parlers judeo-arabes. Le maltais se rattache aussi à la branche pré-hilalienne.

Au sein du groupe des parlers hilaliens on retrouve les différents parlers ruraux, qui comprennent le plus grand nombre de locuteurs au sein de la population. Ces parlers ont fortement influencé différents parlers citadins tels les parlers de Tripoli et de Marrakech. Le caractère hilalien est également dominant au sein des koinès urbaines des grandes villes maghrébines.

Au sein de ces trois pays existent d'autres langues non membres de ce groupe, comme le hassaniyya[réf. nécessaire], ou non arabes comme le berbère et le korandjé.

L'arabe maghrébin se caractérise par de nombreux emprunts aux langues des colonisateurs de l'Afrique du Nord, les Français, les Espagnols et les Italiens, ainsi que par des développements indépendants probablement en raison de son substrat berbère. Ainsi, l'ensemble des dialectes maghrébins utilisent une forme préverbée pour l'inaccompli, tel le préfixe n- pour les verbes conjugués à la première personne du singulier, se distinguant ainsi des dialectes du Moyen-Orient et de l'arabe littéral.

Comme l'arabe maghrébin n'est que très rarement écrit, il n'existe pas de standardisation et il est donc aisé de faire évoluer le vocabulaire en empruntant de nouveaux mots aux langues voisines.

Notes

  1. Cette langue est désignée par le linguiste Abdou Elimam sous le terme général de maghribi (maghrébin) qui préfère ce nom à l'épithète « dialecte ». Il rejoint en ce sens d'autres linguistes tels que Charles A. Ferguson ou William Marçais. Pour plus d'informations, consulter deux ouvrages de Elimam : Le maghribi, langue trois fois millénaire (éd. ANEP, Alger, 1997) et Le maghribi, alias ed-darija, langue consensuelle du Maghreb (éd. Dar El Gharb, Alger, 2004).
  2. http://books.google.fr/books?id=EXvA85oIvaoC&printsec=frontcover&dq=Les+mots+du+bled:+cr%C3%A9ation+contemporaine+en+langues+maternelles,+les+...++Par+Fellag,Dominique+Caubet&hl=fr&ei=0PQqTp_NJsjX8gOV6P2cDA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CCoQ6AEwAA#v=onepage&q=darija&f=false page 234
  3. http://www.speakmoroccan.com/fr/lecons/darija-salutations/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arabe_bougiote

Bibliographie

  • Hans-Rudolf Singer, « Das Westarabische oder Maghribinische », Handbuch der arabischen Dialekte, éd. Otto Harrassowitz, Wiesbaden, 1980, pp. 249-276

Voir aussi




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arabe maghrébin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • maghrébin — maghrébin, ine [ magrebɛ̃, in ] adj. et n. VAR. magrébin, ine • 1847; Magribleu 1643; de l ar. maghrib « Occident » ♦ Du Maghreb. Travailleurs maghrébins. N. Les Maghrébins. ⇒ nord africain; algérien, marocain, tunisien. Jeune Maghrébin né en… …   Encyclopédie Universelle

  • Arabe (langue) — Arabe Pour les articles homonymes, voir Arabe (homonymie). Arabe العربية [al …   Wikipédia en Français

  • Arabe bougiote — Arabe bougiote, béjaoui البجاوية [bejaouia] Parlée en  Algerie !Algérie Région …   Wikipédia en Français

  • Arabe nedromien — Arabe nedromi nedromi الندرومي[nedromi] Parlée en  Algérie  Maroc …   Wikipédia en Français

  • Arabe algerien — Arabe algérien Algérien الـجزايريية [al jazayriya] Parlée en Algérie Région Maghreb Nombre de locuteurs environ 37 millions. Typologie SVO Flexionnelle …   Wikipédia en Français

  • Arabe — Cet article concerne la langue arabe. Pour les autres significations, voir Arabe (homonymie). Arabe العربية (al …   Wikipédia en Français

  • Arabe algérien — Algérien الجزايريَّ [al jazayriya] Parlée en  Algérie,  Tu …   Wikipédia en Français

  • Arabe tunisien — Tunisien التونسي [Tu:nsi] Parlée en  Tunisie Région parlé également en Allemagne, Belgique, France et …   Wikipédia en Français

  • Arabe marocain — marocain المغربية[el maghribïya] Parlée au Maroc Région Maghreb, également parlé en France, Espagne, Belgique, Italie, Israël et Suisse Nombre de locuteurs +30 millions (estimation) Typologie …   Wikipédia en Français

  • Arabe nedromi — nedromi الندرومي[nedromi] Parlée en  Algerie !Algérie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”