Arabe litteral

Arabe standard moderne

Arabe standard moderne
العربية [al ʿarabīya]
Parlée dans 22 Pays arabes (y compris Flag of Palestine.svg Palestine), ainsi qu'à :
Chypre ChypreIran IranIsraël Israël
Flag of Eritrea.svg ÉrythréeMali MaliNiger Niger
Malte MalteTchad TchadTurquie Turquie
Région Moyen-Orient
Nombre de locuteurs 280 millions
Classement 5
Typologie VSO [1]
Flexionnelle
Classification par famille
* langues afro-asiatiques
(Dérivée de la classification SIL)
Statut officiel et codes de langue
Langue officielle de 25 États
ISO 639-1 ar
ISO/DIS 639-3 (en) arb - littéral
type : L (langue vivante)
étendue : I (langue individuelle)
SIL ARB
Échantillon

Article premier de la Déclaration des Droits de l'Homme en arabe standard (voir le texte en français)

المادة 1

يولد جميع الناس أحرارًا متساوين في الكرامة والحقوق. وقد وهبوا عقلاً وضميرًا وعليهم أن يعامل بعضهم بعضًا بروح الإخاء

L'arabe standard moderne, ou littéral, est le nom que la majorité des universitaires occidentaux[1] donnent à une variante moderne de la langue arabe, celle qui est enseignée dans les classes, par opposition à l'arabe ancien (langue de la poèsie préislamique), l'arabe coranique et l'arabe classique, ou littéraire (la langue de la civilisation arabo-musulmane). Il s'agit d'une variante moderne et standardisée dont la source est l'arabe poétique et coranique normalisée par les grammairiens des premiers siècles de l'islam. La modernisation de l'arabe s'est produite au début du XIXe siècle, dans le grand mouvement de renaissance arabe appelé la Nahda (renaissance), essentiellement opérée par des intellectuels syriens, libanais, palestiniens et égyptiens. Ils procédèrent à l'isti'rab (arabisation) : simplification de la syntaxe et introduction de nouveaux mots pour décrire des objets ou des concepts modernes (comme train ou démocratie) par le procédé de l'analogie (al-qiyas) - 60 % du vocabulaire arabe classique actuel est issu de cette modenisation, qui a également affranchi la langue du domaine religieux[2].

C'est cette variété d'arabe sécularisée qui est employée dans la plupart des écrits et, à l'oral, dans les situations officielles ou formelles (discours religieux, politiques, journaux télévisés), dans tous les pays dont l'arabe (sans autre précision) est langue officielle, et comme langue commune entre pays arabes.

L'arabe standard moderne se distingue ainsi de l'arabe dialectal, langue vernaculaire parlée au quotidien, expression de l'appropriation de la langue du conquérant par les populations locales, un processus commencé dès les premiers temps de l'expansion de l'islam. Cette variété idiomatique recouvre plusieurs dialectes locaux pouvant varier assez fortement d'un pays à l'autre. Dans tous les pays arabes, la langue nationale est composée des divers dialectes locaux plus ou moins éloignés de l'arabe classique, chacun apportant sa richesse.

Cependant, avec l'élévation du niveau de l'éducation et la modernisation des modes de vie, l'écart entre la langue écrite standard et les langues vernaculaires tend à se réduire. Dans la réalité des échanges linguistiques, il n'y a pas de séparation étanche entre arabe littéral et arabe dialectal, mais plutôt un continuum où dominent les formes mixtes, les locuteurs combinant, de manière variable selon les contextes, des éléments propres à leur parler et d'autres qui sont empruntés à la langue écrite.

Sommaire

Linguistique

Morphologie

L'arabe, comme l'hébreu, est une langue sémitique. Leur morphologie fonctionne sur le principe de radicaux principalement verbaux à trois consonnes (le plus souvent). Des voyelles s'y ajoutent pour former les différentes formes des flexions verbale et nominale ainsi que des dérivés, parfois au moyen d'affixes et d'alternances vocaliques. On retrouve là un fonctionnement proche de celui des langues indo-européennes, du moins au départ.

Par exemple, sur le radical ktb (ﻛﺘﺐ) « écrire », on peut former :

  • des dérivés verbaux :
    • kataba (ﻛﺘﺐ): « écrire » ;
    • ʼi-kta-ta-ba (ﻋﻜﺘﺘﺐ): « copier »
  • des dérivés nominaux :
    • kitaab (ﻛﺘﺎﺏ) : « livre » ;
    • kaatib (ﻛﺎﺘﺐ) : « écrivain » ;
    • ma-ktaba-h (ﻣﻜﺘﺒﻪ) : « bibliothèque » ;
    • mi-ktaab (ﻣﻜﺘﺎﺏ) : « machine à écrire » ;
  • des formes fléchies :
    • ya-ktubu (ﻳﻜﺘﺐ) : « il écrit » ;
    • kutub (ﻛﺘﺐ) : « (des) livres ».

Ajouté au caractère flexionnel (et parfois introflexionnel) de la langue, il n'est pas facile de reconnaître rapidement un radical sans bien connaître la grammaire. Les recherches dans le dictionnaire ne sont donc pas facilitées.

Système phonologique

Article détaillé : Phonologie de l'arabe.

Grammaire

Article détaillé : Grammaire arabe.

L'arabe possède deux types de phrases : la phrase nominale et la phrase verbale. Dans le premier cas elle se compose d'un sujet (mubtada) et d'un attribut (khabar, « information »). Elle exprime une constatation ou une définition et le verbe est sous-entendu. L'attribut s'accorde en genre et en nombre si le sujet est au singulier, au duel et s'il s'agit d'un pluriel relatif aux êtres humains :

  • An-naasu kathiiruuna : « les gens sont nombreux ».

En revanche l'attribut prend la marque du féminin singulier s'il s'agit d'un pluriel d'animaux ou de choses inanimées ou encore s'il se rapporte à un nom d'unité ou à un nom collectif.

  • Al-kutubu kathiirah : les livres sont nombreux.

Les noms

L'arabe littéraire ou classique connaît un duel marqué ainsi qu'une flexion casuelle.

La terminaison des noms est déterminée par leur fonction. Il ne s'agit souvent que d'une modification de la dernière voyelle (donc invisible à l'écrit quand la graphie n'est pas vocalisée ; cf. Alphabet arabe - et rarement prononcée à l'oral). Exemples :

  • -u à la fin des noms masculins singuliers indique que le nom est au nominatif (en général, le sujet, mais pas toujours) ;
  • -a à la fin des noms masculins singuliers indique que le mot est à l'accusatif (en général, le complément d'objet direct, mais pas toujours) ;
  • -i à la fin des noms masculins singuliers indique que le mot est au génitif (en général, le complément d'objet indirect, mais pas toujours).

L'ordre des mots dans la phrase n'est pas libre comme dans d'autres langues connaissant une flexion casuelle telles que le grec et le latin.

Le possessif est indiqué grâce à un suffixe (madrasatuka : « ton école »).

Verbes

L'arabe standard moderne possède deux aspects : l'accompli (expression du passé dans laquelle l'action est achevée), qui s'obtient par la suffixation d'éléments pronominaux à la racine du verbe et l'inaccompli, qui exprime le présent, le futur mais aussi toute action passée qui se prolonge au moment de la narration (l'inaccompli possède trois modes qui diffèrent par leurs désinences à certaines personnes).

  • l'accompli ou maaDii : se traduit souvent en français par un passé composé ou un passé simple ;
  • l'inaccompli ou muDaari`' (il peut être marfuu`, manSuub et majzuum) : outre le présent et le futur, on peut le rendre aussi par l'imparfait, surtout lorsqu'il est précédé de kaana et par le plus-que-parfait lorsque kaana est à l'inaccompli.

Ainsi, contrairement aux langues indo-européennes qui privilégient la situation sur la flèche du temps[pas clair], les langues sémitiques privilégient l'état accompli ou non. Cela donne un éclairage nouveau sur les textes bibliques : pour Dieu, une action accomplie peut se situer temporellement dans le futur. De telles choses sont difficiles à rendre dans une langue indo-européenne car si l'on choisit le futur, on perd la notion d'inéluctabilité, et si l'on choisit le passé, on fait un contresens.

  • l'impératif se construit à partir du muDaari` majzuum et ne s'applique qu'aux deuxièmes personnes singulier et pluriel.

Écriture

Article détaillé : Alphabet arabe.

Notes

  1. Pour beaucoup de locuteurs arabes, la distinction n'est pas si nette, il y a plutôt une série de niveaux différents de la même langue
  2. Edward W. Said : « Faut-il préférer le classique au dialectal ? La langue arabe, la Rolls et la Volkswagen » in Le Monde Diplomatique, août 2004

Voir aussi

  • Portail des langues Portail des langues
  • Portail du monde arabe Portail du monde arabe
Ce document provient de « Arabe standard moderne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arabe litteral de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arabe Littéral — Arabe standard moderne Arabe standard moderne العربية [al ʿarabīya] Parlée dans 22 Pays arabes (y compris …   Wikipédia en Français

  • Arabe littéral — Arabe standard moderne Arabe standard moderne العربية [al ʿarabīya] Parlée dans 22 Pays arabes (y compris …   Wikipédia en Français

  • littéral — littéral, ale, aux [ literal, o ] adj. • v. 1452; « littéraire » XIIIe; bas lat. litteralis 1 ♦ Qui utilise les lettres. Notation littérale. Symboles littéraux de l algèbre (x, y...). Qui est représenté par des lettres. Coefficient littéral. ♢… …   Encyclopédie Universelle

  • Arabe (langue) — Arabe Pour les articles homonymes, voir Arabe (homonymie). Arabe العربية [al …   Wikipédia en Français

  • ARABE - Littérature arabe — La littérature arabe a vécu jusqu’au XIXe siècle sur ses propres concepts, en définissant ses propres catégories. C’est dire qu’en ce domaine toute manipulation imprudente conduit à l’incompréhension, tout rapprochement hasardeux altère la… …   Encyclopédie Universelle

  • arabe — [ arab ] adj. et n. • 1080; arrabit n. m.; lat. arabus ou arabs, gr. araps 1 ♦ Originaire de la péninsule arabique. Tribus arabes. Cheval arabe : race de chevaux de selle (⇒aussi anglo arabe) . Les pétroles arabes. ♢ Des peuples sémitiques d… …   Encyclopédie Universelle

  • Arabe standard moderne — العربية [al ʿarabīya] Parlée dans 22 Pays arabes, ainsi qu en …   Wikipédia en Français

  • Arabe standard — moderne Arabe standard moderne العربية [al ʿarabīya] Parlée dans 22 Pays arabes (y compris …   Wikipédia en Français

  • Arabe Dialectal — L arabe dialectal (العربية الدّارجة, al ʿarbiyat al dārija) est un terme qui recouvre en fait plusieurs dialectes différents tous issus d un mélange entre la langue arabe parlée à l époque de l expansion arabo musulmane (et dont l arabe standard… …   Wikipédia en Français

  • Arabe Du Golfe — لهجة خليجية [lahjat ẖalījīa] Parlée en Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar Typologie VSO [1] Flexionnelle …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”