Ara Ubiorum

Cologne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cologne (homonymie).
Cologne
Blason de Cologne
Localisation de Cologne en Allemagne
Transparent3x3.gif
Données générales
Toponyme officiel Köln
Pays Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia (state).svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Cologne (ville-arrondissement)
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 3 15 000
Code postal de 50441 à 51149
Indicatif téléphonique +49-221
Immatriculation K
Latitude
Longitude
50° 56′ 33″ Nord
       6° 57′ 32″ Est
/ 50.94257, 6.958976
Altitude (NN) 37,5-118,04 m
Superficie 405,15 km²
Population 1 024 346 hab. (2006)
Densité 2 500 hab./km²
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
86
Site web www.stadt-koeln.de
Politique
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Jürgen Roters SPD
Partis au pouvoir SPD et CDU (Pas de majorité)

Cologne (Köln en allemand, Colonia Claudia Ara Agrippinensium en latin) est une ville d'Allemagne et la plus grande de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Cologne compte 1 024 346 habitants (fin 2006) et son agglomération 2 millions d'habitants. C'est la quatrième plus grande ville d’Allemagne après Berlin, Hambourg et Munich.

Cologne est la plus ancienne des grandes villes allemandes. Elle est traversée par le Rhin et sa situation géographique favorable en fait depuis le Moyen Âge un carrefour en Europe.

Sommaire

Histoire

Article détaillé : Histoire de Cologne.

Fondation et période antique

Ruines antiques de Cologne

La ville doit son nom de Cologne à l’impératrice romaine Agrippine, qui éleva son lieu de naissance au rang de colonie en l’an 50, sous le nom de Colonia Claudia Ara Agrippinensium. Les Romains y tenaient une garnison et des axes routiers (dont voies romaines) convergeaient vers un pont de bateaux sur lequel passait un important commerce avec toutes les régions de la Germanie.

En raison de son importance stratégique sur le limes du Rhin et de la présence de l'armée, grosse consommatrice et de la clientèle germanique, l’endroit attira des nombreux marchands et devint un foyer d’artisanat et de commerce.

Centre militaire, la ville fut la résidence de l'empereur gaulois Postume de 260 à 268, et le lieu de l'usurpation éphémère de Silvanus en 355.

Les Romains introduisirent le christianisme à Cologne, qui devint siège épiscopal dès le IVe siècle.

La ville garde quelques vestiges de son passé romain ;

Article détaillé : Chaussée de Bavay à Cologne.

Moyen Âge et période moderne

Cologne en 1499

Devenue siège épiscopal après sa conquête par les Francs, la ville reçoit les reliques des trois rois mages. Pour les accueillir, on construit la cathédrale qui couronne actuellement la ville ; elle fut commencée en 1248 et consacrée en septembre 1322. La dernière pierre est apportée à la tour sud, en présence de l'empereur Guillaume Ier le 15 octobre 1880.

L'université de Cologne fut fondée en 1388 et demeure aujourd'hui une des plus importantes d'Allemagne.

L'archevêché de Cologne fut un des sept princes-électeurs de l'Empereur du Saint-Empire romain germanique depuis la Bulle d'or promulguée en 1356 par Charles IV. Membre de la ligue de la Hanse, elle acquit en 1475 le statut de Ville libre d'Empire.

De 1794 à 1814, la ville est occupée par la France et reçoit l'influence réformatrice française de l'époque de la Révolution et du Premier Empire.

Sous le Reich allemand, les forts "von Biehler" sont érigés en grand nombre en 1873 par Hans Alexis von Biehler, ainsi que la forteresse de ceinture de Cologne.

XXe siècle

Cologne après les bombardements

La Seconde Guerre mondiale: Le 30 mai 1942, les alliés effectuent leur premier 1 000 Bombers' Raid sur la ville. Cologne subit alors une première série de raids destructeurs qui laisseront la ville dans un état de ruine totale. Selon le général Arthur Harris, il fallait briser le moral et le potentiel industriel de l'ennemi par des bombardements stratégiques massifs. C'est le début d'une offensive de trois ans sur les grandes villes allemandes. Seule la cathédrale resta complètement debout.

Chronologie histoire

Cologne est la plus ancienne des grandes villes allemandes.

Façade de la cathédrale de Cologne
  • 1164 : les reliquaires des trois rois mages sont amenés à Cologne depuis Milan
  • 1248 : début de la construction de la cathédrale de Cologne
  • 1288 : après la bataille de Worringen, Cologne se proclame ville libre
  • 1357 : l'évêque de Cologne devient électeur
  • 1388 : fondation de l'université
  • 1475 : Cologne devient officiellement libre
  • 1560 : arrêt de la construction de la cathédrale de Cologne
  • 1582-1584 : guerre (religieuse) de Cologne
  • 1794 : la ville est prise par les Français
  • 1801-1814 : la ville est une sous-préfecture du département français de Roer
  • 1815 : après la domination française, la ville passe sous contrôle prussien
  • 1842 : reprise de la construction de la Cathédrale de Cologne
  • Dès 1871, le gouvernement allemand avait profondément revu le système défensif de la ville, construisant notamment forts type Forts "von Biehler" autour de l’agglomération.
  • 1880 : fin de la construction de la Cathédrale de Cologne
  • 1918-1926 : après la défaite allemande, la ville est occupée par les Britanniques
  • 1925 : Ford commence à produire à Cologne, c'est aujourd'hui le plus grand employeur de Cologne
  • 31 mai 1942 : Bombardements aériens massifs (486 morts)
  • 28 juin 1943 : Bombardements aériens massifs (4377 morts, et plusieurs centaines supplémentaires les jours suivants). Le centre-ville est complètement détruit.
  • 21 avril 1944 : Bombardements (664 morts)
  • 28 octobre 1944 : Bombardement (630 morts)
Cologne en avril 1945

Sites intéressants

Église Grand St-Martin
Maison Farina, Musée du parfum
Panorama urbain de Cologne

Les douze grandes basiliques romanes de Cologne

Cologne possède une remarquable série de douze grandes basiliques romanes de style rhénan, situées pour la plupart à l'extérieur de l'enceinte romaine (construite au Ier siècle ap. J.-C.), mais à l'intérieur de la plus grande enceinte médiévale (le Ring):

  • St. Andreas, située Komödienstr.
  • St. Aposteln, située Place Neumarkt
  • , située Caelienstr. et devenue le musée Schnütgen-Museum
  • , située Georgplatz
  • , située Gereonsdriesch
  • , située Kunibertsklosterg.
  • St. Maria im Kapitol, située Marienplatz
  • , située An Lyskirchen
  • Gross St. Martin, située An Gross St. Martin
  • St. Pantaleon, située Am Pantaleonsberg, consacrée en 980 et agrandie en 1160
  • , située Im ferkulum
  • , située Ursulakloster

Dans le vocabulaire architectural, le terme basilique désigne une église sans transept. La basilique est la forme primitive et fondamentale du temple chrétien. À la différence de la basilique civile romaine, on y pénètre par le pignon (le petit côté).

Le carnaval de Cologne

Article détaillé : Carnaval de Cologne.

Le carnaval de Cologne est presque aussi ancien que la ville. On le qualifie de 8e merveille du monde ou la 5e saison, tant il est extraordinaire. Dans l'Antiquité, les Grecs et les Romains célébraient en l'honneur de Dionysos et Saturne de joyeuses fêtes de printemps, où abondaient le vin, les femmes et les chants. Les Germains, quant à eux, fêtaient le solstice d'hiver. Plus tard, les Chrétiens reprirent ces coutumes païennes. Le début du carême précédant Pâques était célébré par le carnaval - carne vale signifiant « au revoir à la viande ! »

Au Moyen Âge, les réjouissances carnavalesques, toujours accompagnées de déguisements insolites, revêtaient souvent des formes exacerbées, au grand dam du Conseil et de l'Église de la ville. Interdictions et arrêtés étaient d'un piètre secours ; la fête se déroulait dans un tumulte et une ivresse sans bornes. Outre le carnaval traditionnel qu'organise le Comité des fêtes depuis 1823, il en existe un autre qui s'est développé dans les années 1980 et qui, entre-temps, est devenu traditionnel.

Cologne la nuit

Généralités

L'université de Cologne, fondée au XIVe siècle, reste une des plus importantes d'Allemagne (environ 48 000 étudiants). La cathédrale de Cologne appartient au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La ville est assez cosmopolite, en effet, 17,4% de sa population n'est pas de nationalité allemande. Environ 120 000 musulmans vivent à Cologne[1]. En 2007, la construction d'une mosquée de 2 000 places dans le quartier d'Ehrenfeld suscite de nombreuses polémiques. Il faut d´ailleurs noter la présence importante d´une minorité kurde.

Une des spécialités de Cologne est la « Kölsch », une sorte de bière blonde assez légère servie dans des verres étroits de 20 cl, parfois 30 cl. Le mot désigne aussi le dialecte de la ville.

Une autre spécialité est "l'eau de Cologne" (Kölnisch Wasser).

Il y a beaucoup d'entreprises à Cologne. On y trouve la division européenne de Ford (constructeur d'automobiles), Deutz (moteurs et machines), beaucoup de chaînes de la télévision allemande (RTL Television, WDR, VOX) et le siège de la Lufthansa. L'entreprise postale UPS y a son principal site de transit européen.

Cologne est connu comme la capitale des gays et lesbiennes en Allemagne.

Jumelages

Cologne est jumelée avec :

Culture

Musique classique

Cologne possède plusieurs orchestres de renom :

Sport

Club Sport Fondé en Ligue Stade Entraîneur
1.FC Cologne Football 1948 Championnat d'Allemagne de football D1 = Bundesliga RheinEnergieStadion Zvonimir Soldo
SC Fortuna Cologne Football 1948 Verbandsliga Mittelrhein Südstadion Matthias Mink
SC Brück Viktoria Cologne Football 1994 Oberliga Nordrhein Flughafenstadion Höhenberg Thomas Klimmeck

Personnalités de Cologne

Voir aussi

Notes

  1. « Les constructions de mosquées cristallisent les peurs en Allemagne », dans Le Monde du 7 août 2007, [lire en ligne]

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne

Ce document provient de « Cologne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ara Ubiorum de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ARA Ubiorum — vulgo Bonne, oppid. German. ad Rhenum, ubi sedes Electoris Coloniensis, 15. mill. pass. supra coloniam Agrippinam Cluver. Origo ei loco a veneratione Augusti, cui novo caeliti ara illic, receptâ adulatione, exstructa, uti ara Lugduni, et ad eam… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Ara Ubiōrum — (a. Geogr.), ein dem Kaiser Augustus in Germania secunda am Rheine von den Ubiern errichteter Altar; an dessen Stelle später Colonia Agrippina (j. Köln) kam; nach And. bei Godesberg …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ara Ubiorum — Die ara Ubiorum (zu Deutsch: Altar der Ubier) war ein römisches Heiligtum im Oppidum ubiorum, dem heutigen Köln. Der Altar war in der letzten Dekade des 1. Jahrhunderts v. Chr. errichtet und der Göttin Roma und dem römischen Kaiser… …   Deutsch Wikipedia

  • Ara trium Galliarum — Der Ara trium Galliarum, deutsch: „Altar der drei gallischen Provinzen“ (auch ara Romae et Augusti), war ein römisches Heiligtum bei Lugdunum, dem heutigen Lyon. Der Altar war der Göttin Roma und dem römischen Kaiser geweiht. Dupondius mit… …   Deutsch Wikipedia

  • Colonia Claudia Ara Agrippinensium — (kurz CCAA, deutsch: Claudische Kolonie und Opferstätte der Agrippinensier, frei übersetzt: Stadt römischen Rechtes und Stadt der Agrippinenser, unter Kaiser Claudius gegründet am Ort des Altars für den Kaiserkult) ) war der Name der römischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Oppidum ubiorum — Colonia Claudia Ara Agrippinensium (kurz CCAA, deutsch: Claudische Kolonie und Opferstätte der Agrippinensier) war der Name der römischen Kolonie im Rheinland, aus der sich die heutige Stadt Köln entwickelt hat. Die CCAA war Hauptstadt der… …   Deutsch Wikipedia

  • Civitas ubiorum — Colonia Claudia Ara Agrippinensium Topographie autour de CCAA, chaussées romaines, Limes et des Ubiens proximité des Tongres et des Trévires au delà du Rhin, en Germanie: les Sigambres Colonia Claudia Ara Agrippinensium est une colonie romaine… …   Wikipédia en Français

  • Colonia Claudia Ara Agrippinensium — Cologne Le temple du Capitole de Cologne, début du IIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Colonia Claudia Ara Agrippinensium — City of Cologne History Culture Mayors Demographics Districts Transport …   Wikipedia

  • АЛТАРЬ УБИЕВ —    • Ara Ubiōrum,          первоначально алтарь, устроенный убиями, может быть, в честь Августа; впоследствии около алтаря возникло селение; оно находилось или близ Кельна (Colonia Agrippinensis), или, по Укерту, у Годесберга, недалеко от Бонна.… …   Реальный словарь классических древностей

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”