Nerac

Nérac

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nérac (homonymie).
Nérac

Vieux pont sur la Baïse
Vieux pont sur la Baïse

Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
(sous-préfecture)
Arrondissement Nérac
(chef-lieu)
Canton Nérac
Code Insee abr. 47195
Code postal 47600
Maire
Mandat en cours
Nicolas Lacombe
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Val d'Albret
Site internet site officiel
Démographie
Population 6 885 hab. (2006)
Densité 110 hab./km²
Gentilé Néraquais, Néraquaises
Géographie
Coordonnées 44° 08′ 53″ Nord
       0° 20′ 42″ Est
/ 44.147971, 0.345039
Altitudes mini. 38 m — maxi. 191 m
Superficie 62,68 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Nérac (gascon: Nerac) est une commune française, située dans le département de Lot-et-Garonne et la région Aquitaine.

Ses habitants sont appelés les Néraquais, Néraquaises.

Sommaire

Géographie

La commune est traversée par la Baïse et est bordée à l'ouest par la Gélise. Ces cours d'eau confluent et la Baïse se jette dans la Garonne à une dizaine de kilomètres au nord.

C'est le chef-lieu d'un arrondissement couvrant le sud-ouest du département.

Ville fleurie : située en Gascogne dans les landes du Lot-et-Garonne sur la Baïse en Pays d'Albret.

Histoire

Le nom de la commune dérive d'un nom de personne gallo-romain Nerius, avec le suffixe -acum.

Une villa gallo-romaine située à la Garenne y fut fouillée en 1832 sous la direction du sculpteur-faussaire Maximilien Théodore Chrétin, qui monta la fable d'une ville impériale du temps des Tetricus avec la complicité du Toulousain Du Mège.

L'apogée de la ville se situe au XVIe siècle, lorsque les seigneurs d'Albret, qui s'y étaient installés vers le XIe siècle (venant de Labrit, dans les Landes) deviennent rois de Navarre suite au mariage de Jean III d'Albret avec Catherine de Foix en 1484. Peu après, leur fils Henri II d'Albret épouse en 1527 Marguerite d'Angoulême, sœur de François Ier, une des premières écrivaines en langue française (Heptaméron). Elle attire à Nérac des humanistes et des écrivains (Lefèvre d'Etaples, Marot). Sa fille Jeanne d'Albret épouse Antoine de Bourbon (1548) et se convertit à la religion protestante.

Dans les années 1530 et suivantes, sous l’influence de Jeanne d'Albret, la population de Nérac se convertit au protestantisme, pour être entièrement huguenote au début des guerres de religion[1].

Charles IX passe dans la ville lors de son tour de France royal (1564-1566), accompagné de la Cour et des Grands du royaume : son frère le duc d’Anjou, Henri de Navarre, les cardinaux de Bourbon et de Lorraine[2].

En 1572, Jeanne d'Albret et Catherine de Médicis, respectivement reine de Navarre (protestante) et reine de France (catholique) marient leurs enfants : Henri III de Navarre et Marguerite de Valois (Reine Margot). Décédée peu avant, Jeanne n'assiste pas à ces « noces de sang » . Il est possible que Catherine ait ordonné le massacre des chefs protestants le jour de la Saint Barthélémy profitant de leur venue à Paris mais cette hypothèse est sujette à controverse. Après ce funeste événement, elle retient son gendre au Louvre jusqu'en 1576.

Libéré, il rentre à Nérac et y tient en 1578-1579 avec Catherine de Médicis les conférences d'où sortit l'édit de Nérac.

Plus tard, Henri III de Navarre-Bourbon-Albret devient roi de France sous le nom d’Henri IV, après qu'Henri III soit mort sans descendance (1589). On connaît la formule de l'intéressé : « Paris vaut bien une messe » : lorsque les portes de Paris s'ouvrirent à Henri, celles de la renommée se refermèrent pour Nérac.

La ville se révolte sous Louis XIII et est prise par Henri de Mayenne en 1621 et ses fortifications rasées[3].

Au XVIIIe siècle, elle connut une prospérité économique grâce au commerce des farines-minots en direction des « Isles d'Amérique » (Saint-Domingue). Au XIXe siècle, elle voit les débuts du Baron Haussmann qui est sous-préfet de 1832 à 1840, de l'écrivaine George Sand et d'Armand Fallières qui fut maire, conseiller général et député de Nérac dans les années 1871-1880.

Une très importante communauté italienne s'est installée à Nérac à partir des années 20.

Du 28 juin au 6 juillet 1940, l'amirauté française s'est installé à Nérac[4]. Replié à Bordeaux avec le gouvernement lors de la débâcle de juin 1940, elle a cherché à gagner rapidement la zone libre définie dans l'armistice du 22 juin. Or Vichy n'avait pas été encore choisie comme capitale du nouveau régime qui allait porter son nom. L'Amirauté stationna donc à Nérac quelques jours. Le bureau de poste fut ainsi réquisitionné par l'amiral Le Luc[4] qui la commandait.

Héraldique

Blason ville fr Nerac (LotGaronne).svg

Blasonnement des armes traditionnelles de Nérac :

« D'azur, au soleil d'or. », accompagnées de la devise : Sol justitiæ Christus.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2008 2014 Nicolas Lacombe PS enseignant (directeur)
mars 1983 2008 Jean-Louis Brunet UMP médecin généraliste retraité
mars 1977 1983 André Garbay PC enseignant (retraité)
1925 1940 Paul Courrent PRRRS Député
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
5 278 5 587 5 769 5 957 6 327 6 603 7 153 7 166 7 194
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7 254 7 283 7 717 7 919 7 586 7 429 7 826 6 909 6 683
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
6 435 6 318 6 279 5 993 5 827 5 821 5 929 5 989 6 255
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
6 417 7 061 7 156 6 828 7 015 6 787 6 885 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

Monuments

Personnalités liées à la commune

Vie locale

Culture

Sports

Club de rugby à XV l'Union Sportive Néracaise évoluant dans le Championnat de France de 3e division fédérale pour la saison 2006-2007 de plus Nérac a un Club de football Amateur évoluant en Promo d'Honneur

Jumelage

Notes

  1. Pierre Miquel, Les Guerres de religion, Club France Loisirs, 1980, (ISBN 2-7242-0785-8 ), p 245
  2. Pierre Miquel, Les Guerres de religion, Club France Loisirs, 1980, (ISBN 2-7242-0785-8 ), p 258
  3. « Nérac », dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang [sous la dir. de], Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878 [détail des éditions]  (Wikisource)
  4. a  et b Jean Cornuault, Souvenirs d'un officier de marine de 1926 à 1963 : D'avant-guerre et de guerres, 1939-1945, Indochine 1950-1951, Algérie 1961, le putsch d'avril, L'Harmattan, coll. « Graveurs de mémoire », Paris, 1er décembre 2004 (ISBN 978-2747565417) , page 138.
  5. Le Mas-d'Agenais sur le site de l'Insee
  6. Site officiel de la Médiathèque de la ville de Nérac

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail de Lot-et-Garonne Portail de Lot-et-Garonne
  • Portail de l’Aquitaine Portail de l’Aquitaine
  • Portail de l’Occitanie Portail de l’Occitanie
Ce document provient de « N%C3%A9rac ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nerac de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nerac — Nérac …   Deutsch Wikipedia

  • Nérac — Nérac …   Deutsch Wikipedia

  • NERAC — Nerac, Inc. File:Nerac lgo PMS272 1807.jpg Type Private Industry Research and Advisory Founded Storrs, Connecticut (1966) Founder(s) Dr. Daniel Wilde Headquarters …   Wikipedia

  • Nérac — The castle of Nérac …   Wikipedia

  • Nérac — Nerac Escudo …   Wikipedia Español

  • Nérac — Désigne le plus souvent celui qui est originaire de la commune de Nérac, dans le Lot et Garonne. Sens du toponyme : nom de domaine gallo romain formé à l aide du suffixe acum sur le nom d homme Nerius. Nérac est également le nom de deux hameaux… …   Noms de famille

  • Nérac — 1) südwestliches Arrondissement des französischen Departements Lot u. Garonne; 20 QM., 61,600 Ew.; 2) Hauptstadt darin, an der Baise (hier schiffbar); Hospital, Glashütte, Fabriken, Handel mit Mehl, Trüffelpasteten, Leinwand, Kupferwaaren; 7000… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Nérac — Nérac, Arrondissementshauptstadt im franz. Depart. Lot et Garonne, an der Baïse, Knotenpunkt an der Südbahn, hat Ruinen des ehemaligen Schlosses der Herren von Albret mit schönem Park, ein Standbild Heinrichs IV., eine reform. Konsistorialkirche …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Nérac — Nérac, Stadt im franz. Dep. Lot et Garonne an der schiffbaren Baïse, (1901) 6435 E., Ruinen eines Schlosses Heinrichs IV.; berühmte Gänseleberpasteten …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Nerac — Nerac, frz. Stadt im Depart. Lot Garonne, mit 7000 E., Fabriken in Kupferwaaren …   Herders Conversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”