Vous pouvez marquer votre extraits intéressants de texte qui seront disponibles par le biais d'un lien unique dans votre navigateur.

Narkomtiajprom

Narkomtiajprom

55°45′15″N 37°37′21″E / 55.75417, 37.6225

Projet d'Ivan Leonidov. Les pinacles métalliques reprennent les motifs de la cathédrale Saint-Basile à côté

Le Narkomtiajprom fut un concours architectural de 1934 pour le Commissariat du peuple à l'industrie lourde (NKTP), prévu d'être construit sur la Place rouge à Moscou. Ce concours a vu les grandes figures soviétiques de l'époque comme Ivan Leonidov, Constantin Melnikov, les frères Vesnine ou Ivan Fomine y répondre.

Sommaire

Le site

Le NKTP devait s'ériger sur le site historique de Kitaï-gorod, un terrain directement au nord-est de la place Rouge. La place devait être élargie (en prenant sur l'emprise du Goum) et une partie de Zaryadye. Le musée historique d'État, la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan et le musée Lénine (mairie de Moscou) devaient être démolis. Le bâtiment, à cheval de 400 mètres sur la place, devait avoir sa façade nord sur la place Teatralnaïa (à l'époque place Sverdlov), sa façade sud sur la Moskova, face à l'île Baltchoug.
Le bâtiment devait occuper une surface au sol de 40 000 m² dégageant 110 000 m² de bureaux (à comparer à l'Empire State Building, son contemporain, occupant une surface de 8 100 m² pour 200 000 m² de bureaux).

Les propositions

Les réponses au concours se distinguent clairement entre d'une part un style classique (incluant le style postconstructiviste), et de l'autre l'avant-garde. Au total, 120 projets concoururent. Certains avaient peu d'intérêt, parfois même ils étaient juste là pour gonfler la liste. Le plus curieux de ce type est peut-être celui de F. Kariakine (façade sur la place Rouge, plan), se contentant de reproduire pas moins de six répliques à l'échelle 1/2 du gratte-ciel du Palais des Soviets de Boris Iofane. Des concepts plus sérieux furent dessinés par les vieux architectes de la vieille école et leur jeunes émules (la « promotion 1929 »).

Ivan Fomine limita son édifice à 12 étages (24 pour les deux tours faisant face au mausolée de Lénine) pour correspondre aux limites techniques de l'époque. Le projet d'Ivan Léonidov, étonnamment moderne encore aujourd'hui, consistant en trois minces gratte-ciel, outrepassait ces limites. Alexandre Vesnine et Viktor Vesnine, les aînés des constructivistes, proposèrent plusieurs projets :

Il est à noter que Viktor Vesnine devint en 1934 l'architecte en chef du Narkomtiajprom (Ministère de l'industrie lourde) ; Alexandre Vesnine et Moisei Ginzbourg ont aussi travaillé avec cette institution durant les années 1930.

Réalité ou fantasme

Il n'est toujours pas certain que l'État (ou Staline) avait réellement l'intention de bâtir ce projet. Dès 1934 des études de faisabilité pour le Palais des Soviets ont souligné le défaut de technologies qui mettrait de longues années avant d'être être comblé ; la construction de gratte-ciel en 1934 était inenvisageable. Le prix de la relocalisation de nombreux bureaux gouvernementaux de Kitai-gorod aurait été lui aussi onéreux. Des théories actuelles spéculent que

  • soit le concours était juste un moyen supplémentaire de diffusion de l'architecture stalinienne
  • soit une manigance pour démarquer les architectes loyaux néoclassiques des partisans d'une avant-garde entêtée, et être en mesure de les écarter plus tard.

Le plan d'urbanisme de Moscou de 1935 (Генплан 1935) changea le projet, invalidant de fait les réponses au concours. Il était toujours prévu d'élargir la place, comme lors du concours de 1934, mais le site du Narkomtiajprom était réduit au seul Zaryadye (soit 1/3 de la surface originale). Des constructions commencèrent en 1947 (voir les gratte-ciel staliniens), et furent annulées encore au début des années 1950. Le site resta vacant pendant une décennie. L'hôtel Rossiya fut achevé en 1967, puis démoli en 2006-2007.

Voir aussi

Références

Livres en anglais :

  • Architecture of The Stalin Era, d'Alexei Tarkhanov (collaborateur), Sergei Kavtaradze (collaborateur), Mikhail Anikst (designer), 1992, ISBN 978-08-4781-473-2
  • Architecture in the Age of Stalin: Culture Two, de Vladimir Paperny (auteur), John Hill (traducteur), Roann Barris (traducteur), 2002, ISBN 978-05-2145-119-2
  • The Edifice Complex: How the Rich and Powerful Shape the World, de Deyan Sudjic, 2004, ISBN 978-15-9420-068-7
  • Pioneers of Soviet Architecture: The Search for New Solutions in the 1920s and 1930s, de Selim Khan-Magomedov, Thames and Hudson Ltd, ISBN 978-0500341025

Wikimedia Foundation. 2010.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Narkomtiazhprom — Narkomtiajprom Projet d Ivan Leonidov. Les pinacles métalliques reprennent les motifs de la cathédrale Saint Basile à côté Le Narkomtiajprom fut un concours architectural de 1934 pour le Commissariat du peuple à l industrie lourde (NKTP), prévu d …   Wikipédia en Français

  • Architecture constructiviste — Narkomtiajprom des frères Vesnine, 1934 Article détaillé : Constructivisme russe. L’architecture constructiviste est un mouvement architectural qui s est développé en Union soviétique dans les années 1920 et 1930. Elle allie une technologie… …   Wikipédia en Français

  • Constructivisme (architecture) — Architecture constructiviste Narkomtiajprom des frères Vesnine, 1934 Article détaillé : Constructivisme russe. L architecture constructiviste fut un mouvement architectural qui s est développé en Union soviétique dans les années 1920 et 1930 …   Wikipédia en Français

  • Ivan Leonidov — Présentation Naissance 9 février 1902 oblast de Tver, URSS Décès 6 novembre 1959 (à 57 ans) Moscou, (URSS) Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Constantin Melnikov — Pour les articles homonymes, voir Melnikov …   Wikipédia en Français

  • Palais des Soviets — 55°44′41″N 37°36′21″E / 55.74472, 37.60583 Le Palais des Soviets (russe  …   Wikipédia en Français

  • Culture russe — La culture russe désigne l’ensemble des productions artistiques (au sens large) ayant vu le jour en Russie ou nées d’auteurs russophones. En raison de l’immensité de son territoire, de son décentrement géographique, de son développement culturel… …   Wikipédia en Français

  • GUINZBOURG (M. I.) — GUINZBOURG MOÏSSEÏ IAKOVLEVITCH (1892 1941) Après des études secondaires, Moïsseï Iakovlevitch Guinzbourg part pour l’étranger (Paris, Toulouse, Milan) afin d’y étudier l’architecture (son père était lui même architecte). En 1923, il devient… …   Encyclopédie Universelle