Appuis-tête dans l'Égypte antique
Appui-tête égyptien, Royal Ontario Museum

Les appuis-tête dans l'Égypte antique étaient très communs et, bien qu'ils n'aient pas l'air très confortable à première vue, ils étaient utilisés en quelque sorte comme oreillers. D'environ une vingtaine de centimètres de haut, ils sont composés de trois parties, un socle sur lequel repose un petit pilier supportant une forme allongée évasée en son centre pour recevoir la base du crâne ; cette partie était généralement habillée de lin pour un plus grand confort.

Le chevet était loin d'être aussi anodin qu'il n'en a l'air puisqu'il faisait partie du mobilier funéraire type. En fait, il faut distinguer les appuis-tête utilisés par les Égyptiens pour dormir, de ceux à vocation rituelle, souvent beaucoup plus décorés.

Ces chevets avaient une valeur protectrice : tout comme le dormeur, le mort était protégé par des figures aussi efficaces que celle du dieu Bès. Par ailleurs, le fait que la tête soit soulevée symbolisait le lever du soleil auquel le défunt renaissant est toujours comparé. Mais la fonction de ces objets rituels va plus loin : la tête des défunts était très importante pour leur devenir posthume.

Quand un corps se décompose, la tête a naturellement tendance a s'en détacher, et les Égyptiens, pour qui l'intégrité du corps momifié était cruciale, redoutaient cette éventualité. Aussi prenait-on garde à ce que la tête ne se détache pas du cadavre, parfois en consolidant l'attache naturelle de la nuque. Les textes funéraires, en particulier le livre des Morts, faisaient grand cas du traitement de la tête et du visage : il fallait en prendre soin, y placer un masque funéraire et pourvoir le défunt d'un appui-tête, à la fois soutien et protection divine.

La formule de l'appui-tête

Lit et appui-tête de la reine Hétep-Hérès Ire, la mère de Khéops.

Le chapitre 166 du livre des morts est entièrement consacré à l'invocation de l'appui-tête :

« Formule pour le chevet. Les ménout[1] t'éveillent, toi qui étais endormi : ils t'éveillent à l'horizon. Dresse-toi ! Tu as été proclamé victorieux de ce qui a été tramé contre toi, Ptah a renversé ton ennemi (...). Tu es Horus, fils d'Hathor, l'incandescent, fils de l'incandescente, celui à qui a été redonnée sa tête après qu'elle eut été tranchée ; ta tête ne te sera plus enlevée ensuite, ta tête ne te sera plus enlevée jamais. »

Les appuis-tête de Toutânkhamon

Appui-tête en ivoire de Toutânkhamon

Le tombeau de Toutânkhamon contenait le mobilier typique des chambres à coucher des riches Égyptiens du Nouvel Empire : pas moins de six lits entreposés dans l'antichambre et, dans l'annexe, huit appuis-tête.

L'un d'eux, en bois, est décoré de deux masques de Bès grimaçant, génie censé éloigner les démons responsables des cauchemars du dormeur et de chasser les divers ennemis du défunt.

Un autre (ci-contre), en ivoire, a pour pilier central une figure de Shou soutenant sur ses épaules le réceptacle pour la tête. De part et d'autre du dieu sont figurés deux lions couchés.

Un autre appui-tête est en deux parties identiques en faïence bleu turquoise. Au milieu de la petite colonne centrale, une sorte de joint en bois est recouvert d'une feuille d'or incisée de signes ânkh et ouas.

Un autre encore, très similaire, est composé de deux éléments en faïence bleu foncé reliés par une partie en or.

Ces quatre appuis-tête, inscrits du nom de leur propriétaire, Toutânkhamon, étaient entreposés dans une boîte. Dans une autre partie de la tombe, Howard Carter a découvert trois autres appuis-tête en bois, dépourvus de toute inscription et décoration. Le dernier appui-tête, lui aussi en bois et dédicacé du nom du jeune roi était agrémenté de chaque côté de la base de figures de Bès peintes en bleu.

En plus de ces huit appuis-tête, Toutânkhamon disposait de petites amulettes en forme de chevet servant de substitut à l'objet lui-même.

Notes

  1. Y5
    W24 X1
    G38
    Ménout (mnw.t), pigeon, colombe.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Appuis-tête dans l'Égypte antique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Histoire militaire de l'Égypte antique — Palette de Narmer représentant le roi terrassant son ennemi devant Horus L Égypte antique a très tôt développé une armée au service de Pharaon et de la protection des Deux Terres. Cette armée a laissé de nombreuses traces d une activité militaire …   Wikipédia en Français

  • Appui-tête — Repose tête égyptien Appui tête de voiture Un app …   Wikipédia en Français

  • Appuie-tete — Appui tête Repose tête égyptien …   Wikipédia en Français

  • Appuie tete — Appui tête Repose tête égyptien …   Wikipédia en Français

  • Campagne d'Égypte — Campagne d’Égypte La Bataille des Pyramides par François Watteau, 1799. Informations générales Date 1798 1801 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Armée d'Egypte — Campagne d Égypte Campagne d’Égypte La Bataille des Pyramides par François Watteau Informations générales Date 1798 1801 Lieu Égypt …   Wikipédia en Français

  • Armée d'Égypte — Campagne d Égypte Campagne d’Égypte La Bataille des Pyramides par François Watteau Informations générales Date 1798 1801 Lieu Égypt …   Wikipédia en Français

  • Campagne d'Egypte — Campagne d Égypte Campagne d’Égypte La Bataille des Pyramides par François Watteau Informations générales Date 1798 1801 Lieu Égypt …   Wikipédia en Français

  • Campagne d’Egypte — Campagne d Égypte Campagne d’Égypte La Bataille des Pyramides par François Watteau Informations générales Date 1798 1801 Lieu Égypt …   Wikipédia en Français

  • Campagne d’Égypte — Campagne d Égypte Campagne d’Égypte La Bataille des Pyramides par François Watteau Informations générales Date 1798 1801 Lieu Égypt …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”