Appeau
Appeaux

Un appeau (dérivé du mot français appel) est un instrument utilisé à la chasse pour produire un son particulier attirant les oiseaux ou le gibier ; il est aussi nommé pipeau par déformation du fait de sa similitude de construction.


Sommaire

Description

Un appeau est fabriqué en utilisant en premier lieu des éléments naturels tels des roseaux entaillés, des coquillages ou des noyaux divers. Il s'est généralisé auprès d'un public de plus en plus large d'amoureux de la nature, simples observateurs ou photographes. Il en existe une multitude, de tous types et de toutes formes, utilisant une organologie variée : sifflet de flûte ou sifflet annulaire, anche simple ou double, friction mécanique, etc.


Fabrication

Les tout premiers appeaux se fabriquaient avec des moyens modestes : des noyaux d’olive, de cerise, des petits bouts de bois provenant de pommes de pin, d’écorce de pin, des extrémités de plumes d’oie ou de poule, de ridicules morceaux de fer en fil. L’ensemble était assemblé avec de la résine. Certains appeaux n’étaient qu’une vieille coquille d’escargot dans laquelle on creusait un petit trou bien rond, renforcé par du sparadrap. D’autres fois encore, un simple bout de roseau bien taillé, muni d’un trou et d’une anche bien lovée en faisait un appeau. Mais tous ces objets aux composants naturels glanés dans la campagne avaient un défaut. Ils étaient vivants, un peu trop sensibles, à la moindre pluie, à l’approche d’une grande chaleur, dès que le temps variait, ils ne voulaient plus fonctionner. Souvent aussi, l’humidité dégagée par la bouche les rendait vite inutilisables.

Théodore Raymond créa la première fabrique d’appeau artisanal au monde[réf. souhaitée] a eu l'idée en 1868 de fabriquer des appeaux un peu plus sophistiqués et surtout plus solides. L'industrie du chilet était née. Il a réalisé ses premières productions au début de l’année 1868, il avait juste 17 ans. Cette production confidentielle de prototypes était extrêmement réduite ; Théodore passait la plus grande partie de son temps à chercher de nouveaux appeaux et à perfectionner ses instruments, laissant à plus tard la fabrication proprement dite.

Mécanisme

L’appeau est un mécanisme ingénieux imaginé de longue date par les chasseurs pour attirer les vols de palombes et les inciter à se poser sur le bois de chasse. Au cœur du dispositif, un pigeon commun ou une palombe appelant est attaché par les pattes sur une mécanique et placé en hauteur dans les arbres. Les appeaux sont alors perchés en haut des arbres, à l'aide de raquettes guidées grâce à un très ingénieux et artisanal système de poulies qui pourront être actionnées depuis la palombière. En actionnant le mécanisme, il déséquilibre l’oiseau qui bat des ailes et imite alors une palombe en train de se poser. Ce faisant, le chasseur sait que les palombes en vol seront tentées de se poser à leur tour pour rejoindre leurs congénères perchés sur de drôles de branches. Un seul appeau est peu efficace, le « paloumayre » (chasseur de palombe) en installe donc plusieurs sur la zone de chasse. Il n’existe pas de modèle unique d’appeau ; les chasseurs en ont imaginé différent types tous plus ingénieux les uns des autres.

Notes et références

  • Aviceptologie dans l´Encyclopédie moderne ou dictionnaire abrégé des sciences, des lettres et des arts, M. Courtin, Paris, 1824.
  • Appeau dans Encyclopédie méthodique - dictionnaire de toutes les espèces de chasse, Paris, 1794 (An 3)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Appeau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • appeau — [ apo ] n. m. • XIIe « appel »; var. de appel en a. fr. 1 ♦ Instrument avec lequel on imite le cri des oiseaux pour les attirer au piège. ⇒ leurre, pipeau; courcaillet. Appeaux à sifflet, à languette. « Il a fabriqué un appeau avec un petit bout… …   Encyclopédie Universelle

  • appeau — APPEAU. s. masc. Sorte de sifflet avec lequel on contrefait la voix des oiseaux pour les faire tomber dans les filets. Un appeau pour prendre des cailles. [b]f♛/b] On appelle aussi Appeaux, Les oiseaux dont on se sert pour appeler les autres… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • appeau — Appeau. s. m. Sorte de sifflet avec lequel on contrefait la voix des oiseaux pour les faire tomber dans les filets. Un appeau pour prendre des cailles …   Dictionnaire de l'Académie française

  • appeau — (a pô) s. m. 1°   Engin imitant le cri des oiseaux, et servant à les appeler et à les attirer dans un piége. 2°   Fig. •   Et ce beau cuisinier armé d un grand couteau ? Reviendrais tu pour cet appeau ?, LA FONT. Fab. VIII, 21. 3°   Oiseau dressé …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • APPEAU — s. m. Sorte de sifflet avec lequel on contrefait la voix des oiseaux pour les faire approcher, ou pour les attirer dans quelque piége. Un appeau pour prendre des cailles.   Il se dit également Des oiseaux dont on se sert pour appeler et attirer… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • APPEAU — n. m. Sorte de sifflet avec lequel on contrefait la voix des oiseaux pour les faire approcher ou pour les attirer dans quelque piège. Un appeau pour prendre des cailles. Des appeaux. Il se dit également d’un Oiseau dont on se sert pour appeler et …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • appeau — nm. rapèlo nm. (Annecy), rapyô (Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ppeau — appeau …   Dictionnaire des rimes

  • po — appeau appeaux cache pot carpeau carpeaux chapeaux copeaux drapeaux dépôt grippaux melting pot oripeaux peau peaux pipeaux porte chapeaux porte drapeaux pot rampeau rampeaux sampot tempo troupeaux …   Dictionnaire des rimes

  • Appelant (chasse) — Pour les articles homonymes, voir Appelant. Dans le vocabulaire juridique français[1], un appelant (ou « appelant artificiel ») peut avoir trois sens différents : un appeau (« instrument utilisé par l homme pour attirer un… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”