AppStore

App Store

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Apple Store.
App Store
AppStore icon.png
Développeur Apple
Environnements iPhone OS : iPhone, iPhone 3G, iPhone 3GS et iPod Touch
Type Magasin en ligne
Licence Propriétaire
Site Web L'App Store sur le site d'Apple

L'App Store est un logiciel distribué par Apple sur les plateformes iPod Touch et iPhone. Il est accessible sur ces derniers depuis le 11 juillet 2008, dans leur firmware 2.0.

Ce logiciel s'intègre dans le service iTunes Store, et permet de télécharger des applications tierces pour l'iPod Touch et l'iPhone.

Les prix de ces applications, fixés par les développeurs, vont de la gratuité à 999 USD pour I Am Rich, qui n’est plus vendue. Retirée de l’App Store, elle ne faisait qu'afficher un joyau, ainsi qu'un texte félicitant l'acheteur d'avoir pu acheter cette application[1].

Sommaire

Historique

Lors de la keynote d'Apple du 6 mars 2008, Steve Jobs dévoile le SDK logiciel pour l'iPhone et l'iPod Touch, disponible dès mars. À cette occasion, il annonce la principale nouveauté du firmware 2.0 des deux plateformes : l'App Store, un magasin en ligne d'applications tierces pour l'iPhone et l'iPod Touch.

Graphique montrant l'évolution du service

Le 11 juillet 2008, cette version 2.0 est publiée, contenant ainsi l'App Store.

Le 14 juillet 2008, Apple annonce[2] avoir compté plus de 10 millions de téléchargements depuis l'App Store, lors du week-end de lancement de celui-ci.

Un mois après la mise en ligne de l'App Store, 60 millions d'applications y ont été téléchargées.[3]

En septembre 2008, le site officiel d'Apple annonce que l'App Store a dépassé les 100 millions de téléchargements. D'autre part, 3 000 applications, dont 600 gratuites, y sont disponibles.[4]

Lors de la première semaine de décembre 2008, Apple annonce que l'App Store dispose désormais de 10 000 applications, et revendique plus de 300 000 000 de téléchargements depuis le lancement du service[5].

Mi janvier 2009, le site officiel d'Apple annonce avoir passé le cap des 500 000 000 de téléchargements, pour 15 000 applications disponibles[6].

Le 17 mars 2009, lors de la présentation de l'iPhone OS 3.0, Apple annonce que l'App Store a atteint 25 000 applications, pour 800 millions de téléchargements.

Le 10 avril 2009, Apple organise un concours sur son site officiel, récompensant le téléchargement de la milliardième application. Un compteur de téléchargements est affiché sur le site officiel de la firme, jusqu'au téléchargement de l'application gagnante. Le gagnant se verra offrir un Macbook Pro 17'', un iPod Touch 32 Go, une iTunes Gift Card (bon cadeau valable uniquement sur l'iTunes Store) de 10 000$, ainsi qu'une Time Capsule 1 To. L'App Store a passé le cap du milliard d'applications téléchargées le 23 avril 2009.[7]

Le 11 juillet 2009, l'AppStore atteint le sommet des 60.000 applications et plus d'un milliard de téléchargements depuis son ouverture, il y a tout juste un an. C'est aussi les deux ans de l'iPhone 3G.

Le 28 septembre 2009, l'AppStore atteint les deux milliards de téléchargements avec plus de 85 000 applications qui sont à la disposition des quelque 50 millions d'utilisateurs d'iPhone et iPod touch dans le monde.

Fonctionnement

Le service de téléchargement d'applications est en de nombreux points semblable aux autres services de l'iTunes Store.

En effet, il nécessite également un compte iTunes Store.

Accès

De la même manière que pour la musique, l'App Store est représenté sous deux formes :

  • Dans le logiciel iTunes, il est intégré au magasin iTunes Store.
  • Dans l'iPhone et l'iPod Touch, un client logiciel permet d'avoir un accès simplifié à l'App Store, et d'y télécharger les applications directement sur l'appareil.

Fonctionnalités

De manière générale, l'App Store permet, via un compte iTunes Store, de télécharger des applications pour l'iPhone et l'iPod Touch. Certaines applications sont payantes, d'autres sont gratuites.

Après leur téléchargement ou leur installation, il est possible de rechercher les mises à jour pour les applications, et de les télécharger par-dessus leur ancienne version.

Dans iTunes

Dans iTunes, l'App Store vient s'ajouter aux services déjà présents sur la plateforme, et propose la même présentation que pour la musique par exemple : un "Top 25" de téléchargements, une sélection de l'équipe, les applications les plus récentes, et la possibilité de filtrer les applications par prix, date de distribution, popularité, etc... Il est également possible de donner son avis sur les applications.

La page de présentation d'une application comporte :

  • sa description
  • un bouton pour l'acheter ou la télécharger
  • les avis des utilisateurs (il est possible de poster le sien à condition d'avoir acheté l'application en question)
  • les informations de compatibilité
  • les notes de version
  • le support de l'application
  • un bouton pour la recommander
  • un accès rapide aux autres application de son auteur

À l'achat ou au téléchargement d'une application, celle-ci est placée dans les modules "Achats" et "Téléchargements" du logiciel, comme tout produit récupéré depuis l'iTunes Store en général.

Elle sera ensuite placée dans la partie "Applications" de la bibliothèque iTunes, en l'attente d'un appareil sur lequel l'installer.

Sur un iPhone ou iPod Touch

Si ce client de l'App Store reprend la plupart des fonctionnalités de la version présente dans iTunes, il les présente de manière simplifiée et adaptée à l'interface multitouch de l'appareil. L'App Store propose cinq onglets :

  • Sélection : Tout comme dans iTunes, cet onglet propose la séléction d'applications d'Apple. Celle-ci est classée en deux sections : "Nouveau" et "Actualités"
  • Genres classe les applications en 18 thèmes selon leur utilité, parmi lesquels se trouvent "jeux", "divertissement", "utilitaire", "réseaux sociaux", "finances", etc... Chacune des catégories est illustrée par l'icône de son application la plus téléchargée.
  • Top 25 affiche deux classements des 25 applications les plus téléchargées : celui des applications payantes, et celui des applications gratuites. Chacun de ces classements peut être étendu aux 50 applications les plus téléchargées selon le désir de l'utilisateur.
  • Recherche est un module qui permet de rechercher une application en entrant par exemple son titre ou l'identité de son développeur.
  • Mises à jour, à chaque accès à cet onglet, recherche automatiquement des mises à jour pour les applications présentes sur l'iPhone ou l'iPod Touch.

La page de présentation d'une application est plus simple que celle d'iTunes. Elle comporte :

  • sa description et diverses informations
  • un bouton pour l'acheter ou la télécharger
  • une interface permettant de visionner les captures d'écran du logiciel
  • les avis des utilisateurs (il est possible de poster le sien à condition d'avoir acheté l'application en question)
  • un bouton pour signaler un problème au développeur
  • un bouton pour la recommander

Quand un achat ou téléchargement est effectué à partir de l'App Store sur un iPhone ou iPod Touch, l'application est directement téléchargée et installée sur l'appareil. À la prochaine synchronisation de celui-ci sur iTunes, l'utilisateur devra transférer les applications non synchronisées vers sa bibliothèque, sinon, celles-ci seront supprimées de l'appareil.

Les Applications

Interface

Les applications, développées à l'aide du SDK de l'iPhone et de l'iPod Touch, reprennent souvent les éléments graphiques déjà présents dans les applications de base développées par Apple.

Elles utilisent la technologie MultiTouch, l'accéléromètre intégré, le moteur de rendu 3D, et peuvent également se servir du Wi-fi ou encore lancer des applications de base, par exemple pour proposer à l'utilisateur d'écrire un email.

D'autre part, une application peut avoir son propre sous-menu dans les réglages de l'iPhone ou de l'iPod Touch, tout comme les applications de base.

Différence entre l'iPhone et l'iPod Touch

L'iPhone dispose d'un microphone, des fonctionnalités de téléphonie mobile, d'un appareil photo; et dans sa mouture 3G, d'un GPS et du réseau 3G en plus par rapport à l'iPod Touch. Ainsi, certaines applications utilisant ces fonctionnalités sont incompatibles avec l'iPod Touch. Elles ne sont pas affichées sur l'App Store integré à l'iPod Touch.

Sujets Interdits

Apple, lors de l'annonce de l'App Store, a annoncé que les applications contenant ces éléments seront systématiquement refusées à la distribution :

  • Violations de droits d'auteurs
  • Pornographie
  • Discrimination
  • Piratage
  • Applications illégales en général
  • Applications pouvant entrer en concurrence avec des applications fournies par Apple. Ce fut le cas pour Opera Mini et Podcaster[8].

Le KillSwitch

Il a été découvert, alors qu'un développeur consultait le code de l'iPhone, que des lignes de code secrètes présentes dans le système d'exploitation de l'appareil permettaient à Apple de supprimer à distance n'importe quelle application présente sur un iPhone[9].

Cette découverte a provoqué beaucoup de remous sur Internet jusqu'à ce que Steve Jobs confirme l'existence de cette fonction[10].

Fonctionnement

Ces lignes de codes invitent l'iPhone à accéder à un site sécurisé contenant une "liste noire" d'applications à refuser. Si une application de cette liste est présente sur l'iPhone, alors l'appareil la supprime directement.

Etant donné que ceci utilise principalement les fonctionnalités cellulaires et éventuellement 3G de l'iPhone, qui sont pratiquement tout le temps accessibles, un procédé de ce type manquerait d'efficacité sur l'iPod Touch. En effet, aucune fonction ressemblant au "Kill Switch" n'a à ce jour été découverte dans l'iPod Touch

Critiques

Ce procédé fut critiqué par un certain nombre d'utilisateurs, pour les raisons suivantes :

  • Le mode de fonctionnement est considéré par certains comme brutal, car il supprime purement et simplement l'application sans même en informer l'auteur.
  • Ceci implique qu'Apple peut décider à tout moment de supprimer n'importe quelle application sans donner de motif. À partir de là, on pourrait envisager que la firme utilise cette fonction à des fins immorales.

Réponse d'Apple et points positifs

Dans son communiqué à la presse, Steve Jobs a affirmé :"Heureusement, nous n'avons jamais eu à activer ce levier, mais il aurait été irresponsable de notre part de ne pas avoir à notre disposition ce genre de levier à activer"[10]. Ainsi, la "liste noire" d'applications interdites est pour l'instant vide.

D'autre part, Steve Jobs a confirmé qu'il ne s'agissait que d'une mesure préventive, et non pas d'un geste de routine.

Le SDK

Ce Kit de Développement gratuit publié par Apple permet de développer des applications natives pour l'iPhone et l'iPod Touch.

Contenu

Xcode

L'IDE (ou Environnement de développement intégré) déjà présent sur les Mac OS est ici spécialisé pour le développement sur l'iPhone et l'iPod Touch.

iPhone Simulator

Aussi appelé Aspen Simulator, cet outil permet de générer un iPhone virtuel sur un ordinateur, et donc d'y tester les applications développées.

Instruments

Ceci contient des outils de mesure qui permettent de tester en temps réel les performances logicielles d'un iPhone ou d'un iPod Touch. Il fonctionne ainsi : un de ces deux appareils est branché à un ordinateur. Le développeur peut lancer son application sur l'iPhone ou l'iPod Touch, tandis qu'à l'écran s'affichent la courbe de valeurs telles que l'utilisation de la mémoire vive, les mouvements captés par l'accéléromètre, etc...

Interface Builder

Il s'agit d'un logiciel permettant de placer des éléments graphiques de l'application avec un système de glisser-déposer.

Contenu en ligne

Le centre de développement d'Apple propose en ligne des documents tels que des vidéos d'introduction, la documentation, des tutoriaux et des codes d'exemples.

Développer des applications

Restrictions Logicielles

  • Avant tout, les développeurs ne peuvent utiliser que la librairie fournie dans le SDK pour leurs applications.
  • Pour l'instant, il est impossible de faire fonctionner une application en tâche de fond. Cependant, des rumeurs circulent sur Internet selon lesquelles ceci deviendrait possible dans une version ultérieure de ce SDK.

Conditions

Un fois gratuitement téléchargé le SDK de l'iPhone et de l'iPod Touch, il est possible de développer des applications et de les tester sur son Mac via le simulateur. Cependant, pour les mettre à la disposition des utilisateurs d'iPhone ou d'iPod Touch, il est nécessaire de devenir officiellement développeur pour iPhone, en participant au programme de développement iPhone. Ceci peut se faire via le site des développeurs d'Apple.

Cette participation propose deux tarifs :

  • Programme Standard : 99$
  • Programme en entreprise : 299$

Tandis que le programme standard permet de distribuer partout sur l'App Store ses applications, le programme en entreprise permet uniquement la distribution au sein d'une entreprise.

Distribution

Une fois l'application terminée, son développeur peut la distribuer. Elle sera ainsi accessible sur l'App Store de n'importe quel utilisateur d'iPhone ou d'iPod Touch.

S'installe un contrat entre Apple et le développeur, qui suit les règles suivantes[11] :

  • C'est le développeur qui fixe le prix de son application, sachant qu'il n'a pas de charges à payer pour une application gratuite.
  • Le développeur perçoit par mensualités 70% des revenus générés par son application.

Notes et références

  1. (en)L'application I am Rich retirée de l'App Store sur le site du Los Angeles Times
  2. "Dix millions de téléchargements depuis l'App Store iPhone dès le premier week-end" sur le site officiel d'Apple
  3. App Store: 60 millions d’applis et un bouton tueur
  4. (en)La Keynote Adress sur le site officiel d'Apple
  5. "App Store : 1 milliard de téléchargements" sur iPhone-France.blogspot.com
  6. "App Store : 500 millions de téléchargements" sur iPhone-France.blogspot.com
  7. Un milliard de téléchargements sur l'App Store le 23 avril 2009
  8. http://www.pcinpact.com/actu/news/47053-opera-mini-iphone-sdk-podcaster.htm
  9. "Un kill switch pour applications dans l'iPhone software 2.0" sur LogicielMac.com
  10. a  et b (en)"Apple's Jobs confirms iPhone 'kill switch'" sur telegraph.co.uk
  11. Termes de la distribution sur le site officiel d'Apple

Voir aussi

  • Portail Apple Portail Apple
  • Portail sur Internet Portail sur Internet
Ce document provient de « App Store ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AppStore de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AppStore — App Store Entwickler: Apple Inc. Betriebssystem: iPhone OS …   Deutsch Wikipedia

  • AppStore — …   Википедия

  • App Store (iOS) — Screenshot of the desktop App Store in iTunes. Developer(s) Apple Inc. Initial release July 10, 2008; 3 years ago (2008 07 10) …   Wikipedia

  • AudioGuidia — Logo de AudioGuidia Création 2009 en France Dates clés 2009 : fondation 2010 : lancement des premières applications d AudioGuidia …   Wikipédia en Français

  • Mobile apps — Mobile apps, also called mobile applications, are software applications, usually designed to run on smartphones and tablet computers. They are available through application distribution platforms which are typically operated by the owner of the… …   Wikipedia

  • Multiple phone web-based application framework — ‹ The template below (Cleanup spam) is being considered for deletion. See templates for discussion to help reach a consensus.› A multiple phone web based application framework is a software framework that is designed to support the development of …   Wikipedia

  • Apple Inc. litigation — From the 1980s to the present, Apple Inc. has been plaintiff or defendant in civil actions in the United States and other countries. Several of these actions have determined significant case law for the technology industry, while others simply… …   Wikipedia

  • App Store — Infobox Software name = App Store developer = Apple Inc. latest release version = latest release date = July 11, 2008 | operating system = iPhone OS genre = Software update/Store license = Proprietary website =… …   Wikipedia

  • Mod (Dateiformat) — Vorlage:Infobox Dateiformat/Wartung/MIME fehltVorlage:Infobox Dateiformat/Wartung/MagischeZahl fehltVorlage:Infobox Dateiformat/Wartung/Standard fehltVorlage:Infobox Dateiformat/Wartung/Website fehlt Protracker Modul Datei Dateiendung: .mod …   Deutsch Wikipedia

  • Android — Parte de la familia Linux …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”