Apollo X

Apollo 10

Apollo 10
Insigne de la mission Apollo 17
Données de la mission
Vaisseau Module de commande Apollo
Équipage 3 hommes
Date de lancement
Site de lancement Centre spatial Kennedy, Floride
Date d’atterrissage
Site d’atterrissage
Durée
'
'
'
Distance parcourue
Photo de l’équipage
The three prime crew members for the Apollo 10 mission (Cernan, Stafford and Young).jpg
Navigation
Apollo 9
Apollo 11

Apollo 10 est le nom d'une des missions du programme Apollo mené par les États-Unis dans les années 1960. Il devait précéder le lancement final, Apollo 11, qui permettrait les premiers pas de l'Homme sur la Lune. La mission se déroula sans incident et s'assura avec succès de la faisabilité de cet objectif.

Apollo 10 fut le deuxième vol humain à approcher la Lune (après Apollo 8) et le deuxième vol à tester le LEM (après Apollo 9). D'après le livre Guinness des records 2001, il s'agissait également du véhicule habité le plus rapide jamais construit par l'homme, culminant à 39 897 km/h le 26 mai 1969.

Sommaire

Équipe et équipage

Trois membres d'équipage embarquèrent à bord du vaisseau Apollo 10 :

Au cas où l'un ou plusieurs des membres seraient incapables de participer à la mission au moment du lancement, un équipage suppléant avait été décidé et formé :

Une équipe d'astronautes et de techniciens spécialement dédiée au soutien en vol avait été préparée :

La direction du vol fut déléguée à quatre équipes, identifiées par une couleur (black, gold, maroon, orange). Les directeurs de chaque équipe étaient :

  • Glynn Lunney (black team) ;
  • Gerald Griffin (gold team) ;
  • Milton Windler (maroon team) ;
  • Pete Frank (orange team).

Déroulement de la mission

Cette mission était avant tout une répétition pour la phase qui précédait l'alunissage. Le module lunaire, surnommé « Snoopy », fut envoyé à 15,6 km de la surface lunaire. En dehors de cela, la mission reproduisait les principales étapes du vol final, à la fois dans l'espace et au sol. Peu après avoir quitté son orbite terrestre basse, le module de commande/service se sépara du troisième étage de Saturn V, S-IVB, effectua une rotation à 180° puis arrima son nez au sommet du module lunaire, lequel était encore attaché à S-IVB. L'ensemble module de commande/service et module lunaire se sépara ensuite du lanceur. Les moteurs du module de commande propulsèrent le vaisseau jusqu'à la Lune. En atteignant l'orbite lunaire, Young prit les commandes du CSM alors que Stafford et Cernan prenaient le contrôle du module lunaire. Ils vérifièrent notamment son radar et son moteur d'ascension, ainsi que le site d'alunissage final dans la Mer de la Tranquillité. Cependant, ce modèle du module lunaire n'était pas destiné à se poser. Apollo 10 réalisa également la toute première diffusion télévisée en couleurs et en direct depuis l'espace.

Le module de commande est exposé au Science Museum de Londres.

Rappelons ici que le module lunaire est constitué d'un sous-module atterrisseur qui assure la descente vers la lune (descent stage) et d'un autre sous module (ascent stage) permettant à l'équipage de retourner en orbite. Pour cette mission, l'atterrisseur s'est crashé sur la lune. Le module de retour en orbite a été placé en orbite héliocentrique. C'est le seul exemplaire de cette classe de modules à être aujourd'hui encore tout à fait intact. [1]

Données détaillées

Paramètres de vol

  • Lancement le 18 mai 1969 à 16:49:00 UTC depuis le Launch Complex 39-B (LC 39B) du centre spatial Kennedy par Saturn V
  • Amerrissage le 26 mai 1969 à 16:52:23 UTC à 15°2′S, 164°39′W (à proximité des Îles Samoa, durée de vol : 192 h 03 min 23 s)
  • Distance minimale d'approche de la surface lunaire atteinte le 22 mai 1969 à 21:29:43 UTC : 15,243 km
  • Paramètres d'orbite lunaire :
    • Périsélène : 111,1 km
    • Aposélène : 316,7 km
    • Inclinaison : 1,2°
    • Période : 2,15 h
    • Nombre de révolutions : 31
  • Arrimage/Détachement du module lunaire :
    • Détachement le 22 mai 1969 à 19:00:57 UTC
    • Rattachement le 23 mai 1969 à 03:11:02 UTC

Insigne de la mission

L'emblème de la mission, en forme de bouclier, représente le chiffre romain « X » en perspective, posé sur la Lune. Un module de commande ceinture la Lune et passe entre les bras du « X », alors qu'un module lunaire remonte depuis la surface. La Terre est visible en arrière-plan. Une bordure large, bleue ciel, porte le mot « APOLLO » au-dessus, et le nom de l'équipage au-dessous. Le contour de l'insigne est un liseret doré.

Anecdotes

  • Apollo 10 fut l'occasion de l'unique lancement de Saturn V depuis le Pad 39B.
  • Lors de la phase de remontée vers le CSM, au moment de la séparation de l'étage de descente du module lunaire, une erreur de manipulation fit partir le vaisseau dans une rotation incontrôlée pendant quelques secondes. Une fois le contrôle retrouvé et la frayeur passée, Gene Cernan lâcha un juron alors que les micros étaient ouverts : "son of a bitch" ("fils de pute") !
  • Les indicatifs d'appel attribués aux module de commande C/SM 106 et module lunaire LM 4 furent respectivement Charlie Brown et Snoopy, en hommage aux personnages des Comic strips Peanuts créés par Charles M. Schulz, et particulièrement à une aventure rêvée de Snoopy, "premier beagle sur la Lune". Cette aventure était parue en six épisode consécutifs dans la presse en 1969, quelques mois avant la mission Apollo 10. Charles M. Schulz dessina deux posters de ses héros que l'astronaute John Young montra à la caméra lors d'une retransmission télévision couleur pendant la phase d'approche de la Lune tandis que l'astronaute Thomas Stafford fit une démonstration du vol en apesanteur avec un Snoopy en peluche. D'indicatifs d'appel, Charlie Brown et Snoopy devinrent finalement les mascottes semi-officielles de la mission.

Annexes

Bibliographie

Notes et références

  1. À savoir Apollo 5, Apollo 9, Apollo 13 (brûlure du module dans l'atmosphère) — Apollo 11 (crash sur la Lune après abandon en orbite lunaire) — Apollo 12, Apollo 14, Apollo 15, Apollo 16 et Apollo 17 (crash délibéré sur la Lune).

Source

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Apollo 10 ».

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’astronautique Portail de l’astronautique
Ce document provient de « Apollo 10 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Apollo X de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Apollo Applications Program — The Apollo Applications Program (AAP) was established by NASA headquarters in 1968 to develop science based manned space missions using surplus material from the Apollo program. AAP was the ultimate development of a number of official and… …   Wikipedia

  • Apollo Moon Landing hoax conspiracy theories — are claims that some or all elements of the Apollo Moon landings were faked by NASA and possibly members of other involved organizations. Some groups and individuals have advanced various theories which tend, to varying degrees, to include the… …   Wikipedia

  • Apollo 15 — Données de la mission Vaisseau Module de commande Apollo Module de service Apollo Module lunaire Fusée Saturn V Équipage 3 hommes Date de  …   Wikipédia en Français

  • Apollo program — insignia Apollo 11 astronaut Buzz Aldrin walking o …   Wikipedia

  • Apollo Command/Service Module — Apollo CSM The Apollo 15 CSM in lunar orbit Description Role: Earth and Lunar Orbit Crew: 3; CDR, CM pilot, LM pilot Dimensions Height: 36.2 ft 11.03 m …   Wikipedia

  • Apollo Guidance Computer — and DSKY Invented by MIT Instrumentation Laboratory Manufacturer Raytheon Introduced August 1966 …   Wikipedia

  • Apollo 18 (album) — Apollo 18 Studio album by They Might Be Giants Released March 24, 1992 …   Wikipedia

  • Apollo 10 — Données de la mission Vaisseau Module de commande Apollo Module de service Apollo Module lunaire Fusée Saturn V Équipage 3 hommes Date de lancemen …   Wikipédia en Français

  • Apollo — APOLLO, ĭnis, Gr. Ἀπόλλων, ωνος, (⇒ Tab. II. & ⇒ XIV.) 1 §. Namen. Diesen haben einige von πάλλω, ich schieße, hergeleitet, weil er, als die Sonne, seine Stralen von sich schieße; Plato ap. Macrob. Saturn. l. II. c. 17. andere vom α priv. und… …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • Apollo Applications Program — Apollo Aplications Program (Programme des Applications Apollo) abrégé en AAP est un programme spatial habité lancé par la NASA en 1968 qui devait constituer la suite du programme Apollo tout en exploitant le matériel mis au point pour amener l… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”