Aphur Yongden
Le Lama Yongden, 1933

Aphur Yongden aussi appelé Lama Yongden (1899 au Sikkim, -7 novembre 1955 à Digne-les-Bains) était un lama du Sikkim, de parents tibétains.

Sommaire

Biographie

Il accompagna Alexandra David-Néel depuis 1914, et elle en fera en 1929 son fils adoptif[1].

Ils se retirent dans la caverne d'un ermitage à 3900 mètres d'altitude, au Nord du Sikkim, auprès du Gomchen de Lachen. La ville est proche de la frontière indo-tibétaine, et tous deux la franchiront à deux reprises, se rendant à Chigatsé où ils sont reçus entre le 17 et 26 juillet 1916 par le panchen-lama au monastère de Tashilhunpo dont Alexandra fit une description[2]. Yongden et Alexandra sont expulsés par les Britanniques du Sikkim en 1916 pour s'être rendus au Tibet sans en avoir demandé l'autorisation[3].

Ils séjournent deux mois à Lhassa, la capitale du Tibet, avec Alexandra, durant lesquels ils visitèrent la ville sainte et les grands monastères environnants : Drepung, Sera, Ganden, Samye... Mais Alexandra David-Néel, déguisée en mendiante, est finalement démasquée (pour cause de propreté trop grande : elle allait se laver chaque matin à la rivière), et dénoncée au Tsarong Shapé (gouverneur de Lhassa) qui décide de les laisser tranquille et poursuivre leur quête. Yongden fut la clé qui permit à Alexandra de réaliser tout ce qu'elle fit, il fut aussi un petit bout de Tibet qui permit à la vieille dame de ne pas se sentir trop seule en occident. Il fut certainement la personne la plus importante pour elle.

En 1925, il arrive en France avec Alexandra David-Néel qui s'installe à Toulon avant de rejoindre Digne-les-Bains en 1928. Aphur Yongden devient légalement son fils adoptif et l'accompagn dans ses tournées de conférences en France et en Europe. Entre 1937 et 1946, ils repartent en Asie avant de revenir en France, où Yongden meurt en 1955.

Ses cendres ont été transportées à Vârânasî en 1973 par Marie-Madeleine Peyronnet pour être dispersées avec celles d'Alexandra David-Néel dans le Gange.

Aphur Yongden est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages.

Œuvres

  • Dieux et démons des solitudes tibétaines, Alexandra David-Néel, Lama A Yongden
  • Le lama aux cinq sagesses, 1935, Alexandra David-Néel, Lama Yongden, Plon, ASIN B0000DPLK9
  • la Puissance du néant, 1954, roman du Lama Yongden, traduit et annoté par Alexandra David-Néel. (Plon)
  • La connaissance transcendante d'après le texte et les commentaires tibétains, 1958, Alexandra David-Néel, Lama Yongden, Adyar; (ISBN 2850000167)
  • La vie surhumaine de Guésar de Ling, le héros thibétain, racontée par les bardes de son pays de Gesar, 1931, Alexandra David-Néel, et lama Yongden, Editions du Rocher, (ISBN 2268000303)

Références

  1. François Pouillon, Dictionnaire des orientalistes de langue française, KARTHALA Editions, 2008, (ISBN 2845868022), p. 262
  2. Fabienne Jagou, Le 9e Panchen Lama (1883-1937) : enjeu des relations sino-tibétaines, Paris : EFEO, 2004 (Monographies : 191). « Quant à Alexandra David-Neel, qui demeura à Tashilunpo du 17 au 26 juillet 1916, voici ce qu'elle en dit. »
  3. Biographie 5

Liens internes

Fondation Alexandra David-Néel, association de parrainage d'enfants tibétains en exil fondée en 1977 et basée à Digne-les-Bains.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aphur Yongden de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alexandra David-Néel — Pour les articles homonymes, voir David et Néel. Alexandra David Néel, 1933. Louise Eugénie Alexandrine Marie David, plus connue sous son nom de plume Al …   Wikipédia en Français

  • A.D.N — Alexandra David Néel Pour les articles homonymes, voir David et Neel. Alexandra David, en 1886, le jour de sa présentation à la Cour de Belgique, devant le roi Léopold II et la reine Marie Henriette …   Wikipédia en Français

  • Alexandra David-Neel — Alexandra David Néel Pour les articles homonymes, voir David et Neel. Alexandra David, en 1886, le jour de sa présentation à la Cour de Belgique, devant le roi Léopold II et la reine Marie Henriette …   Wikipédia en Français

  • Alexandra David Neel — Alexandra David Néel Pour les articles homonymes, voir David et Neel. Alexandra David, en 1886, le jour de sa présentation à la Cour de Belgique, devant le roi Léopold II et la reine Marie Henriette …   Wikipédia en Français

  • Alexandra David Néel — Pour les articles homonymes, voir David et Neel. Alexandra David, en 1886, le jour de sa présentation à la Cour de Belgique, devant le roi Léopold II et la reine Marie Henriette …   Wikipédia en Français

  • Alexandra David-Néel — In Lhasa in 1924 Alexandra David Néel born Louise Eugénie Alexandrine Marie David (born in Sai …   Wikipedia

  • Marie-Madeleine Peyronnet — fut secrétaire de l exploratrice et écrivain Alexandra David Néel, qui l avait surnommée « Tortue », pendant plus de dix années. À l instar d Alexandra David Néel qui avait adopté le lama Aphur Yongden, Marie Madeleine Peyronnet a, à… …   Wikipédia en Français

  • Marie-madeleine peyronnet — fut secrétaire de l exploratrice et écrivain Alexandra David Néel, qui l avait surnommée « Tortue », pendant plus de dix années. À l instar d Alexandra David Néel qui avait adopté le lama Aphur Yongden, Marie Madeleine Peyronnet a, à… …   Wikipédia en Français

  • Communauté tibétaine en France — Tibétains français Le 14edalaï lama lors d une rencontre avec des parlementaires à Toulouse en 2011 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”