Apaturies
Procession de jeunes hommes. Peut-être une représentation de la fête des Apatouries (kylix attique à figures rouges, vers 480 av. J.-C., Musée du Louvre).

Les Apaturies ou Apatouries (Άπατούρια) sont des festivités religieuses de la Grèce antique qui se déroulaient dans plusieurs régions de Grèce mais qui semblent d’origine, ou du moins d’inspiration athénienne. C’est la fête des phratries, ces clans qui se disent issus d’un même ancêtre. On y discutait des affaires de la phratrie et elles avaient un rôle d’état civil puisqu’à cette occasion on enregistrait les nouveau-nés et les nouvelles épouses légitimes. Son nom dérive de άμαπατόρια (amapatoria / relations communes).

À Athènes, elles étaient célébrées au cours du mois de Pyanepsion, à l'automne. Une légende faisait remonter son origine à une guerre entre les Athéniens et les Béotiens au XIIe siècle av. J.‑C. et faisait dériver son étymologie de ἀπάτη / apaté / ruse, en référence à une ruse qui permit l’élimination du roi béotien.

Les Apatouries duraient trois jours. Le premier jour (δορπεια / dorpeia) était surtout marqué par un banquet en soirée des phratries. Le deuxième jour (άνάρρυσις / anarrhysis) comportait un sacrifice public, c’est-à-dire financé par l’État. Le nom de la journée dériverait du fait de tirer vers l’arrière la tête de l’animal sacrifié. Le troisième jour (χουρεωτις / Coureotis / rapport aux enfants), le père d’un enfant légitime né depuis les dernières apaturies amenait ce dernier se faire inscrire sur les registres de la phratrie. Si personne ne s’y opposait, le père devait offrir en sacrifice une brebis ou une chèvre à Zeus phratrios et Athéna phratria (ainsi qu'à Héphaistos à Athènes) et par serment il confirmait la légitimité de son fils. Les membres de l’assemblée de la phratrie votaient alors la réception de l’enfant au sein de la phratrie. Si le vote était négatif, le père pouvait saisir la justice. Si les tribunaux lui donnaient raison, l’enfant était reçu dans la phratrie et ceux qui s’y étaient opposés pouvaient être condamnés à une amende.

D’après Hérodote, les Apaturies étaient célébrées par les principales cités ioniennes car elles « descendaient » d’Athènes à l’exception notable d’Éphèse et Colophon, exclues pour un meurtre.

Sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Apaturies de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Apatouries — Apaturies Les Apaturies ou Apatouries (Άπατούρία) sont des festivités religieuses de la Grèce antique qui se déroulaient dans plusieurs régions de Grèce mais qui semble d’origine, ou du moins d’inspiration athénienne. C’est la fête des phratries… …   Wikipédia en Français

  • Apaturia — Apaturies Les Apaturies ou Apatouries (Άπατούρία) sont des festivités religieuses de la Grèce antique qui se déroulaient dans plusieurs régions de Grèce mais qui semble d’origine, ou du moins d’inspiration athénienne. C’est la fête des phratries… …   Wikipédia en Français

  • Fête des Apatouries — Apaturies Les Apaturies ou Apatouries (Άπατούρία) sont des festivités religieuses de la Grèce antique qui se déroulaient dans plusieurs régions de Grèce mais qui semble d’origine, ou du moins d’inspiration athénienne. C’est la fête des phratries… …   Wikipédia en Français

  • apaturii — APATÚRII s.f.pl. (Ant.) Sărbători solemne în cinstea zeiţei Venus, care durau trei zile şi care aminteau vechea organizare a Atenei. [cf. fr. apaturies < lat., gr. apaturia]. Trimis de LauraGellner, 04.11.2004. Sursa: DN  APATÚRII s. f. pl.,… …   Dicționar Român

  • Liaisons de Zeus — Zeus Pour les articles homonymes, voir Zeus (homonymie). L une des premières représentations de Zeus trônant, coupe laconienne du Peint …   Wikipédia en Français

  • Pyanepsion — Le pyanepsion est le quatrième mois du calendrier grec antique en vigueur dans la région d Athènes, il durait 30 jours compris approximativement entre le 22 septembre et le 20 novembre de notre calendrier actuel[1] Il tire son nom du mot grec… …   Wikipédia en Français

  • Zeus — Pour les articles homonymes, voir Zeus (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • IONIE — Partie centrale de la côte occidentale de l’Asie Mineure. Selon la tradition, elle aurait été colonisée par des Grecs fuyant devant l’invasion dorienne qui se seraient établis en Asie vers la fin du IONIE IIe millénaire. Par ailleurs, dès le… …   Encyclopédie Universelle

  • tomber — (ton bé) v. n. 1°   Aller de haut en bas, en vertu de son propre poids. 2°   Avec pluie, neige, grêle, brouillard, etc. tomber s emploie le plus souvent à l impersonnel. 3°   Mourir. 4°   Succomber. 5°   Ne pas pouvoir se soutenir. 6°   Tomber… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”