Apadravya

Piercing génital masculin

Un piercing génital masculin est un bijou, généralement métallique, perçant la chair du sexe masculin.

Sommaire

Différents types de piercing masculins

Le Prince Albert


Lors d'un piercing Prince Albert, le frein du pénis est percé et une boucle ou un anneau est inséré à travers le trou ainsi formé à la base du gland. Le bijou ressort par l'urètre. Il est considéré comme le piercing génital masculin le plus fréquent.

Les origines de ce piercing restent incertaines.
Alors que la mode du XIXe siècle était aux pantalons moulants, George Brummel aurait été le premier à en avoir un pour masquer toute protubérance, en faisant passer une cordelette de l'anneau génital vers l'intérieur de la cuisse.[1]
Le nom de ce piercing viendrait du nom du mari de la Reine Victoria, Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, qui lui même en arborait un.[1]
Selon Fakir Musafar, ce piercing servait de ceinture de chasteté dans des tribus primitives, à cause de la grosseur du bijou qui empêchait ainsi tout rapport sexuel.[1]

La cicatrisation de ce piercing varie entre six et douze semaines.[2]

Une variante du Prince Albert existe, nommée le Prince Albert inversé (ou reversed PA). Dans ce cas, le sexe est percé au-dessus du gland et non dessous. Le bijou traversera et sortira par l'urètre.

Apadravya et Ampallang


Le piercing Apadravya consiste en une tige (barbell droit) qui traverse verticalement le gland du pénis. Son équivalent horizontal est l'Ampallang et la combinaison des deux est appelée « croix magique ».

L'Apadravya tire ses origines d'Inde. Il est mentionné dans le Kamasutra, dans la septième partie, comme un moyen de stimulation sexuel de sa partenaire.[1][3]
De son côté, l'Ampallang vient des tribus des Toradja des Célèbes et des Dayak de Bornéo. Ce piercing leur servirait de rite d'initiation, de moyen de stimuler sa partenaire mais aussi d'éloigneur de mauvais esprit - le bijou utilisé étant considéré comme doté de pouvoirs surnaturels.[1][4]

La cicatrisation de ces piercing varie entre quatre et neuf mois.[2]

Dydoe


Le Dydoe est un piercing réalisé sur les hommes circoncis, puisque le rebord de la base du gland est percé. Le prépuce d'un homme non circoncis rend ce piercing compliqué à réaliser.

La cicatrisation de ce piercing varie entre trois et six mois.[2]

Frein (ou Frenum)


Un frenum est un piercing situé sur la face antérieure du pénis (en position gynécologique) à travers le frein du prépuce anatomiquement appelé frenum ou frenulum.

A l'origine, les moines portaient ce piercing comme un moyen d'abstinence sexuelle. Un cadenas était placé à la base de leur gland pour rendre tout rapport sexuel impossible.[5]

La cicatrisation de ce piercing varie entre quatre et huit semaines.[2]

Une série de frenums parallèles est nommée frenum ladder.

Hafada


L'Hafada est un piercing de surface, où la peau du scrotum est percée.

Il est apparu à la fin des années 1970 sur la côte ouest des États Unis, dans le milieu gay BDSM.[1]

La cicatrisation de ce piercing varie entre trois à six mois. [2]

Guiche


La guiche est un piercing situé entre le scrotum et l'anus.

Tout comme l'Hafada, il est apparu à la fin des années 1970 sur la côte ouest des États Unis, dans le milieu gay BDSM.[1]

La cicatrisation de ce piercing varie entre quatre et neuf mois. [2]

Bijoux

Sceptre princier

Le sceptre princier est un accessoire prévu initialement pour s'adapter aux piercings de type prince Albert. Il consiste en tube métallique, généralement en acier chirurgical, (jusqu'à 10 mm de diamètre et 10 cm de long) terminé par une bille amovible et sur lequel vient se visser un deuxième petit tube. La forme générale évoque une matraque de police. Le grand tube se place dans l'urètre tandis que le petit tube passe par le piercing pour aller se visser dans le grand tube et maintenir le sceptre en place. Le tube est creux et la bille terminale peut être retirée, ce qui permet au porteur d'uriner ou d'éjaculer sans devoir enlever son sceptre princier.


Notes et Références

  • Portail de la sexualité et de la sexologie Portail de la sexualité et de la sexologie
Ce document provient de « Piercing g%C3%A9nital masculin#Apadravya et Ampallang ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Apadravya de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Apadravya — Andere Bezeichnungen Utang, Pallang Lage Eichel des Penis Schmuck …   Deutsch Wikipedia

  • Apadravya — Infobox Piercing name = Apadravya nicknames = image size = location = Glans jewelry = Straight barbell healing time = Like the ampallang, the apadravya is a piercing that passes through the glans. While the ampallang passes horizontally through… …   Wikipedia

  • apadravya — noun A male genital piercing where a barbell passes vertically through the head of the penis …   Wiktionary

  • apadravya — /ˌæpəˈdreɪvjə/ (say .apuh drayvyuh) noun a body piercing consisting of a bar placed vertically through the penis. {Sanskrit (Kama Sutra): dildo, penis attachment} …   Australian English dictionary

  • Schaft-Apadravya — Pallang Andere Bezeichnungen Utang, Apadravya, Ampallang Lage Eichel des Penis Schmuck Barbell Hinweis zum Schmuck …   Deutsch Wikipedia

  • Schaft Apadravya — Pallang Andere Bezeichnungen Utang, Apadravya, Ampallang Lage Eichel des Penis Schmuck Barbell Hinweis zum Schmuck …   Deutsch Wikipedia

  • Perçage Apadravya — Piercing génital masculin Un piercing génital masculin est un bijou, généralement métallique, perçant la chair du sexe masculin. Sommaire 1 Différents types de piercing masculins 1.1 Le Prince Albert 1.2 Apadravya et Ampallang …   Wikipédia en Français

  • Apadydoe — Pallang Andere Bezeichnungen Utang, Apadravya, Ampallang Lage Eichel des Penis Schmuck Barbell Hinweis zum Schmuck …   Deutsch Wikipedia

  • Happydravya — Pallang Andere Bezeichnungen Utang, Apadravya, Ampallang Lage Eichel des Penis Schmuck Barbell Hinweis zum Schmuck …   Deutsch Wikipedia

  • Pallang — Andere Bezeichnungen Utang, Apadravya, Ampallang Lage Eichel des Penis Schmuck Barbell Hinweis zum Schmuck …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”