Moshe Dayan


Moshe Dayan
Moshe Dayan

Moshe Dayan (en hébreu : משה דיין) (né le 20 mai 1915, mort le 16 octobre 1981) était un militaire et un homme politique israélien.

Sommaire

Son enfance

Moshe Dayan est né dans le kibboutz Degania, situé en Palestine alors sous domination ottomane, non loin du lac de Tibériade. À l'âge de 14 ans, il rejoint la Haganah puis est affecté aux « Special Night Squads » dans les rangs desquels il sera marqué par l'influence du major Orde Charles Wingate, un officier britannique pro-sioniste, et qui instillera à l'embryon d'armée juive la doctrine visant à « porter le combat au coeur du secteur d'activité de l'ennemi » plutôt que de privilégier la « défense statique »[1].

Ses premiers combats

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il est incarcéré par les forces britanniques durant deux ans, puis intégré dans la 7e Division d'infanterie australienne, qui combat les forces de Vichy en Syrie. C'est durant cette période qu'il perd l'usage de son œil gauche, par l'enfoncement du binoculaire de sa paire de jumelles, atteint par une balle ennemie. Dayan sera décoré à l'issue de la guerre, par l'armée britannique.

Dans la Haganah

Au cours de la guerre de 1948, Dayan occupe plusieurs postes de responsabilité croissante, notamment dans la vallée du Jourdain et dans la région centre. Très apprécié de David Ben Gourion, futur premier Premier Ministre du jeune État d'Israël, il sera son protégé, tout comme le jeune Shimon Peres.

Moshe Dayan suit alors une carrière militaire fulgurante, et devient chef d'État major de Tsahal de 1955 à 1958, notamment lors de la guerre de 1956 contre l'Égypte.

Entrée en politique

En 1959, Dayan entre en politique et rejoint les rangs du Mapaï, le grand parti de gauche israélien. Il est ministre de l'agriculture jusqu'en 1964. Peu apprécié de Levi Eshkol, qui prend la place de Ben Gourion après son départ du Mapai en 1965, il est cependant nommé ministre de la Défense en 1967, pour faire face à la grave crise qui menace Israël.

La Guerre des Six Jours et la Guerre du Kippour

Bien que n'ayant pas pris part ni aux combats, ni même à la planification de ceux-ci (qui sont plutôt l'œuvre des généraux Yitzhak Rabin et Uzi Narkiss), Moshe Dayan a clairement été identifié comme un acteur prépondérant de la Guerre des Six Jours. Il en a tiré une énorme popularité, aussi bien en Israël même qu'à l'extérieur. Cette gloire non illégitime doit être balancée à l'aune des critiques qui lui seront adressées au lendemain de la Guerre du Kippour. L'excès de confiance identifié à Dayan et qui habitera Israël durant les six années qui séparent ces deux conflits est en effet une des raisons des pertes énormes subies par Tsahal durant les premiers jours de combat. Cet échec cuisant provoquera un retournement complet de Dayan, qui sera près d'évoquer la chute du 3e temple, ou l'usage d'armes de destructions massives pour faire face à ce qui s'annonçait comme une possible défaite israélienne durant les premiers jours. Mais Dayan reprit le dessus, avec l'aide des États-Unis et de généraux israéliens comme Ariel Sharon.

Le déclin

Le conflit du Kippour entamera le moral et la santé de Moshe Dayan. Il se retire de la vie politique brièvement en 1977, puis revient pour un court passage comme ministre des affaires étrangères sous le gouvernement de Menahem Begin. Il participera aux accords de paix de Camp David, et décédera peu après, en 1981, d'un cancer du côlon. Il est enterré dans le moshav où il grandit: Nahalal.

Autres aspects

Moshe Dayan est le père de Yael Dayan, ancien membre de la Knesset engagée dans les rangs de la paix.

Auteur de quelques ouvrages, Dayan était un archéologue renommé en Israël, mais aussi controversé, nombre de ses découvertes ayant quitté le domaine public en infraction avec la loi. Sa collection personnelle fut vendue à l'État d'Israël après sa mort.

Ce qui suit est un poème rédigé par Dayan vers la fin de sa vie.

A la fin du jour

J'ai suivi mon chemin sans montrer mon chagrin ni ma joie,

j'ai vécu ma vie

Je ne pouvais faire que deux choses :

Semer le blé, le labourer, le moissonner et combattre les fusils qui menacent nos maisons

Que chacun de vous cultive la terre de nos ancêtres avec l'épée à portée du lit

A la fin de vos jours, prenez-là et remettez-là à vos enfants

Notes et références

  1. Zeev Schiff, A History of the Israeli Army, MacMillan Publishing Company, 1985, pp.14-15.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Moshe Dayan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Moshe Dayan — Dayan in 1978 Born 20 May 1915(1915 05 20) Kibbutz …   Wikipedia

  • Moshé Dayan — Moshe Dayan Moshe Dayan Moshe Dayan (en hébreu : משה דיין) (né le 20 mai 1915, mort le 16 octobre 1981) était un militaire et un homme politique israélien. So …   Wikipédia en Français

  • Moshé Dayán — משה דיין Ministro de Relaciones Exteriores …   Wikipedia Español

  • Moshe Dayan — (Degania Alef, Palestina, 20 de mayo de 1915 Tel Aviv, Israel, 16 de octubre de 1981), fue un militar y político israelí; fue jefe de Estado Mayor del ejército israelí, y desempeñó un papel crucial en la …   Enciclopedia Universal

  • Moshe Dayan — Mosche Dajan (1978) Mosche Dajan (hebräisch ‏משה דיין‎; * 20. Mai 1915 im Kibbuz Degania; † 16. Oktober 1981 in Tel Aviv) war ein israelischer General und Politiker. Als …   Deutsch Wikipedia

  • Moshe Dayan — noun Israeli general and statesman (1915 1981) • Syn: ↑Dayan • Instance Hypernyms: ↑general, ↑full general, ↑statesman, ↑solon, ↑national leader …   Useful english dictionary

  • Moshé Dayán — Paz Si quieres hacer la paz, no hables con tus amigos; habla con tus enemigos …   Diccionario de citas

  • Moshe Dayan — (1915 1981) fourth General Chief of Staff of the Israeli military, former member of the Knesset, one of the founders of former political parties, former Defense Minister and Foreign Minister …   English contemporary dictionary

  • Moshe Dayan Center for Middle Eastern and African Studies — The Moshe Dayan Center for Middle Eastern and African Studies is an interdisciplinary research center based in Israel and devoted to the study of the modern history and contemporary affairs of Africa and the Middle East. The Center seeks to… …   Wikipedia

  • DAYAN, MOSHE — (1915–1981), Israeli military commander and statesman, member of the Fourth to Tenth Knessets. The eldest son of Shemuel Dayan, who had been a member of the First Knesset, Dayan was born in kibbutz Deganya Alef, and raised in Nahalal. As a young… …   Encyclopedia of Judaism


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.